Mon AlloCiné
    Network, main basse sur la télévision
    note moyenne
    3,8
    621 notes dont 83 critiques
    22% (18 critiques)
    35% (29 critiques)
    22% (18 critiques)
    14% (12 critiques)
    5% (4 critiques)
    2% (2 critiques)
    Votre avis sur Network, main basse sur la télévision ?

    83 critiques spectateurs

    Hugo.Mattias
    Hugo.Mattias

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 16 critiques

    4,0
    Publiée le 18 août 2019
    Network, c’est un peu La Source vive d’Ayn Rand qui rencontrerait l’univers ultra-cynique de la télévision et de ses appuis financiers. Sans Howard Roark, donc, puisque l’individu ne fait plus le poids face à un système qui n’a plus ni principes ni idéologie et peut avaler tout type de contestation avant de le recracher en un format divertissant. La démonstration est magistrale, appuyée sur un scénario implacable, qui ne résiste pas toujours à enchaîner les morceaux de bravoure et d’hystérie (le plus mémorable restera l’incroyable tirade de Ned Beatty) ni à la tentation de la surenchère finale (trop de noirceur tue la vraisemblance à mon avis), mais qui a le mérite de donner à ses personnages de la chair, indépendamment de la charge satirique qu’ils sont censés porter. Le tout parfaitement filmé, interprété, monté et restauré en édition blu-ray.
    cocolapinfr
    cocolapinfr

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 397 critiques

    3,0
    Publiée le 22 janvier 2016
    Film inégal sur les "dérives" de la télévision et son impact. Intéressant et spécifique à cette époque anticonformiste américaine, l'histoire s'encombre d'amourettes longues entre 2 personnages incompatibles représentant 2 visions de la télévision. Si les acteurs sont excellents, on regrette les longueurs ponctuées de quelques scènettes comiques où l'on voit les "illuminés" faire leur numéro pour attirer le plus de spectateurs. Intéressant si vous voulez découvrir cette époque où Robert Duvall avait encore des cheveux.
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 363 abonnés Lire ses 5 436 critiques

    1,0
    Publiée le 4 mars 2010
    On n’a jamais été déçu par Sidney Lumet mais cette fois-ci, son discourt a pris un sacré coup de vieux, trente ans après, qu’en reste t-il de Network (1977) ? Pas grand chose, si ce n’est un drame passionnant (à première vue) mais qui en réalité, du haut de ses 120 minutes, a plutôt tendance à lasser le spectateur. Ce qui est plutôt désolant, car la trame de départ était intéressante, cette satire sur la télévision d’aujourd’hui où la course à l’audimat prédomine sur tout. Seulement la mise en scène ne s’est pas bonifiée avec le temps, contrairement à tous ses autres films, dommage ! Ceci dit, cela n’a pas empêché au film d’emporter quatre Oscars, dont celui du Meilleur Scénario.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 791 abonnés Lire ses 5 023 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Une brillante réflexion sur la télé. Sidney Lumet nous offre un film intelligent, réfléchi, sur un sujet qui semble encore plus d'actualité aujourd'hui. De plus, il a faconné des personnages ambigus qui correspondent parfaitement a l'intrigue. Les acteurs sont époustouflants, que ce soit Robert Duvall, Faye Dunaway, William Holden ou Peter Finch. Un grand film!
    Buzz063
    Buzz063

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 919 critiques

    3,5
    Publiée le 17 janvier 2011
    Le film reste étonemment moderne et pertinent dans son propos et dans sa satire féroce du monde de la télévision, tant la réalité a depuis longtemps dépassée la fiction. Il montre le ctnisme, l'opportunisme, l'absence totale d'éthique et l'irresponsabilité des responsables de la chaine qui sont prêts, pour faire simplement plus d'audience, à balancer sur leur antenne les élucubrations d'un prédicateur illuminé. Le personnage passe donc son temps à cracher son fiel en prime-time avec la bénédiction de ses patrons, jusqu'à ce qu'aucours d'un de ses prêches, il ne s'en prenne à eux. Si ce personnage est plus ou moins proche de la folie, les autres, exception faite de William Holden, ne sont pas mieux lotis. La séquence où le propriétaire de la chaine monologue sur l'économie devant Peter Finch avec un air aussi illuminé que son interlocuteur va dans ce sens. La scène est d'ailleurs particulièrement bien vue lorsque le personnage prédit que les grandes puissances qui régiront bientôt le monde ne seront plus les nations mais des multinationales. Le casting est dans son ensemble impeccable. Loin de se contenter de prendre comme cible les médias, le film interpelle également le spectateur - et téléspectateur - en s'attaquant à son goût pour le sensationnalisme, sa versatilité et son influençabilité lorsque le public reprend bêtement en coeur un slogan publicitaire en guise d'acte de révolte.
    David B.
    David B.

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 76 critiques

    3,5
    Publiée le 4 mai 2014
    Un film mené tambour battant dénonçant la course effrénée à l'audience où tous les moyens sont bons, l'argent roi, le pouvoir des actionnaires et décrivant de manière très réalistes les luttes de pouvoir intestines au sein de la rédaction, les carrières fulgurantes et le désamour professionnel qui peut également arriver très rapidement... Le tout en 1977, un film visionnaire et toujours de sinistre actualité !
    rayonvert
    rayonvert

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 253 critiques

    4,0
    Publiée le 30 novembre 2008
    Sortie en 1976, un film qui est plus que jamais d'actualité. La loi de l'audience au détriment du contenu, la dématérialisation des relations humaines, le film montre tout cela de façon exemplaire. Dommage que le personnage interprétée par Faye Dunway soit si caricatural et que la fin soit aussi excessive, discréditant ainsi la charge déroulée tout au long du film.
    Toto INF
    Toto INF

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 34 critiques

    3,5
    Publiée le 16 août 2016
    Un film qui détruit la télévision, de manière old school. La trame reprend les coulisses nauséabonds de la TV, et met en avant toutes ses immondices, tel que le profit, l'audience, la publicité, les actionnaires, bref la quantité au détriment de la qualité. Un autre thème pertinent est le pouvoir de la TV sur la masse, à quel point les nouvelles générations (termes repris du film) sont hypnotisées par cette dernière, et à quel point elle est devenu leur nouvelle religion, seule détentrice de vérité. Alors en soit, il n'y a rien d'innovant à dire ça. Néanmoins, le fait qu'en 1976 la TV se fasse déjà démonter est jubilatoire. Pour autant, malgré de vrai bonnes idées, la réalisation et la production vieillissantes rendent le tout difficile à regarder, et à écouter. C'est peut-être le seul tort que l'on peut reprocher au film, mais qui a grandement impacté mon ressenti.
    insomnia35
    insomnia35

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 308 critiques

    5,0
    Publiée le 10 juillet 2009
    Faye Dunnaway est vraiment convaincante dans son rôle de carriériste légèrement frigide sur les bords. Mais cela ne mérite pas pour autant les 4 étoiles que je m'apprête à accorder à ce film, ce qui me fait pencher la balance en ce sens c'est l'opiniâtreté de Lumet qui ose tout : les complots, les magouilles : l'envers du décor d'un monde qu'il connait bien et auquel il ose s'attaquer de face... Parfait ! Métro, boulot & Meurtre ... Cocktail Détonnant !
    ETR_M47
    ETR_M47

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 178 critiques

    5,0
    Publiée le 20 mai 2013
    Chef d’œuvre. Lumet était un visionnaire et dénonçait déjà les dérives de la télévision et de la société de consommation. Vision satirique et cynique du monde des médias. Les réalisateurs actuels devraient s'en inspirer. Lumet avait tellement de choses à dire, les dialogues sont époustouflants, et les acteurs incroyables de justesse.
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 934 abonnés Lire ses 2 635 critiques

    3,0
    Publiée le 4 janvier 2013
    Je suis assez déçu de ce film qui s'annonçait foutrement bon. En fait je l'ai trouvé assez long et développant trop de personnages, des amourettes inutiles, bref des choses qui alourdissent le récit et qui empêche le film d'avancer plus vite et surtout de captiver son spectateur tout le long durant. Parce que le parallèle entre la magnifique Dunaway et la télé c'est une bonne idée, mais au bout d'un moment savoir si elle aime ou non ce type, je m'en cogne un peu beaucoup et je sors un peu du film. J'ai trouvé le film extrêmement ambitieux dans ses thèmes, dans leur traitement, mais finalement j'ai l'impression que ça aurait pu aller plus loin et allégeant une bonne partie du film. Idem l'histoire de la série sur les révolutionnaires, ça n'apporte pas grand chose, on a compris que Dunaway est prête à tout pour faire de l'audience, rajouter ces scènes n'était pas forcément utile. Après sur le fond le film est extrêmement critique avec la télévision, les enfants de la télé, etc, et ce n'est pas plus mal, mais j'avoue qu'à un moment j'en avais juste un peu marre et j'aurai aimé que le film raconte quelque chose plus concret en plus. C'est un film qui m'a lassé sur la durée malgré le casting et surtout Dunaway qui est magnifique, malgré le sujet qui m'intéresse beaucoup. Ce n'est certes pas un mauvais film mais en se recentrant, ça aurait pu être tellement mieux.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1563 abonnés Lire ses 8 730 critiques

    3,0
    Publiée le 29 novembre 2011
    Après l'èblouissant "Dog Day Afternoon", Sidney Lumet nous revient avec "Network", une fèroce satire des moeurs d'un petit monde règi par les indices d'ècoute et la publicitè! Un film bavard mais passionnant où on n'y cause beaucoup et partout que ce soit en plateau, en règi ou dans les bureaux! C'est là, la part de Paddy Chayefsky, scènariste adepte du haut dèbit et versant exubèrant de "Network". il fallait bien la sobriètè lègendaire de la mise en scène de Lumet pour contrebalancer tout ça! "Network", c'est avant tout du caviar pour les comèdiens avec trois Oscars au niveau de l'interprètation! A commencer par le remarquable Peter Finch qui rèussit à gommer son accent australien pour incarner un prèsentateur vedette licenciè parce que sa côte de popularitè a baissè! L'acteur mourra peu après d'une crise cardiaque recevant un Oscar posthume du meilleur acteur! Meilleure actrice, Faye Dunaway, redoutable en directrice des programmes sans scrupules dans un rôle à l'opposè de ce qu'elle joua habituellement et meilleure actrice dans un second rôle, Beatrice Straight, qui joue l'èpouse dèlaissèe avec une très brève performance puisqu'elle ne joue que cinq minutes dans le film! On n'oubliera pas de citer l’excellent William Holden, dont le personnage est sans aucun doute le plus èmouvant entre tous! Un bon Lumet...
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 227 abonnés Lire ses 4 846 critiques

    1,0
    Publiée le 11 mai 2013
    Ce fameux Network qui fit sensation en son temps et qui a plutôt bien vieilli ne m'a guère impressionné, je suis même déçu par ce film qui est loin d'être l'oeuvre cynique et dénonciatrice que j'espérais. La charge virulente du film de Lumet n'a pas réellement d'impacte à cause de sa mise en scène trop sobre mais c'est surtout l'histoire qui ne m'a pas du tout passionné. Lumet aurait du consacré Network uniquement sur le journaliste viré qui veut se suicider. Seule scène qui m'a vraiment plu dans le film celle ou tout le monde se met à crier de sa fenêtre.
    wesleybodin
    wesleybodin

    Suivre son activité 207 abonnés Lire ses 3 864 critiques

    4,0
    Publiée le 6 mars 2010
    Un film de Sidney Lumet c'est un peu comme un bon vin : il faut apprendre à le déguster pour l'apprécier à sa juste valeur. Network, critique grinçante du monde des médias, n'échappe pas à cette règle.
    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 856 critiques

    3,0
    Publiée le 30 juillet 2016
    Sans être le pamphlet que j'imaginais, Network, est tout de même un film terriblement intéressant sur les dérives de la télévision ainsi que sur l'importance (néfaste) de cette dernière dans nos vies. Une œuvre qui 40 ans après et malgré quelques longueurs, frappe par son propos encore très actuel.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top