Mon AlloCiné
    Depuis qu'Otar est parti
    note moyenne
    3,5
    207 notes dont 23 critiques
    35% (8 critiques)
    43% (10 critiques)
    4% (1 critique)
    13% (3 critiques)
    4% (1 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Depuis qu'Otar est parti ?

    23 critiques spectateurs

    David Gagny
    David Gagny

    Suivre son activité Lire ses 5 critiques

    4,5
    Certes un film qui n'attire pas a priori .... vais je commencer a visionner ce film au synopsis plat et qui ne sera encensé que par quelques critiques , maso , insomniaques . Bizarremment on accroche ..des le debut..et jusqu'a la fin ....pas de temps , les acteurs jouent vrai avec retenues . Le ressenti est reel, l'atmosphere est prenante , l'histoire est banale mais forte et on s'y investi pleinement ... le dit , non dit ... des regards qu'on partage . Des phrases anodines pleins de sens .... Sans etre intello , ce film se vit ..et de ces films dont on garde le souvenir au coeur ... inscrit en secret , caché .. car qu'en dire ???
    Tinou9
    Tinou9

    Suivre son activité Lire ses 24 critiques

    4,0
    Une attachante maman-grand-mère, une fille en souffrance et une petite- fille lucide et courageuse dans ses choix : un scénario tout simple sur l'amour démesuré d'une mère pour son fils et voilà un merveilleux petit film avec un formidable trio d'actrices.
    NusaDua
    NusaDua

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 1 103 critiques

    4,0
    C'est un très beau film ! Pas du tout larmoyant, très touchant : simple et efficace. Je recommande.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 199 abonnés Lire ses 2 104 critiques

    4,5
    Film magnifique de la fille de son père Jean-Louis Bertucelli qui ne nous avait pas éblouis par sa filmographie. Ce film nostalgique prenant pour décor la Géorgie ressemble beaucoup à « Goodbye Lenin » avec un brin de poésie en plus et surtout le jeu formidable de la patriarche qui ne vit que pour son fils parti à Paris réaliser le rêve de toute une vie : échapper à la morosité ambiante pour aller s’enivrer de la culture française et des plaisirs de la ville lumière. De notre côté on sait trop bien le sort réservé aux émigrés des pays de l’Est souvent clandestins et confinés aux chantiers de travaux publics. Les deux filles et petite fille savent aussi cela et ne sont pas dupes des coups de fil passés par Otar à sa chère maman. spoiler: Elles ne sont donc pas trop surprises quand on vient leur annoncer la mort de leur frère et oncle. Comme dans « Goodbye Lenin » le mensonge s’organise mais ici la pugnacité de la vieille femme qui sent sa fin approcher viendra à bout de la supercherie lors d’un voyage à Paris. Le film quitte alors le ton de la comédie dramatique pour nous saisir aux tripes avec l’annonce de la mort du fils aimé sur un pallier d’immeuble par un compagnon d’infortune d’Otar. Magnifique encore le retour de la vieille femme à l’hôtel où elle décide avec l’assentiment de ces deux filles de prolonger le rêve en faisant voyager Otar en Amérique. Pour la plus jeune le voyage s’arrête à Paris où elle décide de prendre la suite de son oncle. Magnifique. La vie dans l’ex-URSS est très bien montrée et le tour de force de Julie Berucelli est de nous faire nous demander s’il ne vaut pas mieux manquer un peu de confort en échange d’une vie sociale et familiale plus riche.
    Nicholas72
    Nicholas72

    Suivre son activité Lire ses 20 critiques

    2,5
    Bien entendu, on ne peut que trouver bouleversante cette histoire, portée avec force et finesse par trois grandes actrices, que les scénaristes ont érigé avec justesse (et stéréotype?) en porte-drapeau de leur génération. certes, la Géorgie semble ravagée par les conséquences du post-communisme, certes, la France est une terre idéale, bruyante et énergique. Mais ne sommes-nous pas otages de ces portraits vus et revus, quoique formidablement défendus par ces femmes, la nonagénaire en tête, toute en malice et désillusion domptée? Quelques moments de grâce jalonnent un récit parfois étiré, car pourquoi pudeur rimerait-elle avec longueurs? Les escapades d'Esther Gorintin sont de beaux moments de cinéma.
    Matoo
    Matoo

    Suivre son activité Lire ses 50 critiques

    4,0
    Pour une fois que les critiques presse et du public sont également dithyrambiques, je me suis dit que je devais aller voir ce nouveau film franco-belge. En effet, c'était mérité, ce film est un petit bijou de comédie dramatique familiale. Nous sommes en Géorgie (ex-république d'URSS, c'est un état indépendant depuis 1991, frontalier avec la Turquie, l'Arménie, la Russie et l'Azerbaïdjan), dans une famille francophile où trois femmes de trois générations (la grand-mère, la mère et la fille) vivent seules. L'homme de la famille Otar, le fils de la grand-mère (donc le frère de la mère et oncle de la fille), a quitté le pays pour aller travailler en France et y obtenir un meilleur statut. Il tient informée sa famille par des coups de fil et surtout des lettres. La grand-mère est à l'affût du moindre signe de son fils, aidée dans la rédaction de ses lettres et en général par sa petite-fille, tandis que sa fille est plus acariâtre et peste allégrement sur la vie qu'elles mènent et sur son frère. Un jour, la fille et sa mère apprennent qu'Otar est tombé d'un échafaudage où il travaillait et qu'il est mort. Epouvantées, elles se refusent à en parler à la grand-mère et décident de lui faire croire qu'il est toujours vivant. La fille lui écrit donc des lettres qu'elle invente en imitant l'écriture de son oncle, tandis qu'elle et sa mère se serrent la ceinture pour faire croire que rien n'a changé. Finalement la grand-mère ne tenant plus de n'avoir pas de nouvelles plus amples de son fils, décide de partir à Paris avec sa fille et petite-fille pour revoir Otar... Ce film est une merveille de sensibilité et d'émotion à fleur de peau. L'histoire est vraiment bien menée et crédible, et les 3 actrices sont hallucinantes de sincérité et d'authenticité. C'est parfois drôle, souvent émouvant et bien sur dramatique sur le thème de fond, qui est celui de la perte d'un être et de la survie dans un milieu hostile. J'ai vraiment été pris de bout en bout, et n'ai pas perdu une miette de cette histoire d'amour familiale qui joue des non-dits pour se préserver, et qui rebondit pour mieux mettre en exergue l'affection que chacune des protagonistes se porte. Ce n'est pas du tout un film intello, mais c'est une oeuvre résolument indépendante et qui fait fi de toutes ficelles du cinéma " fast-food " pour émouvoir son audience. Outre cela, c'est le premier film de la réalisatrice, et il faut saluer un tel coup de maître.
    bob43
    bob43

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 156 critiques

    5,0
    Film faisant penser aux grands néorealistes italiens : pudique, émouvant, jamais larmoyant, avec une interprétation hors-pair de ces trois femmes .....Une approche inquiétante des soubresauts des républiques d'ex URSS à la recherche de leur nouvel avenir sert de toile de fond à ce petit chef d'oeuvre . A voir absolument
    Vanessouille06
    Vanessouille06

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 153 critiques

    5,0
    C'est un film simple, intime, qui révèle la vie et l'amour de 3 femmes liées par le même homme. 3 femmes qui n'en forment au final qu'une et qui nous offrent un pur moment d'authenticité et d'émotion dans un pays encore marqué par le stalinisme, très réussit !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top