Mon AlloCiné
    L'Equipée sauvage
    note moyenne
    3,5
    462 notes dont 53 critiques
    11% (6 critiques)
    32% (17 critiques)
    28% (15 critiques)
    21% (11 critiques)
    6% (3 critiques)
    2% (1 critique)
    Votre avis sur L'Equipée sauvage ?

    53 critiques spectateurs

    Labouene
    Labouene

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 169 critiques

    3,0
    Publiée le 2 avril 2013
    ...pas facile dans les années 50 d'aborder des thèmes comme la violence et l'amour, ou plutôt le sexe (le regard de Brando peut évoquer quelques pensées impures...) avec une censure omniprésente. Il en résulte un film assez plat, dans lequel les thèmes principaux sont en effet vidés de toute substance. Marlon Brando porte ce film sur ses épaules, qui ne serait certainement pas un "grand" classique sans sa présence.
    Béatrice G.
    Béatrice G.

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 457 critiques

    2,5
    Publiée le 9 mai 2014
    Petit film sympathique, au thème assez universel (la bande de filous en "motobilettes" qui vient troubler la tranquilité de la petite ville d'honnêtes gens). Mais enfin avouons le tout de suite, le film vaut surtout pour la présence de sa tête d'affiche: j'ai nommé le grand Marlon Brando. Pas que ce soit foncièrement mauvais (d'où mes 2.5 étoiles), ça a juste énormément vieilli: peut être qu'en 1953 ça faisait l'effet d'un choc (et encore permettez moi d'en douter) mais aujourd'hui ça a l'air affreusement désuet. Le petit message d'avertissement au début fait même doucement sourire la spectatrice cynique et assoiffée de violence sanglante que je suis.
    DanielOceanAndCo
    DanielOceanAndCo

    Suivre son activité 349 abonnés Lire ses 2 397 critiques

    1,0
    Publiée le 28 septembre 2012
    Une bande de vilains sacripans arrivent dans une ville de bouseux principalement occupée par des vieux qui ne comprennent pas la jeunesse qui se rebelle. Un thème universel et toujours d'actualité sauf que le film de Laszlo Benedek a pas vraiment bien vieilli à cause des situations et des dialogues un peu ridicules sur les bords. Malgré la présence électrique de Marlon Brando, rien à retenir de cette "équipée sauvage" qui n'a de sauvage que le nom!!
    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 315 abonnés Lire ses 1 746 critiques

    3,5
    Publiée le 6 mars 2013
    Si l'on enlève l'atout majeur de Laszlo Benedek incarné par Marlon Brandon ( mythe cinématographique qu'il n'est plus besoin de présenter, de développer ni même de vanter au risque d'énoncer des banalités... ) The Wild One reste un petit film sympathique, sans plus : une intrigue simple et rythmée destinée à toucher la jeunesse contemporaine, modestement servie par une mise en scène classique et sans transcendance ; des personnages typés évoluant dans un cadre intergénérationnel ( les années 50 ne sont finalement pas tellement différentes de nos années présentes, la jeunesse se confrontant à la vieillesse comme par provocation obligée ) ; une bande-son correcte, inutilement accompagnée d'une musique platement illustrative ; quelques séquences intéressantes mais aussi beaucoup de passages tournant à vide... Marlon Brando porte donc en grande partie la réputation de ce culte cinématographique un brin surestimé, mais sa présence et sa cinégénie incomparable à toute autre rendent le visionnage de The Wild One indispensable pour tout cinéphile digne de ce nom.
    Timothé Poulain
    Timothé Poulain

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 482 critiques

    3,5
    Publiée le 30 juillet 2012
    Un Marlon Brando impressionnant dans un rôle de bad boy qui lui sied à merveille. L'Equipée sauvage, en plus de seconds rôles efficaces et d'une ambiance réaliste, s'offre le luxe de livrer une analyse pessimiste de la société américaine qui semble entièrement réunie dans le film. A voir !
    wyattearp21
    wyattearp21

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 3 critiques

    2,5
    Publiée le 11 avril 2014
    Dans les années 50 ,il y a eux de nombreux futurs stars qui deviendront des mythes,mais parmi elles ,deux sortiront du lot parmi la jeunesse rebelle,l'un sa carrière finit en 1955 dans un accident tragique de la route,James Dean,il avait 24 ans,quant à ,l'autre rebelle il va devenirs l'emblème du mâle virile grâce à ce film The Wild One,que l'ont peut traduire mot à mot en français:Le premier sauvage ou le premier rebelle,dont le titre français' L'Équipée sauvage est incorrect,car celui-ci ne parle pas d'une bande de motard,mais du chef de la film de rebelle est devenu célèbre en installant à tout jamais ,Brando dans la légende. C'est un film qui avait plus à la jeunesse des années 50,car Brando représentait le rebelle au blouson de cuire noire,des santiags et d'une casquette qui inspira le groupe disco des années 80"Village People" et les boîtes à gays. La chanteuse punk des années 80 Jeanne Mas rendit hommage en Chantant ,,"Johnny,Johnny,surnom que Brando porta dans ce film (et non celui d'un certain chanteur français d'origine belge qui se fit connaitre aux débutx des sixteen) dont l'histoire racontât celle d'un un motard en blouson de cuire. Si le film est devenu culte ce n'est pas à cause de la mise en scène qu'il n'était pas vraiment extraordinaire,pas plus un scénario bancal : un motard rebelle est accusé d'un meurtre commis par sa moto lords d'un rixe entre la jeunesse rebelle et une bande de villageois notables en costumes cravates. Un drame beaucoup trop caricatural qui à le seul mérite de faire connaitre le mythe Brando.
    letelephage
    letelephage

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 19 critiques

    0,5
    Publiée le 1 février 2013
    Si le film promet beaucoup au commencement avec un Marlon Brando charismatique le film se perd dans des longueurs, à cause, certainement, d'un scénario plus adapté à l'écriture qu'à la mise en scène cinématographique. En effet, l'image parle très vite et la vie des jeunes motards de ce film semble bien vide quand on a fait le tour de leurs biens matériels et de leurs expressions favorites. Les personnages se perdent dans des aller-retours sans but sans âme. Cela pourrait être une expression en soi de la vie, des choses, une philosophie comme j'ai pu le lire dans certaines critiques, cependant, le film durant, le message étant passé, les minutes deviennent longues. Le vacarme des motos est lassant. L'opposition entre la jeunesse et les notables de la ville est vue de manière trop simpliste: les personnages étant trop caricaturaux. La fin du film sent quelque peu le travail bâclé, on aurait aimé autre chose. Le noir et blanc permet quelques très beaux gros plans, notamment sur le visage de Marlon Brando mais les plans d'ensembles sont souvent plats et sans intérêt. Un film qu'on aurait aimé plus court, à voir pour l'atmosphère essentiellement. PS: spoiler: C'est un peu ridicule cette histoire de statue non?
    Gonnard
    Gonnard

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 1 803 critiques

    1,0
    Publiée le 21 décembre 2007
    Belle époque quand même les années 1950, quand un scénario pouvait tenir sur trois lignes. Le film repose entièrement sur les épaules de Marlon qui crève l'écran. Une heure quinze de vroum vroum qui semble durer trois heures. Moi je tire mon chapeau au mec qui a écrit le scénario, bravo gars, voilà un salaire par trop difficement gagné. Ouais, je suis peut-être un peu excessif, mais je compense ainsi les critiques dythirambiques.
    Shékiinä .
    Shékiinä .

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 613 critiques

    3,0
    Publiée le 3 février 2013
    Une fois de plus, le jeu de Marlon Brando est impeccable. Il est captivant, il est tellement charismatique qu'on ne voit que lui. L'équipée sauvage a des scènes cultes, et je pense que la série Sons of Anarchy doit beaucoup à ce film. Elle s'inspire librement de cette bande de motard semant la pagaille dans une petite ville, sans compter l'histoire d'amour qui s'ajoute à l'histoire (j'aurais souhaité qu'elle parte avec lui à la fin, mais non...). Il y a ce côté rebelle qui ressort du film, cette jeunesse qui veut profiter à fond de la vie au volant de leur moto. Que dire également de ce look célébré grâce au film et dont beaucoup copient depuis : le perfecto, le jean retroussé, les bottes. L'équipée sauvage, le film le plus rock'n'roll des années 50.
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 132 abonnés Lire ses 2 430 critiques

    3,5
    Publiée le 29 août 2010
    C'est en 1954 que Laszlo Benedek réalise ce vibrant drame psychologique inpirée de faits réels et qui a eu lieu à Hollister en 1947. L'histoire, qui parle d'une bande de motards qui déclenche la violence dans une petite ville tranquille des Etats-Unis, ne possède pas une grande épaisseur, mais le tout se suit avec beaucoup d'interêt grâce à une mise en scène bien inspirée et possédant son lots de séquences chocs, et aussi pour la très bonne performance de son casting, en particulier celle de Marlon Brando, de Marie Murphy ou encore de Lee Marvin. Une excellente découverte en ce qui me concerne et qui prouve tout le talent que possédait déjà Marlon Brando durant les années 50.
    lilybelle91
    lilybelle91

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 842 critiques

    2,5
    Publiée le 1 octobre 2014
    Un soit disant classique qui s'est avéré pour ma part fort ennuyeux et limite insupportable devant la prestation minimaliste d'un Brando en mode mineur et "RMiste" du jeux ! Grosse déception au vu de la notoriété du film !
    Atticuswood
    Atticuswood

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 131 critiques

    4,5
    Publiée le 4 septembre 2011
    Dans ce film, Marlon Brando exprime toute la révolte d'une génération en devenant Johnny, un motard rebelle sur sa propre moto Triumph Thunderbird 6T qui prend d'assaut une petite ville avec sa bande de jeunes bruyants. Encore une fois, son interprétation va avoir un grand retentissement pour la génération future et même pour le rock. Ce n'est pas le meilleur mais a voir pour son interpretation
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 29 juillet 2012
    Quelques temps avant la célèbre "Fureur de vivre" de Nicholas Ray, un autre film a mis en scène un "rebel without a cause", personnifié par Marlon Brando. Là où le film de Ray tend à devenir niais et explicatif, celui de Benedek (réalisateur lambda) ne dit rien du passé du personnage de Johnny, et le spectateur continuera d'ignorer ses motivations : Johnny représente alors un mythe contemporain, le blouson noir, et il n'y a aucunement besoin d'expliquer quoi que ce soit. Là où le film est malin, c'est dans son aspect de western : un nouveau mythe américain dans un décor anachronique mais tout aussi mythologique. "L'Equipée sauvage" est un film marquant à défaut d'être parfait, et bénéficie de l'interprétation sans faille de ses comédiens, Brando en tête, et avec l'apparition assez jouissive de Lee Marvin à la tête d'un autre gang de bikers.
    Yvon Gilles
    Yvon Gilles

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 11 critiques

    5,0
    Publiée le 13 octobre 2012
    C'est en voyant ce film que les "Beatles" ont trouvé leur nom de groupe.
    Achilleas44
    Achilleas44

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 7 décembre 2015
    Un film passionnant, sorte de western moderne et surtout très beau portrait d’une certaine jeunesse en mal de vivre, avide de liberté et qui trouve dans la provocation l’unique moyen de communiquer avec les adultes. Au final le film n’épargne personne… Contrairement à James Dean dans la fureur de vivre le héros du film magnifiquement interprété par Marlon Brando, n’as pas cette aura de romantique tourmenté et épris de justice. Rebelle orgueilleux, il est prisonnier de cette image de dur qui fait de lui le chef de la bande, refusant tout compromis, notamment sentimental, perçu comme une grande faiblesse au risque de paraître immature. Sa souffrance très intériorisée n’en est que plus grande… La scène finale est très belle et très émouvante qui voit le héros esquisser un sourire en guise d’un merci qu’il est incapable de dire… Bravo aussi à la jeune actrice Mary Murphy, très belle et surtout impeccable dans le rôle de la serveuse, personnage plein de profondeur, bien plus sage et mature, mais en mal de vivre tout de même… Un film qui n’as pas vieillit, a voir absolument et pas seulement pour les amateurs de motos !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top