Mon AlloCiné
    La Tunique
    note moyenne
    3,5
    84 notes dont 10 critiques
    10% (1 critique)
    0% (0 critique)
    40% (4 critiques)
    40% (4 critiques)
    10% (1 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur La Tunique ?

    10 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1502 abonnés Lire ses 8 648 critiques

    2,0
    Publiée le 10 septembre 2014
    Le cinèma doit-il donc renoncer dèfinitivement à èvoquer l'image du Christ ? "The Robe", de l'allemand Henry Koster (sa rèputation vient uniquement de ce film), inciterait une fois encore à rèpondre par l'affirmative! Ah Rome maitresse du monde qui a plus d'esclaves que de citoyens! Une superproduction à thème biblique dont la morale est politique et clairement dèfinie, avec un casting prestigieux : Richard Burton, Jean Simmons, Victor Mature, Michael Rennie et un Jay Robinson / Caligula (agaçant) qui hurle beaucoup! C'est l'èpoque où Jèrusalem attend l'arrivèe d'un messie! Un fils, un rèdempteur, le fils de leur Dieu! il existe sans exister, il n'est pas encore venu mais il viendra! Son nom est Jèsus: jugè, condamnè, il sera crucifiè par Marcellus, obèissant au gouverneur Ponce Pilate! Marcellus gagnera par la suite sa « tunique » au dès et perdra la raison! Tournè en 1953, "The Robe" est une date! Car ce fut le premier film en Cinemascope, procèdè mis au jour par la Fox avec un succès ènorme et qui ètait fondè sur une adaptation de l'objectif anamorphique dècouvert au milieu des annèes 20 par le technicien français Henri Chrètien! D'après le roman de Lloyd C. Douglas, "The Robe" est ni plus ni moins un classique de la Fox! Koster fait bien son travail mais l'histoire n'en reste pas moins languissante avec pas mal de bavardage! On soulignera qu'une suite (plutôt rèussie et rèalisèe par Delmer Daves) a vu le jour l'annèe suivante, en 1954 : "Demetrius and the Gladiators"...
    lilybelle91
    lilybelle91

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 842 critiques

    3,5
    Publiée le 9 décembre 2012
    Le premier film en cinémascope est un beau péplum comme on les aimes, avec de beaux acteurs qui surjouent, des décors en carton pâte et des couleurs flamboyantes...même si il reste bien moins spectaculaire qu'un Ben Hur ou d'un Spartacus ! Un beau spectacle biblique...
    Ludøvic S
    Ludøvic S

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 473 critiques

    3,0
    Publiée le 5 avril 2014
    Ce péplum n'arrive pas à la cheville d'un "Ben Hur" ou "Spartacus". Il ne se passe pas grand chose durant les 2h15 et c'est plutôt au final un film assez "biblique".
    Molodoi
    Molodoi

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 74 critiques

    2,0
    Publiée le 6 juillet 2014
    Un péplum très classique sur la forme avec ton dramatique, costumes et interventions de personnages fameux de l'époque (Claigula, Pince Pilate, Pierre...). Notons aussi la bonne performance d'acteur de Richard Burton. Le film se démarque surtout par son sujet: un jeune tribun romain se retrouve confronté à la naissance du christianisme et finit par se convertir. Avec un tel sujet, le risque de tomber dans le prosélytisme est grand même si l'idée d'un personnage de péplum se remettant en cause et trouvant la rédemption pouvait être intéressante. Et hélas, le film en fait des tonnes avec son message religieux au point de ressembler par moment à un véritable cours de catéchisme. Au final un film pompeux et maladroit qui aurait gagné à être plus subtil. Heureusement, sa suite ("Les Gladiateurs", réalisé par Delmer Daves) sera de bien meilleure facture.
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 198 critiques

    3,5
    Publiée le 3 février 2018
    Le film adopte le point de vue d’une croyance et non pas de la croyance. Tout n’est que rencontre, certitude d’avoir écouté un message important ou introspection sur soi-même et en cela il est beau et fort. Ce n’est pas le péplum « action » mais une histoire personnelle racontée avec intimité et humanité.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 474 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    2,5
    Publiée le 8 juillet 2018
    Ayant toujours été fasciné par la grandeur de Rome et la naissance du christianisme, Hollywood a livré pléthore de péplums dans ce genre. Dans le lot, on trouve "La Tunique", essentiellement mémorable car il s'agit du premier film de l'histoire du cinéma à être tourné en CinémaScope ! Et c'est là bien tout ce qu'il y a à retenir d'un film somme toute assez moyen, réalisé sans génie par Henry Koster dont c'est le fait d'arme le plus notable. Les ingrédients du genre sont pourtant là mais il manque à "La Tunique" un véritable souffle épique. Le scénario, un brin trop sage, ne permet pas vraiment aux acteurs de briller si l'on excepte Jean Simmons. Richard Burton semble, quant à lui, un peu trop étriqué dans son costume et a encore du mal à imposer son charisme (heureusement ça viendra). Le résultat, s'il est aujourd'hui amplement divertissant et dégage un charme fou inhérent aux productions de l'époque, reste finalement assez oubliable...
    Thibault F.
    Thibault F.

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 150 critiques

    3,5
    Publiée le 13 avril 2015
    J'avais peur ! Non pas que les films teintés de références bibliques me fassent tremblés de sueurs à l'idée de me replonger dans l'histoire de Judas, Jésus etc mais plutôt dans la manière d'aborder cette histoire déjà vu mainte et une fois notamment dans le cultissime Ben Hur que je vous recommande. La Tunique n'est pas un mauvais film même si il souffre de nombreuses comparaisons avec ce dernier. Finalement, on finit par tomber sous le charme innocent de ce film aux décors et costumes fabuleux, aux acteurs possédant un charisme qui n'est plus à démontré (Mature, Burton), des dialogues déjà vus et prévisibles qui a son charme... On est certes bien loin du péplum monumental mais fasse à une histoire à l'approche sympathique, un jeune tribun qui se retrouve face à la poussée du christianisme! Si vous n'êtes pas allergiques aux films religieux alors allez-y, vous ne le regretterez certainement pas !
    Wagnar
    Wagnar

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 40 critiques

    5,0
    Publiée le 18 avril 2018
    Un vrai beau péplum. Une parfaite adaptation du roman éponyme avec une belle distribution : Richard Burton en centurion tourmenté pour avoir fait crucifié le Christ et qui se convertira à la religion chrétienne, Jean Simmons en jeune et douce romaine amoureuse du héros. Victor Mature en ancien esclave qui finira par se ranger lui aussi sous la bannière des chrétiens. Outre des acteurs au jeu excellent, les décors sont très beaux. J'avoue bien aimé la fin où l'on voit, d'une manière bien suggérée, spoiler: les deux amants monter au ciel avec une musique qui, du début à la fin du film, est excellente quoique moins mémorable que celle de Quo Vadis, Ben-Hur ou Cléopatre. Les fans de péplums seront satisfaits de ce film. Des péplums avec des thèmes aussi beaux et importants tels que la tolérance ou l'amour, on n'en voit plus du tout de nos jours.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 771 abonnés Lire ses 4 985 critiques

    2,0
    Publiée le 4 octobre 2010
    Un péplum honorable, surtout connu pour être le premier film en cinémascope de l'histoire. Pour le reste, c'est solide mais sans éclat, la mise en scène d'Henry Koster manquant de relief. Toutefois, on pourra apprécier quelques très belles scènes mais aussi les saillantes couleurs que comptent ce ce film, ainsi que l'excellente interprétation de Richard Burton.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 566 abonnés Lire ses 4 143 critiques

    1,0
    Publiée le 6 mai 2014
    Ce film est cité surtout pour avoir été le premier a avoir utilisé un procédé mythique du cinéma à savoir le CinemaScope, mais autrement ce péplum traîne autrement une réputation assez mauvaise chez les critiques et histoires du cinéma... Et après vision du résultat, je ne peux qu'aller dans le sens des avis de ces derniers. Henry Koster, réalisateur impersonnel et d'un faible talent, n'était certainement pas le meilleur à qui confier la naissance de ce bébé. Loin d'utiliser les riches possibilités visuelles nombreuses de la largeur de l'image, Koster se contente de filmer serré tout au long du film. A sa décharge, la pauvreté des décors dans lesquels évoluent les personnages n'est pas un encouragement à les filmer dans toute leur "splendeur". Mais à sa charge, le ton pompeux de l'ensemble, qui ne parvient jamais à retomber un seul instant dans une sobriété qui aurait été la bienvenue, avec en point d'orgue un dernier plan complètement ridicule, et un aspect lourdement bavard provoquent irrémédiablement l'ennui. Quelques moments plus exaltants, mais assez platement réalisés, et la sobriété de l'interprétation de Jean Simmons et de Victor Mature (Richard Burton est bien dans le ton d'ensemble en en faisant trop, le fade Jay Robinson en Caligula essaye de retrouver la maestria du jeu de Peter Ustinov, dans la peau d'un autre empereur romain cruel Néron, dans "Quo vadis" mais ne parvient qu'à être excessivement mauvais et énervant !!!) ne suffisent pas à sauver malheureusement le film de la médiocrité. Le film a eu une suite réputée bien meilleure (ce qui n'est pas difficile non plus !!!), "Les Gladiateurs" du bien plus talentueux Delmer Daves, où le personnage de Victor Mature revient... La comparaison entre les deux devrait arriver très bientôt...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top