Notez des films
Mon AlloCiné
    Dark Water
    note moyenne
    3,2
    2694 notes dont 168 critiques
    répartition des 168 critiques par note
    44 critiques
    49 critiques
    30 critiques
    27 critiques
    11 critiques
    7 critiques
    Votre avis sur Dark Water ?

    168 critiques spectateurs

    FMS-cinephile
    FMS-cinephile

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 195 critiques

    5,0
    Publiée le 26 août 2011
    Dark Water réalisé en 2001 par le connu Hideo Nakata (Ring 1, Ring 2) n’est autre que l’adaptation cinématographique du roman également connu de Koji Shimizu. Après le « succès » de Ring auprès du public (et croyez-moi je suis loin de faire partie des fans de ce film puisque je l’est vraiment trouver ennuyeux et mal exploité ce concept pourtant allant de pair entre une histoire de fantôme traditionnel additionné intelligemment à la rapide modernisation de ces pays que sont le Japon avec cet exemple de la vidéo), Hideo Nakata voulait revenir à ses amours sans pour autant se plagier lui-même (avec un film plus réaliste, et plus fantastique) mais comporte tout de même quelques similarités avec Ring 1 et Ring 2 comme ce puits troqué contre un réservoir, ce fantôme encore féminin, histoire d’une petite fille ou les personnages mais ici, beaucoup plus développés et attachants à travers ce léger drame social et surtout notamment la préconisation de ce cinéma de suggestion avec l’alternation champ/contrechamp et l’imagination qu’il suscite chez le spectateur (ici réussit contrairement à bon nombre d’autres films comme Ring ou The Grudge) car étant une personne psychologiquement impassible, ce type de cinéma ne me procure exclusivement que de l’ennuie, pourtant ici, je l’est trouver ma foi réussit et très efficace. L’ambiance est bien travaillé dans ce film et les plans vraiment réussis nous offrant tour à tour des angles de vues vraiment intéressants et pertinents. Une chose est sur, Hideo Nakata sait tenir une caméra. Le scénario se veut beaucoup plus simpliste qu’un Ring enchaînant des procédés scénaristiques inefficaces et vite lourds autant ici, l’histoire tient la route, jouant bien plus sur sa mise en scène particulière mais fortement bien travaillé. Les couleurs froides du film contrastent efficacement avec d’autres nuances plus chaudes comme ce fameux sac rouge. Les émotions sont bien retransmises à l’écran et pourtant l’on sait qu’alterner cette vision suggestive et manifester correctement des émotions à l’écran est une chose quasi-impossible, véritable obstacle à la réalisation. Cela est sûrement dût au casting vraiment très fort, presque entièrement féminin (et pourtant cette tendance féministe dans Ring et encore davantage Dark Water n’a qu’un très léger côté personnelle, car ayant élevé par sa mère et sa grand-mère Hideo Nakata sait toute la puissance des femmes célibataires envers leur enfants et les sentiments que ces derniers suscitent en eux) composé de Kuroki Hitomi au jeu très mature interprétant Yoshimi la mère, Kanno Rio dans la peau de Ikuko Mastubara, cette jeune fille à l’interprétation marquante (notamment cette fameuse dernière scène de l’ascenseur que j’évoquerais un peu plus tard), intelligente et représentant la volonté de se battre de cette mère. Notons également la présence d’une bonne Oguchi Mirei en Mitsuki qui malgré son côté loin d’être omniprésent dans ce film, se débrouille correctement pour son jeune âge, déjà rien que pour ce casting quasi-parfait, chapeau, on évite vraiment les clichés. De plus, l’essence de ce film se base essentiellement sur cet élément naturel qu’est l’eau, véritable obsession dans ce film magnifiquement retranscrit dans ce film, étant à 99 % utilisé de par sa forme naturelle, l’eau étant définit au Japon comme une fatalité, une malédiction ou directement à la mort du fait de ses nombreuses catastrophes naturelles au Japon (inondations, raz de marée…) Le seul défaut selon-moi et encore l’on ne pourrait pas qualifier cela pour un défaut selon-moi mais c’est l’aspect visuel du seul moment explicite du film à savoir dans l’ascenseur le visage de Mitsuki , pas réaliste, mais cela conserve un aspect toutefois anormal. De superbes scènes sont à notés dans ce film comme le cache-cache de Ikuko Dans cette maternelle, dans l’appartement de Mitsuko la jeune petite fille disparu ou encore la meilleure scène de ce film et l’une de mes scènes préférés à présent (Avec environ cinq ou six autres), cette scène de l’ascenseur ou cette erreur fatale de la mère entrainera bien des conséquences, véritable bijou cinématographique que cette scène magnifique, bien ponctué par des larmes, un surplus intensif d’émotion. A travers cette fin, une vision est disponible (que je vous laisserais trouver par vous-même pour ne pas gâchez la fin) mais vous pouvez aussi vous faire votre propre opinion. Accompagné d’une ingénieuse bande sonore, ce film au suspense horrifique basé sur des subtilités arrive tout de même à délivrer une très grande émotion au spectateur, rien que pour cela bravo, c’est le premier film d’horreur japonais que j’aime ! Ce film culte est à voir !
    Jipis
    Jipis

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 360 critiques

    3,5
    Publiée le 15 janvier 2012
    Inutile de se morfondre en attendant désespérément quelques hypothétiques scènes de terreurs dans un climat soporifique à l'extrème. Comme bien souvent la vérité est ailleurs tissée entre les lignes d'un travail d'une lenteur éprouvante laissant notre épiderme constamment sur ses gardes reposer sagement malgré quelques tentatives clairsemées se voulant terrifiantes mais n'atteignant jamais les hauteurs éthérées. L'essence de cet opus est sans aucun doute son énorme sensibilité même si celle-ci semble enrobée dans une immense froideur. Le pays du soleil levant nous dévoile sa face cachée, son desespoir et sa sollitude à l'intérieur d'un immeuble triste et sombre dont les couloirs et les plafonds sont inondés de larmes. Le site pleure son silence et son isolement sur ses murs et ses toits. L'enfant fantôme se sert de la terreur pour approcher ses semblables en dissimulant dans ses apparences floutées un manque profond. Le besoin impératif de se blottir dans les bras d'une mère de passage dont les sens s'éveillent devant tant de souffrance. « Dark Water » est un film poignant sur le mal du siècle, l'abandon et l'indifférence faisant de ses principales victimes des ressources vivantes fragiles, isolées, livrées à elles-mêmes dans un monde insensible managé par la procédure ou à des créatures de l'au-dela condamnées à la panoplie terrorisante paravent d'un état insoutenable, le manque d'affection.
    zhurricane
    zhurricane

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 1 335 critiques

    5,0
    Publiée le 13 février 2011
    Génial Nakata n'a pas perdu de son talent. Un film qu'on ne peut pas décrocher,un film d'épouvante très fort en mélancolie,ce qui est assez rare pour un film de ce genre. Bref un chef d'oeuvre,et très original. Et en plus bonne photographie et bonne une BO. Mais le génie de Nakata c'est en plus de rajouter des éléments qui n'appartiennent pas à proprement parler à l'épouvante.
    jean-michelsalgon
    jean-michelsalgon

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 151 critiques

    5,0
    Publiée le 4 octobre 2009
    Dark Water est un chef d'oeuvre du septième art.Le scénario est précis, fouillé,complexe,d'une construction narrative parfaite.La mise en scène,magistral,alterne suggestions et courts passages puissamment oniriques et poétiques.Les effets spéciaux,rares,sont de bonnes qualités.Le rythme du film est lent, contemplatif.Le réalisateur réussit avec brio à mélangé moments de calmes,d'attentes et moments de fulgurances.Les personnages sont attachants et le rôle de la mère est ambiguë et très travaillé psychologiquement.Les acteurs sont très bons, et dose expressivité et sobriété avec succès. Excellent travail au niveau du cadrage avec de nombreux plans fixes( plongés impressionnantes) et des mouvements de caméras d'une fluidité parfaite(travelling avant et arrière).Travail remarquable au niveau du son,avec des bruis amplifiés(gouttes d'eau).La musique est angoissante et renforce la fantasmagorie de l'ensemble.Plastiquement,le film est sublime avec une photographie très soigné(couleurs dominantes:vert et jaune)et une atmosphère étrange et oppressante.L'oeuvre contient aussi une touche de suspense et des rebondissements inattendues.Hideo Nakata illustre son propos avec de nombreux thèmes:la mort,la paranoïa,l'eau,le double et la peur.Dark Water est donc un grand film,troublant,bouleversant,d'une intelligence scénaristique évidente et d'une noirceur absolue.Un joyau noir du cinéma fantastique mondial.
    Mulder13
    Mulder13

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 866 critiques

    2,5
    Publiée le 8 août 2009
    Je n'ai pas aimé la grosse première partie de "Dark Water" où il ne se passe grand chose, et où je n'ai pas ressenti la montée de l'angoisse. Hideo Nakata avait réussi à maîtriser les apparitions de l'esprit dans "Ring" pour créer une ambiance pesante, ce qu'il n'a pas totalement réussi ici. La partie "révélation" du pourquoi du comment de l'esprit est également peu originale et assez prévisible. Bref un film un peu mou mais avec une bonne fin.
    thom8
    thom8

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 289 critiques

    3,0
    Publiée le 8 janvier 2012
    Un bon petit film à l'atmosphère opressante et angoissante mais pas très flippant, alors qu'on s'attendait à ça de la part du réalisateur de "Ring".
    JardinZen
    JardinZen

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 22 critiques

    5,0
    Publiée le 22 juin 2011
    Encore un film mégagénial, basé sur les histoires de fantômes version asiatique... à la fois très froid et plein de sentiments... beaucoup de symboles aussi... des images superbes et un jeu d'acteur excellent !!! A voir absolument !
    Vitany
    Vitany

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 298 critiques

    2,5
    Publiée le 20 mars 2013
    bon film d'horreur japonais, même si ce n'est pas le meilleur. il ne s'y passe pas énormément de chose, mais l'atmosphère "humide" présente tout au long du film génère un sentiment assez angoissant ! plaisant !
    Alejandro Almodoclint
    Alejandro Almodoclint

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 773 critiques

    1,0
    Publiée le 24 juin 2009
    On a du mal à rentrer dans le flot même si l’angoisse est présente. C’est très lent, très long, j’ai pas accroché (mais bon, ça n’a jamais été ma came l’épouvante !). Comment voulez-vous accrocher un non amateur du genre avec un scénario aussi peu crédible. En + un immeuble dans lequel il n’y a aucun voisin, vous y croyez vous ? Je sais, je suis trop terre-à-terre, désolé! Une perle du ciné asiatique ? Peut-être pour certains, mais pas pour moi. Beaucoup trop moyen mais pas ININTERESSANT. C'est à dix mille lieux de The Ring, qui pourtant ne m'a pas fait frémir à tout va....
    Dragnoc
    Dragnoc

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 33 critiques

    5,0
    Publiée le 6 janvier 2014
    Dark Water est un chef-d'oeuvre du genre, certes pas le film le plus angoissant du monde, mais il est terriblement bien maîtrisé, les actrices sont parfaites, et l'histoire des protagonistes est vraiment très touchante ! C'est un très beau film malgré la tragique histoire. Bref, à voir, mais ne vous attendez pas à sursauter ou à hurler de peur, les mauvaises critiques sur ce film sont une erreur de jugement.
    LiL M.
    LiL M.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 194 critiques

    3,0
    Publiée le 16 janvier 2014
    Bon film malgré que la fin dépasse la réalité j'ai trouver ça dommage .. :s ( Horreur-Fantastique aussi ) ayant vu le remake je le déconseille a moin de ne pas avoir vu l'original avant car c'est la meme choses sinon perte de temps .
    emrick278
    emrick278

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 100 critiques

    2,5
    Publiée le 8 février 2010
    Stupeur et tremblements...à l'étage au-dessus. En plus, s'il s'agit d'un immeuble miteux, que vous voyez le fantôme d'une enfant disparue dans le coin et que votre propre fille commence à avoir un comportement bizarre...C'est ce qui arrive à l'héroine du film de Nakata, complètement anéantie après son divorce qui essaye tant bien que mal d'élever comme elle veut sa fille Ikoko. Nakata se sert de son ambiance glauque et de sa musique lancinante pour faire frissoner le spectateur. Bien mais trop alambiqué, on en sort avec trop de questions sans réponse et des scènes sans réel lien, d'ou cet avis mitigé.
    jsalgon2
    jsalgon2

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 30 critiques

    5,0
    Publiée le 10 octobre 2009
    Dark water est un grand film, conjugant fantatique et poésie. Il serait en effet faux et pour le moins réducteur de ne voir là qu'une nouvelle partition mêlant fantôme et enfants plusieurs fois jouée sur différents modes par le cinéma hollywoodien. Ce serait faire peu de cas de l'ambition du réalisateur qui nous convie à une vaste allégorie très poétique sur la maternité et la perte qui se révèle d'une infinie tristesse. Car pour un film de genre de ce type, le rythme est très lent, les effets spéciaux rares. A noter de multiples plans fixes, une très belle photographie. Un réalisateur à suivre de près.....
    JesterToc
    JesterToc

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 3 critiques

    2,5
    Publiée le 6 janvier 2011
    Dark Water est un film de Hideo Nakata (le réalisateur de The Ring). Après avoir vu le remake américain, je me disais qu'il serait intéressant de voir l'original. Connaissant le genre de film d'épouvante Japonais, je m'attends à une atmosphère lente et oppressante que j'avais rencontré dans Ring ou encore Kaïro. Le film démarre bien, les personnages sont intéressants, Nakata prend le temps de planter le décor. Les apparitions du Yukionna sont brèves, peu fréquentes, toujours lointaines (elles se rapprochent au fur et à mesure) mais elles tendent à faire monter la pression pour que le spectateur ne s'habitue pas à ces visions. De ce côté là, aucune surprise, Nakata maîtrise le sujet et ménage ses effets. Et puis le film se tourne vers le drame intimiste : le combat d'une mère, en pleine procédure de divorce, pour garder sa fille en supportant les coups bas de son mari. Et c'est ici que le film pose problème, on a l'impression que Nakata ne sait pas sur quel pied danser. Certaines séquences n'apportent rien à l'histoire, et l'ennuie s'installe. On ne ressent pas cette angoisse dans l'attente d'un événement surnaturel comme dans les autres films de Nakata. Et puis il y a certaines incohérences : immeuble de sept étages et pas de voisins? Je chipote peut être un peu, mais quand même... Arrive la fin, et personnellement, je suis déçu. Je m'attends à un final terrifiant, des visions du fantôme de la fillette à foutre une frousse pas possible. Pourtant Nakata essaye avec ce montage alterné qui montre la mère sur le toit et sa fille dans l'appartement. Mais tout ce qu'on a, c'est de l'eau marron qui sort du robinet de la baignoire, de l'eau qui bouge et le yukionna qui en sort. Absolument pas téléphoner. Petit clin d'oeil à Shinning, épilogue inintéressant et dérisoire... FIN. Même si dans Dark Water, certaines choses ne sont pas à jeter, je persiste à dire que Nakata aurait pu faire quelque chose d'encore mieux. Je pense surtout qu'après le succès mérité de Ring, le réalisateur nippon a été surestimé car ici, il se repose sur ses acquis. Des choses à dire sur ce film, il y en a encore beaucoup, mais je ne peux rien dire de plus sans dévoiler des moments clés du film (ce que j'ai du faire une ou deux fois dans cette critique). Dark Water reste malgré tout un bon film mais il ne m'a pas laissé un souvenir impérissable, je préfére largement son prédécesseur, Ring.
    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 88 abonnés Lire ses 1 959 critiques

    3,0
    Publiée le 14 décembre 2014
    Même si l'ambiance lourde et pesante à souhait est une franche réussite notamment dans les passages fantastiques, un film d'horreur auquel je n'ai pas accroché du tout à cause de personnages à l'approche psychologique simpliste et schématique, un jeu d'acteurs désastreux et une mise en scène loin d'être franchement intelligente. Heureusement que le dernier quart d'heure rehausse fortement le niveau.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top