Mon AlloCiné
Fulltime Killer
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Fulltime Killer" et de son tournage !

Des acteurs créatifs

Johnnie To évoque sa méthode de travail avec ses interprètes : "Diriger les acteurs dépend avant tout d'eux mêmes. J'ai tendance à les laisser un peu seuls au début. je ne suis pas du genre à trop les diriger. Je préfère intégrer leur propre conception de leur rôle et leur créativité personnelle, ce qui donnera au personnage sa spécificité."

Andy Lau

Andy Lau est une star de la chanson et du cinéma à Hong-Kong. Johnnie To évoque sa participation à Fulltime killer à la fois comme acteur et producteur : "Andy Lau est venu me voir avec le livre et nous sommes tombés d'accord sur un projet en commun. En tant que producteur, il a pris en charge l'aspect financier du film alorsqu'il laissait la responsabilité de la production à ma compagnie Milkyway image. Mais une fois sur le plateau, il s'est comporté comme un simple acteur, très à l'écoute de mes instructions et de mes indications. Parfois, en dehors du tournage, nous discutions de la manière dont son personnage devait être abordé et interprété. Mais nous avions, lui comme moi, tracé une ligne entre la fonction de producteur et d'acteur."

Mise en scène

Johnnie To parle de son travail de mise en scène : "Je ne travaille jamais avec un long story board sauf pour les scènes comprenant des effets spéciaux. J'ai pour habitude de concevoir mes plans dans ma tête et de les mettre en place sur le plateau. Pour moi, la manière dont vous choisissez les plans et les axes va déterminer le style du film. J'apprécie beaucoup les mouvements de caméra et dans ce film, ils m'ont aider à déconnecter celui-ci de sa réalité et de la violence qu'il dépeint. Surtout lorsque je filmais le personnage d'Andy Lau parce qu'il tue comme s'il était un danseur. Lors de la tuerie où il porte un masque du président Clinton, j'ai utilisé deux grues et une troisième caméra pour pouvoir justement au montage retrouver cette impression de "danse" dans les mouvements d'Andy. Le film représente un univers fantasmé, détaché de la réalité. Les tueurs dans ce film ne sont pas réels et qui plus est, la façon dont ils éxécutent leurs contrats l'est encore moins. C'est également pour cette raison que j'ai voulu une image fortement contrastée et des codes couleurs très marqués à l'écran."

Deux films en un

Johnnie To explique comment l'humour amène dans Fulltime killer à une approche décalée du polar : "L'humour fait implicitement partie de la parodie du film de genre. C'est aussi le moyen de faire prendre conscience au public d'un autre aspect du film. Fulltime killer est à la fois une parodie et un film dramatique. Wai Ka Fai et moi-même avons été très attentifs à ce que ces deux versants du film soient présents à l'écran en même temps."

Imprimer un autre rythme

Johnnie To insiste sur l'importance du respect de la durée de l'action à l'écran. Il donne l'exemple d'une scène de Fulltime killer : " Prenez par exemple la scène où Tok abat dans la rue un homme qui fume. Vous pouvez tourner cette scène de façon très rapide, avec une classique scène de fusillade. Mais cela me semblait " en faire trop ". Durant les échanges de coups de feu, j'ai eu envie de suspendre la dimension du temps le plus longtemps possible pour créer d'autres impresssions, insister sur d'autres éléments. "

Les influences

Cinéaste cinéphile, Johnnie To s'inspire d'autres films qu'il a pu voir pour réaliser les siens : "Je suis fan de toutes sortes de cinémas. Mes principales influences sont sans doute Akira Kurosawa, Martin Scorsese et King Hu. Encore aujourd'hui, je suis particulièrement sensible aux cinémas provenant d'Europe et d'Hollywood qui étaient mes préférés lorsque j'étais enfant. Je voyais aussi bien des films d'action, des comédies dramatiques ou des westerns. Un jour mon père a trouvé du travail dans un cinéma et j'ai pu découvrir les films gratuitement. Ce n'est que plus tard que j'ai vu des films d'arts martiaux comme ceux de King HU. Il est vrai que pour Fulltime killer j'ai souhaité créer un style novateur pour le cinéma de Hong-Kong. Je trouve que tout cela stagne un peu actuellement et j'ai voulu redonner un nouveau souffle au film d'action. Par exemple, j'ai emprunté l'idée du masque de président que porte Andy Lau au film Point Break dont on découvre également l'affiche dans le magasin de vidéo."

Polar

Johnnie To a abordé de très nombreux genres dans sa carrière. Depuis quelques années avec sa société de production Milky way, il a essayé de donner un nouveau souffle au film d'action à travers des longs métrages comme A hero never dies, Where a good man goes, Running out of time et The Mission, sorti en 2001 en France.

Adaptation

Fulltime killer est l'adaptation cinématographique d'un roman homonyme d'Edmond Pong devenu un best seller en 1998 à Hong-Kong. L'ouvrage a inspiré des émissions de radio et des bandes dessinées avant d'être retavaillé par les deux cinéastes.

Un film fantasmatique

Johnnie To parle du style qu'il a voulu donner à Fulltime killer ; "Le script de Wai Ka Fai laissait une grande place à la mise en scène. Le fait qu'il n'y ait pas beaucoup de dialogues me permettait vraiment de créer à l'écran un univers esthétique et de conférer au film le style qui était celui que nous souhaitions lui donner. Je penchais pour quelque chose d'un peu fantasmé, pas seulement fait de violence et de coups de feu mais qui soit un peu comme une chorégraphie. "

Collaboration

Wai Ka Fai et Johnnie To en sont à leur dixième collaboration. Le premier s'occupe en général de la conception de l'histoire, de son adaptation et de la rédaction finale du scénario. Johnnie To, quant à lui, préfère prendre en charge la réalisation, la production et le casting comme il l'évoque ici : " Je sais que Wai Ka Fai est un meilleur auteur que moi. Si j'ai une idée, j'aurais plutôt tendance à l'inclure dans le film au moment du tournage. Evidemment, nous nous consultons afin de vérifier que l'un et l'autre allons dans la même direction. Je crois en sa créativité, son style, ses idées. Au départ, c'est lui qui contrôle tout. Je me contente juste de mettre les choses en images. J'aime son talent, sa discipline et son bon sens du budget."
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Grâce à Dieu (2019)
  • Le Chant du loup (2018)
  • Alita : Battle Angel (2019)
  • Black Snake, la légende du serpent noir (2017)
  • Destroyer (2018)
  • Ralph 2.0 (2018)
  • Nicky Larson et le parfum de Cupidon (2018)
  • Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ? (2018)
  • La Grande Aventure Lego 2 (2018)
  • Dragons 3 : Le monde caché (2019)
  • Green Book : Sur les routes du sud (2018)
  • All Inclusive (2018)
  • La Favorite (2018)
  • La Chute de l’Empire américain (2018)
  • Paradise Beach (2018)
  • Vice (2018)
  • La Mule (2018)
  • Jusqu'ici tout va bien (2018)
  • Une intime conviction (2017)
  • Happy Birthdead 2 You (2019)
Back to Top