Notez des films
Mon AlloCiné
    Kes
    note moyenne
    3,9
    228 notes dont 34 critiques
    répartition des 34 critiques par note
    8 critiques
    19 critiques
    3 critiques
    2 critiques
    1 critique
    1 critique
    Votre avis sur Kes ?

    34 critiques spectateurs

    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 1 923 critiques

    4,0
    Publiée le 5 juillet 2017
    Une belle histoire comme sait les raconter Keneth Loach. Le réalisateur britannique nous livre un portrait social sans concession et un regard amer sur les méthodes scolaires d'éducation. Ce drame nous offre de belles images de scènes émouvantes de l'enfant avec son oiseau. David Bradley (II) se révèle très mature dans le rôle du petit Billy Casper. Le pitch : Billy vit avec sa mère et son frère dans une ville du nord de l'Angleterre. Solitaire, il se passionne pour les faucons dont il a trouvé un nid…
    Louis Morel
    Louis Morel

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 850 critiques

    4,0
    Publiée le 24 mai 2012
    Une histoire poignante et bouleversante, des acteurs hors du commun et une réalisation parfaite font de "KES" l'une des plus belle réussite de Loach et même du cinéma réaliste anglais !
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 80 abonnés Lire ses 3 118 critiques

    4,5
    Publiée le 12 janvier 2017
    Kes c'est la poésie de l'enfance sublimée à l'état sauvage. Déjà au début du film la magnifique promenade dans la forêt magique et pure avec la musique élégiaque témoigne d'une tendresse folle pour le pouvoir de l'enfance qui s'évade, tel le faucon, dans les limbes de l'imagination et du rêve pour échapper au destin morne et triste qui l'attend: vision implacablement noire d'une vie toute tracée. Très beau film.
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    5,0
    Publiée le 29 décembre 2012
    Un classique du film social britannique la grande spécialité de Loach. La fin du film est bouleversante, le petit garçon est merveilleux pendant les scènes avec le rapace. Un long-métrage qui montre aussi la vie difficile des villes minières anglaises ainsi que la cruauté de certaines personnes, qui vivent dans des conditions rudes.
    Philippe C
    Philippe C

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 607 critiques

    4,5
    Publiée le 20 octobre 2012
    Festival Lumière Lyon 2012. Après avoir vu UMBERTO D, chef d'oeuvre du néoréalsime du cinéma italien, j'ai le plaisir de découvrir Kes, chef d'oeuvre du réalisme britanique. Des différences : 16 années d'écart entre le tournage des 2 films, le N&B pour le premier, la couleur pour le second, un vieillard dans Umberto, un jeune ado dans Kes. Des points communs : absence d'avenir, solitude dans un mileu humain soit hostile (Kes), soit indifférent (Umberto D), et en contrepoint à cette solitude, un animal (un chien et une jeune servante chez de Sicca, un faucon et un prof ches Ken Loach). Le film de Ken Loach est toutefois moins désespéré que celui de de Sica. il y a du mouvement (le gamin court, le faucon vole), la campagne riante contraste positivement avec les usines noires et fumantes en arrière plan, et puis cette sorte d'humour cruel et britanique si bien illustré par la partie de foot où le prof est à la fois arbitre et joueur, adulte injuste et enfant-copain qu'on ne retrouve pas chez De Sicca. Mais à bien y regarder, Umberto s'enfonce vers la mort au mileu de gens certes égoïstes, mais qui semblent bien s'en sortir, alors que Billy qui a vécu un momen fabuleux avec son oiseau jusqu'à se découvir des talents de conteur devant sa classe, évolue dans un milieu de gens médiocres, méchants et sans avenir intéressant et la cruauté de son frère le fait probablement définitvement sortir de l'enfance à un moment où il doit quitter l'école pour gagner sa vie alors que rien ou presque ne l'intéresse en dehors de son faucon disparu.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 23 décembre 2013
    un pure chef-d'oeuvre, ce film qui a plus 44 ans n'a pas pris une seule ride, l'histoire est universelle, intemporelle, elle pourrait très bien se passer de nos jours, peut-être pas le comportement de certains enseignants qui sont bien à l'image puritaine d'une angleterre révolue qui luttait contre le changement apporté dans la culture et les moeurs, encore une fois ken loach est le témoin de son temps, de films en films il décrit ces gens simples, ces gens du peuple avec leurs petits tracas et leurs joies, la vie de tous les jours
    oo78310
    oo78310

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 23 critiques

    5,0
    Publiée le 10 mars 2011
    Encore un film lumineux de Ken Loach . Jamais un réalisateur n'aura si bien dépeint les milieux défavorisés et les petites gens de l'Angleterre . Véritable hymne à la liberté , au droit à la différence , à l'évasion , Kes pointe du doigt les carences de la société anglaise (du monde en général ?) . Un film qui démontre que le bonheur n'est ni le fait de l'école , ni de la famille ni de la "société" en général . Etouffé dans un monde hostile , dans une famille indifférente et dans une vie sans espoir , Billy trouve une raison de vivre et un bol d'oxygène dans la campagne anglaise en compagnie d'un oiseau . Contraste des bocages verdoyants et des cités minières grisâtres , contraste de la violence de la vie au quotidien et de la douceur/refuge des instants passés avec son faucon . Mais on devine rapidement qu'il n'y a pas de salut pour Billy et le dénouement implacable vient inéluctablement broyer le peu d'espoir de l'enfant . Un film beau , un film dur ...
    Kasthor
    Kasthor

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 24 critiques

    5,0
    Publiée le 28 janvier 2010
    Je viens de revoir ce film bouleversant, qu'on dirait presque tourné sur place comme un documentaire. Je ne savais pas qui en était le réalisateur mais je me suis dit que ce devait être Ken Loach, car cela me rappelait le style d'un autre film, "Family Life", tout aussi bouleversant. J'ai donc vérifié : c'est bien un film de Ken Loach, sobre, sec, non larmoyant, sans effet, sans commentaire ni jugement — les personnages se jugent eux-mêmes par leurs actes — mais authentique. Et par conséquent d'autant plus fort et bouleversant. Notamment le jeune David Bradley dans le rôle de Casper le fauconnier. Superbe ! Quant à la patte de Ken Loach, impossible de ne pas la reconnaître.
    François H.
    François H.

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 20 mai 2014
    Un petit bijou de simplicité, le meilleur de loach pour moi, ou on retrouve comme dans tous ces films ce contexte social difficile, le soleil du film c'est kes, l'oiseau, qui est filmé très joliment. spoiler: j'ai regretté néanmoins que le synopsis dévoile le film dans son intégralité.
    btravis1
    btravis1

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 519 critiques

    4,5
    Publiée le 14 octobre 2016
    Le meilleur film de Ken Loach. La passion de ce jeune garçon pour la fauconnerie lui permet d'échapper à un quotidien plutôt morne qui le conduit inexorablement vers un emploi dans la mine, où travaille déjà son frère. L'environnement familial, la misère sociale, l'échec du système scolaire, Ken Loach aborde différents thèmes et les scènes de dressage du faucon sont très prenantes. Le jeune acteur est très bon. Et le film nous offre également une scène très drôle de match de foot avec un professeur de sport prêt à tout pour gagner.
    genik
    genik

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 181 critiques

    4,0
    Publiée le 19 février 2008
    La vie au college, dans les années soixante est fort bien vue et succulente (ah, ce prof de gym!). Dur dur d'être un jeune frère dans une famille pauvre du Yorkshire à l'époque. Un Ken Loach très fréquentable!
    Félix F
    Félix F

    Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 2 420 critiques

    0,5
    Publiée le 17 janvier 2008
    Ce film m'a ennuier profondément (bon faut dire j'était en cours d'anglais quand je l'ai vu) Il est peut être trop vieux pour moi!!!! Mais vraiment je n'ai aps du tout aimer !!
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1682 abonnés Lire ses 10 386 critiques

    4,0
    Publiée le 31 juillet 2011
    Parmi les grands films psychologiques britanniques de la fin des annèes 60, il faut citer le très beau "Kes" de Ken Loach qui utilise dans ce second long-mètrage les techniques de la tèlèvision! Avec un regard lucide sur l'enfance, le cinèaste filme admirablement un garçon d'une citè minière (inoubliable David Bradley qui apporte à son personnage une prèsence èclatante) qui se lie d'amitiè avec un faucon. "Kes" est une oeuvre de la même ètoffe que Looks and Smiles", qui cherche à èmouvoir et à faire rèflèchir par le spectacle brut de la rèalitè! Un magnifique rècit d'enfance ècorchèe, d'une finesse bouleversante, chargè d'èmotion et de colère...
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 624 abonnés Lire ses 4 640 critiques

    4,0
    Publiée le 25 janvier 2010
    Une oeuvre remarquable dans la veine sociale et réaliste qui est la patte de son réalisateur Ken Loach. Malgré la dureté de l'histoire et de son contexte qui culmine avec des scènes à la limite du supportable, le cinéaste parvient néanmoins à captiver le spectateur en lui laissant comme à son personnage des moments de répit à travers les scènes avec son professeur d'anglais et surtout celles qui filment le vol majestueux de ce magnifique animal dont le titre du film porte le nom. Les personnages, rongés par une pauvreté économique et culturelle, que nous présente Loach sont en outre interprétés par des comédiens qui brillent par leurs incroyables naturels. Une oeuvre majeure du cinéma social mais aussi du cinéma britannique.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 379 abonnés Lire ses 3 461 critiques

    3,5
    Publiée le 24 juillet 2013
    Même s’il ne s’agissait que de l’une de ses premières réalisations pour le grand écran (la première à traverser la Manche), Kes se fit aussitôt remarquer par le réalisme qui allait caractériser l’œuvre de Ken Loach et faire de lui l’héritier naturel du free cinéma. Dépeignant avec énormément de sincérité le quotidien difficile d’un jeune garçon qui va rechercher de la compagnie auprès d’un oiseau sauvage, symbole évident de liberté, ce récit poignant s’ancre dans une réalité sociale très austère où justement l’enfant n’a pas l’opportunité de s’épanouir. Regard acerbe sur un système scolaire défaillant et un état d’esprit trop individualiste pour permettre au cocon familial d’être un lieu de réconfort, cette comédie dramatique par moment très bavard s’efforce également de multiplier avec brio des images naturalistes pleines de justesse artistique.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top