Mon AlloCiné
    Mondovino
    Note moyenne
    4,5
    25 titres de presse
    • Ciné Live
    • Elle
    • Le Figaro
    • Le Figaro
    • Le Figaroscope
    • Le Point
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Libération
    • MCinéma.com
    • Score
    • Studio Magazine
    • TéléCinéObs
    • Télérama
    • Télérama
    • Cahiers du Cinéma
    • Chronic'art.com
    • Le Monde
    • L'Express
    • L'Humanité
    • Positif
    • Première
    • The Hollywood Reporter
    • Variety
    • Zurban

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    25 critiques presse

    Ciné Live

    par Philippe Paumier

    Voir la critique sur www.cinelive.fr

    La critique complète est disponible sur le site Ciné Live

    Elle

    par Elisabeth Quin

    Je sais, Nicole Kidman, c'est dans la salle d'à côté, mais je vous jure que vous ne regretterez pas de passer plus de deux heures avec eux.

    Le Figaro

    par Marie-Noëlle Tranchant

    Voir la critique sur www.lefigaro.fr

    Le Figaro

    par La rédaction

    Voir la critique sur www.lefigaro.fr

    Le Figaroscope

    par Françoise Maupin

    Armé d'une caméra numérique qui est comme son troisième oeil, Jonathan Nossiter, (...) prend le temps d'écouter ses interlocuteurs et de pointer leurs contradictions. Bref, sans jamais se départir de ses bonnes manières, il montre par petites touches l'envers du décor. Il résulte de tout ça une formidable galerie de portraits. A déguster sans modération.

    Le Point

    par François-Guillaume Lorrain

    Voir la critique sur www.lepoint.fr

    La critique complète est disponible sur le site Le Point

    Les Inrockuptibles

    par Serge Kaganski

    Un périple géographique, sensuel, existentiel et politique où, à travers le prisme du vin, se reflètent les principaux enjeux de la mondialisation (...). Un formidable tour du monde du vin à boire et à reboire.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Libération

    par Gérard Lefort

    Au sortir de Mondovino, sensationnelle enquête-reportage sur la mondialisation de la culture du vin, on n'a pas tellement envie d'aller boire un coup au bistro du coin mais plutôt de se mettre à l'eau plate pour les cent prochaines années. (critique cannoise)

    Libération

    par Didier Péron

    Pour le cinéaste, ce que l'on déguste, en roulant des yeux d'extase mystique, (...), n'est pas encore tout à fait de la piquette mais déjà une mixture (...) homogénéisée pour plaire au plus grand nombre (...). La coupe est pleine et la note est salée. Grace à Mondovino, et à son acuité railleuse, il n'est au moins plus possible de la boire sans faire la grimace.

    MCinéma.com

    par Hugo de Saint Phalle

    Si Mondovino était une bouteille de vin, il serait l'une de celles que l'on a dans sa cave et que l'on ouvre avec un plaisir non dissimulé. Nossiter nous prend par la main, à la façon d'un Michael Moore, et ne nous lâche plus tant son travail est captivant. Nul besoin d'être spécialiste ni même amateur de vin pour savourer.(...) A consommer sans aucune modération.

    Score

    par Bob Alcazar

    Enquête passionnante dans les coulisses du business viticole. (...) A travers l'odyssée épique du petit rouge, Jonathan Nossiter, réalisateur-sommelier d'origine française, signe un vrai plaidoyer anti-mondialisation. (...) Edifiant.

    La critique complète est disponible sur le site Score

    Studio Magazine

    par Thierry Cheze

    Voir la critique sur www.studiomag.com

    La critique complète est disponible sur le site Studio Magazine

    TéléCinéObs

    par Olivier Bonnard

    Présenté en compétition à Cannes, le film souffrait de quelques longueurs ; remonté depuis, il y a gagné en densité sans perdre de son côté foutraque, en parfait accord avec le propos : dans un monde en voie d'uniformisation, vive la singularité !

    La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

    Télérama

    par Aurélien Férenczi

    (...) un docu subtilement militant, une charge irrésistible contre la mondialisation. Et c'est aussi une fresque foutraque qui, pour échapper au formatage – le coeur même du sujet – s'autorise tous les excès (...) (critique cannoise)

    Télérama

    par François Gorin

    Pour embrasser le monde du vin et goûter le vin du monde, Jonathan Nossiter a voyagé léger. Sa méthode est celle de la visite impromptue, de l'image prise sur le vif. (...) Qu'il avance au pas de charge ou flâne avec nonchalance, Mondovino, sans jamais cesser d'être un reportage, gagne à chacune de ses étapes en épaisseur romanesque.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Cahiers du Cinéma

    par Jean-Philippe Tessé

    Mondovino vaut pour sa comédie de caractères (...). Mais l'important est ailleurs. (...) Le meilleur du film est dans les intervalles. (...) Et si la caméra s'agite, alors qu'aucune urgence ne le réclame, c'est qu'elle tremble devant l'absurdité de tout cela, le regard vide des chiens, le ronron des robots (...), le silence des tonneaux ronds, les verres alignés, sans vin (...).

    Chronic'art.com

    par Guillaume Loison

    Mondovino fera date comme le premier film altermondialiste à dénoncer les aberrations d'un système, sans verser dans la complainte larmoyante et illuminée.

    La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

    Le Monde

    par Jean-Luc Douin

    Malgré des longueurs et des flous, cette saga constitue un formidable document sur l'état du monde (...) Edifiant, drôle, sautant du domaine d'exploitants italiens autrefois compromis avec le fascisme au Forum social de Florence, Mondovino donne objectivement la parole aux uns et aux autres. (critique cannoise)

    L'Express

    par Eric Libiot

    Voir la critique sur www.lexpress.fr

    L'Humanité

    par Dominique Widemann

    Jonathan Nossiter joue du portrait serré comme Cassavetes dans Faces. Ce qui ne se voit pas se lit dans les silences gênés (...) Le film est semé de notes personnelles, d'interviews subtiles au coin d'une rue de Manhattan ou d'un salon florentin. (critique cannoise)

    Positif

    par Eric Derobert

    Tandis que le Capital, en plus de nous exploiter, s'attelle à gâcher le travail (qui sait s'il ne gâtera pas le pinard avant la couche d'ozone ?), la caméra à l'épaule de Mondovino rappelle à l'envi les vertus de l'artisanat.

    Première

    par Sophie Grassin

    La mise en scène de Nossiter (...) n'est pas toujours le point fort du film. Mais l'impertinence du montage, la pertinence politique du propos et la justesse des portraits plaident indéniablement en sa faveur.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    The Hollywood Reporter

    par Duane Byrge

    Malheureusement, le film, au sujet passionnant, perd de son intérêt lorsque Nossiter le noie sous des références philosophiques abstraites et des redondances. (critique cannoise)

    Variety

    par David Rooney

    A la fois intime et épique, le documentaire est trop long, désorganisé, et structuré de façon peut-être un peu titubante. Mais (...) à partir d'un matériau constamment fascinant, le film développe un discours particulièrement éloquent et provocateur contre la mondialisation, auxquelles le public ne devrait pas être insensible. (critique cannoise)

    Zurban

    par Charlotte Lipinska

    (...) Jonathan Nossiter évite tout manichéisme et défriche, sous couvert de l'amour du terroir, l'amour tout court. C'est émouvant et souvent drôle. Autant que long et approximatif formellement. (critique cannoise)

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top