Notez des films
Mon AlloCiné
    Harlow, la blonde platine
    note moyenne
    2,9
    18 notes dont 2 critiques
    répartition des 2 critiques par note
    0 critique
    1 critique
    1 critique
    0 critique
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Harlow, la blonde platine ?

    2 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 2752 abonnés Lire ses 10 394 critiques

    3,0
    Publiée le 7 juillet 2015
    Y a pas à dire, la filmographie de Gordon Douglas est pleine de variètè! Le cinèaste de "Rio Conchos" signe en 1965 une biographie très honorable de Jean Harlow, l'une des stars les plus populaires des annèes 30 où Carroll Baker plus « blonde platinèe » que jamais, s'en sort avec les honneurs! Baker jouant avec conviction le rôle titre aux côtès des gentils Raf Vallone, Red Buttons, Mike Connors ("Mannix") et Angela Lansbury, seconds rôles bien choisis...puis des mèchants Peter Lawford et Leslie Nielsen! Contemporaine de Marlène Dietrich et de Greta Garbo, provocante et sensuelle d'une certaine mesure, Jean Harlow avait le physique d'une femme et la sensibilitè d'une fillette! Cette dernière ne craignait pas les hommes mais avait juste peur d'elle! Jean Harlow n'avait que 26 ans quand elle s'èteint en 1937 pendant le tournage de "Saratoga" avec Clark Gable! spoiler: Elle est morte d'avoir eu la passion de vivre! Mais elle a tant donnè aux autres qu'elle a perdu jusqu'à la force de lutter et de vivre pour elle! A part ça, le technicolor, la reconstitution et le grand ècran sont employès habilement! C'est anecdotique mais la même annèe, aux ordres D'Alex Segal, Carol Lynley fut ègalement l'interprète d'un autre film consacrèe à « la blonde platinèe »...
    hubertselby
    hubertselby

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 436 critiques

    4,0
    Publiée le 5 juin 2014
    Une pauvre fille sans talent essaie tant bien que mal de devenir célèbre dans le Hollywood des années 20-30, poussée par un impresario qui se bat comme un beau diable pour elle mais elle est entrainé vers l'abîme par ses parents, véritables paniers percés inconséquents...Deux parasites exécrables joués avec merveille par un Raf Vallone détestable et une Angela Lansbury lâche au possible... Carroll Baker est l'actrice incroyable qui incarne ce fantasme masculin total. En comparaison ce serait une sorte de Nicole Kidman en plus sensuelle. Et pour les plus jeunes d'entre vous chez lecteurs ^^ , l'acteur qui va ravir le coeur de la belle est le personnage de Joe Mannix, sorte de détective irréprochable des années 60. Ce fil est tourné en 1965, Mannix démarre deux ans plus tard. Le film est charmant, montre l'envers du cinéma, producteurs réalisateurs nababs surpuissants, cupides et vicieux. jean Harlow était une icone de mode plus qu'une star de cinéma, c'est mon avis mais vu le nombre de films ultra célèbres qu'elle enchaina, elle en avait sans doute ! Elle était célèbre aussi parce que c'était la première actrice blonde platine au cinéma et être la première, dans une domaine aussi futile fut-il, est un gage de qualité, c'est pas les gesn de notre époque (2014) qui me contrediront... Dans le film on va jusqu'à son mariage avec l'impuissant Paul Bern qui la battra la nuit de leur noce et dans l'affrontement elle percute une table avec ses reins, elle mourra en 1937 d'une infection rénale qui démara ce soir là et ne fit qu'empirer durant 6 ans. (c'est authentique) parce qu'il ne pourra jamais la combler sexuellement mais ils se remettront ensemble. Dans la foulée, Bern se suicidera. L'actrice avait le sens de la réplique et finit par avoir des succès mais toujours parsemé d'échecs commerciaux. La période alcoolisée et assoiffée de conquêtes fait peine à voir et oui, une fois célèbre, vous ne pouvez plus faire ce que vous voulez, vous avez une image à protéger pour les sutios, votre famille, vos amis... Devenir célèbre vous vole votre vie.... Une bonne réflexion sur le monde du cinéma à travers Jean Harlow et le luxe aveuglant qui l'entoure et la couve trop. Cette femme est la femme mythique qui préfigurera Marilyn Monroe, c'est la première légende sensuelle du cinéma.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top