Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Quasimodo
note moyenne
3,7
92 notes dont 18 critiques
22% (4 critiques)
22% (4 critiques)
39% (7 critiques)
11% (2 critiques)
6% (1 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Quasimodo ?

18 critiques spectateurs

TTNOUGAT
TTNOUGAT

Suivre son activité 167 abonnés Lire ses 2 470 critiques

3,0
Il y a deux façons de voir ce film: Où bien on n'a pas lu le roman de Victor Hugo et là ce film apparaît comme comme un film d'aventures du moyen age français bien réussi. Belle mise en scène, puissante avec des mouvements de foules exceptionnels et des gros plans saisissants. Seule Esmeralda trop distinguée pour une gitane, dénote un peu mais les personnages secondaires, Quasimodo en tête sont d'une grande force. Où bien on a présent en tête le magnifique livre de notre plus grand écrivain écrit lors de ses 30 ans et là, tout devient difficile tellement Dieterle à dénaturé l’histoire ce qui est un comble de bêtise. Je n'ai jamais trouvé meilleur scénariste que notre grand homme, quelque soit son oeuvre d'ailleurs, tout est écrit à la virgule prés. Il suffit de montrer l'action exactement comme elle est décrite; Quant aux péripéties et aux explications, elles sont passionnantes. En plus, que vient faire ici l'archevêque? Pourquoi Louis 11 a t il un rôle aussi présent et aussi stupide? Pourquoi Phoebus meurt et pas Esmeralda dont l'enfance si intéressante n'est même pas effleurée? Il y a des moments ou les américains sont à gifler même s'ils on leur doit plus de 50% des plus beaux films du monde.
Plume231
Plume231

Suivre son activité 544 abonnés Lire ses 4 607 critiques

3,0
Hollywood et les adaptations fidèles d'oeuvres littéraires ont toujours fait deux. Et "Quasimodo" est très loin d'être une exception car il trahit énormément le chef d'oeuvre de Victor Hugo. Mais comme la fidélité d'une adaptation ne doit pas être un critère pour juger un film, on peut se laisser prendre par cette oeuvre assez surprenante qui présente l'idéologie des "Lumières" à l'époque de Louis XI, en fait surtout prétexte à donner un fond humaniste. Cet aspect de l'oeuvre est louable mais peu crédible. Maureen O'Hara ne fait pas très bohémienne mais comme elle est canon et qu'elle est loin de manquer de talent, on pardonne largement cela. Mais le film vaut surtout pour l'interprétation excellente de Charles Laughton en Quasimodo avec en prime un stupéfiant maquillage et une réplique qui fait penser à une future d'"Elephant Man", certaines séquences bien inspirées en particulier celles de foule (ou celle de la cloche qui peut être assimiler à un orgasme !!!) et des décors grandioses.
gimliamideselfes
gimliamideselfes

Suivre son activité 874 abonnés Lire ses 3 692 critiques

1,5
Je suis assez déçu par cette adaptation de Notre Dame de Paris et pourtant ça commençait plutôt bien. Le film s'ouvre sur une discussion entre Frollo et le roi au sujet de l'imprimerie. Le roi a l'air d'être pour le progrès tandis que Frollo lui a peur de cette imprimerie. En gros on reprend les thématiques, tout en les édulcorant un maximum, du chapitre du bouquin intitulé « Ceci tuera cela » où Hugo expliquait que le livre tuera l'édifice. Et j'ai l'impression que malheureusement le film est resté bloqué là-dessus et transforme ainsi Frollo en personnage assez manichéen, totalement passéiste. Alors que c'est un peu plus ambigüe que ça dans le bouquin et donc on perd quand même quelque chose avec cette adaptation dans le développement des personnages. De manière générale le film reste assez manichéen, il reprend globalement la structure du récit et change la fin afin de faire une fin heureuse et d'appuyer le côté progrès de l'imprimerie. Mais je dois dire que globalement cette histoire m'a semblé assez poussive. On ne prend jamais réellement le temps d'installer quoique ce soit et le côté fête foraine n'y aide pas. Je m'explique, j'ai l'impression qu'à chaque plan tout le monde, à part Frollo, est en train de se marrer et de passer le meilleur moment de sa vie. Lorsque Quasimodo est couronné roi des fous ça a un sens, mais après ? Ce côté bon enfant où tout le monde rigole donne un aspect désuet que je ne trouve ici pas vraiment charmant, mais totalement à côté de plaque étant donné le drame qui est censé se dérouler sous nos yeux... (mais bon vu que la fin est changée... il n'y a même plus de drame et finalement il ne reste plus grand chose, mais bon, on va dire que ça garde au moins cette cohérence De l'absence de sens dramaturgique naît une certaine inconséquence du film... rien n'est important, il peut se passer n'importe quoi mais on rigole, donc tout va bien... Des gens sont morts, on rigole, tu as voulu me pendre, on rigole... Disons qu'à cause de tout ça, je me suis juste ennuyé. Alors oui le maquillage pour Charles Laughton est impressionnant, les décors sont vraiment sympas, mais c'est de la technique et je ne la trouve absolument pas habitée. Je trouve tous les acteurs à part Cedric Hardwicke qui joue Frollo assez mauvais, mention spéciale pour Phoebus qui est juste ridicule... J'ai vraiment l'impression de voir une grosse production sans âme, où on sert un message éculé sur le progrès en racontant une histoire dont on a enlevé toute la consistance... (et je n'aime pas spécialement l'histoire du roman au départ). Mais, car il y a un mais, il y a une scène magnifique que je sauverais... Une scène habitée, où pour une fois le film s'arrête un peu de rire et de causer ou de crier... La Esméralda sur le point d'être condamnée est amenée sur le parvis de Notre Dame, le frère de Frollo (qui n'est pas du tout celui du roman et qui est ici archidiacre ou un truc du genre) sort, suivi d'une procession, de Notre Dame. Le temps s'arrête. C'est juste parfait. On trouve enfin l'aspect solennel qui manquait au film, un peu de pudeur, aucune exubérance, juste de la beauté. Cette scène illumine le film... avant de retomber dans l'ennui de la fureur...
QuelquesFilms.com
QuelquesFilms.com

Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 1 248 critiques

3,5
Parmi les adaptations cinématographiques de l'oeuvre de Victor Hugo, celle-ci est l'une des plus célèbres. Et probablement l'une des meilleures. Supérieure, en tout cas, à la version de Jean Delannoy (Notre-Dame de Paris, 1956). La RKO a mis les moyens pour produire un bon divertissement. Le film vaut pour ses décors, sa photo expressionniste, mais surtout pour la performance de Charles Laughton en Quasimodo, "monstre" d'humanité blessée. En revanche, le choix de l'Irlandaise Maureen O'Hara pour incarner Esmeralda, la bohémienne égyptienne, n'était peut-être pas le plus judicieux...
Attila de Blois
Attila de Blois

Suivre son activité 117 abonnés Lire ses 2 870 critiques

2,5
Ce "Quasimodo" de 1939 manque de saveur et d'intensité. Mis à part Cedric Hardwicke dans le rôle de Frollo, le mauvais jeu des acteurs principaux rende les personnages fades et insipides, empêchant ainsi tout attachement. Un film globalement moyen...
chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1036 abonnés Lire ses 10 088 critiques

5,0
La meilleure de toutes les adaptations de "Notre Dame de Paris"! Dans cette production de prestige, le rèalisateur William Dieterle compose un magnifique plaidoyer sur la tolèrance où d'ètranges dècors de Polglase dans lesquels èvoluent des personnages sortis d'un tableau de Breughel baignent dans un clair-obscur quasi expressionniste! Visuellement et plastiquement superbe, Charles Laughton fait une prestation èpoustouflante en Quasimodo, jouant des dècors labyrinthiques et des ombres inquiètantes avec merveille nous faisant même oublier un certain Lon Chaney! Quelques scènes sont admirables comme Harry Davenport en Louis XI qui visite une imprimerie, la fête des fous, la cour des miracles et bien sûr l'amour du monstrueux Quasimodo pour la belle Esmèralda que joue la jeune Maureen O'Hara! Un vèritable chef d'oeuvre...
Caine78
Caine78

Suivre son activité 730 abonnés Lire ses 7 320 critiques

3,0
Une belle oeuvre incontestablement, qui m'a pourtant laissé un gout légèrement maer dans la bouche. Difficile de reprocher quoi que ce soit à William Dieterle dans sa mise en scène, et qui nous offre de ce point de vue là un beau spectacle, une reconstitution étonnante et plus que soignée de l'époque. Pourtant, il faut avouer que l'ensemble n'est pas totalement captivant, et qu'il nous arrive de nous ennuyer un peu, notamment dans la première partie. Reste quelques très beaux moments, et une interprétation, dominé toutefois de la tête et des épaules par Charles Laughton, qui incarne un Quasimodo impressionnant de pathétique et d'humanité. Quasimodo reste dans l'ensemble un film de qualité.
tomPSGcinema
tomPSGcinema

Suivre son activité 125 abonnés Lire ses 3 045 critiques

4,0
Me souvenant finalement que très peu du roman de Victor Hugo, je ne pourrais pas dire si cette version s’avère d’une grande fidélité au matériau d’origine, mais qu’importe puisque j’ai passé un très grand moment de cinéma. La mise en scène de William Dieterle est superbe et certaines séquences sont franchement inoubliables – notamment celles qui concerne Louis XI visitant l’imprimerie -, les décors et la photographie sont particulièrement soignés et le casting est excellent. Dans le rôle de Quasimodo on retrouve le magistral Charles Laughton qui fait preuve d’une grande justesse et de beaucoup d’émotions et nul doute que si sa prestation s’avère aussi marquante encore aujourd’hui, elle le doit aussi aux faramineux maquillages que son personnage possède. A ses côtés, nous retrouvons la magnifique actrice irlandaise Maureen O’Hara qui campe avec une belle volonté la belle Esmeralda, mais aussi sir Cedric Hardwicke dans le rôle de Frollo, Edmond O’Brien interprète Gringoire et Thomas Mitchell, Clopin. Bref, il n’y a que du beau monde dans cette palpitante superproduction de la RKO !
Je suis mort.
Je suis mort.

Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 739 critiques

3,0
Ce "Quasimodo" de 1939 est pas mal mais manque de saveur et d'intensité. Mis à part Cedric Hardwicke dans le rôle de Frollo, le bon jeu des acteurs principaux rende les personnages fidèles à ceux d'origine, n'empêchant l'attachement. Un film globalement mitigé malgré les beaux maquillages pour Quasimodo...
Philippe C
Philippe C

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 565 critiques

3,0
On peut dire qu'il s'agit d'une adaptation assez libre du livre de victor Hugo. Une fois ceci posé, il faut reconnaître que ce film qui a 80 ans a plutôt bien vieilli et que la mise en scène est remarquable avec de nombreux figurants et une reconstituion crédible du Paris du moyen-âge. Ce film est à grans spectacle. Le rôle de Quasimodo est très bien interprété, c'est un peu moins vrai pour celui d'Esméralsa et de son amoureux
Wagnar
Wagnar

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 1 321 critiques

4,5
Malgré son âge, ce film demeure encore, même de nos jours, un magnifique spectacle. Vraiment, le film n'est pas loin d'être un chef d'oeuvre. C'est également l'une des meilleures adaptations du roman de Victor Hugo. Certes, elle diffère de l'oeuvre original, mais elle la respecte dans ses grandes lignes et se permet quelques originalités bienvenues. Par exemple, je crois que c'est la seule adaptation cinéma où Esmeralda finit avec Pierre Gringoire. La reconstitution historique est superbe. Niveau interprétation, Maureen O'hara est ravissante dans le rôle d'Esmeralda, bien qu'elle ne fasse pas du tout bohémienne et qu'il ne s'agit pas de son meilleur rôle. Sir Cedric Hardwick apporte beaucoup de richesse au personnage de Frollo. Et Charles Laughton est juste époustouflant dans le rôle de Quasimodo avec un maquillage toujours aussi crédible. On peut voir en ce film un beau plaidoyer en faveur de la tolérance, la liberté de pensée et la croyance en la nécessité d’aller de l’avant pour un avenir meilleur. Pour moi, le meilleur moment demeure la toute fin spoiler: avec Quasimodo, seul, s'adressant à une gargouille en prononçant cette réplique douloureuse : "Pourquoi ne suis-je pas fait de pierre comme toi ?" avant que la caméra ne fasse un zoom arrière pour montrer entièrement la caméra avec le magnifique et poignant choeur Alleluia. Ce moment est juste incroyable et fait toujours effet.
Bobbyzowski
Bobbyzowski

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 160 critiques

2,0
Ce film a été, pour moi, une véritable déception. Au cours de recherches sur internet, j'en avais lu des avis positifs, certains disant même qu'il s'agissait de la meilleure adaptation du roman de Victor Hugo. Après visionnage, il semblerait que les personnes qui ont cet avis n'ont probablement jamais lu le dit roman. Certes, on retrouve dans ce film les personnages centraux de l'histoire d'Hugo ainsi que certaines de ses scènes clés (la fête des fous, la tentative d'enlèvement d'Esmeralda par Quasimodo, la scène où ce dernier est au pilori et qu'Esmeralda lui donne à boire ainsi que l'attaque de Notre-Dame). Du côté des bons points, je mettrais également les décors qui sont incroyablement bien réalisés, surtout pour un film aussi ancien. Mais le reste n'est que déception ! D'un point de vue narratif, le film passe son temps à trahir Hugo : pourquoi voit-on Esmeralda et les autres bohémiens de la Cour des Miracles arriver à Paris alors qu'ils sont déjà dans la ville chez Hugo et surtout qu'spoiler: Esmeralda n'est pas une bohémienne(la fin du roman nous le révelera).. Pourquoi Jehan Frollo, le frère de Claude, se retrouve ici homme d'église alors qu'il se fait truand et rejoint la Cour des Miracles dans le livre ? Pourquoi Claude se confie-t-il sur son crime auprès de son frère dans ce film alors qu'il n'a que très peu de relation avec lui chez Hugo ? Pourquoi le roi de France est-il aussi impliqué dans l'intrigue du film alors que, même s'il en détermine le dénouement, il ne fait qu'une courte apparition chez Hugo ? Et surtout, le pire du pire, l'ultime trahison à Hugo : pourquoi le film se termine sur un happy end spoiler: (Esmeralda vit et quitte Notre-Dame avec Gringoire dont elle semble éprise) alors que le roman se termine dramatiquement pour la plupart des personnages ? Je ne m'étalerai pas sur le casting de ce film, ne connaissant pas (ou peu) les acteurs qui le composent. Je dirai simplement qu'à mon sens, choisir Maureen O'Hara pour incarner un personnage tel qu'Esmeralda est un non-sens. Aussi jolie cette actrice a-t-elle pu être, elle a plus le physique pour incarner Heidi qu'Esmeralda. En conclusion, s'il vous prend l'envie de connaitre l'histoire du roman d'Hugo sans pour autant le lire, préférez voir la version réalisée par Jean Delannoy avec Gina Lollobridgida et Anthony Quinn en 1956, vous verrez une oeuvre plus fidèle au roman d'origine.
Fabien S.
Fabien S.

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 1 956 critiques

5,0
Un chef d'oeuvre. Charles Laughton est brillant dans le rôle de Quasimodo . Maureen O'Hara interprète avec talent et brio le rôle d'Esmérélda. Cedric Hardwicke joue à merveille l'antogniste Frollo. Une très bonne adaptation du roman de Victor Hugo .
Kristi Anne O
Kristi Anne O

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 1 632 critiques

5,0
De loin la meilleure adaptation cinématographique du grand auteur littéraire méli-mélo sombre siècle romantique. Après avoir vu la version muette de 1923, celui-ci parle plus explicitement, le son de cloche retentit depuis le haut des statues de gargouille observateur du crépuscule, des seigneurs et rois Louis français de la cathédrale datant du moyen-âge féodal. La prestation magnifiquement difforme de cet acteur en Quasimodo, représente l’indifférence pour la différence, le noir et blanc dans la mise en scène du scénario romanesque, a quelque chose d’affreusement hideux. Il fera jaillir partout la source multiple d’un chef-d’œuvre sur une foule en folie, c’était la fête à Toto au temps de la France catholique moyenâgeuse. Des séquences posés, intenses, gracieuses, intelligentes et géniales, c’est ça le cinéma américain, qu’il soit moderne ou vieux, l’intemporel anthologie. Quand la gitane Esmeralda entre silencieusement, consciente et soucieuse dans la sainte fille de l’Église, croyant voir en la vierge Marie portant son fils de Dieu et futur Messie de l’historiographie. L’égalité dogmatique divine providence sera perturbée en l’instant, par l’intensité intentionnelle d’une apparition représentée par Frollo, le maudit érudit juge absolutiste prêcheur bigot, malgré son amour péché de haine pour toute forme de tentation terrestre, amen ! Longuement avec émerveillement, une adaptation fidèle Hugonienne, à des détails près, au contexte de l’époque d’écriture de l’œuvre roman originel destiné à un certain public, où les moches infidèles devaient y trinquer en raison de la censure philosophique, sans choquée sa société du 19eme, une mauvaise fin pour les satisfaire. Les méchants perdent à être damnés et poussés dans le vide du symbolisme de « Notre Dame », la maison d’une vie de bossu gardien clochard. Les bons porteurs de l’euphorie soulagée sauvant de justesse l’injuste sentence d’exécution, l’importance d’avoir pas perdu son temps.
dai72
dai72

Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 2 167 critiques

3,5
Pour un film aussi âgé, c'est plutôt bien fait et fidèle au livre. Certes, c'est parfois lassant mais globalement, ça reste intéressant, parfois tendre, drôle et les personnages, les situations, les principaux passages du roman sont respectés !!
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top