Mon AlloCiné
Man on Fire
note moyenne
4,0
12495 notes dont 808 critiques
42% (338 critiques)
31% (247 critiques)
12% (95 critiques)
9% (75 critiques)
4% (31 critiques)
3% (22 critiques)
Votre avis sur Man on Fire ?

808 critiques spectateurs

Chuck Carrey

Suivre son activité 183 abonnés Lire ses 563 critiques

4,5Excellent
Publiée le 22/05/2014

Se présentant comme étant un énième film d'action, tout ce qu'il y a de plus banal, "Man on Fire" se révèle être un bien meilleur film que cela. Dirigé par Tony Scott, Denzel Washington joue un ancien agent de la CIA, John Creasy, désormais alcoolique et n'ayant plus goût à la vie. Grâce à un vieil ami, joué par Christopher Walken, il va trouver un travail à Mexico, celui de garde du corps. En effet, la ville est soumise à de nombreuses vagues d'enlèvements d'enfants et ceux qui le peuvent se payent les services de garde du corps pour protéger les leurs. Il est embauché par l'industriel Samuel Ramos pour protéger sa fille Pita interprétée par la jeune Dakota Fanning. Contrairement à la plupart des autres films d'action, "Man on Fire" prend le temps de poser les personnages, ainsi le spectateur à la temps de s'accrocher à eux. On voit les relations entre les personnages évoluer, notamment celle entre Pita et John. Par conséquent, quand Pita est enlevée, on s'est pris d'affection pour elle et pour John. Cela est amplifié par le fait que Denzel Washington et Dakota Fanning sont tous deux excellents, Dakota est vraiment surprenante pour son âge. Cependant, cela implique que l'action met du temps avant d'arriver. Le film est très calme dans sa première partie, ce n'est qu'après l'enlèvement que les choses "sérieuses" commencent. L'action est bien menée, on suit l'enquête, brutale, de John Creasy au fur et à mesure que le film avance. "Man on Fire" est au final un excellent film d'action, avec des personnages attachants et un scénario bien écrit.

Alain D.

Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 1 526 critiques

4,5Excellent
Publiée le 16/09/2015

Excellent thriller réalisé par Tony Scott, il nous délivre encore une mise en scène très soignée. Le scénario nous laisse haletant : aucun temps mort dans cette histoire ou les évènements se suivent à une cadence effrénée. La bande son, omniprésente, est suave, avec de belles insertions de Linda Ronstadt et de Kinky. Elle reflète bien l'ambiance de la fin des années 70. La distribution est très brillante : Dakota Fanning est hallucinante de vérité dans le rôle de Pita, la petite fille bien élevée et extrêmement lucide. Radha Mitchell est tout aussi brillante dans le rôle de Lisa, la mère de Pita. Quant à Denzel Washington il est, comme a l'habitude, tout simplement remarquable. L'histoire se déroule en Amérique latine ou les kidnappings font légion. A Mexico, Rayburn (joué par le charismatique Christopher Walken ) retrouve son ami John Creasy qui cherche un job. Rayburn lui propose un emploi chez Samuel Ramos, un entrepreneur influent. Creasy est présenté à Lisa Ramos et sa fille Pita dont il va devenir le garde du corps. Creasy, ex agent de la CIA, est un homme peu sociable mais cultivé. Fatigué, avec un penchant pour l'alcool, il se demande s'il est fait pour ce job.

Alex*56*

Suivre son activité 202 abonnés Lire ses 315 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 24/08/2011

Quel film , quel émotion, le lien fort entre Pita et Creasy ,qui est d’ailleurs excellemment joué par Denzel et la petite Dakota . Je sais pas trop quoi dire à par que ce film fait partit des meilleurs films , car je n'es pas oublié l'histoire et tout le reste , ce qui n'est pas le cas avec bon nombres de long-métrages vides dont on ce souvient même plus le lendemain .

elbandito

Suivre son activité 159 abonnés Lire ses 847 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 24/04/2006

Un film jubilatoire par son extrême violence et une moralité douteuse ("une balle dit toujours la vérité"). Pourtant ce film se suit avec intérêt de bout en bout grâce notamment aux performances de Denzel Washnington et Christopher Walken, acteur trop rare.

Bruce Wayne

Suivre son activité 153 abonnés Lire ses 348 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 17/11/2014

Avec son film Man on Fire, Tony Scott signait, selon moi, ce qui correspond à son plus grand chef-d’œuvre, un film à la fois très émouvant et brutal, porté par des acteurs habités par leur rôle, une mise en scène incroyablement stylisée et une bande-originale mythique. Le Mexique est en proie à une vague d’enlèvements sans précédent. Face à ce danger des familles aisées engagent des gardes du corps pour protéger leurs enfants. C’est dans ce contexte que débarque John Creasy, un ex-agent de la CIA, qui a perdu goût à la vie et trouve son réconfort dans l’alcool. Un de ses amis vient en effet de lui trouver un job à Mexico en tant que garde du corps de la petite Pita Ramos. Peu à peu et au fil des jours, naît une complicité et une amitié forte entre la fillette et le garde du corps désabusé. Mais un jour, Pita est kidnappée et Creasy est violemment blessé. Une fois remis de ses blessures, il apprend que la petite fille est morte et prépare alors sa vengeance contre les ravisseurs. L’heure du jugement a sonnée. Sorti en 2004, Man on Fire fut un petit succès public, rentable il faut le dire, car réussissant à rembourser son budget de 70 millions de dollars mais par contre il ne fut pas tout de suite considéré comme ce qu’il est aujourd’hui à mes yeux, un véritable chef-d’œuvre du cinéma et le meilleur film de Tony Scott. En seulement trois films, et ses meilleurs, tels qu’Ennemi d’Etat, Spy Game : Jeu d’Espions et Man on Fire, Tony Scott aura réussi à imposer un style et une mise en scène très audacieuse avec des scènes d’action remarquables, une image stylée, de superbes plans travelling ou encore des mouvements de caméra divers juste déments. Et après deux remarquables thrillers dans le monde de l’espionnage, Ennemi d’Etat figurant selon moi dans le top des meilleurs films du réalisateur tout comme Spy Game : Jeu d’Espions, Tony Scott s’attaquait donc en 2004 à une adaptation du roman L’Homme de Feu d’A.J. Quinnell qui connut déjà une première adaptation cinématographique sortie en 1987 avec Scott Glenn dans le rôle principal. Man on Fire c’est très simple, c’est une puissante bombe à retardement et quand celle-ci explose elle repend sur l’écran un déchaînement de violence inouïe dans une vendetta destructrice. Le film se divise facilement en deux parties : la première partie se chargeant d’installer le contexte et la relation entre John Creasy et Pita Ramos pour ensuite arriver dans une deuxième partie consacrée à la vengeance du garde du corps qui entraînera tous les ravisseurs de la petite fille dans un voyage aux confins de l’enfer. Le film possède une histoire certes classique mais celle-ci reste prenante de bout en bout, alternant moments d’émotion intenses et scènes d’action furieuses et violentes. Ce qui impressionne tant dans Man on Fire c’est la brillante mise en scène expérimentale de Tony Scott, qui fut encore une vraie claque, deux ans après Spy Game. Nous retrouvons donc de nombreux effets de style comme des ralentis, des arrêts sur image, des scènes accélérées ou des changements de couleurs qui contribuent à faire de Man on Fire un film unique en son genre et inégalable en terme de réalisation. Et notons également l’intelligente utilisation du sous-titrage avec des phrases misent en évidence par différentes polices de caractère et différentes tailles pour faire du film une véritable œuvre expérimentale très ambitieuse sur le plan visuel et c’est une totale réussite. Sans doute le film le plus émouvant de son réalisateur avec de magnifiques scènes d’émotion et une puissante amitié entre un homme qui revit grâce à la présence d’une fillette, Man on Fire est aussi un film d’action intense et sans temps morts, surtout dans sa deuxième partie, où Tony Scott shoote des scènes de rythme explosives et efficaces dont l’impressionnante attaque du convoi du chef de « La Hermandad » où John Creasy, armé d’un lance-rocket, fait exploser une voiture, sort de sa cachette et tir à volonté sur les hommes de main du policier ripoux qui est totalement dépassé par la scène qui se déroule sous ses yeux, sans conteste la meilleure scène d’action du film. N’oublions également pas les terribles scènes de torture, marquantes et barbares, avec celle du personnage de Gonzalez qui perd quelques doigts durant un interrogatoire musclé entre lui et Creasy ainsi que la scène de la « bombe anale » avec le fameux leader de l’Hermandad dans un moment de cinéma forcément mémorable. Tony Scott est souvent critiqué pour ses films d’action qui ne vont pas plus loin que de simples divertissements, et bien depuis Ennemi d’Etat, le réalisateur de Top Gun s’est mué en véritable cinéaste livrant des films de plus en plus audacieux dont l’apothéose stylistique fut atteinte avec l’impressionnant Man on Fire. Ensuite ce qui fait la puissance du film de Tony Scott c’est la formidable bande-originale composée par Harry Gregson-Williams qui s’accompagne de sublimes chansons dont une qui est chantée par Lisa Gerrard, qui est dans la veine de sa mythique chanson Now We Are Free dans Gladiator, réalisé par le frère du réalisateur connu sous le nom de Ridley Scott. Avec des titres électro/techno modernes parfois explosifs, la musique de Man on Fire est juste impressionnante d’originalité et permet au film d’acquérir une ambiance particulière pour permettre à la mise en scène stylisée de Tony Scott et aux quelques scènes mémorables du film de gagner de la puissance aussi bien émotionnelle que brutale. Etant une indéniable réussite à tous les niveaux, le film possède aussi de grandes qualités dans ses dialogues et gratifie le cinéma de quelques répliques cultes comme « Creasy est un artiste de la mort et il s’apprête à accomplir son chef-d’œuvre. », « T’as ton ticket pour l’enfer et crois-moi tu seras bien entouré. » ou encore celle-ci « Le pardon ça se passe entre eux et le tout puissant, moi je me charge de faire les présentations. ». Nous avons là des répliques instantanément cultes qui font très mal lorsqu’on les entend tant elles sont puissantes. Et enfin là où le film emporte totalement l’adhésion du spectateur c’est sur ses acteurs. Porté par un Denzel Washington en pleine puissance dans ce qui est un de ses rôles les plus mémorables de sa carrière, Man on Fire nous apparaît alors encore plus comme un chef-d’œuvre tant le film dépend en partie du jeu de Washington. L’acteur collaborait pour la deuxième fois avec Tony Scott, après U.S.S. Alabama, et le réalisateur lui offrait donc un personnage badass, implacable, violent mais tout en étant émouvant et attachant, bref Denzel Washington fait le film à lui tout seul et est en un mot magistral. Ensuite il y a la jeune et talentueuse Dakota Fanning dans le rôle de Pita Ramos, l’un de ses meilleures rôles au cinéma, Christopher Walken dans le rôle du vieil ami et fidèle Rayburn est parfait, Giancarlo Giannini est lui aussi très bon tout comme le reste du casting composé de Mickey Rourke, Rachel Ticotin, Marc Anthony et Radha Mitchell. Man on Fire est donc pour moi un chef-d’œuvre du cinéma et le meilleur film de son réalisateur qui se distingue donc par sa brillante mise en scène, son histoire prenante jusqu’à sa fin très émouvante, ses acteurs géniaux dont un inoubliable Denzel Washington et ses scènes d’action d’une redoutable efficacité. Afin de résumer parfaitement la grande réussite de ce film, quoi de mieux que de citer l’avis du grand Quentin Tarantino sur ce film ? En effet, le réalisateur de Pulp Fiction et de Django Unchained, qualifie le film de Tony Scott de « Dur, poignant et violent comme l’enfer », une preuve de la grande qualité de ce désormais très grand film qu’est Man on Fire.

Mon ressenti

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 149 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 15/12/2012

Une expérimentation visuelle aussi radicale que subversive comme on n'en a assez rarement vue depuis les délires géniaux de Tsui Hark. Un film très dur donc, mais c'est vital d'avoir mal de temps en temps. Bref, Man on Fire est typiquement le genre d'oeuvres courageuses, difficile à faire accepter à la critique française, qui préférera toujours encenser de sales valeurs bien pensantes comme dans Les Choristes...

thenateos

Suivre son activité Lire ses 6 critiques

0,5Nul
Publiée le 10/08/2011

Ce qui se fait de pire outre-atlantique ! Près d'1h30 (on ne compte pas la 1e partie) pendant laquelle Tony Scott s'évertue à promouvoir la justice aveugle, la vengeance extrême et la torture sadique, le tout sur un vague relent de racisme anti-mexicain. Mais rassurons-nous ! Denzel lit la bible et sa main est guidée par dieu lui-même ! Un film qui aurait pu être commandité pas Georges W. Bush en personne que ça ne m'aurait pas surpris. (étonnamment, il n'est sorti qu'un mois avant les élections présidentielles ...). Un film parfait pour se rendre compte à quel point le cinéma hollywoodien peut être un outil de propagande, en l'occurrence pour la pensée républicaine la plus conservatrice et cul-bénit qui soit. Dommage d'y retrouver Christopher Walken ...

conrad7893

Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 1 507 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 31/03/2014

superbe film tiré d'une histoire vraie Denzel WASHINGTON magristral ainsi que la jeune DAKOTA FANNING que j'avais déjà vu dans trouble jeu avec DE NIRO Film très bien réalisé assez violent , survolté, puissant des images subliminales et ralenties renforcent l'action une très bonne BO du grand cinéma américain un chef d'oeuvre

damien t.

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 203 critiques

4,5Excellent
Publiée le 13/04/2014

Une réalisation stylisée signée Tony Scott, une atmosphère d'une violence inouïe, un suspense insoutenable pour ce film dur, poignant et violent. Les interprétations de Denzel Washington, Christopher Walken, Dakota Fanning et Radha Mitchell sont remarquables.

Mickaël Rasquin

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 3 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 04/08/2013

Superbe film qui alterne parfaitement entre action et drame avec un Denzel au sommet de son art dans le role de John Creasy. Emouvant et explosif, un grand cru à conseiller à tout les fans d'actions, de drame ou plus simplement de Denzel.

HawkMan

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 355 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 30/09/2018

Comment souvent avec les films de Tony Scott, on oscille entre sympathique ou banal. Man On Fire est dans la lignée, sympathique mais pas extraordinaire. On assiste à la traque des ravisseurs d'une petite fille kidnappé pour de l'argent en Colombie. Denzel était son garde du corps et s'était attaché très fort à elle. Et quand on réveille Denzel, attention les dégâts, il rigole pas le mec. Bref : un film avec un mec en feu pour trouver celle qui lui a redonné goût à la vie.

Jake S.

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 89 critiques

3,5Bien
Publiée le 24/08/2018

Émouvant, violent, angoissant. "Man on Fire" est un film efficace qui ne fait pas dans l'à-peu-près. L'histoire soulève un problème fréquent en Amérique Latine : les RAPT (enlèvements de jeunes enfants de parents riches en échange de rançon). Voilà donc un film qui ne porte pas encore une fois sur les différents cartels de drogue que l'on retrouve dans la région. Pour le reste, la réalisation est assez spéciale (épileptiques, s'abstenir à tout prix) et les acteurs sont tous bons dans l'ensemble. On n'enlève pas à Denzel ce qui fait de lui Denzel Washington : toujours dans un rôle d'homme à tout faire, fort, courageux et mystérieux à la fois ! La musique est tout aussi efficace que l'histoire ; Harry Gregson-Williams a su travailler sur sa composition en fonction de l'ambiance donnée dans le film. Quelques notes et passages rappellent même étonnamment les bandes originales de Gladiator et Mission : Impossible 2.

nicothrash60

Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 1 639 critiques

4,5Excellent
Publiée le 06/07/2017

Ce bon vieux et regretté Tony Scott, capable du meilleur comme du pire, nous livrait en 2004 l'un de ses tous meilleurs films. Déjà, en s'entourant du génial Denzel Washington ainsi que de la précoce Dakota Fanning, sans oublier le toujours parfait Christopher Walken, Scott mettait tous les atouts de son côté pour réussir son projet. Un projet d'ailleurs avorté une première fois puisque son "Man On Fire" est en fait un reboot du film éponyme dont il devait faire parti à l'origine. Le scénario a ici tout de l'actionner de base, efficace mais peu chargé en émotion, mais c'est bien mal connaître l'ami Scott qui réussi à insuffler une superbe dimension dramatique à son métrage en tissant petit à petit un magnifique lien entre Creasy, le garde du corps écorché vif et la petite Lupita, pleine de vie et d'amour. C'est touchant et même souvent drôle, c'est une chose, mais Tony Scott n'en oublie pas pour autant l'action et après une longue et plaisante mise en place lâche les chevaux et nous régale de morceaux de bravoures et d'affrontements jouissifs. Evidemment le rôle de Creasy va comme un gant à D. Washington, le mercenaire au grand coeur, dont le caractère implacable et déterminé rend le métrage encore plus passionnant à suivre. Perso, j'adore et je pourrais le regarder des dizaines de fois encore malgré les sales habitudes derrière la caméra de Scott qui pour le coup transforme presque ses défauts en qualités. Un régal du début jusqu'à ce final de toute beauté. Presque parfait en somme !

Antony.M

Suivre son activité 116 abonnés Lire ses 642 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 03/12/2015

Excellent Film. Le cinéaste Tony Scott signe ici un Long Métrage Puissant et Intense qui vous prend a la gorge du début jusqu’à la dernière minute.Pour Commencer la Mise en Scène est trés stylisée et fiévreuse qui se déroule dans une ville de Mexique sous tension qui est servi par une BO d'Exception du compositeur Harry Gregson-Williams qui sied parfaitement au long métrage. Ensuite le Scénario est quand a lui Prenant en réservant quelques Rebondissement Bluffants dont le Dénouement Finale laisse pantois a travers un rythme frénétique qui ne laisse aucune place a l'ennuie, ajouter a cela des Scénes D'Actions Muscles et Explosive ainsi qu'une multitude Séquences d'une Violence inouïe qui n'oublie pas pour autant de nous émouvoir avec une émotion qui atteint des sommets avec quelques moments intimistes trés emouvants. Enfin le Casting est Parfait avec en tete l'excellent Denzel Washington qui est impressionnant comme a son habitude en prêtant cette fois ces traits a John Creasy un Garde du Corps au passé trouble et aux méthodes très expéditive qui noue une relation trés touchante et pleine de complicité entre lui et la petite Pita Ramos fille d'un couple de riche qui est remarquablement jouer par la talentueuse Dakota Fanning dont l’alchimie entre ces deux protagonistes fonctionne a merveille et qui son entouré par une poignée de Seconds Roles en diapason comme Mickey Rourke,Christopher Walken,Radha Mitchell,Giancarlo Giannini et Rachel Ticotin qui livrent une prestation de qualité. En Cocnlusion, Man Of Fire est un Thriller D'Action de haut niveau en étant a la fois Brutal,Poignant,Nerveux et Haletant qui entre au panthéon des meilleurs films d'Actions des années 2000 qui ravira a n'en pas douter les amateurs du genre et qui est a découvrir impérativement.

JulienAllard

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 382 critiques

4,5Excellent
Publiée le 31/03/2014

Malgré une réalisation digne d'un clip (ou d'une pub) de 2 h 20 avec un montage court, des couleurs ultra-saturées et des mouvements de caméra rapides (caméra à manivelle), Man On Fire du regretté Tony Scott est un très bon divertissement. Le scénario est simple mais efficace avec son coté de viligante movie violent. Les acteurs sont aussi très bons : on s'attache beaucoup à la petite Dakota Fanning, Denzel Washington est impressionnant et Christopher Walken est aussi très bon malgré qu'il n'aie qu'un second rôle. Et la musique est sympathique surtout pendant la 1ere exécution menée par Washington. A (re)voir !

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top