Mon AlloCiné
Retour vers le futur
Back to the Future Trilogy
Back to the Future Trilogy
Date de sortie : 1990
Durée : 0:53:00
Nombre de titres : 20

Commentaires

  • Roy Batty
    Alan Silvestri a rarement été aussi inspiré que sur la trilogie "Retour vers le futur". Sans doute une des partitions les plus populaires des années 80, la BO du premier film a clairement apporté une touche de fraîcheur à la musique de film, à cette époque. Et ce, grâce à tout l'enthousiasme que Silvestri a su insuffler à sa musique et qui a brillamment fonctionné sur les images du célèbre film de Zemeckis. Son thème principal est notamment devenu un classique de la musique de film et demeure indissociable de la saga. Grâce à la ressortie de la musique du premier film dans une édition intégrale, on peut déguster cette partition symphonique d'une grande richesse thématique, qui pose déjà les jalons du style inimitable de Silvestri (que j'aime tant). Les deux autres scores qu'il a composé pour cette saga sont également excellents. Celui du deuxième volet est clairement plus sombre, tout en restant assez proche de la musique du premier, tandis que celui du troisième volet s'en éloigne quelque peu, avec l'apparition de nouveaux thèmes et une ambiance plus légère.Silvestri est véritablement entré dans la cour des grands avec la musique du premier film. Et comme les deux autres valent également le coup, je conseille aux fans d'acheter les trois BO séparément.
  • Danny Wilde
    Roy Batty décrit parfaitement le style d'Alan Silvestri qui pour moi, reste l'un des meilleurs compositeurs des années 80/90, avec des BO légendaires, dont celles de cette trilogie Back to the Future est l'une des plus célèbres, avec son style enflammé, très marquée par les grands coups de synthé, de batterie électronique et de cuivres qu'on entendait dans les années 80. Le grand talent de Silvestri est de s'adapter très facilement aux univers mis en place par les réalisateurs, et à ce titre, la partition du 3ème film est exemplaire puisqu'elle affiche un ton western flagrant (l'action du film étant située au Far West) rappelant les anciens thèmes de Alfred Newman, notamment dans la Conquête de l'Ouest.
Voir les commentaires
Back to Top