Mon AlloCiné
    L'Extase et l'agonie
    note moyenne
    3,4
    37 notes dont 12 critiques
    0% (0 critique)
    50% (6 critiques)
    25% (3 critiques)
    25% (3 critiques)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur L'Extase et l'agonie ?

    12 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1470 abonnés Lire ses 8 622 critiques

    4,0
    La vie des grands peintres, autant que leurs oeuvres, inspira de très nombreux films comme le magnifique "The Agony and The Ecstasy" de Sir Carol Reed! Charlton Heston ressemble t-il vraiment à Michel-Ange ? Sa conviction de tous les instants et son immense talent font le reste dans le film! Bien que le scènario, tirè du roman d'Irving Stone, reprenne quelques faits militaires de la Renaissance, le grand intérêt du mètrage et la conviction des deux personnages principaux (le pape Jules II ètant interprètè par l'excellent Rex Harrison) donnent lui à un affrontement èpique et inoubliable! Belle matière cinèmatographique que la vie d'artiste, d'autant plus que la sociètè dans laquelle les peintres travaillent a tendance à les mèconnaître de leur vivant et même à les rejeter! C'est ce double aspect de fascination et de rejet que Reed a tentè de traduire (en y parvenant haut la main), son effort ayant eu le mèrite d'èveiller la curiositè et, en èvoquant Michel Ange, d'aider à faire mieux connaître et mieux comprendre l'oeuvre de ce peintre gènial! De plus, certaines scènes de cet hymne à l'art et à la foi sont vraiment mèmorables et qu’on peut y apercevoir parmi les deux gèants Diane Cilento (l’ex-femme à Sean Connery) en comtesse de Mèdicis...
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 761 abonnés Lire ses 4 985 critiques

    4,0
    Un beau film historique. Certes, il ne retrouve jamais le magnifique souffle épique que pouvait avoir Ben-Hur, mais la reconstitution historique est rès belle, tout comme les peintures. De plus, l'opposition Harrison-Hestontient toutes ses promesses. Du beau cinéma.
    sangoku2
    sangoku2

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 109 critiques

    4,0
    Bon film très réaliste mais beaucoup trop caricaturale dans la relation entre Michel Ange et Jules II. De même, certains passages sonnent trop l'Hollywoodien et cela nuit au film. Mais sinon, c'est un super film.
    SATSANGA
    SATSANGA

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 185 critiques

    4,5
    Un très beau film où la vie de l'artiste Michel-Ange est décrite à travers la décoration du plafond de la chapelle Sixtine . Charlton Heston tient le rôle du génial peintre, opposé à Rex Harrison qui revêtit le costume du pape Jules II et cette confrontation entre les deux hommes est magnifié par une grande réalisation de Carol Reed . Une œuvre à découvrir où les deux acteurs montrent leurs immenses talents .
    Josepha Coccinelle
    Josepha Coccinelle

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 12 critiques

    4,5
    Un film mémorable inoubliable et presque si je puis dire assez fidèle, bien entendu pas tout à fait mais j'adorerai revoir ce très beau film.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 562 abonnés Lire ses 4 143 critiques

    3,0
    - When will you make an end? - When I am finished! C'est par ses deux répliques que l'on pourrait résumer les relations pour le moins très conflictuelles entre un artiste de génie, Michel-Ange, et son commanditaire, le Pape Jules II, beaucoup plus guerrier qu'homme de religion et bizarrement ici imberbe, autour de la création d'une oeuvre absolument monumentale qui va marquer à jamais l'histoire de l'Humanité : la conception des très fameuses fresques sur le plafond de la Chapelle Sixtine... Bon, le film... On commence par un quart d'heure historique pour bien nous dire que le Michel-Ange était vraiment un artiste exceptionnel de chez exceptionnel. Je pense que la suite le laissait suffisamment entendre, mais on ne va pas reprocher un excès d'enthousiasme sur un sujet enthousiasmant. Paf, le générique ensuite (c'est très rare pour l'époque, je parle de celle du film bien sûr, qu'un générique de début se pointe aussi tardivement. Rien de mieux pour se la péter !!!) avant de passer à la fameuse confrontation qui appelle bien sûr à un duel d'acteurs. Si dans le film Michel-Ange, qui au passage a été un brin hétérosexualisé, gagne à un combat très intense et difficile face au Pape, niveau acteurs, et Charlton Heston a beau être excellent dans le rôle de l'artiste, c'est celui qui joue le Pape, Rex Harrison, plus grandiose et inspiré que jamais, qui remporte le match. Quant à la réalisation, la période du sommet, avec des œuvres comme Le Troisième Homme ou Huit heures de sursis, était passée depuis longtemps pour Carol Reed et ses deux films suivants, l'insignifiant et pourtant oscarisé (l'un n'empêchant pas du tout l'autre !!!) "Oliver !" et l'ennuyeux et plat "L'Indien", ne font que le confirmer cruellement, mais pour "L'Extase et l'Agonie", il montrait tout de même qu'il avait encore de beaux restes, certes en échappant pas totalement à l'académisme, mais en faisant toujours du film un spectacle intense et prenant.
    Mafoipourquoipas
    Mafoipourquoipas

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 4 critiques

    2,0
    2 étoiles - L'extase et l'agonie Film avant tout documentaire. On regarde des images d'Epinal et on se cultive. C'est vieillot ... long, statique comme une image d'Epinal : mais ce n''est pas inintéressant. On est plus dans le cadre d'un docu-fiction typique des années 60 (avec sa musique toute aussi typique ...).
    peter W.
    peter W.

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 2 critiques

    3,5
    Après une petite introduction instructive sur l'oeuvre de Michel Ange le film démarre sur un bon rythme et propose une confrontation intéressante et pleine de respect entre un artiste intégre et un pape guerrier, mécène avisé et impatient. Le film alterne les moments de tension, les moments de réflexion et les passages plus amusants de façon subtile et agréable. En revanche si on peut supposer que l'histoire est respectée dans les grandes lignes dans le détail cela parait bien moins probable avec une tendance très américaine à en faire beaucoup sur les qualités du pape et sur la foi de Michel Ange.
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 172 abonnés Lire ses 1 476 critiques

    4,0
    Le film a voir absolument pour toux ceux qui n'auront pas la possibilité de découvrir la chapelle Sixtine à Rome. Carol Reed à filmé tout cela avec un soin et une application toute britannique, le résultat est visuellement superbe et la mise en scène est d'un classicisme absolu. Les défauts de cette oeuvre résident justement dans ce souci de vouloir trop bien faire et dans la retenu de quelques fantaisies. Tout est maitrisé et pudique jusqu'à l'homosexualité de Michel-Ange aujourd'hui universellement reconnue mais qui n'est évoquée que par la présence discrète d'un superbe jeune homme. Ce n'est pas inutile pour ceux qui ne connaissent rien de la vie de cet artiste et aide à comprendre ses rapports affectifs avec la belle florentine interprétée par l'australienne Diane Cilento. Il est également dommage que les rapports entre le pape Jules II et Michel-Ange soient souvent trop lourds. Les deux acteurs sont parfait, c'est Carol Reed qui leur en demande trop et leur prête des propos répétitifs. Il n'empêche que c'est un privilège que d'assister 500 ans plus tard à l'élaboration de ce fameux plafond. C'est encore mieux que si la télévision avait été présente. Nous sommes témoins avec ce film d'une des vertus du cinéma: faire revivre, avec l'aide ses historiens, l'esprit de la construction des grandes oeuvres artistique passées du patrimoine mondial.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 356 abonnés Lire ses 3 097 critiques

    3,5
    Trois ans après son intarissable chef d’œuvre Les révoltés du Bounty, Carol Reed s’est attelé à une fresque historique audacieuse en dépeignant les coulisses de l’une des œuvres les plus célèbres au monde, la toiture de la Chapelle Sixtine à Rome par Michel-Ange. Même si les dix premières minutes du film peuvent sembler terriblement didactiques en nous narrant, à la façon d’un banal documentaire, la carrière du peintre, le film n’a rien d’un biopic puisqu’il ne s’attarde en effet que sur ses quatre années de labeur au service du pape Jules II. Ce sont en particulier les rapports conflictuels entre les deux hommes, souffrant chacun d’une mauvaise réputation, qui est mise en avant par le scénario et transcendé par l’excellent duo d’acteurs Charlton Heston/Rex Harrison. Leur affrontement est une merveilleuse façon d’appréhender l’époque de la Renaissance (où ont dû coexister rationalisme et foi chrétienne) et la création artistique en général, avec la pression que subissent les créateurs de la part de leurs employeurs. Mais L’extase et l’agonie est surtout une superbe occasion d’observer de près cette peinture mythique en pleine élaboration.
    bellini 2
    bellini 2

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 50 critiques

    2,5
    Très bonne première partie. Mème si Jules II a perdu sa barbe, son affrontement avec Michel Ange est un beau morceau de cinéma. Hélas la deuxieme partie est longue, répétitive, parfois caricaturale.
    Prad12
    Prad12

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 210 critiques

    2,0
    Académique est le seul mot qui me vient..... certes, Charlton et Rex sont des monstres sacrés mais ce film est un documentaire plus qu'un film sur la confrontation entre Michel Ange et Jules II avec sûrement la plus longue intro du cinéma mondial...... les costumes sont sublimes....
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top