Notez des films
Mon AlloCiné
    Stupeur et tremblements
    Note moyenne
    3,6
    19 titres de presse
    • Le Figaroscope
    • Les Echos
    • L'Express
    • Aden
    • Cinopsis.com
    • Le Parisien
    • Le Point
    • MCinéma.com
    • Première
    • Studio Magazine
    • TéléCinéObs
    • Télérama
    • Chronic'art.com
    • Ciné Live
    • L'Humanité
    • Cahiers du Cinéma
    • Le Monde
    • Libération
    • Zurban

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    19 critiques presse

    Le Figaroscope

    par Françoise Maupin

    Il faut dire que l'oeuvre est magistralement servie par Sylvie Testud, sorte de Pierrot lunaire, capable de faire passer toutes les émotions qui pouvaient assaillir son personnage.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaroscope

    Les Echos

    par Isabelle Danel

    Si tous les comédiens japonais sont excellents, Sylvie Testud (...) est carrément idéale. Sa frêle silhouette, ses yeux limpides, confèrent à Amélie sa part d'enfance irrésolue. Non seulement la jeune actrice s'exprime tout au long du film dans un japonais parfait (qu'elle a acquis au prix de trois mois de répétitions intensives), mais elle possède ce détonant mélange d'énergie et de légèreté qui fait de son personnage une victime active et jamais abattue.

    La critique complète est disponible sur le site Les Echos

    L'Express

    par Jean-Pierre Dufreigne

    Voir la critique sur www.lexpress.fr

    La critique complète est disponible sur le site L'Express

    Aden

    par Philippe Piazzo

    Un récit initiatique provocateur, porté par Sylvie Testud (révélée par Karnaval et Les Blessures assassines) - parfaite, comme toujours.

    La critique complète est disponible sur le site Aden

    Cinopsis.com

    par Olivier Guéret

    C'est raffiné, finement cruel et délicieusement relevé d'un humour décalé.

    La critique complète est disponible sur le site Cinopsis.com

    Le Parisien

    par Pierre Vavasseur

    Ce n'est plus du cinéma, c'est de la régate. Et un régal. César en vue pour Sylvie Testud.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Le Point

    par Olivier De Bruyn

    Voir la critique sur www.lepoint.fr

    La critique complète est disponible sur le site Le Point

    MCinéma.com

    par Olivier-Pierre Salvano

    Alain Corneau signe une oeuvre fluide, aérienne, tournée presque en huis clos (les bureaux du building pour l'essentiel). Peut-être LA réconciliation du réalisateur avec le public après la débandade commerciale et artistique de son PRINCE DU PACIFIQUE. Il a trouvé ici ses deux princesses. L'auteur du roman, et sa comédienne.

    Première

    par Stéphanie Lamome

    Corneau s'amuse à transfigurer cette relation maître-esclave en tragédie grecque, apportant mille et un raffinements à ce bras de fer mental plein de paradoxes.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Studio Magazine

    par Thierry Cheze

    Voir la critique sur www.studiomag.com

    TéléCinéObs

    par Elodie Lepage

    Fidèle à l'humour et au ton de l'écrivain, le cinéaste n'en donne pas moins sa propre identité au film grâce à une mise en scène ingénieuse.

    La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

    Télérama

    par Jean-Claude Loiseau

    Le cinéaste a le bon goût de laisser l'énigme en l'état. De s'incliner devant une différence qu'il serait présomptueux de vouloir trop cerner. Parce qu'elle met au grand jour, et sur le mode ludique, d'aussi vastes interrogations, l'aventure drôlement absurde d'Amélie, revisitée avec pertinence par Corneau, n'aura pas été vaine...

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Chronic'art.com

    par Frédéric Bas

    Est-ce à dire que Corneau n'a pas trouvé l'actrice capable de dépasser le texte d'origine et de sortir de l'adaptation plate ? Loin de là, car la prestation de Sylvie Testud est le grand bonheur du film, son rythme, son élan. Dans le rôle de l'ingénue humiliée, l'actrice semble être au diapason de son personnage-modèle : drôle, burlesque, inattendue.

    La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

    Ciné Live

    par Xavier Leherpeur

    Voir la critique sur www.cinelive.fr

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    Le cinéaste compense le dialogue en japonais (beau travail de Sylvie Testud) par une lecture (off) en français de passages du roman, qui sont souvent redondants par rapport aux images. Au lieu d'une histoire fouillée sur une Occidentale au Japon, c'est une série de vignettes drolatiques sur les aléas de la vie de bureau en Extrême-Orient.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Cahiers du Cinéma

    par Jean-Sébastien Chauvin

    On rêvait d'un affrontement de corps et de regards, d'une lutte d'espaces, d'une relation sado-maso folle et incontrôlée. Mais non, la police littéraire est là qui veille à ce que l'image soit anesthésiée.

    Le Monde

    par Jacques Mandelbaum

    La seconde raison tient dans la caricature qu'offre le film de la culture japonaise, fût-elle d'entreprise. Réduisant les personnages à des pantins sadiques, voire racistes, Stupeur et tremblements, en s'amusant à ruiner la fascination séculaire exercée en Occident par le Japon, n'est pas loin de verser lui-même dans l'ethnocentrisme grossier.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Libération

    par Gilles Renault

    A la ramasse depuis quelques années (...), Alain Corneau, lui, ne fait que dupliquer le bouquin avec une fidélité illustrative passablement besogneuse qui oblitère le caractère alerte du récit et s'accommode assez mal de l'ambiguïté des relations évoquées. L'image est vilaine ­ contredisant l'affiche du film et les moments les plus enlevés sont ceux où l'infortunée héroïne (Sylvie Testud, digne, au milieu d'un casting 100 % japonais) cite en voix off des passages du livre. Ce qui, pour une (pauvrette) transposition cinématographique, la fiche un peu mal.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Zurban

    par Véronique Le Bris

    Des subtiles remarques sur les différences culturelles qui dynamisent la lecture, il ne reste qu'une voix off peu convaincante et des survols virtuels et artificiels de la métropole tokyoïte. Regrettable aussi, la prestation froide et désincarnée de Sylvie Testud, qui possède pourtant un réel talent d'actrice. Bref, on continuera de préférer le livre.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top