Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Dernier samouraï
    note moyenne
    3,9
    26862 notes dont 1325 critiques
    répartition des 1325 critiques par note
    482 critiques
    516 critiques
    171 critiques
    95 critiques
    41 critiques
    20 critiques
    Votre avis sur Le Dernier samouraï ?

    1325 critiques spectateurs

    Movie_Fan
    Movie_Fan

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 431 critiques

    4,0
    Publiée le 8 janvier 2013
    C'est tout de même un beau film, j'ai trouvé la presse un peu dure sur le coup. Je le recommande.
    anonyme
    Un visiteur
    2,0
    Publiée le 28 novembre 2010
    Un divertissement banale qui suit un schéma du film de guerre historique classique : c'est à dire un première heure un peu molle, un héros de guerre marqué par les horreurs qu'il a commis, une seconde heure plus épique et une bataille finale pas gagnée d'avance. Enfin bref vous comprenez, si vous avez vu les Kingdom of Heaven, Danse avec les loups et même Avatar(!!), vous avez déjà vu le Dernier Samouraï. C'est plein de mélo, surtout vers le final où même les méchants se mettent à chialer, ultra simplet et prévisible alors que pour un film dit "historique" ce sont justement les erreurs à ne pas commettre. Nous tenons là un film très surestimé auprès des spectateurs, mon cher Watson !
    Chrislynch
    Chrislynch

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 59 critiques

    1,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Rien à dire de particulier sur la prestation de Tom Cruise, très bon depuis déjà un bon moment. Rien à dire non plus sur la mise en scène d'Edward Zick, très loin d'être mauvaise. Mais le fond, lui, est tout à fait déplorable. Un américain venant à la rescousse de l'honneur des samouraïs ressemble étrangement à des notions nombrilistes et interventionnistes mal odorantes. Un américain, le dernier des samouraïs ??? Assez infecte comme point de vue, je trouve.
    Mr.Allegor
    Mr.Allegor

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 7 critiques

    4,5
    Publiée le 16 août 2013
    Un excellent film d'aventure comme on aimerait en voir plus souvent. Coup de coeur pour le thème que j'adore : les samouraïs et la fin du japon féodal. Edward Zwick rend très bien compte de leur culture et de leur mentalité. Les décors et costumes sont impeccables sur fond de Hans Zimmer certes redondant mais toujours au top pour les aventures épiques. On retrouve le thème du voyage initiatique avec le héros hanté par son passé ; de quoi alimenter le côté épique. Ce n'est pas un film se voulant réaliste mais une fiction et il faudrait s'en souvenir pour ne pas tomber dans le piège du rejet des archétypes. TOUS les films et histoires utilisent des archétypes ou des clichés Car sinon on ne regarde plus de films d'aventures... Fin de la parenthèse coup de gueule par rapport à ce que j'ai pu lire dans les critiques à 0.5 étoile. Cependant il est en effet peu probable qu'un occidental devienne le bras droit du chef rebelle samouraï pour combattre l'empereur d'un pays infiniment éloigné du sien... Et pourtant on y croit et la poésie du film nous entraîne bien loin au Pays du Soleil Levant. Le rôle est taillé pour Tom Cruise, et même si y en a qui diront que le film sert les intérêts de la scientologie il faudrait leur rappeler que le précepte du "Bushido" a des similitudes avec cette religions d'un point de vue spirituel. Dans le film ils parlent de la "non pensée" et de la "vie dans chaque soupir". On peut ajouter que la majorité des cultures Asiatiques ont des préceptes du même style comme chez les boudhistes ou les indouistes. C'est pas parce qu'on médite sous un cerisier sur une montagne qu'on est scientologue ! Je recommande chaudement ce film dépourvu de mauvaises intentions qui rend un hommage salutaire aux samouraïs et à leur culture mais aussi à toutes les minorités et modes de vie mis en difficulté par la "civilisation".
    carbone144
    carbone144

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 611 critiques

    3,5
    Publiée le 21 août 2012
    Très beau film, très juste et émouvant. Réalisation impeccable, Musique très bien adaptée. C'est un bon moment.
    Selingues G
    Selingues G

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 903 critiques

    5,0
    Publiée le 30 août 2011
    Sam Mendes offre à Tom Cruise un rôle qui lui convient à merveil. Il campe le rôle d’un général qui doit former une armée pour lutter contre les samourais. Capturé, il va devenir le dernier samourai. Entre beauté visuelle et grand combat, le film prend une démesure tant au point graphique que sur le point cinématographique. Du grand art qui permet à Tom Cruise de montrer qu’il ne sais pas jouer que dans les films d’espionnages.
    Kalie
    Kalie

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 955 critiques

    4,5
    Publiée le 15 janvier 2014
    Ce film met en scène un véritable événement historique, la dernière grande révolte de l'ordre des samouraïs qui finit par disparaître à l'issue du conflit. La confrontation entre le Japon moderne et le Japon traditionnel est intéressante car méconnue de nous autres occidentaux. Personnellement, le changement inéluctable de la société japonaise raconté ici m’a touché. Une fois de plus, Tom Cruise est parfait dans un registre habituel pour lui. On dira ce qu'on voudra mais j’aime bien cet acteur. Pour une production US, cette fresque épique ne manque pas de subtilité notamment lorsque le personnage incarné par Tom Cruise découvre les coutumes orientales. Les batailles grandioses sont soutenues par une belle photographie. Evidemment, il faut prendre son temps pour profiter pleinement de ce spectacle d’une durée d’environ 2h30.
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 226 abonnés Lire ses 1 230 critiques

    4,5
    Publiée le 4 septembre 2018
    Aaah "Le dernier samouraï"… J’avais oublié combien c’est un joli film. Un film digne (ou presque) de figurer parmi les plus grandes fresques hollywoodiennes. Parce que c’est là un des meilleurs films d’Edward Zwick, lui qui revint à cette occasion aux affaires après huit années de traversée du désert, alors qu’il semblait être promis au cercle fermé des plus grands réalisateurs après avoir signé de belles œuvres avec le méconnu "Glory" et le merveilleux "Légendes d’automne". Qu’à cela ne tienne, Edward Zwick nous prouve ici qu’il a un réel savoir-faire. D’abord par de jolis ralentis, pour certains stylisés afin de les identifier clairement en flashbacks. Ensuite parce qu’il n’a pas son pareil pour nous faire découvrir le charme des villages du Japon profond, la beauté des jardins. Ces villages reculés où règnent le respect mutuel. Outre le fait que la spiritualité ressort de la quiétude de ce village comme la transpiration au soleil, Zwick a su capter la philosophie de ces habitants qui « dès leur réveil, […] se concentrent entièrement sur la perfection de ce qu’ils réalisent ». Alors certes, tout cela est très romancé, et la musique de Hans Zimmer n’y est pas étrangère tant celui-ci a su marier les notes orientales avec les notes occidentales. On pourra rechigner sur l’aspect romancé, mais il faut avouer que cela offre bien des avantages. Par exemple, ça a le don de sublimer les images, comme dans toutes les fresques en général. Encore faut-il être capable de capter la beauté des paysages, ou de mettre en valeur les personnages. Et le cinéaste en a été capable, et même mieux que ça. Le fait est que la sensibilité et la sensualité de Taka n’en sont que mieux saisies. Cela dit, rien n’aurait été possible sans la sublime interprétation de son interprète Katô Koyuki, pourtant peu bavarde. Ah ben tiens en parlant des acteurs, on doit saluer également la performance de Ken Watanabe dans la peau de Katsumoto. Habité littéralement par son personnage, il a été capable d’afficher un double visage, en ayant celui du terrible guerrier et celui de la compassion et de la bonté même. Faut-il revenir sur celui qu’on ne présente plus ? Une fois de plus, Tom Cruise rend une copie parfaite. Les certitudes, la rage, la force, le courage qui animent son personnage, et la dévotion qu’il met au service de la mission qui lui est confiée forcent l’admiration tant il parvient à les retranscrire. Si tout le monde pouvait en faire autant et aller au bout des choses… Dans le cas qui nous intéresse, c’est ce qui va lier les deux personnages principaux. Edward Zwick a justement su matérialiser cela, avec ce joli parallèle entre Katsumoto et la prise de conscience d’Algren (Tom Cruise), exactement comme si leur esprit était étroitement lié et même au-delà. C’est la résultante même d’un périple aux faux airs de pèlerinage, au cours duquel la remise en question, le chamboulement de toutes les certitudes et la chute de tous les préjugés sont pour ainsi dire inévitables et souvent synonymes de rédemption. Là aussi, Tom Cruise a su parfaitement les retranscrire. Dans tous les cas, "Le dernier samouraï" a été tourné selon un certain mode opératoire : celui du livre autobiographique historique. Et il existe selon mois trois raisons pour que j’ose avancer une telle affirmation. 1/ Il n’y a qu’à voir comment sont filmés les chevaux, en particulier lors de la bataille finale. Le démarrage des équins, puis le ralenti. Au point qu’on pense voir l’image s’arrêter. Eh bien non, mais le ralenti est suffisamment appuyé pour laisser entrevoir au spectateur des images de livres d’Histoire. Et puis hop ! ça repasse en vitesse réelle. 2/ La référence faite à la bataille des Thermopyles, véritable fait historique que Zack Snyder s’appropriera bien plus tard (2007). 3/ La narration en voix off au tout début du film. Une narration qu’il convient d’écouter avec attention car elle donne le fil conducteur de ce film, à savoir l’honneur. Alors oui, pour moi c’est un grand film, même si la fiction se retrouve mêlée à la réalité. Je vous laisse le soin de découvrir les détails dans les secrets de tournage de notre cher site Allociné, mais APRES avoir vu le film. Ben oui, sinon vous saurez grosso modo comment tout cela va se terminer (ce serait dommage, surtout si vous ne connaissez pas ce pan de l’Histoire), encore que le titre laisse entrevoir le fait que de ces samouraïs il n’en restera qu’un. Mais bon. Il est à noter toutefois qu’on a tout de même un peu d’humour. Et ça commence par la conversation à sens unique qu’Algren entretient avec celui qu’il a nommé Bob. Dans tous les cas, on nous offre aussi à nous spectateurs, outre le choc des cultures entre l’Occident et l’extrême Orient, une opposition saisissante entre le Japon qui se veut moderne et le Japon qui veut conserver envers et contre tout ses traditions. L’internaute cinéphile Marc Guiot a eu raison de souligner cet aspect-là, ainsi que le fait que la zen attitude nous gagne malgré le cadre et les enjeux de l’histoire. Car indéniablement, un certain nombre d’entre vous se dira qu’en ces villages reculés, il devait sûrement faire bon vivre en ce temps-là…
    heathledgerdu62
    heathledgerdu62

    Suivre son activité 98 abonnés Lire ses 1 613 critiques

    5,0
    Publiée le 20 octobre 2014
    Un chef d'oeuvre. Ken Watanabe interprète un samouraï avec brio. Un très beau film avec le légendaire Tom Cruise dans le rôle d'un révolutionnaire américain. Timothy Spall joue un historien grâce à son grand talent d'acteur.
    Alexarod
    Alexarod

    Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 1 559 critiques

    4,5
    Publiée le 9 août 2011
    Zwick déjà j'aime bien, des films pas forcément les plus originaux mais toujours avec une certaine critique ou une pointe de dénonciation un peu cachée, juste assez pour que le public américain comprenne et qu'il le voit, ça suffit à faire réfléchir en évitant le côté chiant d'un film français moyen. ALors que dire ? Superbe film, dans la lignée de Gladiator et Braveheart, le peuple change, pas si loin de Danse avec les loups. L'avantage de celui-ci, à mon sens, est la philosophie nippone que l'on approche lors de la captivité d'Algren. A ce propos la comopsition de Ken Watanabe est magnifique, quand on le voit jouer du théâtre typique dans son village, ou l'expression quand il meurt... je trouve que ça se rapproche du cinéma nippon, du théâtre de geste, un peu de burlesque qui ne se voit que trop peu, surtout dans ce genre de film. A part ça, Tom Cruise fait une prestation habituelle, assez bonne, les méchants ont de l'envergure, on comprend la dénonciation de l'honneur perdu, l'histoire est sympa, la trame classique (donc la fin se devine mais on n'y pense pas pendant le visionnage), mais le tout se tient très bien et donne un résultat plus que sympa et intéressant. Mention spéciale à Hans Zimmer, il mérite de voir tous les honneurs s'accumuler autour de son travail, la musique est plus que remarquable, on n'en parle eu mais là on ne peut s'y tromper, la musique est trop belle, elle colle bien aux situations, et surtout elle n'est pas américanisée, la recherche autour du film sur la vie des samourais se voit, le résultat est bluffant, et ça fait plaisir de se dire que ce n'est pas un énième blockbuster approchant une culture par le biais de la vision décalée d'un réalisateur inculte.
    videoman29
    videoman29

    Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 1 462 critiques

    5,0
    Publiée le 7 janvier 2016
    Quelque soit l'épisode de son histoire, le Japon est toujours un formidable terrain de jeu pour les cinéastes du monde entier. En effet ses paysages magnifiques et le charme mystérieux qui se dégage de sa philosophie et de ses coutumes ont toujours un énorme impact sur l'imaginaire collectif. Ici, c'est aux chevaleresques Samouraïs que le réalisateur Edward Zwick (« Blood diamond », « glory »...) choisit de rendre un vibrant hommage. Il prend comme cadre la grande révolte qu'ils vont mener contre l'Empereur, à la fin du 19ème siècle, et qui va les conduire inexorablement à leur perte. Dès les premières minutes du film, on est plongé profondément dans le scénario qui se révèle tout à fait passionnant et qui fait la part belle à des personnages attachants et superbement interprétés par des acteurs Japonnais d'une grande crédibilité. Tom Cruise, pour sa part, démontre une nouvelle fois qu'il est un comédien d'exception. Sa prestation est parfaitement maîtrisée et il semble découvrir le Japon avec une curiosité et une profondeur remarquable. Le parallèle qu'il fait entre ses amis Samouraïs et les guerriers indiens qu'il a jadis combattu est pertinent et donne au discours une profondeur politique et sociale bienvenue. Côté technique, les images sont d'une beauté à couper le souffle, les scènes de bataille très bien chorégraphiées et d'une grande efficacité. Il est impossible de s'ennuyer une seule seconde devant ce monumental film d'aventure aussi intelligent que divertissant. Un incontournable must qu'il faut absolument voir et revoir sans aucune modération.
    Fêtons le cinéma
    Fêtons le cinéma

    Suivre son activité 146 abonnés Lire ses 1 539 critiques

    5,0
    Publiée le 7 mars 2020
    L’ADN du Dernier Samouraï est tout entier écartelé entre le réinvestissement des traditions d’un genre canonique – la fresque historique – et la volonté de les adapter aux codes du divertissement hollywoodien type blockbuster. Le film trouve là un dédoublement brillant de sa structure par l’intermédiaire d’un propos historique passionnant, à savoir le clivage entre les ambitions de modernisation étatique du gouvernement japonais et les valeurs ancestrales qui sont menacées d’extinction. Edward Zwick invente une forme à mi-chemin entre l’intimiste et le spectaculaire, orchestre la rencontre des langues et des cultures en introduisant dans un pays en plein bouleversement un personnage étranger doté d’un point de vue occidental, une focalisation qui non seulement porte une idéologie gorgée de domination, mais aussi et surtout raccorde le long métrage aux autres grands massacres de l’Histoire américaine, et notamment ceux perpétrés à l’encontre des tribus indiennes. Le personnage interprété par Tom Cruise est un vétéran de la guerre de Sécession responsable de l’extermination de nombreux Indiens, et sa capture par les Japonais lui sert de purgatoire intérieur et extérieur (en témoignent les nombreux coups reçus) ; il interdit alors tout patriotisme, au contraire il interroge la grandiloquence américaine en lui opposant les spectres avec lesquels il doit se situer et reconstruire son existence. En ce sens, le capitaine Nathan Algren est l’incarnation de la solitude profonde du bras armé d’une puissance qui le dépasse et le dirige, de la même manière que Katsumoto est hanté par le sang versé et l’honneur qu’il faut à tout prix préserver. Edward Zwick ne se contente pas de faire se rencontrer deux cultures, non il établit des passerelles sur lesquelles s’élève la célébration d’une appartenance à la même humanité. La composition musicale époustouflante que signe Hans Zimmer entrelace elle aussi les influences, insère sonorités et instruments japonais dans un orchestre symphonique vigoureux et à l’épique occidental. Le Dernier Samouraï invente une forme de blockbuster à la croisée des chemins, une forme qu’il cherche à tâtons lors de sa première partie et qu’il mitraille enfin, une forme qu’il prend le temps de densifier et qu’il perce de trouées poétiques et sensibles dans lesquelles le spectateur peut engouffrer un sentiment, une émotion. Un chef d’œuvre mésestimé et d’une densité remarquable.
    bou77
    bou77

    Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 585 critiques

    4,0
    Publiée le 28 novembre 2011
    Oh mon dieu que j'ai adoré ce chef d'oeuvre ! Tout est fait pour qu'on aime : la musique colle parfaitement avec ce qui se passe, des acteurs superbes, une réelle émotion... Mais ce que j'ai aimé le plus ( je pense ) c'est le fait que Nathan Algren (Tom Cruise) découvrre une autre manière de vivre parmi les samourais. Enfin bref, c'est triste et émouvant, à voir !
    tristan stelitano
    tristan stelitano

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 1 000 critiques

    5,0
    Publiée le 21 octobre 2013
    Un excellent film qui utilise une magnifique musique . Tom Cruise est incroyable dans cette aventure fascinante qui retrace la fin des samouraï au sein de la colonisation . Cette vision hollywoodienne est splendide grâce à d’époustouflantes batailles épiques et d'une réalisation pleine de virtuosité . Inoubliable. .
    Pleymo210
    Pleymo210

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 499 critiques

    3,5
    Publiée le 1 mai 2012
    Le dernier samourai dirigé par Edward Zwick est une véritable plongée dans la culture japonaise du 19ème siècle plus précisément de la culture des samourais. En plus du contexte historique très bien respecté , Edward Zwick donne une véritable magie à l'ambiance de son film, plus précisément de l'environnement culture et géographique japonais qui deviennent petit à petit responsable de la transformation progressive du héros interprété par Tom Cruise. Néanmoins à partir du moment où le capitaine Nathan Algren rentre à son camp après sa captivité chez les Samurais, le film perd un peu d'intérêt et les quelques passages à rallonge rendent le film moins captivant que la première partie, qui était elle, bien plus riche en émotion.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top