Notez des films
Mon AlloCiné
    Constantine
    Note moyenne
    2,5
    18 titres de presse
    • MCinéma.com
    • Cinéastes
    • L'Ecran Fantastique
    • L'Express
    • Ouest France
    • TéléCinéObs
    • Zurban
    • aVoir-aLire.com
    • Brazil
    • Le Figaro
    • Le Figaroscope
    • Le Monde
    • Les Inrockuptibles
    • L'Humanité
    • Mad Movies
    • Paris Match
    • Positif
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    18 critiques presse

    MCinéma.com

    par Jean-Christophe Derrien

    Une oeuvre esthétiquement léchée, un véritable régal pour les yeux. En plus, Keanu Reeves, après s'être fourvoyé dans les deux suites de MATRIX et quelques panouilles, est parfait dans le rôle principal (...). Sa présence est incroyable. (...) Francis Lawrence a dirigé son premier long métrage de main de maître. On attend avec impatience ce qu'il nous réserve pour la suite.

    Cinéastes

    par Sara Ri & Matthieu Santelli

    A vouloir gagner tous les suffrages, Constantine n'ose jamais aller au bout de ses idées, produisant un film bancal, faussement original et au final tout à fait consensuel. Ce cinéma de la demi-mesure résume la décadence à l'alcool et au sexe qui deviennent la marque du diable et prône (en retour) des valeurs puritaines. Seul rescapé des enfers, Keanu Reeves livre ici une interprétation très convaincante, dans un rôle qui le change de son emploi coutumier (...).

    La critique complète est disponible sur le site Cinéastes

    L'Ecran Fantastique

    par Jean-Pierre Andrevon

    A partir d'une BD culte, sombre et nauséeuse, le premier film, bourré d'action et d'humour décalé, d'un clipper qui n'a pas hésité à donner dans le paroxysme. [...] On pourra certes reprocher au film un scénario quelque peu fourre-tout [...] et un certain manque de conviction. [...] Reste un rythme qui ne faiblit jamais, des effets spéciaux toujours convaincants et l'impression durable d'aboir rencontré un film qui [...] ne ressemble à rien de ce qu'on pouvait connaître.

    L'Express

    par Julien Welter

    Voir la critique sur www.lexpress.fr

    Ouest France

    par La Rédaction

    Une énième variation sur le thème [lutte du bien contre le mal] (...) Pour peu qu'on accepte d'être entraîné dans son univers, on y découvre ensuite des personnages plus nuancés que ne l'impose la traditionnelle répartition entre bons et méchants. C'est tout aussi conventionnel peut-être, mais l'ambiguïté qui s'attache aux uns et aux autres permet de nourrir rebondissements et intérêt.

    TéléCinéObs

    par Jennifer Picard

    Keanu Reeves, jusqu'ici cantonné aux rôles de beaux innocents, campe avec brio un anti-héros cynique et suffisant. (...) Bien qu'étonnante, la direction artistique de ce premier long-métrage du réalisateur de clips Francis Lawrence ne parvient pas à faire oublier la faiblesse du scénario, sorte de compilation indigeste des différents volumes du comic book original.

    La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

    Zurban

    par Olivier Pélisson

    Duel entre Bien et Mal, invocation divines, effets spéciaux, plans stylés. Tout y est, avec aux commandes un pro du clip, et face caméra, Keanu Reeves. Toujours aussi monolithique, il incarne la triste chair de ce soufflé aux démons, cependant truffé de bonnes surprises : le "Frenchie" Philippe Rousselot à la lumière, le Suédois Peter Stormare en Lucifer, et la Britannique Tilda Swinton, troublante en archange Gabriel pas si blanc que ça !

    aVoir-aLire.com

    par Romain Le Vern

    Soyons clairs : on n'a rien contre les divertissements bourrins qui affichent zéro neurones au compteur, mais cette fois-ci, c'est l'overdose, il y en a franchement marre de ce cinéma prétendument divertissant qui, en sus de ne rien apporter, tape ostensiblement à l'oeil du spectateur sans rien lui donner en retour. Pas de peur, pas de suspense, pas de surprise.

    Brazil

    par Caroline Vié

    Deux énormes handicaps : un scénario bavard et la présence (absence ?) de Keanu Reeves, l'acteur le plus transparent de la création. On comprend l'étendue des dégâts dès les premières minutes car l'ennui ne tarde pas à s'installer entre bondieuseries et bestioles en images de synthèse.

    Le Figaro

    par Dominique Borde

    Voir la critique sur www.lefigaro.fr

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Figaroscope

    par Brigitte Baudin

    Le problème, c'est que tout semble déjà vu.

    Le Monde

    par Jean-François Rauger

    Ce qui amuse un temps, ici, c'est un univers déterminé par une vision catholique de la damnation, du ciel et de l'enfer, des anges et des démons. Mais cette représentation d'une stricte littéralité du dogme illustre un déroulement progressif des évènements vers n'importe quoi. (...) Un nanar coûteux, quoi.

    Les Inrockuptibles

    par Vincent Ostria

    C'est durablement plombé dans le gothique, malgré de faibles tentatives pour alléger le propos. (...) Ici, on nage dans la fantasmagorie clipeuse.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    Sans effets spéciaux, ce film réalisé par un ponte du vidéo-clip, ne serait rien. Toutes les horreurs qui s'y manifestent sont virtuelles, et en tant que telles, inconsistantes. C'est presque aussi irracontable que Matrix, mais moins nouveau puisqu'on fait la part belle au retour du refoulé chrétien, avec une déco piquée aux " gothiques " branchés (...). Les maigres et rares velléités humoristiques sont noyées dans le fracas de ces visions.

    Mad Movies

    par Stephane Moïssakis

    Alors certes, Constantine n'est pas le premier empapahoutage de comics recensé, mais tendre à ce point vers le produit calibré pour le catho du Middle-West, en balayant d'un revers de main l'univers nauséeux et fascinant de la BD, revient quand même à tourner le dos aux fans du plus nihiliste des détéctives de l'Occulte.

    Paris Match

    par Alain Spira

    Nicotine contre soufre, qui va gagner ? Certainement pas le spectateur. Constantine, c'est vraiment consternant.

    Positif

    par Yannick Dahan

    Ou comment transformer un comics subversif, ultra violent mais au nihilisme fortement anticlérical, en parangon d'orthodoxie religieuse et de bonne conscience moralisatrice.[...]Constantine dévoie totalement Hellblazer, sa source d'inspiration culte.

    La critique complète est disponible sur le site Positif

    Télérama

    par Guillemette Olivier

    Ridicule. Mais au point qu'un plaisir - pervers - de série B s'installe.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top