Mon AlloCiné
Lancelot Du Lac
note moyenne
2,4
53 notes dont 21 critiques
5% (1 critique)
14% (3 critiques)
24% (5 critiques)
14% (3 critiques)
24% (5 critiques)
19% (4 critiques)
Votre avis sur Lancelot Du Lac ?

21 critiques spectateurs

globi C.
globi C.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 447 critiques

1,0
Publiée le 06/05/2016
Scandaleux une comédie pillée par les monty python! Ah ce n'est pas une comédie !!? On voit bien la limite de l'utilisation de comédiens amateurs et malheureusement pour le réalisateur ce défaut va s'amplifier dans la suite de sa filmographie. Le montage n'est pas non plus très judicieux quelques scènes limites les dégats et laissent entrevoir ce qu'aurait pu être le film.
petrus75012
petrus75012

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 15 critiques

1,5
Publiée le 30/04/2012
Cinéaste mallarméen adepte de la pellicule blanche, Bresson aura eu le mérite, avec Godard, de ne pas réussir à tuer le cinéma comme son maître spirituel avait tué la poésie - c'est dans doute un des avantages du cinéma - comme du roman - que d'avoir besoin d'un public nombreux et ayant toute sa tête, afin de ne pas succomber sous les traits des nihilistes modernistes qui ont fini par bousiller tant d'arts (architecture, arts plastiques, poésie, musique...). Certes tout n'est pas dénué d'intérêt dans ce film glaçant si l'on ferme les yeux sur certaines situations véritablement grotesques comme ces hennissements de chevaux pré-enregistrés. Il n'était pas ainsi vain de dépouiller la narration car après tout les romans de Chrétiens de Troyes sont eux aussi quelque peu dépouillées : mais ici on dépouille tant qu'à la fin il ne reste vraiment plus grand chose. Car enfin, Chrétien de Troyes ne s'intéressait pas tant que ça aux pattes des chevaux pour meubler le vide et décrivait les combats sans hésiter à recourir aux clichés : ce que refuse avec bêtise anti-spectaculaire le cinéaste. Eh oui... Hollywood est tout de même plus fidèle que Bresson à l'esprit de ces romans. Car malgré tout, chez Bresson, c'est bel et bien le contresens qui l'emporte... et l'attrape-gogo à snobinards distributeurs de subventions.
anonyme
Un visiteur
4,0
Publiée le 30/07/2010
Sans être l'un des tous meilleurs films de Robert Bresson, son «Lancelot du Lac» ne mérite assurément pas tout le mal qu'on dit de lui. À tous les amateurs de sensationnel, de batailles rangées, de lyrisme débridé et d'emphase, revenez voir ce long métrage dans 10 ou 20 ans et comparez-le avec les films qui vous servent de référence aujourd'hui. Je peux vous garantir que le film de Bresson n'aura pas vieilli quand tous les autres seront démodés. La raison : l'art de Bresson va à l'essentiel, a pour but la vérité même s'il doit passer par l'inexactitude, l'anachronisme, tant qu'il reste bien sûr relatif. Son objectif est de suggérer le Moyen-Âge et non de le recréer, ambition de toute façon vaine car personne ne peut approcher à la perfection la représentation de cette époque vue à posteriori et toujours caricaturée, volontairement ou non. Si l'on peut regretter la relative brièveté de «Lancelot du Lac», c'est pour autant un véritable plaisir que d'avoir affaire à une version si simple, si épurée mais aussi émouvante et subtile que cette version là. L'art de Bresson s'accorde à merveille avec le sujet, et ne rend que plus belle cette histoire d'amour cornélienne, ce récit mythique mille fois vu et revu et pourtant retrouvant une fraicheur bienvenue dans les mains du cinéaste français. Son travail sur le son et l'image est comme toujours remarquable, un exemple : les chevaliers sont durant tout le film toujours en armure, et Bresson supprime tout bruit pour ne laisser que celui du cliquetis de l'armure, suggérant ainsi la lourdeur et la rusticité de la chevalerie comme leur emprisonnement dans un code difficile à porter. Et il ne rend ainsi que plus fort le seul moment où un chevalier quitte son armure : lorsque Lancelot s'abandonne à Guenièvre. Il est évident qu'il ne vaut mieux pas découvrir le cinéma(tographe) de Bresson avec ce «Lancelot du Lac», toutefois ce film moyenâgeux stylisé et sobre au possible s'adresse à tous. De son affiche aux dernières minutes, un très beau long métrage! [3/4]
anonyme
Un visiteur
0,5
Publiée le 19/02/2009
Robert Bresson a signé un film complètement ridicule, aux décors, aux comédiens et à la mise en scène risible de nullité ... dommage ue le scénario ne porte pas sur le comique ... ça aurait fait une comédie assez drôle ! Mais là ... c'est un nanar.
aaber
aaber

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 374 critiques

2,5
Publiée le 28/03/2007
A mille lieues des couleurs chatoyantes des "Chevaliers de la table ronde" de Thorpe, plus proche du carton pâte de "Perceval le Gallois" de Rohmer, le "Lancelot du lac" de Bresson est une belle fresque automnale, faite de châteaux forts en ruine et de couleurs froides, de héros aux armures anachroniques et de chevaux filmés au garrot, mais en partant des sabots, de batailles terminées et d'un nom prononcé, dans un dernier souffle, "Guenièvre" ! Quant au "Monty Python Sacré Graal", datant de la même année, 1974, rien à voir avec la choucroute, Joyce ! Mais, dans les deux cas, il y a des décapités !
Gabriel de Lomme
Gabriel de Lomme

Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 9 critiques

0,5
Publiée le 26/03/2007
Euh... Ce film est une VERITABLE catastrophe!! Je ne comprends pas qu'il puisse resortir! Il devrait être oublié depuis longtemps! Je l'ai vu l'autre jour au Champo, dès la première minute, j'ai su qu'il serait vraiment insipide. Je n'ai jamais vu des acteurs aussi mauvais, des décors aussi pauvres, des prises de vues aussi pourries... Seuls les dialogues sont bien, mais dits sans conviction et tête baissée... Voilà, j'ai pris la peine d'écrire une critique, car vraiment, rétablir la vérité me tenait à coeur!
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top