Mon AlloCiné
Les Cloches de Sainte-Marie
note moyenne
3,3
18 notes dont 4 critiques
0% (0 critique)
0% (0 critique)
50% (2 critiques)
50% (2 critiques)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Les Cloches de Sainte-Marie ?

4 critiques spectateurs

jfharo

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 1 232 critiques

2,5
Publiée le 10/02/2012
La seule chose qui sauve du nanar ce film , est la lumineuse I.Bergman ,sinon c'est cul cul la praline à souhait .
tomPSGcinema

Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 2 987 critiques

3,0
Publiée le 26/06/2010
Leo McCarey nous propose un film particulièrement touchant, plein d'esprit et qui se regarde doncavec un certain plaisir. Au niveau de l'interprétation, nous retrouvons un certain Bing Crosby qui s'avère plutôt bon dans le rôle d'un prêtre qui vient sauver une école paroissale de fermeture. Mais la grosse qualité de cette oeuvre est clairement le prestation d'Ingrid Bergman. En effet, l'actrice suèdoise interpréte de la plus belle des manières une jeune nonne stricte et sans fantaisie, cette prestation vaudra d'ailleurs à l'actrice un Golden Globe et une nomination à l'oscar de la meilleure actrice en 1946. A noter que ce film qui à eu huit nominations aux oscars possède également une jolie photographie en noir et blanc, une mise en scène très réussi et qui comportent quelques séquences vraiment bien sympathique - notamment celle de la leçon de boxe donnée à un enfant par la Soeur Benedict. A découvrir.
chrischambers86

Suivre son activité 1035 abonnés Lire ses 10 061 critiques

3,5
Publiée le 28/02/2012
Huit nominations aux Oscars pour cette histoire touchante d'un prêtre et d'une nonne qui tentent de sauver une ècole de la ruine! Un an après le magnifique "Going My Way", Leo McCarey rèalise ce beau film religieux qui sombre dans un esprit de patronage avec, toujours cette science exacte du gag, mais aussi cette sensiblitè dans le sujet qu'il èvoque, sur le problème de la mutation chez les religieux et religieuses! Avec une popularitè qui venait surtout de ce talent vocal dont il avait le secret, Bing Crosby reprend son rôle du père Chuck O'Malley en poussant même la chansonnette, avec une fois de plus cette nature de bonhomme flegmatique mais heureux! A ses côtès, Ingrid Bergman (nominè à l'Oscar de la meilleure actrice) campe une lumineuse Soeur Mary Benedict dont les points de vue sur l'èducation des enfants sont nettement diffèrents que ceux du prêtre! Même si l'ensemble peut paraître lènifiant, "The Bells of St. Mary's" est un bien joli film alliant humour et èmotion dont on aurait tort de se priver! De plus, il y a dans le reste de la distribution l'excellent Henry Travers en Horace P. Bogardus plus vrai que nature...
Plume231

Suivre son activité 533 abonnés Lire ses 4 610 critiques

2,0
Publiée le 27/11/2011
Trois raisons de regarder cette suite insipide et nian-nian de l'insipide et nian-nian "La Route semée d'étoiles" (au passage merci à l'Académie des Oscars d'avoir eu cette fois l'intelligence de décerner les principales récompenses au Wilder !!!): 1 - c'est le film qu'ont vu les personnages de Diane Keaton et d'Al Pacino dans "Le Parrain" avant qu'ils apprennent qu'on a tenté d'assassiner Vito Corleone ; 2 - c'est le film projeté dans "The Magdalene Sisters" ; 3 - pour Ingrid Bergman. En fait, cette dernière est la seule véritable raison de regarder ce film, où ce serait un euphémisme de dire qu'elle écrase totalement le très médiocre Bing Crosby niveau vedette, et qui donne les trois-quatre seules séquences intéressantes de l'ensemble. Côté scénario rien de formidable, Leo McCarey, au crédit duquel il faut ajouter une mise en scène molle, se prend visiblement pour Frank Capra, sauf que le seul qui arrivait à faire du Frank Capra n'était autre que Frank Capra, et il occulte totalement les personnages secondaires qui auraient pu donner un supplément d'âme à tout ça. Résultat, totalement dispensable sauf pour les fans d'Ingrid Bergman éventuellement.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top