Mon AlloCiné
    Qui a tué Bambi ?
    Note moyenne
    3,7
    20 titres de presse
    • aVoir-aLire.com
    • Le Monde
    • Les Inrockuptibles
    • L'Express
    • Positif
    • Le Point
    • L'Humanité
    • Libération
    • Première
    • Synopsis
    • Télérama
    • Aden
    • Ciné Live
    • Le Figaro
    • Le Nouvel Observateur
    • MCinéma.com
    • Studio Magazine
    • TéléCinéObs
    • Cahiers du Cinéma
    • Chronic'art.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    20 critiques presse

    aVoir-aLire.com

    par Valérie Iniesta

    Difficile de croire que ce film est un premier long métrage, tant le film de Gilles Marchand (connu jusqu'ici pour son travail de scénariste) est abouti. Cadrage, décors, musique ont été choisis avec une précision impressionnante. Les acteurs, époustouflants, sont dirigés avec rigueur, avec finesse et aussi une large place à l'émotion.

    Le Monde

    par Jean-Luc Douin

    C'est avec malice que Gilles Marchand, tout en maîtrisant son ballet de seringues, ses alternances d'ambiances nocturne où le blanc de l'hôpital injecte un sentiment d'enfer électrique, joue avec les pulsions du spectateur comme il s'amuse des frayeurs et des apprentissages de son héroïne.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Les Inrockuptibles

    par Vincent Ostria

    Film noir d'une clarté immaculée, le premier long-métrage de Gilles Marchand met en scène avec style les tourments d'une jeune infirmière se débattant entre rêve et cauchemar.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    L'Express

    par Jean-Pierre Dufreigne

    Voir la critique sur www.lexpress.fr

    Positif

    par Yannick Lemarié

    Le jeune réalisateur-scénariste envisage les deux facettes de son métier de manière très liée, et ça se voit. La réussite de son film repose à la fois sur la précision du scénario et celle de la mise en scène (...à

    La critique complète est disponible sur le site Positif

    Le Point

    par Olivier de Bruyn

    Voir la critique sur www.lepoint.fr

    La critique complète est disponible sur le site Le Point

    L'Humanité

    par Michaël Melinard

    (...) le long-métrage épouse - se perd momentanément ? - les codes du thriller. Reste que cette oeuvre vaut également par sa qualité intrinsèque. Les acteurs, magnifiques y compris dans les seconds rôles, sont parfaitement dirigés par le cinéaste.

    Libération

    par Philippe Azoury

    Que la jeune biche tourne en jolie bourrique, d'amour et de peur confondus, nous voilà, comme elle, attirés et sur le qui-vive devant l'ambition sinon la folie de Marchand : réussir dans le cinéma français un film de genre qui ne prend pas son public pour des cons. Qui l'emmène loin, très loin, dans les friches d'un scénario qui se laisse lui-même prendre par le vertige de son héroïne.

    Première

    par Gérard Delorme

    Bonne surprise : un premier film français rigoureusement écrit, qui s'amuse de choses horribles et n'a pas honte de montrer du style (...) Si le film présente des faiblesses, elles sont liées à la nature un peu frivole de ce genre d'exercice. Mais il procure un plaisir devenu si rare qu'on aurait eu tort de s'en priver.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Synopsis

    par Virginie Apiou

    Ce jeu de miroir où l'un semble devenir la pâture de l'autre est bercé par une mise en image flirtant avec l'onirisme et le fantastique, telle la dernière respiration de deux agonisants silencieux dans une voiture.

    Télérama

    par Aurélien Férenczi

    Pour exprimer ce dérèglement, Gilles Marchand se pose, à l'écran, des questions de " pure mise en scène " (...) Le réalisateur sait aussi s'appuyer sur sa science du dialogue (...) La référence à David Lynch n'est pas innocente. Elle revient, de loin en loin, parfois de façon trop volontariste, à l'image d'un dénouement décevant. Gilles Marchand possède pourtant manifestement le talent de filmer sans maître.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Aden

    par Philippe Piazzo

    Manque d'incertitudes ? Mais l'on pourra très bien s'en accommoder : certaines séquences établissent si fortement un lien visuel entre la crainte et le désir, l'envie de connaître le mal et celle de l'éviter, que l'équilibre se rétablit. Au spectateur d'avoir surtout envie de se laisser mener.

    La critique complète est disponible sur le site Aden

    Ciné Live

    par Christophe Chadefaud

    Voir la critique sur www.cinelive.fr

    Le Figaro

    par Dominique Borde

    Voir la critique sur www.lefigaro.fr

    Le Nouvel Observateur

    par Pascal Mérigeau

    (...) un thriller ambitieux mais pas entièrement convaincant, parce que son rythme le rend trop prévisible et accuse une certaine lourdeur des effets dramatiques.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    MCinéma.com

    par Olivier Pélisson

    Dans cet univers anesthésié, Marchand réussit à installer une ambiance pesante (...) Les trois quarts du film se déroulent dans une harmonie de récit et une atmosphère oppressante linéaires, avant de finir par à-coups successifs, car la fin à rebonds semble interminable.

    Studio Magazine

    par Thierry Chèze

    Voir la critique sur www.studiomag.com

    La critique complète est disponible sur le site Studio Magazine

    TéléCinéObs

    par Olivier Bonnard

    Doué d'un vrai sens du cadre, secondé par une photo superbe mettant en valeur la froideur du milieu médical, Gilles Marchand installe une atmosphère à couper au couteau. Le film est intrigant... jusqu'à ce qu'il devienne interminable : on ne comprend pas où Gilles Marchand veut en venir (...)

    La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

    Cahiers du Cinéma

    par Emmanuel Burdeau

    C'est parce qu'il s'acharne à envisager la mise en scène comme une puissance séparée et à l'opposer symétriquement au scénario que, trop souvent, un certain cinéma français oscille vainement entre naturalisme plat et abstraite prétention à l'art.

    Chronic'art.com

    par Vincent Malausa

    (...) Mélange de multiples genres mal absorbés (thriller, fantastique, conte de fées, documentaire provincial), esbroufe maladroite, travail d'élève laborieux et appliqué : rien de plus, au fond, qu'un gros téléfilm vaniteux et bouffi.

    La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top