Mon AlloCiné
Hidalgo
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Hidalgo" et de son tournage !

Une histoire vraie

Le long-métrage Hidalgo est inspiré de la vie de Frank T. Hopkins, l'un des plus célèbres cavaliers de l'Ouest américain du 19e siècle. Extraordinaire monteur à cheval, il a participé à plus de 400 courses. La plus fameuse reste celle, narrée dans le film, de l'Océan de Feu, une course de survie où, en 1890, avec son mustang espagnol Hidalgo, il traversa avec succès 5000 kilomètres de déserts arabes.

Plus qu'une simple course...

Hidalgo relate l'extraordinaire course de l'Océan de feu, une course de survie de 5000 kilomètres dans le désert Arabe. Mais au-delà de cette performance spectaculaire, le producteur Casey Silver voit le long-métrage comme "le parcours personnel d'un homme incapable de se pardonner son passé. C'est un thème qui nous parle à tous. Cette quête de paix intérieure se combine à une course d'exception aux nombreux enjeux. John Fusco, le scénariste, a raconté cette histoire avec coeur et lyrisme. J'ai été heureux de concrétiser une histoire forte d'autant d'émotions différentes."

Viggo Mortensen en cavalier de l'Ouest

C'est Viggo Mortensen qui incarne dans Hidalgo le cavalier Frank T. Hopkins. L'acteur américain, célèbre Aragorn de la trilogie du Seigneur des anneaux, avoue avoir été fasciné par l'aspect "David contre Goliath" de l'histoire : "Les circonstances jouent contre le héros. Comparé aux chevaux arabes, son mustang, Hidalgo, a l'air d'un cheval de trait. Un poney contre des coursiers... Mais bien que la course représente sa voie de rédemption, ce n'est pas de la gagner qui compte - c'est le simple fait d'y participer."

L'aventurier Joe Johnston

Pour Hidalgo, le producteur Casey Silver a fait appel au réalisateur Joe Johnston, spécialiste des grands films d'aventures à gros budgets à qui l'on doit notamment Jumanji et Jurassic Park III. Celui-ci décrit avec passion Hidalgo : "Cette histoire est un véritable thriller. L'action et le cadre, l'ampleur épique de l'histoire promettaient un film stupéfiant sur le plan visuel, mais ce qui m'a attiré par-dessus tout, c'est la simple histoire d'une âme perdue et de son ami, un cheval. En fait, l'homme court d'abord pour se fuir, il ignore qui il est. Cette épreuve du feu, cette course impossible de 5000 kilomètres à cheval est le catalyseur qui lui permettra de découvrir qui il est vraiment, de redonner un sens à sa vie."

Retour sur une terre de légende

Pour l'acteur Omar Sharif, qui incarne le Cheikh Riyadh d'Hidalgo, le tournage était l'occasion de revenir sur certains des lieux qu'il avait fréquenté quarante ans auparavant pour Lawrence d'Arabie. Il déclare avec nostalgie : "Lorsque nous avons tourné Lawrence d'Arabie à Ouarzazate, au Maroc, là où nous avons filmé la plus grande partie de Hidalgo, il n'y avait encore aucun hôtel - nous avions planté des tentes. A présent, il y a toute une industrie autour du cinéma. On se croirait presque à Hollywood !"

Un cheval hors-du-commun

Si le cheval Hidalgo a en fait été interprété par cinq animaux différents, l'un d'eux sortait véritablement du lot. Prénommé T.J., il a noué avec Viggo Mortensen un lien tellement puissant que ce dernier l'a acheté après le film pour le ramener chez lui.

Un entraînement à cheval intense

Habitué à l'équitation depuis Le Seigneur des anneaux, Viggo Mortensen a du néanmoins s'entraîner de manière très intense pour le tournage d'Hidalgo, à raison de plusieurs heures par jour. Il était accompagné pour cela de Rex Peterson, spécialiste équestre qui a notamment travaillé sur L'Homme qui murmurait a l'oreille des chevaux.

25 espèces d'animaux !

Pas moins de 25 espèces d'animaux ont participé à l'aventure Hidalgo. Outre 800 chevaux, la production a fait se déplacer sur place chameaux, vautours, faucons, lièvres, chèvres, chiens, ânes, léopards et buffles...

Tempêtes de sable au programme !

De nombreuses tempêtes de sable sont venues perturber le tournage d'Hidalgo. Celles-ci se manifestaient régulièrement vers 13h et l'équipe du film se voyait dans l'obligation, chaque soir, de réparer les tentes endommagées.

ILM dans l'ombre...

C'est Tim Alexander, de la prestigieuse compagnie d'effets spéciaux ILM (Industrial Light & Magic), qui a supervisé les effets visuels d'Hidalgo. Il explique : "Une grande partie du travail d'ILM a consisté à conserver la pureté de la beauté du désert, en effaçant les traces de pneus, les camions, les tentes et les chevaux au loin, et même les traces de passage des avions !"
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Mortal Engines (2018)
  • Bienvenue à Marwen (2018)
  • Spider-Man : New Generation (2018)
  • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
  • Rémi sans famille (2018)
  • Une Affaire de famille (2018)
  • Pupille (2018)
  • Aquaman (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • Le Retour de Mary Poppins (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Hunter Killer (2018)
  • Les Veuves (2018)
  • Le Grinch (2018)
  • L'Empereur de Paris (2018)
  • Casse-noisette et les quatre royaumes (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Edmond (2018)
  • Leto (2018)
Back to Top