Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Les Liaisons dangereuses
note moyenne
3,9
6685 notes dont 275 critiques
47% (130 critiques)
33% (92 critiques)
11% (29 critiques)
5% (15 critiques)
2% (6 critiques)
1% (3 critiques)
Votre avis sur Les Liaisons dangereuses ?

275 critiques spectateurs

Katssi07
Katssi07

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 30 critiques

4,5
Publiée le 05/03/2013
Une adaptation splendide et éblouissante. Glenn Close interprète avec brio la marquise de Merteuil. Il est en est de même pour John Malkovich et son rôle de vicomte de Valmont. De plus, les dialogues sont brillamment structurés. On peut dire que c'est une excellente adaptation cinématographique du roman épistolaire de Pierre Choderlos de Laclos.
vinetodelveccio
vinetodelveccio

Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 798 critiques

3,5
Publiée le 04/03/2013
Parfaitement filmé et très carré dans sa forme, le film se laisse regarder avec plaisir. Le roman est parfaitement adapté et le scénario plutôt bien écrit, mais si la photo est léchée et le cadrage millimétré, on regrette un certain manque d'audace. Cette histoire n'est que manipulation et perversité et les personnages sont d'une perfidie sans égal, mais rien de transgresse les règles du genre dans la mise en scène. Aucune folie, tout juste un peu de malice. Dommage.
asheline2911
asheline2911

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 299 critiques

4,0
Publiée le 21/02/2013
Diabolique, ingénieux, décors et costumes de grandes qualités, des acteurs somptueux (de cruauté et de naïveté), on passe un très bon moment à regarder ce film, qui en plus nous montrer bien le fonctionnement de la société française de l'époque (peu de temps avant la Révolution). Je le conseille vivement !
Woodyalleniste13
Woodyalleniste13

Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 33 critiques

4,0
Publiée le 15/02/2013
Quand on connait quelque peu le roman, sa densité, sa force d’évocation, son insolence majestueuse, son ambiguïté, son caractère situé, mais pourtant indémodable, la richesse de la plume de Laclos et l’ambiance qui y règne, on ne peut qu’être admiratif du travail d’orfèvrerie – théâtrale – de Stephen Fears. Passer du format épistolaire au récit filmique était déjà une étape en soi. Mais, ce n’était rien comparé au travail de sélection déterminant le rythme de la narration, l’impulsion qui donne au film sa dynamique, son « ici et maintenant ». Une fois ces directions artistiques entreprises, il fallait encore trouver les comédiens capables de donner vie à ces monstres sacrés de la littérature. J’ai beau prôner depuis des années qu’avec un bon directeur d’acteurs, les comédiens les plus moyens (je n’ai pas dit mauvais, vous remarquerez !) peuvent atteindre un niveau épatant (on se rappellera alors pourquoi j’aime tant Woody Allen !), toujours est-il que dans le cas du roman de Laclos, il fallait une sacrée clique d’épaules bien taillées pour supporter la densité du jeu (sans tomber dans le surjeu ultra théâtralisé poisseux), le sulfureux toujours classe, l’auguste profusion des mots et du phrasé qui participent de l’exaltation des dialogues. Choisir des comédiens capables de cet exercice n’aurait toujours pas été suffisant. Il leur fallait encore convaincre dans le registre de la séduction, une séduction libertine, manipulatrice et impératrice. Et à ce jeu-là, qui peut arguer de détrôner John Malkovich et Glenn Close ? Ne cherchez pas, c’était une question rhétorique, la réponse se trouve dans la question, en filigrane : personne, pardi ! Fort heureusement, à leurs côtés, Michelle Pfeiffer est une Présidente de Tourvel exceptionnelle (mais Michelle est toujours exceptionnelle donc ce que je dis ne sert à rien, j’en conviens !), Uma Thurman en Cécile de Volanges se laisse dévorer avec beaucoup de naturel et, quant à Keanu Reeves, il prête honnêtement ses traits de jeune dandy niais au chevalier Danceny. Casting 5 étoiles donc. Il fallait bien ça pour donner vie à ce roman de l’abstraction. La mise en scène de Frears cultive des procédés qui font écho avec le contenu thématique de l’œuvre : les corps et leurs mouvements promeuvent la dynamique, la caméra se faufile par delà les portes, œil espiègle, le réalisateur s’introduit dans les lieux d’entre-deux comme les escaliers, les couloirs, les trous de serrure, le champ laisse une grande place aux miroirs, rappel de la vacance des apparences, et la nuit, terrain de chasse libertin par excellence, est largement appréhendée. La lettre, cœur structurant du roman, n’est pas reniée par la transposition en images. En effet, elle reste l’objet de destruction des anciens amants, Valmont et Merteuil. S’ils manient les mots avec aisance, c’est bel et bien la fixation, cette forme singulière d ‘engagement, qui causera leur perte. On ne peut pas parler des "Liaisons dangereuses" (tant du roman que du film, d’ailleurs) sans s’attarder plus avant sur le duo/ duel : Valmont/ Merteuil. Si la Marquise de Merteuil est présentée comme une libertine, sans foi ni loi, qui dissimule ses « affaires » sous un joli masque de vertu, elle semble porter un autre masque bien plus pesant : celui de sa condition de femme. En refusant de devenir le simple « reflet » d’un homme, d’un mari, elle est devenue une « guerrière » inflexible afin d’exister par soi-même et pour soi-même. Femme dotée d’une intelligence rare, elle se met, toutefois, en danger par le biais de sa relation avec Valmont. Si chacun prétend n’être qu’un défi pour l’autre, on sent un lien sincère se créer entre eux au fil de l’intrigue, par delà les jeux de domination/ soumission. En refusant d’être son trophée, elle courra à leur anéantissement. spoiler: Si la fin du livre se perdait dans une sanction physique de Merteuil (elle disparaissait, atteinte de la petite vérole), le film se clôture sur une scène bien plus forte, symboliquement chargée, où Merteuil se démaquille devant le miroir, se délégant ainsi de son apparat et de ses masques. Reste la femme nue. Et une certaine subtilité dans l'approche de Frears. Glenn Close et John Malkovich offrent une grande leçon de cinéma, touchant du bout des doigts l’apogée de leur art. On reconnait les Grands quand on les voit, et ceux-là sont carrément immenses et prodigieux et on ne s’y méprend pas. Un classique parmi les Classiques, "Les liaisons dangereuses" de Stephen Frears restituent une ambiance, une époque, une perversion, une énergie et une dynamique à un des plus grands romans de tous les temps. Il a fait de Glenn Close et de John Malkovich les interprètes mythiques de deux mythes de la littérature française, ni plus ni moins, témoignant ainsi de l’imminente modernité du roman de Laclos.
LucienLaurent
LucienLaurent

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 392 critiques

4,0
Publiée le 15/02/2013
Cette adaptation fidèle du chef-d’œuvre de Choderlos de Laclos est vraiment réussie. Le casting est impeccable, tout comme la mise en scène. Un seul regret, que le film ne soit pas plus long. Stephen Frears est obligé de faire quelques raccourcis, qui nuisent légèrement à la cohésion de l'ensemble. Rien de dramatique cependant.
dieujaune
dieujaune

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 205 critiques

4,0
Publiée le 13/02/2013
Un excellent film de costume et d'époque, très proche du matériaux d'origine. De plus les acteurs sont tous magistraux, bref un film qu'il faut avoir vu.
Mathieu M
Mathieu M

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 464 critiques

3,5
Publiée le 11/02/2013
Un film captivant a l'intrigue difficile a suivre mais a la realisation soignée,on retiendrat egalement un casting escellent (Close,Malkovich,Reevs,Thurman et Pfeiffer)
Barbara A.
Barbara A.

Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

4,5
Publiée le 07/02/2013
Un film absolument merveilleux, fantastique reprise d'un grand roman, très belle distribution avec de grands acteurs, ambiances, images et jeux de rôles hors du commun et une histoire tout à fait d'actualité... Comme quoi, la jalousie peut souvent changer de ton et se retourner ainsi contre ses propres investigateurs.... A voir, et à revoir!!!!!
QuentinBob
QuentinBob

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 140 critiques

3,5
Publiée le 04/02/2013
Une adaptation irreprochable. Cruel,finement ecrit et interprete par un casting de choix,ce Liaisons Dangereuses s'impose,qu'on le veuille ou non comme un classique. Le final est sublime de cruaute et de beaute. Tout est dit.
Roland S
Roland S

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 148 critiques

4,0
Publiée le 04/02/2013
Un brillant libertinage à la fois cruel et raffiné adapté du chef d'oeuvre épistolaire de Choderlos De LACLOS avec une distribution éblouissante (John MALKOVICH, Glenn CLOSE, Michelle PFEIFFER) et qui fut récompensé par 3 Oscars et le César du meilleur film étranger
Wilfred P.
Wilfred P.

Suivre son activité Lire ses 14 critiques

5,0
Publiée le 23/12/2012
Non seulement Michelle Pfeiffer est une pure bonasse (voilà c'est dit) Mais en plus, c'est vraiment un film qui a de la gueule, dans l'écriture, les acteurs et l'intrigue Mention Spéciale pour une Glenn Close au sommet de son art
Candice L
Candice L

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 825 critiques

5,0
Publiée le 13/12/2012
Un excellent film, très fidèle au livre! Les personnages sont merveilleusement bien interprétés par des acteurs de talent, l'action colle parfaitement au suspens du livre, un excellent scénario et une très bonne mise à scène! A voir!!!
antoinek2
antoinek2

Suivre son activité Lire ses 35 critiques

3,0
Publiée le 14/07/2012
Très bonne adaptation. John Malkovich et Gleen Close sont tout simplemenet parfaits. Cependant il y a de nombreuses longueurs qui ralentissent le film
pi93joe
pi93joe

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 521 critiques

3,5
Publiée le 28/06/2012
Un bon film d'époque avec une intrigue bien développée. Ce n'était en effet pas simple à mon avis d'adapter un roman épistolaire de cette ampleur. Il fallait sélectionner les éléments de l'intrigue les plus importants et parvenir à captiver le spectateur malgré les décalages importants entre les siècles et les langages. Ici, les décors et les costumes permettent d'ancrer le spectateur dans le XVIIIème siècle et les prodigieux acteurs, à savoir John Malkovitch, Michelle Pfeiffer et surtout Glenn Close, font le reste. Malgré quelques longueurs, ce film est un classique, que tout le monde doit découvrir!
clevalaz
clevalaz

Suivre son activité Lire ses 6 critiques

4,5
Publiée le 25/06/2012
je n'ai pas lu en entier le livre qui m'a parut trop long. Le film quant à lui est juste terriblement amusant : on suit les petits jeux de jalousie et de séduction de l'aristocratie qui tente de dissimuler l'authenticité de leurs sentiments derrières des rictus, des manières et des froufrous très clichés de l'époque. On ne peut s'empecher de penser qu'ils n'avaient quand meme pas grand chose à faire pour occuper ainsi leurs journées... La marquise de Mertueil reste le personnage fascinant du film,personnage qui doit être profondément malheureux pour être si mauvais. Le choix de la fin est une véritable litote , très marquante et qui évite le grandiloquant
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top