Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Reds
note moyenne
3,7
187 notes dont 30 critiques
20% (6 critiques)
27% (8 critiques)
30% (9 critiques)
17% (5 critiques)
7% (2 critiques)
0% (0 critique)
Votre avis sur Reds ?

30 critiques spectateurs

L'homme le plus classe du monde
L'homme le plus classe du monde

Suivre son activité 226 abonnés Lire ses 449 critiques

3,0
Publiée le 01/08/2013
La révolution russe est un sujet très peu abordé par le cinéma, et spécialement par le cinéma américain, pour des raisons que l'on comprend aisément. C'est ce qui rend "Reds" particulièrement intéressant. Le sujet est traité de manière objective et détaillé. Malheureusement, tout n'est pas si rose (ou rouge ! Hahaha). Warren Beatty a parfois tendance à s'égarer un peu dans des digressions sans intérêt qui rallonge inutilement la durée du film. Il semble hésiter constamment entre la fresque historique et la romance. Cette dernière étant d'ailleurs un peu trop présente à mes yeux.
Davidhem
Davidhem

Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 335 critiques

5,0
Publiée le 20/01/2009
Voir un Américain comme Warren Beatty élaborer un film qui rend hommage à un journaliste américain qui a prôné les valeurs du parti communiste dans le pays le plus capitaliste du monde est assez inattendu et plutôt courageux. L'acteur principal de "Bonnie and Clyde" livre une fresque impressionnante sur la politique américaine et russe pendant la première guerre mondiale jusqu'en 1920, date de sa mort. Il faut bien avoir à l'esprit que les Américains sont intervenus dans la première guerre mondiale seulement lorsque les Russes ont abdiqué à cause de la révolution communiste de 1917. Le film relate donc le parcours tumultueux et difficile d'un journaliste américain gauchiste ce qui était rare dans le pays qui a toujours oeuvré pour la protection des riches et du travail. Le film montre bien l'impossibilité d'installer le parti communiste aux Etats-Unis d'Amérique non pas parce qu'il était illégal mais parce qu'il représentait un sérieux danger pour la première puissance du monde. On se rend compte ainsi que les communistes aux Etats-Unis étaient traqués, arrêtés et expulsés de leur pays car ils étaient considérés comme des partisans des Russes qu'ils appelaient des traîtres parce qu'ils avaient contraint leur pays à entrer en guerre contre l'Allemagne aux cotés des Français et des Anglais alors que cette guerre ne leur rapportait aucun bénéfice si ce n'était de préserver leur domination du monde. Le film est remarquablement réalisé et montre bien les débuts du communisme en Russie et la rage des Américains face aux communistes qui pourraient être comparés à des juifs poursuivis par les nazis durant la seconde guerre mondiale. Warren Beaty signe un film politique complet, bien construit, distillant un combat mais aussi une histoire d'amour tragique. Le trio Beatty-Keaton-Nicholson crève l'écran et devant un tel déploiement d'énergie, de force et d'intelligence, on ne peut qu'applaudir un résultat extraordinaire, bouleversant, brillant et subversif. Une oeuvre culte!
Eselce
Eselce

Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 4 038 critiques

2,0
Publiée le 20/07/2016
Beaucoup de longueurs, trop. Le sujet est intéressant l'accroche est pénible pour le spectateur. Journalisme politique, c'est compliqué à traiter. Ca l'est encore plus lorsqu'il n'y a pas de scène forte, pas d'humour, pas ou peu d'actions. Finalement, on oublie où le film veut nous mener. 3 heures... Une digestion difficile malgré la bonne volonté de ses acteurs principaux.
ghyom
ghyom

Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 150 critiques

4,0
Publiée le 29/03/2014
Reds n'est pas un film de propagande, c'est un film sur un propagandiste. Mais un propagandiste idéaliste. Or un propagandiste idéaliste ne peut que finir déçu. C'est là toute la force de ce film que d'assister à la fin tragique d'un homme en même temps que de ses idéaux. C'est une vision particulièrement noire et cynique. Warren Beatty nous conte donc l'histoire de John Reed et Louise Bryant, journalistes qui couvrirent la révolution russe en 1917. Cela commence par leur rencontre et comme une histoire d'amour assez classique avec son enthousiasme initiale puis sa confrontation à la réalité et les problèmes qui s'en suivent. John Reed côtoie déjà à l'époque les intellectuels socialistes américain et Louise Bryant n'y trouve pas vraiment sa place. Après quelques péripéties dans leur relation ils se retrouvent à Petrograd au moment de la révolution bolchévique. John Reed en écrira un livre "Dix jours qui ébranlèrent le monde" qui lui vaudront reconnaissance en Russie et au près des sympathisants communistes américains et lui permettra de devenir un leader politique. Se rendant en Russie pour obtenir le soutien officiel de son parti. Dès lors empêché de repartir, on suivra en parallèle son destin et le voyage de Louise pour le rejoindre. Absolument pas manichéen le film dénonce aussi bien le comportement du gouvernement américain que celui du PC américain puis celui du PC russe. A ce titre, une scène entre particulièrement en résonance avec notre actualité et fait froid dans le dos. Alors qu'il fait un discours pour le PC russe dans un pays du Moyen-Orient et devant les vivats de la foule, John Reed se tourne vers son traducteur et lui demande ce qu'il se passe. Le traducteur répond alors que la foule est enthousiasmée par son appel à la guerre sainte contre les infidèles occidentaux. Le regard halluciné de John Reed suffit alors à comprendre que son discours a été détourné. Très bien interprétés par Warren Beatty et Diane Keaton, on est également heureux d'y croiser l'excellent Jack Nicholson dont, personnellement, j'aurais aimé qu'il ait un rôle plus important dans cette histoire tant le discours cynique de son personnage donne du relief à l'idéalisme (aux idéalismes devrais-je dire) des 2 héros. L'idée d'utiliser des témoignages comme pour un documentaire est très intéressant. Ces témoignages servent d'ellipses dans le film en clôturant la scène ou en ouvrant la suivante mais cet usage est peut être trop systématique. Je regrette également quelques scènes à mon sens peu utiles. En conclusion, Reds est une grande fresque passionnante mêlant amour et politique, sans longueur mais qui aurait peut être pu gagner encore en efficacité. Un très bon film : 4/5.
babar3
babar3

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 532 critiques

5,0
Publiée le 01/05/2012
Un pur film de gauche et qui montre, que si, les communistes ça existe dans le pays le plus capitaliste du monde. Un très beau film qui montre très bien leurs idées sociales et la relation entre tout les personnages. Un super film, un chef d'oeuvre.
Bertie Quincampoix
Bertie Quincampoix

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 959 critiques

3,0
Publiée le 12/12/2017
En 1981 sortait ce film entièrement porté par Warren Beatty – il en est le réalisateur, le producteur et l'acteur principal – qui raconte l'histoire de John Reed, journaliste américain communiste célèbre pour son livre Dix jours qui ébranlèrent le monde sur la révolution russe de 1917, et de sa femme Louise Bryant, écrivaine féministe. Fresque historique qui dépeint la communauté anarcho-libertaire du début du XXème siècle aux États-Unis, ce long-métrage de 3h revient sur la fascination exercée sur Reed de la prise de pouvoir par les bolcheviks – il sera lui-même enterré en 1920 à Moscou – mais aussi sur les désillusions engendrées par un système qui s'imposera rapidement comme très bureaucratique. Le film s'intéresse aussi beaucoup (trop ?) à l'histoire d'amour complexe vécue par les deux protagonistes. Originalité du projet, des témoins ayant réellement fréquentés Reed et Bryant s'expriment sur un fond noir tout au long de cette reconstitution historique un brin poussive.
CH1218
CH1218

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 1 556 critiques

3,0
Publiée le 05/12/2017
Unique américain a être enterré au nécropole du mur du Kremlin, John "Jack" Reed est un journaliste et militant de gauche, témoin avec son épouse Louise Bryant de la révolution bolchévique d‘Octobre de 1917, dont il commentera les événements dans son fameux ouvrage «dix jours qui ébranlèrent le monde». Peu abordé au cinéma, le sujet de « Reds » est captivant mais Warren Beatty insiste trop longuement sur la romance entre les personnages principaux, ce qui n’a comme effet que de prolonger inutilement sa fresque rouge (plus de 3 heures quand même), anesthésiant pour le coup son côté épique. Partageant l’affiche avec les excellents Diane Keaton, Jack Nicholson - dans le rôle du dramaturge Eugène O’Neill - et Maureen Stapleton, l’acteur a vu son travail derrière la caméra récompensé par un Oscar dont il faut reconnaître effectivement les qualités.
Ricco92
Ricco92

Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 1 133 critiques

3,5
Publiée le 01/03/2015
Film a l'ampleur rappelant celle des derniers films de David Lean, Reds revient sur la vie de John Reed, auteur des Dix jours qui ébranlèrent le monde (adapté au cinéma dans le classique Octobre de Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein) et seul américain enterré au Kremlin. Warren Beatty signe ainsi un film décrivant la naissance du communisme aux États-Unis (et oui, ça existe !) mais aussi la création de l'URSS. Cet aspect historique est mis en parallèle avec l'histoire d'amour entre Reed et Louise Bryant, son épouse. Cette romance fait d'ailleurs passer l'aspect historique au second plan dans la première partie du film : cela empêche parfois de réellement comprendre les dissensions politiques au sein de la Gauche américaine. C'est, avec sa durée, le seul réel reproche que l'on peut véritablement faire à ce second film de Warren Beatty. Ce cinéaste, comme le font souvent les acteurs-réalisateurs, offre à ses comédiens de belles prestations : nous avons le plaisir de voir à l'écran de très grands acteurs comme Warren Beatty (bien sûr), Diane Keaton, Jack Nicholson, ou Gene Hackman au meilleur de leurs formes. De plus, Beatty a eu l'intéressante idée de mettre en parallèle son histoire avec des interviews des témoins de l'époque. Reds est donc un bon film qui permet surtout de découvrir une aspect peu connu de l'histoire mondiale du Communisme.
cylon86
cylon86

Suivre son activité 448 abonnés Lire ses 4 391 critiques

4,0
Publiée le 18/05/2014
Warren Beatty en a refusé des projets pour se consacrer à celui-ci qui lui tenait à cœur : celui de l'évocation de la vie de John Reed, journaliste américain qui a vécu et participé de l'intérieur à la révolution russe de 1917. D'une vie bien remplie, Beatty en tire un film d'un peu plus de trois heures et qui se révèle passionnant. Il faut dire que derrière ou devant la caméra, il est parfaitement à l'aise et il trouve d'ailleurs avec John Reed l'un de ses meilleurs rôles. Passionné, engagé politiquement mais avec ses contradictions et son amour pour sa femme, Beatty est impeccable. Diane Keaton, qui joue sa femme, la féministe Louise Bryant, fait des merveilles dans un rôle assez touchant et livre l'une des performances les plus complexes de sa carrière. Face à ce couple vedette, une bonne pléiade de seconds rôles se succède (dont Jack Nicholson, très sobre) et viennent densifier l'intrigue du film, parfois un peu dure à suivre mais brillamment orchestrée par un scénario intelligent et une mise en scène irréprochable.
Benjamin A
Benjamin A

Suivre son activité 317 abonnés Lire ses 1 899 critiques

5,0
Publiée le 02/03/2014
Aujourd'hui, John Reed est l'unique Américain enterré sur la place rouge dans la nécropole du mur du Kremlin. D'ailleurs Lénine a lui-même signé la préface de son livre "Dix jours qui ébranlèrent le monde" où il revient sur la révolution bolchevique de 1917 qu'il a vécu sur place. Né le 22 octobre 1887, ce journaliste américain a œuvré contre la guerre et surtout pour les ouvriers, défendant le système soviétique aux USA et œuvrant pour le communisme. Il a aussi été marié à l'écrivaine féministe Louise Bryant. "Reds" revient sur sa vie de manière romancée et se concentrant sur la période située entre l'entrée en guerre des USA en 1917 et la mort de Reed. De manière générale, "Reds" revient sur une période et sur des thèmes très peu traités par le cinéma américain à savoir la révolution bolchevique ainsi que sa vision sur le territoire américain. Warren Beatty endosse les casquettes de réalisateur, acteur principal, producteur et coscénariste. À travers cette longue fresque, Warren Beatty nous passionne et nous plonge dans la vie de John Reed entre ses idéaux, sa vision du monde et de la vie, ses relations et son amour. Warren Beatty propose un regard sur les radicaux américains du XXème siècle et une certaine fascination pour la mise en place de la révolution bolchevique ainsi que la fondation de l'URSS. Il s'attarde sur l'espoir d'un changement et d'une autre vision que le système capitaliste américain. Mettant en scène les conflits politique et idéologique des USA de ce début de siècle, il s’intéresse aussi sur la vision "américaine", là où "communiste" est une insulte, comme en témoigne cette scène de procès avec Louise Bryant. Mais Beatty insiste aussi dans la dernière partie du film sur la dérive du système bureaucratique mis en place après la révolution en Russie. Pour mettre en scène son récit, Warren Beatty a l'ambition de jouer sur plusieurs tableaux en même temps. Tout en étant une longue fresque, il s'attarde sur l'aspect politique du film, tout en donnant de l'importance à sa vie sentimentale et en y ajoutant quelques témoignages donnant un côté documentaire au film. Et Beatty la maîtrise à merveille, sachant alterner entre le combat de Reed, sa relation avec Louise ainsi que les témoignages qui sont bien gérés, intéressants et ne cassant par le rythme du récit. Il s'appuie effectivement sur une grande richesse d'écriture que ce soit au niveau de la vie de John Reed ou des personnages qu'il met en scène. Ils sont tous intéressants et psychologiquement étudiés, et notamment le couple principal qu'il rend attachant, tout comme la relation qu'ils entretiennent, fragilement intense et bouleversante. Il place Reed et Bryant face à la vie et les choix qui en découlent, leur laissant la possibilité de vivre ensemble ou de garder leur liberté et de vivre dans le feu de l'action, conscient de participer à des événements importants et uniques avec toujours cette peur de "manquer le train". Mais c'est aussi à travers les personnages secondaires qu'il donne de la consistance à son récit et notamment l'écrivain cynique Engene O'neill ou le communiste américain Max Eastman. On ne s'ennuie pas une seule seconde durant les 184 minutes du film. Beatty retranscrit très bien toute la richesse et les enjeux du récit, les rendant tour à tour passionnant, poignant, profondément émouvant et intelligent. Toujours avec un souci de réalisme, il prend le temps de développer les personnages, de mettre en place plusieurs scènes intimistes mais ô combien intéressante et traitée avec justesse et de se concentrer sur ce qui l’intéresse. Visuellement "Reds" est superbe et ce grâce à une belle photographie ainsi qu'à une excellente reconstitution, que ce soit les intérieurs où Beatty a le souci du détail ou les extérieurs et notamment en Russie ou lorsque le couple principal est chez l'écrivain au bord de la plage. Devant la caméra, Beatty, lui-même militant de gauche, donne une certaine consistance à son personnage et a eu l'excellente idée de confier le rôle de Louise Bryant à la superbe Diane Keaton, ici de toute beauté et superbe dans le rôle de cette intellectuelle féministe. Jack Nicholson, Stuart Richman, Paul Sorvino ou encore Gene Hackman complètent un casting sans fausse note. Véritable ode à la liberté politique et de pensée, "Reds" revient sur un épisode méconnu de l'histoire américaine. Tout en justesse et subtilité, Warren Beatty signe un récit aussi intelligent que bouleversant autour des convictions d'un homme à vouloir changer un système qu'il considère comme défectueux tout en le plaçant face à la vie et les dilemmes qui en découlent, notamment ceux sentimentaux.
Akamaru
Akamaru

Suivre son activité 527 abonnés Lire ses 4 333 critiques

3,0
Publiée le 13/02/2011
Réalisateur,producteur,scénariste et acteur principal,Warren Beatty a porté toute sa vie cette histoire de journaliste américain activiste communiste,qui partit en Russie en pleine révolution d'octobre 1917.Soucieux de ne rien oublier,il tresse en 188 minutes le portrait de John Reed,idéaliste fougueux,qui embrasse une cause qui le dépasse plus qu'il ne le croit."Reds"(1981)témoigne d'une ouverture du cinéma occidental aux activités gauchistes,ce qui en fait une oeuvre essentielle appuyée par des témoignages actuels de survivants de cette époque.Ce procédé,certes instructif,casse le rythme du film en le rendant trop didactique.De même,le style général est assez empesé,tantôt grandiloquent,tantôt s'attardant sur des informations secondaires.Warren Beatty livre une prestation fiévreuse,à qui la branchée Diane Keaton tient la dragée haute.Leur couple aux moeurs avant-gardistes et aux idées progressistes subira de nombreuses épreuves avant de se retrouver sur les cendres d'un idéal bafoué.Jack Nicholson tient un second rôle très intéressant de sobriété,mais n'ayant pas assez de scènes à jouer.Le militantisme légendaire de Beatty fait des concessions au romanesque,notamment en ayant du mal à trouver un équilibre entre la vie privée des personnages et leur engagement politique.Un biopic aux 3 Oscars à conserver.
leon&levieuxfusil
leon&levieuxfusil

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 210 critiques

3,5
Publiée le 04/11/2010
Un film plutôt long mais qui passe assez vite, les acteurs jouent très bien, et puis il y a Jack Nicholson ! L'histoire est pas mal, mais quand même un peu compliquée ! Le montage avec les "témoins" est spécial, mais pas déplaisant !!
dahbou
dahbou

Suivre son activité 89 abonnés Lire ses 2 124 critiques

4,0
Publiée le 13/11/2007
Veritable fresque historique, "Reds" n'en reste pas moins une oeuvre sincère et intègre réalisé par un Warren Beatty qui demontre tout son talent devant et derrière la camera. Le film comporte quelques longueur mais la brillante interpretation rattrappe ce defaut. La narration peut deconcerter dans un premiers temps mais elle fait preuve d'une belle originalité et s'intègre parfaitement à son récit. On n'oubliera pas non plus le formidable casting allant d'une excellente Diane keaton à un étonament sobre Jack Nicholson.
ygor parizel
ygor parizel

Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 2 500 critiques

4,5
Publiée le 12/11/2007
Magistrale film de Warren Beatty on ne s'ennuie pas pendant les 3 heures du film. J'adore ce genre de film historique sur les grandes personnalités, j'étais un peu déconcerté au début par le montage et les interventions de certains des protagonistes du film n'était pas une obligation a mon avis. Mais, ça reste une grande fresque sur la révolution russe.
grosestrong
grosestrong

Suivre son activité Lire ses 18 critiques

5,0
Publiée le 03/11/2006
LE seul film grand public inspiré de la révolution d'octobre !! Nominé 12 fois aux oscars, ayant remporté 2 statuettes, il avait raté d'un cheveu celle du meilleur film, au profit des Chariots de Feu. Le film vient d'être réedité en zone 1 (vf incluse) avec un tas de bonus, mais dans la plus grande confidentialité, un crime pour ce chef d'oeuvre, qui traite du changement le plus radical qu'ait connu la société humaine. Inspiré des "10 jours qui ébranlèrent le monde", le film retrace la vie et l'engagement de John Reed, seul Yankee enterré au Kremlin, qui participa activement aux évènements de 1917. Warren Beatty (oscar meilleur réalisateur) y est admirable, en révolutionnaire passionné et bordélique, de même que Diane Keaton, dans une de ses meilleurs prestations, aux côtés d'un Jack Nicholson bien contrôlé, sans cabotinage, et de Maureen Stapleton, superbe (osc. meilleur second rôle feminin) On notera également les apparitions remarquées de Paul Sorvino et Gene Hackman. Le film commence en 1916, juste avant l'entrée en guerre des américains, John Reed se bat alors contre la guerre, et son engagement va l'amener à délaisser son rôle de journaliste figurant pour celui d'acteur engagé, au moment où éclate la révolution russe, qu'il rejoindra et accompagnera, jusqu'à sa mort... Certines répliques sont d'anthologie et tapent là où ça fait mal, mais la critique s'étend aussi aux révolutionnaires et à la dérive bureaucratique des dirigeants du parti, évitant ainsi la caricature de part et d'autre, même si certaines réflexions sur Lenine et Trotsky ont été rajoutées à l'oeuvre originale... Côté réalisation, on appréciera la participation de témoins de l'époque, déjà bien décrépis, qui apportent un côté réaliste, sans pour autant tomber dans le documentaire... Enfin, la musique est superbe avec le thème génial "I don't want to play in your yard... Si 3h heures de film politique ne vous effraient pas, courrez vous l'acheter !! Le meilleur film de W.Beatty !!
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top