Notez des films
Mon AlloCiné
    La Carrière d'une femme de chambre
    note moyenne
    3,2
    30 notes dont 6 critiques
    répartition des 6 critiques par note
    1 critique
    1 critique
    1 critique
    2 critiques
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur La Carrière d'une femme de chambre ?

    6 critiques spectateurs

    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 348 abonnés Lire ses 3 418 critiques

    5,0
    Publiée le 27 novembre 2012
    Un film de Dino Risi (1976) dont le titre italien est Telefononi bianci. Le film nous permet de suivre les tribulations d'une jeune paysanne (Agostina Belli, sublime !) de Vénétie dans les dernières années de l'Italie fasciste. On y croise des personnages pathétiques (Vittorio Gassman ou dans un autre genre : Roberto, le "fiancé" malchanceux et cocu de l'héroïne), bizarres (le client du bordel qui s'habille en bébé et qui se fait donner le biberon), infects (UgoTognazzi, le colporteur). C'est à la fois féroce et léger, comique et sans concession comme savait si bien le faire le cinéma italien de cette époque. Au début du film la mère de l'héroïne dira à sa fille qu'il vaut mieux être putain qu'esclave, ce n'est peut-être pas le message du film, mais ça à le mérite d'être dit !
    anonyme
    Un visiteur
    2,0
    Publiée le 29 mai 2013
    Très déçu, Agostina Bella joue pourtant bien mais la réalisation ne se tient pas. On passe d'une époque à l'autre sans conviction et sans rythme. on finit par s'ennuyer alors que le scénario ouvrait des possibilités.
    benoitparis
    benoitparis

    Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 1 277 critiques

    4,0
    Publiée le 7 janvier 2012
    Un bel exemple de la qualité du cinéma italien dans les années 70. Le scénario est dense et fin, les gags, toujours drôles et hautement significatifs, s’enchaînent sans faiblir. Il s’agit bien d’une comédie dans la manière de Risi : une satire démystificatrice impitoyable du régime fasciste et du monde du spectacle, et de leurs impostures. Risi n’épargne rien et surtout personne , sauf peut être l’amoureux transi et perpétuellement bafoué et victime, et il n’est pas injuste de la taxer de misanthropie. Gassman joue un rôle habituel chez Risi de bouffon décavé et tragique, qui devient presque conventionnel à force d’être vu. L’interprétation de Tognazzi est la plus étonnante, avec un personnage mariant l’abjection noire avec la bouffonnerie. Avec lui on n’est pas loin des monstres caricaturaux, effroyablement humains, du genre « Affreux, sales et méchants ».
    JR Les Iffs
    JR Les Iffs

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 1 151 critiques

    3,5
    Publiée le 29 octobre 2017
    Les aventures d'une jeune femme de la campagne, qui par le moyen de la prostitution et des amitiés avec de hautes personnalités (dont le Duce !) deviendra une "Dame du monde". Toujours amoureuse d'un premier amour, celui-ci ne réussira pas, tout au long de sa vie, à concrétiser cet amour et son désir de la posséder. C'est une comédie allègre et bien réalisée par Dino Risi. Très bons décors, une mise en scène sans reproche, des acteurs excellents, cette histoire n'est jamais ennuyeuse et est assez réaliste dans une certaine société italienne. Mais cela reste une comédie, malgré quelques évènements tragiques.
    Alexcherbourg
    Alexcherbourg

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 90 critiques

    2,5
    Publiée le 18 février 2015
    Un Risi décevant. Gassman est au pire de son art et la belle Agostina Belli ne parvient pas à porter le film. La réalité fasciste n'est pas dévoilée.
    Ewing
    Ewing

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 395 critiques

    1,0
    Publiée le 26 janvier 2010
    Que dire de ce film totalement creux ? Rien du tout.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top