Notez des films
Mon AlloCiné
    Predator
    note moyenne
    3,8
    13363 notes dont 771 critiques
    répartition des 771 critiques par note
    310 critiques
    268 critiques
    100 critiques
    67 critiques
    18 critiques
    8 critiques
    Votre avis sur Predator ?

    771 critiques spectateurs

    Nico2
    Nico2

    Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 939 critiques

    5,0
    Publiée le 18 février 2010
    FIlm-culte au tournage compliqué dans une jungle sauvage pour un budget de "seulement" 15 millions de dollars,, le deuxième long métrage de John McTiernan (Die Hard 1 et 3, Octobre Rouge), produit par Joel Silver (les Arme fatale, Die Hard, Matrix...) est une réussite totale dans le sens où son scénario prend totalement à contre-pied le genre en faisant de ses héros, militaires bodybuildés quasi-invincibles, les proies d'un adversaire encore plus redoutable et dangereux : le Predator. Le suspense est au rendez-vous tout comme l'action, la musique d'Alan Silvestri colle bien à l'ensemble, le film réussit à rendre Schwarzenegger vulnérable aux yeux du spectateur en le mettant face à un adversaire nettement plus impressionnant que lui (Arnold mesure 1,88 m, Kevin Peter Hall qui incarne le Predator en mesure 2, 28), les acteurs sont assez convaincants et la créature créée par le regretté Stan Winston mémorable. Le film se divise en deux temps : une première partie tournée vers le film de guerre et une seconde allant sur le terrain de la science-fiction, de l'épouvante et du survival. Car Predator assume complètement ses références : il est difficile de ne pas penser à The Thing de Carpenter et les dernières séquences sont clairement reprises aux deux premiers Rambo. Angoissant et impressionnant, Predator est un chef-d'oeuvre du genre qui n'a pas pris une ride et dont l'efficacité ne faiblit pas à chaque nouvelle vision.
    Baptistos
    Baptistos

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 705 critiques

    3,5
    Publiée le 3 septembre 2015
    Film culte de la fin des années 80, il m'était impératif de regarder Predator. Au final, j'en sors très surpris, et ce film, bien que je ne l'ai pas vu à sa sortie car je n'étais pas encore né, à très bien vieilli. John McTiernan, déjà auteur du somptueux " Piège de Cristal ", signe là un film de haute volet qui a le don de couper le souffle. D'emblée, le spectateur entre dans une ambiance particulièrement prenante sous des pluies d'excellentes musiques collant parfaitement au thème et qui se trouvent être intelligemment utilisées. La réalisation est parfaite, la finesse des dialogues, les rebondissements, le suspens. Le travail fournit par John McTiernan est phénoménal, triomphant. Voir Arnold Schwarzenegger au sommet de sa forme est un régal, le reste du casting est tout aussi excellent. À travers la grande et sombre forêt équatorial, se livre des scènes d'actions et de destructions absolument spectaculaires. Explosifs et bourrins, ces scènes parviennent à nous scotcher au siège sous des éclatements de cris et de fusillades intenses et de gros calibre porté par de gros bras. Et voilà qu'entre un jeu, un méchant, une créature mythique et des plus charismatique qui porte bien son nom, le fameux Predator. Furtif, efficace et meurtrier, ce prédateur donnera du fil à retordre à nos héros...mais il oublie qu'il fait face à Schwarzy, qui je le répète, donne une prestation musclée et formidable. Sous un final particulièrement captivant et efficace, s'affrontent deux grands personnages cultes !
    titusdu59
    titusdu59

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 696 critiques

    3,5
    Publiée le 20 février 2012
    Meilleur qu"Alien", un film bourré d'action - et de bonne action -, et très prenant. Une première demi-heure excellente, un vrai bon méchant, en l'occurence le "Predator", des sursauts, de la violence... Bref tout ce qui est nécessaire à un bon film d'action dopé à la testostérone. Même si ça n'est pas aussi bon que "Piège de cristal", John McTiernan réalise ici un film prenant, bien fait, et qui franchit plutôt bien l'épreuve du temps. Bref, c'est culte.
    Shelby77
    Shelby77

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 1 131 critiques

    4,0
    Publiée le 2 mai 2016
    Tout simplement culte. Un agréable divertissement. Le décor est parfait. Belle représentation de la chasse à l'homme. L'ambiance du film m'a tout de suite captivé. Certes le scénario est basique et simple, mais le film est d'une terrible efficacité. On retrouve un Schwarzie petant la forme. 4/5
    boscopax
    boscopax

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 1 509 critiques

    4,0
    Publiée le 1 mai 2008
    Un survival de jungle intelligent et proche des comics. Un Schwarzy au sommet et un environnement hostile, rien de tel pour passer un bon moment. Et oubliez les suites et références futures, ça ne vaut rien.
    Alexis P
    Alexis P

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 289 critiques

    5,0
    Publiée le 19 juin 2011
    Le meilleur prédator avec un bon Schwarzy en pleine forme , le 2 étant moyen , et le 3 fut un désastre un grand film culte a voir et revoir !!!! CHEF-D'ŒUVRE !!!
    Buzz063
    Buzz063

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 919 critiques

    5,0
    Publiée le 4 octobre 2011
    Film très sous-estimé à sa sortie (un film avec Schwarzy et un alien c'est forcement pourri), Predator est vite devenu un classique pour les amateurs de film de genre et pour tous ceux qui considèrent que la réussite d'un film ne dépend pas de son sujet ou de son genre mais de la qualité de son écriture et de sa mise en scène. Ce n'est pas seulement ce qu'il dit et ce qu'il montre, c'est aussi, et surtout, la façon dont il le dit et dont il le montre. Le film est donc un survival doublé d'une forme de huis-clos puisque les personnages évoluent dans une jungle dont ils ne semblent jamais pouvoir sortir. L'introduction du film est pour cela réduite au maximum pour plonger le groupe de soldats dans la jungle le plus tôt possible. McTiernan donne d'ailleurs une importance étouffante à la forêt par sa réalisation. Son sens du cadre, son travail sur les perspectives et les lignes de fuite ou ses longs mouvements de caméra participent à cette impression. Même chose pour la scène a priori basique où les mercenaires défouraillent à l'aveugle. Non seulement ils ne touchent aucune cible mais, après avoir ravagé au moins un hectare de forêt, la fumée se dissipe pour laisser apparaitre un mur vert, comme si la jungle était intacte. Le scénario est également malin par sa façon de partir d'un postulat ultra classique du cinéma d'action de l'époque pour mieux le vriller. L'histoire interroge la part d'animalité qu'il peut y avoir chez l'homme en le confrontant à une créature à la fois plus évoluée mais en même temps sauvage. Le predator est ainsi doté d'une caractéristique très humaine, il tue pour le plaisir. Et lorsqu'au final, le héros usera des techniques de camouflage propres au Predator, celui-ci réagira comme ses victimes précedemment en tirant à l'aveuglette. Cette thématique se traduit à travers le personnage de Dutch, incarné par Schwarzy, qui refuse au début de commettre des assassinats et devra lutter à mort à la fin. Il est au fur et à mesure de l'affrontement dépouillé de ses éléments technologiques. Les armes à feu, explosifs et jumelles sont remplacés par un arc, des pièges puis le film s'achève par un combat à mains nues. Les 20 dernieres minutes presque muettes d'affrontement entre les deux guerriers ont lieu dans un décor apocalyptique et prennent une dimension mythologique de par ce que les deux adversaires représentent. Dutch est alors réduit à sa nature au sens stricte, une créature qui lutte pour sa survie. D'ailleurs, le hurlement qu'il lance pour défier le Predator n'a plus grand chose d'humain.
    MadRom
    MadRom

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 403 critiques

    3,5
    Publiée le 22 juin 2012
    Dans le même style qu'un Alien : des hommes sont confrontés à un créature venant de l'espace, sauf que dans Alien , ce sont les hommes qui sont venus chercher le monstre ici le Predator est venu à eux et les différences ne s'arrêtent pas là car Predator tient plus du divertissement d'action que l'Alien de Ridley Scott. Si, par conséquent , le film perd ce côté mystique que possédait Alien 1, il en devient par ailleurs beaucoup plus divertissent que ce dernier même si John McTiernan tient à garder le suspens sur le look de la créature et installe une mise en scène qui suggère pendant une bonne partie du film. Ainsi, la caméra est à de très nombreuses reprises les yeux du monstre, et montre à quel point les militaires sont à sa merci.Militaires qui vont par ailleurs tombés un à un pour au final délivrer un combat sauvage ou le personnage d'Arnold Schwarzenegger se voit tenté de replonger à l'état de nature. C'est donc un film qui mérite son statut de film culte et dont le film Predators sortie en 2010 est loin de l'avoir égalé.
    Kevin T
    Kevin T

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 465 critiques

    5,0
    Publiée le 27 août 2009
    Même si il "n'a pas une gueule de porte bonheur", ce Predator est un film culte, réalisé par un maitre du cinéma à sensation : John McTiernan. Ca n'a pas pris une ride, ce commando ce fait dissoudre petit à petit avec notre plus grand plaisir jusqu'au duel final entre Shwarzy et le Prédator, j'ai juste une question : Lequel est le monstre ?
    BenLCDC
    BenLCDC

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 302 critiques

    1,0
    Publiée le 13 mai 2010
    Indigeste ramassis de répliques assassines " C'est l'heure de la douche" etc.Contemplation admirative de la musculature de Shwarzie, Predator n'a aucun point positif si ce n'esst celui d'avoir créer un mythe, le Predator.
    Greg A.
    Greg A.

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 456 critiques

    4,0
    Publiée le 18 octobre 2018
    Predator , premier du nom est un film avec une histoire de base simple ; une forêt , un prédateur extraterrestre surpuissant et violent , une chasse a l'homme ... les effets spéciaux ont fait leur temps mais cela colle au charme du film . Un très bon rythme et beaucoup de tension dû au fait que l'on ne voit pratiquement pas la créature avant l'affrontement final ! Bien sur ce n'est pas un chef d'oeuvre mais c'est un classique à voir . 16/20
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 4 décembre 2017
    Un chef d’oeuvre culte et impressionnant avec une excellente réalisation, un scénario bien écrit, des scènes d’action époustouflantes, une remarquable BO d'Alan Silvestri, un Arnold Schwarzenegger remarquable et un combat final titanesque.
    J-c T.
    J-c T.

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 625 critiques

    5,0
    Publiée le 30 juin 2009
    Ah Predator ! Quel souvenir! Gamin, mon frère m'avait interdit de regarder sa cassette vidéo en son absence..Trop sanglant pour moi d'après lui! Mon père un jour savait pas quoi regarder à la tv, j'lui ai proposé cette cassette, il était OK! Et là ! un film époustouflan....De la testostérone, de l'action, de l'humour, des morts sanglantes en pagaille. Un Arnie au must !!! Le duel de fin entre la créature et le Mjr Dutch Schaeffer reste l'un des plus beaux duel du cinoche. Je le revois toujours avec Grand plaisir... J'ai entendu dire que Roberto Rodriguez planchait sur un remake...A quoi bon ? tout est déjà dit avec les films de la saga
    NiERONiMO
    NiERONiMO

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 353 critiques

    4,0
    Publiée le 27 mai 2014
    S'il y a bien un réalisateur passé maître dans l'art du film d'action (pré-21ème siècle), il s'agit sans conteste de John McTiernan, papa de la franchise Die Hard notamment. Mais c'est en 1987 que tout commence, avec une première pierre à l'édifice marquante en tous points : Predator ; en effet, outre un statut indéniable de film culte, celui-ci devait être une sacrée surprise à sa sortie, comme tant d'éléments tendent à le prouver encore aujourd'hui. Pourtant, tout laisse d'abord à penser que l'on tient là un film d'action classique au possible, quoique sympathique, mais gourmand en clichés : le ton est donné d'emblée avec l'introduction musclée de Dutch Shaefer, et la suite ne nous donne pas tort, son équipe de gros bras se livrant à une véritable promenade de santé (à grand coup de fusillades sans dommages, explosions et éliminations d'un bon paquet de guérilleros, le tout à 7 seulement). Jusqu'ici rien de bien innovant donc, et Predator n'était porté que par le charisme bodybuildé de ses personnages et leurs répliques on ne peut plus fameuses ; mais passé cette phase introductive pareille à un leurre, voilà que le film entre dans le vif du sujet avec l'entrée en scène de son sujet-même : le Predator. Et à l'instant où celui-ci lance la chasse, où les invincibles soldats surarmés et surentraînés se retrouvent dépassés, le génie de McTiernan se fait évident au gré de ce contraste saisissant ; le rythme ne manque d'ailleurs pas de s'emballer, à mesure que les hommes de Dutch trépassent un à un, le tout sous couvert d'une BO diablement entrainante et d'une mise en scène aussi efficace que viscérale. Au film d'action succède donc un survival certes toujours musclé, mais à forte connotation fantastique, le mystère du Predator s'amenuisant lentement mais sûrement, et qui entretient par la même occasion une intrigue basique mais captivante. Autres bons points, à savoir de bonnes interprétations donnant vie à des personnages secondaires globalement réussis, et surtout savamment utilisés, tandis que Arnold Schwarzenegger trouve là un rôle à sa pleine mesure ; par ailleurs, la force du long-métrage réside aussi en son dénouement, où ce dernier et le Predator vont se livrer à un cultissime affrontement. De plus, voir l'invincible Schwarzie/Dutch, alors au sommet de sa forme, se faire malmener de la sorte (la peur habite momentanément son regard, pour un résultat des plus saisissants) par un antagoniste lui étant largement supérieur, cela vaut foutrement le détour ; et, naturellement, on ne peut que féliciter Stan Winston pour le design on ne peut plus inoubliable du Predator, dont le faciès peu commun, l'équipement de pointe et son statut de prédateur ultime lui auront assuré une place de choix au panthéon des meilleures créatures extra-terrestres. Ceci étant dit, il reste à souligner la présence d'effets visuels réussis bien qu'ayant considérablement vieillis ; de même, on pourrait formuler quelques regrets concernant l'incohérence de détails visuels, faux-raccords etc., ou encore l'utilité nuancée du personnage d'Anna, le caractère convenue des seconds rôles et enfin le face à face Billy / Predator. En résumé Predator est culte à ne pas en douter, fort de trouvailles visuelles et d'une mise en scène excellentes pour l'époque... John McTiernan signait donc là un divertissement d'action surprenant au sein de son registre, et qui à bientôt 30 ans passés demeure toujours inégalé.
    CH1218
    CH1218

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 1 666 critiques

    4,0
    Publiée le 13 octobre 2018
    En 1987, John McTiernan se fait un nom en tournant un scénario qui, dans une jungle hostile, donne en pâture quelques gros bras de l’espèce humaine à une créature invisible venue d’ailleurs. Construit de la même manière qu’ «Alien», un climat de peur et d’insécurité s’installe progressivement et modifie la structure du début du film en cours de route. La mise en scène se montre d’une réelle efficacité, notamment lors de l’affrontement quasi muet et primal du quart d’heure final. Dès lors, c’est en toute logique que le nombre des aficionados de ce premier « Predator » ne cesse d’augmenter avec le temps surtout par rapport à ce que nous avons eu droit par la suite...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top