Mon AlloCiné
Lost in Translation
note moyenne
3,8
22455 notes dont 1353 critiques
45% (614 critiques)
24% (326 critiques)
6% (78 critiques)
8% (112 critiques)
10% (137 critiques)
6% (86 critiques)
Votre avis sur Lost in Translation ?

1353 critiques spectateurs

Azahi59

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 64 critiques

4,0
Publiée le 25/08/2011
Très bon film, très belle histoire royalement interprétée. Les acteurs sont vraiment convaincants surtout Bill Murray qui est vraiment prodigieux dans son rôle. Le scénario est bien ficelé, les dialogues sont parfait, la réussite est la. Un film passionnant. Bravo.
Ewen Blake

Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 749 critiques

3,5
Publiée le 20/08/2011
Je me souviens avoir été déçu même si charmé par cette histoire pleine de mélancolie. La réalisatrice délicate et élégante arrive à nous faire goûter au charme des voyages, des rencontres grâce à une réalisation soignée et un duo d'acteurs au top.
SmEuG

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 247 critiques

5,0
Publiée le 18/08/2011
L'authentique cinéphilie, si l'on en croit la terminaison, serait de tomber amoureux d'objets filmiques. "Drôle d'élucubration!" s'exclameront certains en lisant ces lignes cachant leur étonnement derrière un sourire narquois. A ces gens, je laisse la satisfaction de négliger le pouvoir du Cinéma. Mais cela ne m'empêchera pas de le clamer haut et fort : "Mon amour pour Lost In Translation est bien réel!" Car comme l'amour, mon attachement à ce film ne s'explique pas. Bien sûr, il sera toujours possible de poser des mots, de chercher au fin fond de nous-même le pourquoi du comment, afin d'expliquer un tel phénomène, mais il n'en demeure pas moins que l'essentiel ne peut-être capter par des mots, que cette essence est étrangère à toute logique, et que seul une rencontre avec cet être/chose permet d'en saisir la nature. Une rencontre. C'est justement le sujet, aussi banal soit-il, à partir duquel Sofia Coppola débute dans sa belle entreprise de création. Combien de fois ce large et abondant canevas aura-t-il été utilisé dans l'histoire du cinéma? Et combien de fois aura-t-il été servi à la même sauce? Car si la rencontre amoureuse affecte tendrement les scénaristes, la plupart du temps, elle ne stimule en rien leur imagination trop souvent indolente. Ainsi, les films se suivent et se ressemblent, en s'empêtrant sans cesse dans les mêmes clichés, se gargarisant de leurs facultés à les rendre toujours plus niais et dégoulinant de bons sentiments dénaturés. Lost in Translation peut se vanter de façonner l'histoire qu'il raconte sans jamais tomber dans la paresse ou la facilité scénaristique et formelle. Certes la fable est composée tout en simplicité. Mais tout bon cinéaste le sait, ce n'est pas de la complexité que naissent les émotions. Ici, tout se ressent et c'est là que se situe la force du film. Lorsque les protagonistes déambulent dans les rues vespérales de la ville, prisonniers d'hypnotiques néons lumineux dont la danse psychédélique échappe à toute compréhension, lorsqu'ils se faufilent à travers cette masse de gens inaccessibles, Sofia Coppola, tout en signifiant la rupture des personnages avec un environnement qu'ils ne connaissent pas, parvient à instiguer une poésie mélancolique à sa toile de fond, en s'appuyant également sur des thèmes musicaux à caractère triste et nostalgique. De ce fait, une ambiance inoubliable jaillit du coeur même de la pellicule. Mais que serait-il advenu de cette atmosphère si celle-ci s'était retrouvée dépourvue de la relation qui unît nos deux acteurs? Pas grand chose sans doute. Car comme le paragraphe ci-dessus le laissait entendre, la relation décrite par Sofia et sa clique de scénaristes, outrepasse les clichés pour devenir une authentique histoire d'amour. Aucun détail n'est laissé au hasard, chaque action, aussi bête soit-elle, trouve son importance dans la toile relationnel que vont tissés nos deux personnages. De cette façon, une séance de Karaoké devient un flirt subtil à la puissance érotique inimaginable au premier abord, Scarlett étendue sur le lit en position foetale à côté de Bill Murray, une scène exempte de contact charnel qui en dit plus long que n'importe quelle autre. Tout est dans le non-dit, dans la suggestion. Par ailleurs, le casting composé par Scarlett Johannson et Bill Murray semble seoir parfaitement à l'esprit du métrage. A mes yeux, il ne fait aucun doute que leur collaboration aura été à l'origine du meilleur duo apparu à l'écran. Naturels, sympathiques, charmants, charismatique, émouvants, ces acteurs ont toutes les qualités requises pour un tel film...et surtout ils se complètent bien. Je défie quiconque de ne pas tomber amoureux de Scarlett en visionnant ce film. Un chef-d'oeuvre.
Shiwamada

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 321 critiques

2,0
Publiée le 13/08/2011
Moi aussi, comme les personnages de ce film, j'ai été déboussolé. Tout bonnement car Sofia Coppola ne raconte pas une histoire fixe, et parce que le caractère lent du film arrive à peine à faire dépasser les 90 minutes, ce qui ne fait que confirmer mon empathie pour sa réalisation. Loin de faire une éloge de la société japonaise, ce qui rend ce film encore plus indésirable (si tu n'aimes pas Tokyo, tu n'es pas obligé d'en faire un film, c'est ton opinion), un pays où on met en avant les jeux d'arcade précurseurs et les salons de strip-tease, merci beaucoup ! Ensuite, pour les acteurs, Giovanni Ribisi quitte soudainement le film à la moitié, que fait-il ? Où vit-il ? Où dort-il ? Anna Faris est une fois de plus présentée comme le prototype même de la blonde (offrez-lui un vrai rôle un jour). Le seul gros plus de ce film, son duo Murray-Johansson (Bill Murray avec cet air inimitable qui fait son charme, et Scarlett lors de ses plus belles années) mais dont la relation est vraiment très mal utilisée. Comment une femme pareille peut-être délaissée par son mari et à peine susciter l'émoi chez Bill Murray ? La seule "scène" de sexe du film (entre guillemets car elle n'est pas filmée) est un acte désespéré et hautement improbable. Pourquoi succomber à cette femme quand l'amour vous tend les bras ? En bref, je trouve que ce film raconte vraiment mal son histoire dans un décor mal utilisé avec une trame de fond intéressante : deux personnes vraiment paumées dans une grande ville avec une culture radicalement différente ; mais cette trame là-encore n'est pas utilisée jusqu'au bout. On peut rajouter une telle dose d'humour et d'excentricité dans ce film que c'en est écoeurant de les voir se regarder sans jamais aller plus loin. Il faut vraiment toucher la corde très sensible du romantisme pour apprécier ce film.
Syl83

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 80 critiques

4,0
Publiée le 08/08/2011
Étrange, ce film dont le rythme est très lent et dont le scénario tient en quelques mots laisse tout de même une très bonne impression, ce qui est presque inexplicable si l'on y réfléchi trop. J'en reste là donc : duo Scarlett-Murray efficace, et film prenant
E F.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 87 critiques

4,5
Publiée le 07/08/2011
Sofia a compris qu'il fallait faire honneur à la famille. Ce doit être "Le Parrain" qui lui a inculqué ça...
gui_foucaud

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 42 critiques

4,0
Publiée le 03/08/2011
Un film pour le moins singulier qui fait de son manque de rythme un atout et captive le spectateur du début à la fin! A noter l'excellente performance du tandem Bill Murray-Scarlett Johansson!
Betty B

Suivre son activité Lire ses 4 critiques

5,0
Publiée le 30/07/2011
Mon vécu tout le temps à Tokyo, Osaka, Pékin, Shanghai, tous les décalages Est quoi.
Quint-connection

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 4 critiques

4,0
Publiée le 29/07/2011
Une bonne comédie dramatique que nous offre Sofia Coppola avec un Bill Murray trés attachant. La douceur et la lenteur du film nous laisse tranquillement plonger dans l'histoire de ce couple mythique.
anonyme
Un visiteur
5,0
Publiée le 25/07/2011
Sofia Coppola et moi, c’est une grande histoire d’amour et ce film ne fait que confirmer ce que je savais déjà à propos de Coppola : les silences, les échanges de regards & les non-dits sont les outils qui lui permettent de tisser la trame de ses films. Je crois que pour comprendre Lost In Translation, il faut être très sensible, il faut être empathique et se mettre à la place de ces personnages déboussolés dans cette ville bouillonnante qu’est Tokyo. Scarlett m’a émue et la tête de chien perdu de Bill Murray est communicative et comme Charlotte, on a envie de le consoler ^^ Ce film se passe de commentaire, il se ressent, il décrit ces moments dans nos vies où nous sommes totalement perdus, à la dérive… C’est beau et c’est tout ^^
eygone

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 8 critiques

1,0
Publiée le 24/07/2011
Les acteurs jouent tellement bien, que l'on ressent l'emmerdement et la vie sans saveur des protagonistes. Le scénario est fade, le rythme trop lent, la mise en scène inexistante et les prises de vue banales.
Grain2Foliee

Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 10 critiques

5,0
Publiée le 13/07/2011
Ce film est une pure réussite. Je suis fan de l'oeuvre de Sofia Coppola, et Bill Murray est un de mes acteurs fétiches. Alors certes, les plus réticents diront qu'il n'y a pas d'action, que c'est lourd et pesant, mais c'est ça ! C'est un hommage à la solitude, à la rencontre entre deux être seuls nous fait réfléchir sur notre propre vie. Magistral !
Lili-00006

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 70 critiques

3,0
Publiée le 09/07/2011
Lost in Translation montre la rencontre de deux êtres seuls et perdus au cœur de la ville de Tokyo. La réalisation de Sofia Coppola est magnifique, Bill Murray et Scarlett Johansson livre une prestation excellente, mais cela ne suffit pas à remplir le vide laissé par le scénario. En effet, malgré quelques belles séquences, le film comporte beaucoup de longueurs, et finit par devenir vraiment trop lent... Dommage.
_Royal_

Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 1 596 critiques

3,5
Publiée le 07/07/2011
Une Ode à la déprime magistrale, ou l'ennui visuel se lie à l'ennui physique pour pousser les plus réfractaires d'entre nous au suicide. Lost In Translation arrive à dégoûter du Japon, dégoûter du whisky, dégoûter de la vie, dégoûter du cinéma, quiconque aime Godzilla, Bill Murray et Bilbo le Hobbit.
Colyder

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 204 critiques

5,0
Publiée le 07/07/2011
Superbe film tout en douceur et apesanteur. On respire et on se rapproche des personnages. Le meilleur de Sofia Coppola, et de loin!
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top