Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Les Douze salopards
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Les Douze salopards" et de son tournage !

Un double succès

En plus d'être le plus gros succès public de Robert Aldrich, le film est devenu, après sa sortie en 1967, le plus gros succès jamais enregistré par la MGM. Une belle opportunité pour le réalisateur de racheter les studios Famous Player-Lasky et de se lancer dans un cinéma plus personnel avec des oeuvres indépendantes comme Faut-il tuer sister George ou Le Démon des femmes.

Wayne préfère les bérets ?

John Wayne devait tenir le premier rôle, finalement attribué à Lee Marvin. Selon certaines sources, il préféra tourner Les Bérets Verts, et laissa sa place. D'autres affirment que la MGM a fortement insisté pour que John Wayne joue le Major, mais Robert Aldrich a refusé, lui préférant Lee Marvin. La société de production se serait pliée aux attentes du réalisateur.

La scène qui valait un Oscar...

Robert Aldrich , malgré la promesse d'une nomination aux Oscars, refusa de couper la scène où Jim Brown jette des grenades dans la cave où sont enfermés les allemands. La scène fut controversée car ces derniers n'ont aucune chance de survie. Le réalisateur a dit l'avoir laissée car il voulait montrer " l'enfer de la guerre ". Une thématique récurrente chez Robert Aldrich puisqu'il l'avait déjà traitée dans Attaque, film portant sur une compagnie d'infanterie pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Aldrich/Heller, quatrième!

Adapté du roman de E.M.Nathanson "The Dirty Dozen", le film marque la quatrième collaboration du scénariste Lukas Heller avec Robert Aldrich. Ils travailleront six fois ensemble, notamment pour Qu'est-il arrivé à Baby Jane ? et Trop tard pour les héros

Qu'est-il arrivé à Trini Lopez ?

On peut remarquer que le personnage joué par l'acteur/chanteur Trini Lopez meurt assez rapidement dans le film. Des rumeurs prétendent que ce serait Frank Sinatra lui-même, après avoir constaté que le tournage avait pris du retard, aurait conseillé à Trini Lopez de quitter la plateau au plus vite. Son personnage meurt donc d'un mauvais saut en parachute. En revanche, selon d'autres sources, l'agent de Trini Lopez aurait demandé à la production de le payer plus. Robert Aldrich aurait refusé, et pour punir le chanteur de cet affront, écrit un scène supplémentaire où son personnage trouve la mort d'une façon un peu ingrate.

Le château qui ne voulait pas exploser

Le château investi par les Allemands que les héros doivent prendre d'assaut a été construit spécialement pour le film. Cette gigantesque bâtisse de 164 mètres de haut et 790 mètres de large posa cependant un léger problème technique: elle se révéla trop solide pour exploser comme prévu ! Il aurait fallu près de soixante-dix tonnes d'explosifs pour le réduire en poussière, ce qui aurait mis en danger la vie de l'équipe du film. Une partie a donc été reconstruite dans des matières plus légères, à savoir du liège et du plastique, pour simuler l'explosion.

Un scène en or pour Sutherland

La scène où l'un des douze prétend être un général inspectant les troupes du Colonel Everett avait été écrite pour Clint Walker. Ce dernier ayant du mal à jouer la scène, le rôle échut à Donald Sutherland. Ironie du sort, c'est cette scène qui a décidé Robert Altman à choisir Donald Sutherland pour jouer dans M.A.S.H., qui a apporté à l'acteur une notoriété mondiale...

Douze salopards dans la petite lucarne

Le film, immense succès, a servi de base à trois téléfilms, Les douze Salopards 2, Les Douze Salopards : mission suicide et Les Douze salopards : mission fatale, sortis respectivement en 1985, 1987 et 1988. Lee Marvin reprend son rôle de major dans ces suites non officielles de Dirty Dozen. En 1988, Une série télévisée intitulée Les Douze salopards voit également le jour, mais elle est interrompue au bout d'une courte saison.

Un Oscar pour douze salopards

Les Douze Salopards a remporté l'Oscar des meilleurs effets sonores en 1968. John Cassavetes, dans la catégorie meilleur second rôle, et le montage de Michael Luciano ont également été nommés cette année-là.

Des vétérans pour servir Aldrich

Cinq acteurs du film sont des vétérans de la seconde guerre mondiale. Charles Bronson et Telly Savalas servaient dans l'armée de terre, Lee Marvin, Ernest Borgnine et Clint Walker étaient dans la marine.

"Les Douze salopards 2" ?

Les Douze Salopards étant considéré comme un véritable monument du film de guerre américain, un remake produit par Joel Silver et scénarisé par Zak Penn serait actuellement en préparation.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Toy Story 4 (2019)
  • Parasite (2019)
  • Beaux-parents (2019)
  • Le Daim (2019)
  • Tolkien (2019)
  • Made In China (2019)
  • Anna (2019)
  • Spider-Man: Far From Home (2019)
  • Men In Black: International (2019)
  • Yves (2019)
  • X-Men : Dark Phoenix (2019)
  • Child's Play : La poupée du mal (2019)
  • Aladdin (2019)
  • La Femme De Mon Frère (2019)
  • Nevada (2019)
  • Le Roi Lion (2019)
  • Roxane (2018)
  • Noureev (2018)
  • Brightburn - L'enfant du mal (2019)
  • Rocketman (2019)
Back to Top