Mon AlloCiné
    Les Possédées
    note moyenne
    3,0
    4 notes dont 2 critiques
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    50% (1 critique)
    50% (1 critique)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Les Possédées ?

    2 critiques spectateurs

    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 202 abonnés Lire ses 2 108 critiques

    3,0
    Publiée le 20 février 2016
    Un film très bizarre de Charles Brabant, honnête faiseur des années d’après-guerre qui ne compte pas beaucoup de films à son actif, sans doute rayé de la liste des metteurs en scène méritant d’exercer suite à l’arrivée de la Nouvelle Vague. Sur une île quasiment déserte vivent trois femmes élevant des chèvres. Comment subsistent-elles ? Peu importe, là n’est pas le propos. Ce qui intéresse Brabant, c’est la tension qui règne entre ces trois femmes rendues chacune à différentes étapes de leur vie. La frustration sexuelle est palpable dès l’entame du film et l’arrivée de Raf Vallone va servir de détonateur à l’explosion des rancoeurs accumulées. Tour à tour charmeur et menaçant, spoiler: le bel italien va se jouer un long moment des trois donzelles jusqu’ à ce que le piège se referme sur lui. On pense forcément en voyant « Les possédées » aux « Proies » de Don Siegel qui viendra 15 ans plus tard. Mais Brabant n’est pas Siegel et il a du mal à maintenir la tension jusqu’au bout. Reste l’occasion de voir trois belles plantes s’affronter dans un huis clos parfois étouffant et souvent surprenant. Magali Noël en particulier est à l’apogée de sa sensualité et fait montre d’un sex-appeal qui ferait bien de l’ombre aux bimbos latinos d’aujourd’hui. A voir comme une curiosité.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 224 abonnés Lire ses 1 030 critiques

    2,0
    Publiée le 26 novembre 2016
    C'est long, bavard, excessivement théâtral et sans rythme, Madeleine Robinson est fade, Raf Valllone fait le guignol mais n'amuse personne, l'histoire piétine et se termine en nœud de boudin. A voir éventuellement pour le numéro de sensualité assez époustouflant que nous font Magali Noël et Danny Carrel, mais c'est bien le seul intérêt du film.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top