Mercano le martien
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,6 pour 17 titres de presse.
  •   Aden
  •   Cahiers du Cinéma
  •   Chronic'art.com
  •   Cinéastes
  •   Le Figaro
  •   Le Nouvel Observateur
  •   Les Inrockuptibles
  •   L'Express
  •   L'Humanité
  •   Libération
  •   MCinéma.com
  •   Studio Magazine
  •   Ciné Live
  •   Le Monde
  •   Première
  •   Télérama
  •   Brazil

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de Allociné, de 1 à 5 étoiles.

17 critiques presse

Aden

  Par Philippe Piazzo

Apocalyptique, gentiment provocateur, bricolé mais pleins de fougue, Mercano est un pur produit de contre-culture comme vont l'adorer ceux qui aiment les bandes dessinées trash des années Crumb.

Cahiers du Cinéma

  Par Charlotte Garson

Si l'altermondialisme surprend ici parce qu'intergalactique, c'est surtout la satire du chaos social argentin qui fait mouche.

Chronic'art.com

  Par Guillaume Loison

Très rock'n roll, mordant et maîtrisé, le film se glose de sa propre trivialité avec une folie cartoonesque rarement égalée. Fauché comme les blés, grand guignol ricaneur et anarcho, son créateur Juan Antin est surtout un grand frondeur dont l'étonnante clairvoyance et la débrouillardise de bricoleur lui permettent de tenir efficacement son sujet.

La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

Cinéastes

  Par Emmanuel Vincenot

Courez voir Mercano le martien, film d'animation argentin petit par la durée mais grand par le talent, qui pose un regard acide et drôle sur l'époque desespérée qui est la nôtre.

Le Figaro

  Par Emmanuèle Frois

Voir la critique sur www.lefigaro.fr

Le Nouvel Observateur

  Par François Forestier

Quelque part entre "South park" et le graffiti d'écolier, voici un dessin animé argentin particulièrement déjanté.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Les Inrockuptibles

  Par Vincent Ostria

(...) Après South park, sur un mode trash/fun/nihiliste, Mercano le Martien, qui est aussi à l'origine une série télé, montre encore une fois que le cinéma d'animation favorise l'expression de la contestation la plus subversive. Le cinéma en images réelles ferait bien d'en prendre de la graine.

L'Express

  Par Christophe Carrière

Voir la critique sur www.lexpress.fr

L'Humanité

  Par Vincent Ostria

Déclinaison d'une série télé, cette réponse de l'Amérique gaucho (de la pampa) à South Park mêle provocations et lucidité en transposant de façon drôle et saisissante la société actuelle.

Libération

  Par Michel Roudevitch

Après avoir pris d'assaut le cinéma traditionnel, voici donc que la "nouvelle vague" argentine se présente aux portes de l'animation.

MCinéma.com

  Par Philippe Scrine

Au risque d'employer une métaphore facile, on dira que MERCANO LE MARTIEN est un ovni comme il en apparaît régulièrement dans la production mondiale de films d'animation. (...) Sous ses aspects potaches et drôles, MERCANO a même un petit côté subversif, notamment dans la dénonciation de la mondialisation, du fossé entre riches et pauvres ou la place omniprésente de la technologie. Et tout cela le rend sympathique.

Studio Magazine

  Par Thierry Cheze

Voir la critique sur www.studiomag.com

Ciné Live

  Par Laurent Djian

Voir la critique sur www.cinelive.fr

Le Monde

  Par Jean-François Rauger

Issu des studios d'animation de la Universidad del Cine (FUC) de San Telmo, au centre de Buenos Aires, le film de Juan Antin est une fable transparente sur la domination technique et économique. En se réclamant à la fois de la provocation underground et du clip musical, Mercano, le Martien fonctionne essentiellement mais efficacement sur un mélange de satire, de ricanement adolescent et de transe à la régression enivrante.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Première

  Par Christophe Narbonne

Critique de la mondialisation étendue à l'univers, Mercano... s'apparente bien à un objet filmique non identifié.

Télérama

  Par François Gorin

Juan Antin pouvait se planter, en laissant l'invention graphique céder le pas à une fable antimondialiste forcément attendue. Mais l'indécision prime jusqu'au feu d'artifice, telle une petite bombe artisanale qui n'en finit pas de se charger avant le boum fatal.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Brazil

  Par Alex Masson

C'est plutôt plaisant les vingts premières minutes, qui laissent envisager un équivalent sud-américain de Beavis & Butthead ou South park, la virulence comme la méchanceté absurde du propos comblant une animation particulièrement fruste. Sauf qu'il faut se fader les cinquantes suivantes, qui tournent rapidement à vide, l'aspect bricolé ne justifiant pas les faiblesses et les répétitions du scénario.

Les meilleurs films de tous les temps
Tous les meilleurs films au ciné

avec

Toute l'actualité
  • 22-08-2014

    L'escroc fabriquait de fausses façades de distributeurs

  • 22-08-2014

    Un Algérien qui devait être expulsé meurt à l'aéroport de Roissy

  • 22-08-2014

    Alpes-Maritimes : une personne heurtée par un TGV, trafic très perturbé

  • 22-08-2014

    Jean-Luc Mélenchon quitte la coprésidence du Parti de gauche

  • 22-08-2014

    Violences conjugales : le téléphone «grand danger» généralisé

Toute l'actualité sur www.leparisien.fr