Mon AlloCiné
Miss Oyu
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
note moyenne
3,6
20 notes dont 5 critiques
40% (2 critiques)
40% (2 critiques)
0% (0 critique)
20% (1 critique)
0% (0 critique)
0% (0 critique)

5 critiques spectateurs

Newstrum

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 142 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 04/01/2017

Film sublime, qui révèle le secret de l'art de Mizoguchi, ce cinéaste qui filme sereinement des situations cruelles. C'est parce que Miss Oyu est elle-même une artiste qu'elle est capable de transcender sa douleur en art. Voir ma critique complète sur mon blog :

https://newstrum.wordpress.com/2016/04/08/miss-oyu-les-melodrames-deau-de-kenji-mizoguchi/

soniadidierkmurgia

Suivre son activité 155 abonnés Lire ses 2 817 critiques

4,0Très bien
Publiée le 07/12/2016

Depuis le début des années 1940, Kenji Mizoguchi travaille presque exclusivement avec le scénariste Yoshikata Yoda et l'actrice Kinuyo Tanaka dont il est secrètement amoureux. Il avait entamé la décennie des années cinquante en rejoignant la Shintoho après avoir quitté la Shochiku à laquelle il était lié depuis 1939 parce qu'elle lui refusait le financement de l'adaptation d'"Une femme de plaisir" du poète Saikaku Ihara. Déçu, il ne tournera qu'un seul film pour son nouveau studio, ("Le destin de Madame Yuki"), qui refusera lui aussi d'honorer sa parole. Il rejoint temporairement la Daiei et y adapte un roman du célèbre écrivain Jun'ichiro Tanizaki ("Le coupeur de roseaux" publié en 1932). L'histoire légèrement remaniée qui se déroule à la fin de l'ère meiji, est assez inédite tant sur le fond que sur la forme que lui donne Mizoguchi. Un trio amoureux impossible est imaginé menant à l'impasse dans laquelle est précipité le jeune Shinnosuke (Yuji Hori) qui devant se trouver une épouse, tombe amoureux de la sœur aînée de la jeune femme qui lui est promise. Il se marie tout de même par dépit et dans l'espoir de continuer à voir Miss Oyu (Kinuyo Tanaka), jeune veuve interdite de remariage suite au décès de son époux tant qu'elle n'aura pas élevé son fils. Oshizu (Nobuko Otawa) la jeune sœur à très rapidement compris l'élan amoureux de son futur mari pour sa sœur mais décide de se sacrifier pour éviter à celle-ci l'enfermement affectif dans lequel la condamne sa belle famille. Le scénario est bien sûr idéal pour un film noir vénéneux en raison des sentiments troubles et variables qui unissent les trois membres du trio dont chacun s'est engagé pour de mauvaises raisons dans cette aventure improbable. Mais Mizoguchi ne saisit pas l'opportunité qui lui est donnée et prend le contrepied du déroulement attendu d'une telle situation. La très grande retenue des sentiments qui est la marque des trois protagonistes mène à une harmonie de façade où la jeune Oshizu qui est la plus grande perdante de ce jeu de dupes sert de pivot central. En réalité les problèmes viendront de l'extérieur de la cellule un peu baroque qui s'est bâtie à partir d'un postulat difficilement concevable en Occident. La caméra de Mizoguchi toujours à distance, refusant encore une fois les gros plans introspectifs nous invite à regarder comment l'impossible s'orchestre à force de renoncements successifs gardés secrets. La pression sociale lancinante donnera à l'histoire un tour plus conforme aux convenances , encore une fois au prix de renoncements déchirants, menant le récit jusqu'à un dénouement bouleversant qui donne un sens profond au sacrifice initial de la jeune et timide Oshizu qui n'aura pas vécu vainement dans l'ombre de sa sœur. Ce nouveau film de commande en attendant la réalisation de "La vie d'O'Haru, femme galante" qui occupe l'esprit de Mizoguchi (cf plus haut) constitue le second volet de ce qui constituera une trilogie littéraire à la tonalité naturaliste où le réalisateur excelle.

foudefilm

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 125 critiques

4,0Très bien
Publiée le 03/04/2008

c'est mon premier film de mizoguchi,et je dois dire c'est vraiment du plaisir pour les yeux,tres representatif du japon et des japonais de ce temps la.oui c'est sur qu'il y a beaucoup de melancolie,les personnages ne sont pas tres joyeux,l'histoire ne decolle pas ,mais bon, j'ai quand meme passé un super moment. Et avec ce qu'on nous sert maintenant,on oublie que le cinema est le septieme ART et ce film est une demonstration de beauté et d'amour

Glr

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 58 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 28/07/2007

Ce film est, d'une certaine manière assez représentatif de l'oeuvre de Mizoguchi. La mise en scène et la photographie sont très soignées et maîtrisées, c'est un régal pour les yeux. Mais comme pour d'autres films de ce réalisateur, j'ai une petite réserve : il a une légère tentation pour mélo au premier degré. Réserve à relativiser, bien sûr, le film dans son ensemble est magnifique.

Yoloyouraz

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 649 critiques

2,5Moyen
Publiée le 26/07/2007

Un récit touchant, réussi car ses acteurs émeuvent. Mais la mise en scène, une nouvelle fois, n'aide pas l'ensemble à décoller.

Les meilleurs films de tous les temps
Back to Top