Mon AlloCiné
    Histoire de Marie et Julien
    Note moyenne
    3,6
    19 titres de presse
    • Cahiers du Cinéma
    • Chronic'art.com
    • Les Inrockuptibles
    • L'Express
    • Libération
    • Le Monde
    • L'Humanité
    • Première
    • Télérama
    • Aden
    • Le Figaro
    • Le Figaroscope
    • Le Nouvel Observateur
    • Positif
    • Studio Magazine
    • Zurban
    • MCinéma.com
    • TéléCinéObs
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    19 critiques presse

    Cahiers du Cinéma

    par Jean-Marc Lalanne

    Rivette réalise pour la première fois des scènes érotiques, incroyablement charnelles, parmi les plus belles et les plus inventives vues au cinéma (...) Histoire de Marie et Julien est un grand film de couple, l'autopsie clairvoyante et profonde (mais sans la dureté d'un Bergman) du lien amoureux et de son instable métabolisme.

    Chronic'art.com

    par Jean-Sébastien Chauvin

    Impossible de savoir pourquoi Histoire de Marie et Julien, ce rêve étrange et pénétrant a par deux fois été refusé dans des grands festivals (...) Derrière la simplicité de son titre, le dernier film de Jacques Rivette ne renonce en rien à ce qui a fait la singularité de son auteur (...)

    La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

    Les Inrockuptibles

    par Jean-Baptiste Morain

    Histoire de Marie et Julien synthétise l'oeuvre de Rivette et le cinéma qu'il aime, d'Hitchcock à Dreyer. Un récit d'amour fou porté par des acteurs incandescents et une mise en scène tranchante comme le diamant.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    L'Express

    par Jean-Pierre Dufreigne

    Voir la critique sur www.lexpress.fr

    Libération

    par Philippe Azoury

    (...) à bien des endroits, Histoire de Marie et Julien est un film qui fait peur, qui hypnotise son spectateur, lequel se sent tout du long comme porté par une impression de réveil (...) Béart y est animale, son corps irradie, dans ses spasmes comme dans son calme étrange, quelque chose de si violent que la caméra ose à peine s'en approcher.

    Le Monde

    par Jacques Mandelbaum

    Sans doute aurait-il été possible, comme y insiste Jacques Rivette lui-même, de voir en ce film une complète renaissance, dédiée à l'amour fou. La vérité semble pourtant moins aimable, qui fait de l'Histoire de Marie et Julien le chiffre d'une oeuvre mort-née il y a trente ans et d'un art qui, porté à ce degré d'absolu, est le plus élégant travailleur de la mort.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    L'Humanité

    par Emile Breton

    Il faut entrer dans ce jeu, et le plaisir est au bout, celui de la complicité joyeuse, avec l'envie de retourner très vite voir le film, pour le redoubler. Le cinéma n'est pas fait, Rivette le sait, pour dire platement les choses, mais pour les transfigurer et donc pour leur donner leur vraie dimension.

    Première

    par Sophie Grassin

    (...) film étrange et à contre-courant, le plus charnel, le plus troublant et le plus cru de Jacques Rivette à ce jour. Il faudrait souligner la beauté de ce poème sombre à la lisière de l'utopie où l'amour triomphe de la mort, la liturgie de ses scènes de lit à la dévoration lente, la drôlerie de ses chantages, de ses quiproquos, l'ésotérisme et le suspense assumés, les allures de rêve éveillé et la fermeté sensuelle avec laquelle Emmanuelle Béart prend la main de Jerzy Radziwilowicz pour l'entraîner vers leurs étreintes de rescapés.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Télérama

    par Louis Guichard

    Rivette ne vise pas le chef-d'oeuvre, il a toujours professé son goût pour les " films inégaux ". Marie et Julien est inégal à plus d'un titre : hétéroclite, versatile jusqu'à la dernière seconde ; à dominante ténébreuse mais très ouvert à la malice de l'imprévu ; cérébral et érudit, mais aussi saisi de flambées charnelles.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Aden

    par Philippe Piazzo

    (...) cette Histoire de Marie et Julien (...) nous a moitié échappé (une première heure assommante, un final bouleversant) : tant que Rivette joue avec ses thèmes, (...) on s'ennuie (...) Tout cela craque, se déchire et n'a plus aucune importance quand survient le corps d'Emmanuelle Béart. Pas simplement parce que l'actrice est belle, mais parce que sa chair n'est que sensibilité, sensualité, demande d'amour et de caresses.

    La critique complète est disponible sur le site Aden

    Le Figaro

    par La rédaction

    Voir la critique sur www.lefigaro.fr

    Le Figaroscope

    par Marie-Noëlle Tranchant

    Jacques Rivette joue sur toutes les facettes du mystère, de l'énigme policière ludique aux secrets les plus profonds de l'âme. Son film a des côtés ingrats, mais une poésie étrange et brouillardeuse aux confins du tangible et de l'impalpable, du temporel et de l'éternel.

    Le Nouvel Observateur

    par Pascal Mérigeau

    Malheureusement, le film baigne dans une atmosphère épaisse, qui le plombe aux yeux de qui n'est pas un inconditionnel du cinéaste, sans cette légèreté et cette insouciance, même de façade, qui faisaient aussi la force, la profondeur et la beauté de ses films les plus réussis. Constat d'autant plus délicat à délivrer que la maîtrise du metteur en scène, sa virtuosité même par moments demeurent évidentes.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Positif

    par Stéphane Goudet

    Si la dernière demi-heure est enthousiasmante, la première heure laisse plutôt perplexe. Longtemps, on ne voit sur l'écran que des intentions de structure, des jeux de piste et d'échos peu productifs (...) à mi-film, les personnages commencent à exister, dès lors que Jacques Rivette affronte, en cinéaste, leur nature singulière et leurs amours perdues. Et l'émotion apparaît, noire et sans copine.

    La critique complète est disponible sur le site Positif

    Studio Magazine

    par Michel Rebichon

    Voir la critique sur www.studiomag.com

    La critique complète est disponible sur le site Studio Magazine

    Zurban

    par Claire Vassé

    Entre les fantômes et Polichinelle, le fil du secret "rivettien" est fragile et menace toujours de se rompre. Ce qui arrive un peu trop souvent dans ce dernier film, qui nous réserve quand même plusieurs moments de grâce.

    MCinéma.com

    par Olivier Pélisson

    Le film se perd dans les rouages d'une intrigue confuse et opaque. Le versant policier, avec le suspense du chantage et de la découverte du secret de Marie, ne fascine ni n'intrigue vraiment. Le versant fantastique ne fonctionne pas du tout : les scènes entre "re-vivantes" sont bien fades. Quant au versant romanesque et amoureux, la chaleur des relations Marie-Julien ne traverse pas l'écran.

    TéléCinéObs

    par Jean-Philippe Guérand

    (...) ce film languissant et funèbre s'étire complaisamment deux heures et demie durant, comme le négatif du pirandellien "Va savoir!".

    La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

    Télérama

    par Pierre Murat

    Nulle inquiétude ici, et nulle passion. Rivette lui-même a l'air de s'emmerder ferme, coincé dans un scénario fantastico-romantique de série B. Tous ses thèmes de prédilection ­ la vérité qui se dérobe, le temps en attente ­pèsent des tonnes. Faute de mystère, les scènes répétées deviennent franchement répétitives. Et les lenteurs se muent en longueurs (...) Jacques Rivette ne rate pas souvent un film. Quand ça lui arrive, il le fait en grand cinéaste. A savoir jusqu'au bout et très bien.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top