Mon AlloCiné
    Le Festin nu
    note moyenne
    3,4
    882 notes dont 83 critiques
    23% (19 critiques)
    27% (22 critiques)
    19% (16 critiques)
    16% (13 critiques)
    10% (8 critiques)
    6% (5 critiques)
    Votre avis sur Le Festin nu ?

    83 critiques spectateurs

    ledod
    ledod

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 19 critiques

    5,0
    Publiée le 22 avril 2007
    Ce film est très bon. Mais pour comprendre cela, il faut aller au second degré. Si on se limite au premier degré, c'est une histoire de drogue, de sexe, et de meurtre. Pour moi, il décrit en fait la difficulté du travail de création artistique : se plonger en soi-même pour en faire sortir l'oeuvre, aller au delà de ses propres limites pour atteindre celles de l'oeuvre, être prêt à se laisser emporter par l'oeuvre, devenir le serviteur de l'oeuvre, et finalement accepter de la voir s'achever. Tout dans ce film est autour du symbolisme. J'adore !
    Frederic S.
    Frederic S.

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 62 critiques

    5,0
    Publiée le 15 janvier 2013
    Le chef d'oeuvre intemporel de David Cronenberg, ou l'art d'adapter au cinéma l'inadaptable William S. Burroughs........................................................................... Increvable modernité graphique 23 ans après, Une photo chatoyante, un style surréaliste soutenu par une sublime bande son couplant le free jazz avant gardiste de Ornette Coleman et la puissance classique de Howard Shore.................................................. Le choix du free jazz est d'ailleurs tout à fait logique car le film se déroule dans le courant des années 50, ce qui lui donne un style très enlevé vraiment hors du commun.......... Une ambiance unique couplée à une forte dose d'humour subtil et des dialogues de type littéraire de très haute volée. .................................................................................. Un film assez proche, quelque part, par ses dialogues et son coté décalé, de ce qu'a fait Bertrand Blier avec son "Buffet froid", "Tenue de soirée" ou "Préparez vos mouchoirs"...... Un des chefs d'oeuvres du 20 ème, tronant à coté d' un "Amadeus" de Forman, ou d'un "Barry lyndon" par exemple, avec une fin à la scoubidou en prime................................... à voir aussi, du meme auteur, "Videodrome"
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 30 juin 2012
    Le festin nu est un très bon film de David Cronenberg qui se révèle réussi grâce à sa singularité , son etrangeté , sa violence et aussi son côté très mystérieux , angoissant et sombre . Le film brille par une mise en scène qui arrive dès les premières minutes à instaurer un climat unique , une ambiance et un décor dérangeants qui mettent le spectateur dans un état de gêne ou de dégoût ( très suggéré par cet univers d'insectes ...) . Le festin nu aborde ensuite une multitude de thèmes et de sujets intéressants tels que la drogue qui est ici un vecteur de la passion amoureuse ou encore l'hallucination pour fuir l'état de remord et de culpabilité . Il développe ces idées de façon très précise et intelligente et l'on suit ce personnage dans ce long et incertain voyage qui le mène loin ( et nous , le public par la même occasion ) . On peut y voir une galerie de personnages compliquant davantage la thématique et l'intérêt du film donc le rendant plus complet et moins superficiel . Après , il est vrai , reconnaissons-le , que le film peut aussi trouver des limites à cause de certaines petites longueurs ( peut-être cinq minutes un peu inutiles ) . Toutefois , on a là un film avec un réalisateur évident qui réfléchit et qui a de l'idée et nous offre une histoire totalement unique et franchement pas mal fichue : pour ces raisons , il serait inutile de cracher dans la soupe .
    NomdeZeus
    NomdeZeus

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 922 critiques

    2,0
    Publiée le 16 mai 2013
    Je suis décidément hermétique à la période cronenbergienne post-Mouche et pré-Crash. Transposition d’un livre jugé inadaptable dans l’univers obsessionnel de Cronenberg, Le Festin Nu ferait passer Las Vegas Parano pour une cure de jouvence. Drogues variées, fantasmes homosexuels refoulée, insectes mutants, machines organiques à forte connotation sexuelle, tout est fait pour provoquer le malaise du spectateur. D’une certaine manière, le réalisateur à atteint son objectif avec moi car j’ai été beaucoup trop troublé par ces visions cauchemardesques pour réellement apprécier ce film irrationnel. Une œuvre difficile d’accès, à réserver à un public averti.
    Bahzz256
    Bahzz256

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 185 critiques

    5,0
    Publiée le 25 mai 2012
    Bon, je ne vais quand même pas prendre le risque de passer pour un idiot consanguin aux yeux de tous ces critiques irréprochables d'Allocine non ? Alors on va faire comme si j'avais compris quelque chose à ce film abominable avec des imprimantes mutantes qui parlent par le trou-de-balle, des coléoptères homosexuels et des trafics de substances spiritueuses chiées de centipèdes géants...
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 362 abonnés Lire ses 5 436 critiques

    2,5
    Publiée le 1 février 2009
    Jugé inadaptable au cinéma, David Cronenberg relève le défis et adapte le roman de William Burroughs. Le cinéaste canadien s’en sort remarquablement bien, même si Le Festin nu (1992) est a réserver à un public avertit tant la complexité du scénario promet un beau mal de crâne. En effet, si la mise en scène est parfaite, l’histoire en elle même est si particulière que l’on s’embrouille facilement. Heureusement, l’interprétation des acteurs (Peter Weller, Ian Holm & Roy Scheider) et les impressionnants SFX et autres animatroniques parviennent à nous retenir en haleine jusqu’à la fin de ce drame psychotique et surréaliste !
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 229 abonnés Lire ses 1 053 critiques

    4,0
    Publiée le 13 juin 2019
    Cronenberg aime le glauque, mais là il a fait très fort ! Il transcende le glauque pour le rendre fascinant. Le scénario est à la limite du compréhensible mais il est tellement parsemé de trouvailles visuelles qu'on reste accroché, et quand ça se met à soliloquer, ce que ça raconte est tellement dingue qu'on est tout ouïe. C'est d'abord un film d'ambiance, mais quelle ambiance. Peut-être malgré tout Cronenberg aurait-il pu rendre le scénar un poil plus clair, mais était-ce seulement possible ?
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 790 abonnés Lire ses 5 022 critiques

    2,0
    Publiée le 1 octobre 2010
    Voila un film qui ne manque pas de qualités et qui, pourtant, arrive à se faire presque détestable. Il est vrai que l'on sent bien une profonde personnalité dans la mise en scène de Cronenberg, tant par son univers aussi insolite qu'inquiétant. D'ailleurs, l'hésitation systématique entre le cauchemar, le fantasme ou la rélaité sont montrés de manière plutôt audacieuses et fonctionne pleinement. Mais hélas, malgré ce sentiment assez brillant d'étouffement, il faut avouer que l'on a une réelle tendance à s'ennuyer, tant l'ensemble parait parfois méandreux et souvent incompréhensible, le film nous laissant même régulièrement dans des abymes de perplexité. On finit par être la plupart du temps hermétique à l'ensemble, tant cet univers parait personnel et difficile à intégrer pour la plupart d'entre nous. Un bon film peut-être, mais surtout bien peu enthousiasmant en définitive. Dommage.
    DEVONO
    DEVONO

    Suivre son activité Lire ses 5 critiques

    0,5
    Publiée le 20 mai 2007
    Ce film de Cronenberg est le pire film que j'ai jamais vu. Etant pourtant amateur de David Lynch, de l'Etrange et de Kafka, je n'ai absolument pas adhéré à ce trip hallucinatoire. C'est complétement barré, les personnages sont glauques et junkies. De plus, les références sur l'homosexualité sont ignobles car faut pas se leurrer c'est fait uniquement pour provoquer. En bref, c'est un film irregardable à part pour les fous. Je préfère quand Cronenberg fait des films psychologiques, ici il y a des anus qui parlent. A éviter!
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 562 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    0,5
    Publiée le 11 janvier 2009
    Ah David Cronenberg! Dans le genre cinéaste perché et exigeant,il détient la Palme! Son univers est plus que particulier,mais quand on connait sa filmographie,on voit qu'il revient toujours sur les obsessions freudiennes("Faux-semblants"),avec la déformation du réel("Existenz") et l'atteinte portée à l'intégrité du corps("La mouche").Bizarre,me direz-vous? Totalement d'accord,et pour ceux qui ne rentrent pas dans le trip de l'auteur,c'est impossible d'adhérer à ce film."Le Festin Nu" complique l'affaire en se révélant au final proche d'un David Lynch.Ainsi,on retrouve pêle-mêle des machines à écrire vivantes,des insectes humains ou des allégories sexuelles(au choix dégoutantes ou visqueuses!).Tout le film n'est en fait qu'un monde arabisant,imaginé par un exterminateur d'insectes en plein délire.Voilà,vous savez les grandes lignes.C'est incompréhensible,lent et sans but défini.Ce n'est définitivement pas pour moi.
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 232 abonnés Lire ses 364 critiques

    2,0
    Publiée le 4 mai 2019
    Adapté d'un roman de William S. Burroughs, "Le festin nu" est un film imbitable qui mêle espionnage et fantastique sans que l'on n'y comprenne quoi que ce soit. Si des films comme "Videodrome" ou "Scanners" ne sont pas non plus totalement saisissables, ils dévoilent très clairement les obsessions de Cronenberg. Dans "Le festin nu", on ne voit pas très bien où le cinéaste veut en venir, le rapport entre la drogue et la création n'étant incarné que dans les quelques transformations de la machine à écrire en un insecte parlant et dans une poignée de visions horrifiques perturbantes. Il est surtout épuisant de devoir suivre un film très écrit dont le scénario est abscons : cette ligne opaque nous éjecte d'une proposition radicale qui ne semble promise qu'à satisfaire les spectateurs ne l'étant pas moins. Si vous attendez un objet inintelligible, en fin de compte très mécanique en alignant les effets de signature sans cohérence aucune, alors tentez l'expérience que constitue ce "Festin nu".
    L'homme le plus classe du monde
    L'homme le plus classe du monde

    Suivre son activité 231 abonnés Lire ses 395 critiques

    2,0
    Publiée le 13 mai 2013
    On est obligé de souligner l'admirable originalité de l'univers de "Naked Lunch". Mais cet univers est si surréaliste, que l'on devient très vite complètement largué.
    Gonnard
    Gonnard

    Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 1 803 critiques

    1,0
    Publiée le 11 septembre 2009
    Une valse qui emporte la réalité et l'imagination sur une piste de danse atemporelle, décorée aux couleurs du maghreb, et qui au final ne vous laissera pas indifférent. Mais, j'avoue que j'ai malheureusement détesté. Je n'ai pas su m'intégrer dans cette atmosphère psychédélique. Le héros m'a laissé complètement indifférent. Le bordel ambiant m'a déplu. Cela dit, je trouve l'idée excellente. Faudra vraiment que je lise le roman un jour. Je préfère de très loin "Spider", qui adopte lui-aussi le point de vue de héros-fou, sauf que là même si l'ambiance est elle-aussi lourde, j'ai adoré.
    Easywordz
    Easywordz

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 63 critiques

    1,5
    Publiée le 14 mars 2013
    L'esthétisme et la réalisation sont maitrisés. Les acteurs et en particulier Peter Weller tiennent bien leur rôle. Mais pour le reste ce petit délire onirique n'a aucun sens. Je conçois bien que Cronenberg a tout de même réussit à mettre en avant ce qu'il souhaitait (la psyché d'un Junkie). Mais pour le coup je n'accroche pas. Je préfère de loin Videodrome voir même Existenz dans le même registre...
    John d
    John d

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 230 critiques

    1,0
    Publiée le 19 juin 2012
    Parler de Cronenberg, c'est pas simple... Mais ce film est tout simplement indigeste. OK les plans sont parfaitement maîtrisés, les acteurs jouent plutôt pas mal... Mais il n'y a tout simplement rien à tirer de cette histoire qui est le reflet d'une suite d'hallucinations incompréhensibles et qui lasssssent. Je n'ai pas pu aller au bout.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top