Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Les Vécés étaient fermés de l'intérieur
note moyenne
2,4
216 notes dont 48 critiques
10% (5 critiques)
4% (2 critiques)
15% (7 critiques)
42% (20 critiques)
25% (12 critiques)
4% (2 critiques)
Votre avis sur Les Vécés étaient fermés de l'intérieur ?

48 critiques spectateurs

Julien D
Julien D

Suivre son activité 342 abonnés Lire ses 3 455 critiques

1,0
Publiée le 11/05/2008
Voici la preuve sinéquanone que, même avec les meilleurs comédiens qui soient, l'univers visuel, et donc l'humour décapant, des excellentes BD de Gotlib ne sont pas adaptables au cinéma sans sombrer dans la grotesquerie de bas-étage. Tant pis, le film est un échec regrettable mais l’expérience méritait d’être entreprise. Peut-être que si qu’aujourd’hui que Patrice Leconte a plus d’expérience que lors de ce coup d’essai foiré, le résultat serait plus efficace mais l’esprit décalé de Gotlib ne sera jamais aussi pertinent qu’en format papier.
RENGER
RENGER

Suivre son activité 321 abonnés Lire ses 5 434 critiques

1,0
Publiée le 23/06/2011
Premier long-métrage pour le cinéaste Patrice Leconte, qui rencontra la consécration avec le succès public des films tels que Les Bronzés (1978) & Les Bronzés font du ski (1979), accessoirement son deuxième et troisième film ! Les Vécés étaient fermés de l'intérieur (1975) est l'adaptation d'une des bandes-dessinée de Marcel Gotlieb, on le retrouve donc au scénario de cette comédie au combien navrante et vide scénaristiquement parlant. 90 minutes d'enquête vide de sens, de non-sens et d'ennui qui, malgré la présence au casting de Jean Rochefort & Coluche dans les rôles principaux, ne permettra en aucun cas de passer un agréable moment en leur compagnie. Une comédie aux jeux de mots ratées que l'on oubliera aussi vite que possible.
Max le cinéphile
Max le cinéphile

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 50 critiques

1,5
Publiée le 05/07/2016
Il y a des films qui ont le mérite de divertir même s'ils sont, au fond, très moyens voire mauvais ; le premier long-métrage de Patrice Leconte n'y arrive pas ! Il peine à être plaisant et souffre d'une médiocrité et d'une naïveté déconcertante ! Les BD de Gotlib sont appréciées par certains mais ça ne sert à rien d'adapter tout est n'importe quoi ! "Les vécés étaient fermés de l'intérieur" est mauvais. On a droit à une intrigue policière grotesque, sans intérêt, qui est certainement la cause de la dérive du film puisque ce dernier ne peut que tourner en rond et faire perdre le fil au spectateur avec un tel vide scénaristique. Pour une première expérience en tant que réalisateur, la mise en scène de Leconte est honnête mais d'un point de vue technique, ça fait tâche. Les transitions manquent de rythme, la photographie est moyenne et les nuits américaines ne passent pas du tout ! Le duo Rochefort-Coluche qui devrait être le point fort du film s'avère être un peu fade, notamment à cause de l'absurdité du personnage de Charbonnier qui, étant abusive, oblige Coluche à surjouer, ce qui peut le rendre détestable. Cette comédie policière demeure ainsi bien trop inutile et qui, en plus de souffrire d'une platitude extrême, sombre dans un humour décalé, avide d'un rire qu'elle n'arrive aucunement à provoquer.
Charles-Arrete
Charles-Arrete

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 88 critiques

3,0
Publiée le 11/02/2014
On connaissait Patrice Leconte pour son très connu "Les Bronzés" ou encore "Les Bronzés font du ski". Mais juste avant ses bronzés naissait son premier film, scénarisé aux côtés de Gotlib : Les Vécés étaient fermés de l’intérieur. Réunissant un casting alléchant (Coluche, Jean Rochefort), des scénaristes déjantés et une bande annonce bien underground, le film s’annonce improbable et hilarant. C’est en fouinant sur le net que ce titre m’est apparut. La partie scatophile de mon cervelet s’est alors mis en action et la découverte de l’oeuvre fût brutale et géniale. Le commissaire Pichard (Jean Rochefort) flanqué de son adjoint l’inspecteur Charbonnier (Coluche) enquête sur un crime étrange : Un homme est retrouvé mort dans ses toilettes, et il s’agit sans nul doute d’un assassinat. Or ces vécés étaient fermés de l’intérieur… Il s’agit ici du tout premier film de Patrice Leconte, très controversé par beaucoup. Après plusieurs mois passés avec Gotlib à écrire le scénario, les recherches d’acteurs commencent. Gotlib, ami avec Coluche (puisque dessinateur des affiches de spectacle de Coluche) lui propose le rôle. Coluche accepte et promet même de le faire gratuitement. Rochefort de son côté accepte aussi, toujours partant à plonger dans une aventure étrange et rocambolesque. Leconte débarque chez Gaumont, un scénario signé avec Gotlib et deux acteurs de renoms. Le film débute et sera un échec. Jean Rochefort parle d’ailleurs de l’un des plus mauvais moment de sa carrière. Techniquement le film n’est pas incroyable. Mais la texture et le teint de l’image renvoient à une époque bien précise du cinéma français. Le film détient ce charme où la technique n’est là que pour accompagner l’histoire, en aucun cas l’embellir. Ce qui est important, et c’est ce que souligne le titre, c’est l’improbabilité de l’histoire. Les dialogues conviennent parfaitement à un Jean Rochefort sombre et impassible ainsi qu’un Coluche plus stupide et simplet que jamais. On aime à voir Coluche se dépatouiller dans une affaire sans queue ni tête. La suite de la critique ici :
Tony Bandini
Tony Bandini

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 396 critiques

2,0
Publiée le 16/05/2013
Un film comique plutôt classique, et sans grand intérêt malgré un casting intéressant... La sauce entre Coluche et Rochefort ne prend pas. En ce qui concerne les gags, le spectateur sourit deux ou trois fois, au mieux... Ces deux acteurs ont fait beaucoup mieux, heureusement.
Serge Riaboukine
Serge Riaboukine

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 946 critiques

2,5
Publiée le 24/01/2011
Un film tellement léger, au récit tellement inutile, j'en ai vu peu ! C'est inefficacité qui domine. Celle des enquêteurs et de l'histoire. Mais attention, je n'ai pas dit que c'était mauvais. C'est une grosse farce, sympathique, avec un duo d'acteurs inattendu et plutôt amusant. Le dénouement est à la hauteur du reste, ridicule (d'ailleurs le titre d'un autre film de Leconte, voyez que je me comprends)
touffi447
touffi447

Suivre son activité Lire ses 8 critiques

2,5
Publiée le 15/12/2008
Un scénario de Gotlib, Coluche et Rochefort : de prime abord ce film semble bien s'annoncer. Mais si l'aspect délirant et les non-sens devaient être l'atout du film, ils lui font toucher le fond. Certains gags et situations décalées sont vraiment amusantes mais au bout d'un moment, comme le fait remarquer Coluche dans l'élan indomptable d'un mauvais jeu de mot "on tourne en rond". En effet on finit par ne plus rien comprendre et par perdre le fil de l'histoire, en admettant qu'il y en ai une. Ajouté à cela les éclairages pourris, les scènes de nuit ratées, le mauvais jeu d'acteurs pourtant si bon... C'est dommage : Gotlib n'est pas fait pour le cinéma.
falex
falex

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 509 critiques

2,5
Publiée le 17/06/2008
Un film sympathique porté par un duo d'exception (Rochefort - Coluche). Le ton parodique et les situations saugrenues font en tout cas de cette enquête policière une comédie singulière et intéressante. On regrettera quand même un manque de rythme criant.
Cyco_Nico
Cyco_Nico

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 211 critiques

4,0
Publiée le 21/03/2008
"Tu vas parler, ordure?". C'est culte! Un film de potes qui fleure bon l'amateurisme et les délires absurdes. Leconte débute en tant que réalisateur et ça se sent (mise en scène parfois limite, manque de rythme). Idem pour Coluche en tant qu'acteur. Mais ces approximations n'entament en rien le capital-sympathie du film, bien au contraire.
eldjey
eldjey

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 41 critiques

2,5
Publiée le 04/03/2008
Cette petite parodie de film policier, hommage aux polars des années 50, n'est pas le meilleur film de Leconte. Manque de rythme, une intrigue un peu lourdingue, le film repose essentiellement sur le duo Jean Rochefort / Coluche, assez jubilatoire. On sera tout de même séduit par un certain charme rétro et un ton joyeusement décalé.
Chris_The_Dude
Chris_The_Dude

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 54 critiques

2,5
Publiée le 07/08/2007
Comédie policière qui se laisse bien regarder mais sans plus. Ici c'est Rochefort qui tient la vedette face à un Coluche plus en retrait..c'est de lui que vient l'attrait comique du film à mon goût. Le duo fonctionne assez bien mais il faudra attendre encore quelques années avant de voir un Coluche au sommet de sa forme dans le cinéma français.
Bruno65
Bruno65

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 740 critiques

2,5
Publiée le 30/07/2007
1ere incursion cinématographique de Patrice Leconte basée sur un scénario de Gotlib,une parodie oscillante entre Les 5 Dernières Minutes et Le Mystère de la Chambre Jaune qui dégage une atmosphère un peu grotesque et absurde(c'est voulu).Ca peut paraitre surréaliste et amateur,et on ne s'écroule pas toujoure de rire,et si certes ce n'est pas la comédie du siècle,elle n'est pas totalement insipide et la bonhomie de Coluche avec le flegme de Rochefort embellissent plutôt bien le paquet.En fait c'est une b.d sur grand écran dans l'esprit,le ton décalé,absente volontairement absente de logique.
Yannickcinéphile
Yannickcinéphile

Suivre son activité 198 abonnés Lire ses 4 005 critiques

1,0
Publiée le 17/10/2016
Les Vécés étaient fermés de l’intérieur est la première réalisation de Patrice Leconte, pas franchement un moment de cinéma mémorable ! Heureusement qu’il n’est pas resté là-dessus, car c’est assez pathétique ! J’avais beaucoup entendu parler de ce film et j’y croyais voyant le casting, mais non, ce film est consternant ! Les acteurs sont là certes, mais pour quoi faire ? Rochefort est solide, mais à quoi sert-il si ce n’est à se trimballer dans un film sans aucun sens et aucun relief, avec des répliques qui ne font jamais rire ? Coluche a quelques répliques un peu meilleures, mais c’est très rare, pour l’essentiel il campe un personnage sans relief, un peu porté sur la fesse mais jamais intéressant ! C’est vraiment difficile d’accrocher à ce duo d’acteurs pourtant compétents mais doté de personnages vaguement beaufs qui peinent à faire rire dans des aventures minimalistes. Autour de ce duo des seconds rôles sans davantage de relief, des acteurs qui font ce qu’on leur dit, mais qui ne sont pas mieux dotés que les héros ! Le scénario est probablement ce qui détruit d’entrée de jeu ce film ! L’idée de départ aurait pu déboucher sur une parodie très drôle, mais non ! L’humour est vraiment raz des pâquerettes, avec très peu de situations qui prêtent ne serait-ce qu’à sourire. Mou, incompréhensible à force d’être simpliste (c’est incompréhensible que l’enquête n’aille pas plus vite), on se retrouve avec un métrage d’une durée ridiculement étriquée (1 heure 15) qui n’a même pas de rythme, dont l’histoire est bâclée au profit de situations burlesques vaguement caustiques qui devraient être autant de punchline comiques mais qui sont des descentes aux Enfers l’une après l’autre. Alors c’est vrai, il y a un début assez drôle, il y a un peu de parodie, il y a de jolies filles nues, mais cela ne suffit pas ! Sur la forme ce n’est pas plus séduisant. Comédie populaire à petit budget ancrée dans les années 70 dans ce qu’elles avaient de bien beauf, on se retrouve avec une photographie grisâtre d’une rare laideur, des intérieurs minimalistes et très froids (le bureau du commissaire, les fameux chiottes…) et la mise en scène reste d’une grande rudesse. Leconte n’apporte pas de dynamisme à sa réalisation. Il filme ses dialogues de façon quasi-théâtrale, restant souvent sur un plan fixe. Même musicalement Les Vécés étaient fermés de l’intérieur est sans intérêt ! Pour ma part voilà donc un film sans intérêt ! On rigole vraiment très peu, quelques sourires sont péniblement arrachés grâce à des acteurs qui font ce qu’ils peuvent au milieu d’un ensemble trop souvent consternant. 1 pour eux et pour quelques répliques, un ou deux moments assez marrants, mais c’est peu pour une comédie avec un potentiel comique aussi intéressant.
chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1390 abonnés Lire ses 10 098 critiques

2,5
Publiée le 12/12/2012
Premièrement, le mec est mort dans ses chiottes! Deuxièmement, les vècès ètaient fermès de l'intèrieur et troisièmement...y a pas de troisièmement...Oscillant entre Michel Audiard et la bande dessinèe, ce drôle de titre est le premier long-mètrage de Patrice Leconte! Ce continuateur d'un comique bien français pour qui la mise en scène de cinèma est d'abord la mise en place des mots signe au milieu des seventies une comèdie policière lègère, quoi que mineure! Une enquête pas facile pour le commissaire Jean Rochefort et l'inspecteur Coluche qui nous embarquent avec eux dans leurs aventures aussi absurdes que dècalèes! Sans être catastrophique à tous les niveaux, ces "vècès" affichent avant tout un univers parodique ("Au revoir monsieur Saletè...Ordure ! ") avec un duo inèdit qui s'amuse...et s'investisse parfois même, dans des situations cocasses! Comme dans cette scène où l'ami Rochefort est coincè dans un mont de charge pour la lessive...
Jeremy C
Jeremy C

Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 797 critiques

2,5
Publiée le 17/07/2017
Après avoir réalisé une multitude de court-métrages, Patrice Leconte démarre sur un long-métrage délicat ! Flirtant avec le nanar mais pas trop, le film tiendra un statut d’œuvre culte au fil du temps. Il a beau diviser les spectateurs, sa démarche humoristique est décomplexée et totalement assumée. Le scénario séduit, mais tourne rapidement à la dérision. Le casting y est pour quelque chose, où le commissaire Pichard (Jean Rochefort) et l’inspecteur Charbonnier (Coluche) auront leur mot à dire. Le premier est récurrent dans ces rôles qui comblent le divertissement des français, alors que le second se démarque peu à peu depuis son café-théâtre. Le bon sens ou l’acharnement verbal, ni l’un ni l’autre ne procure une réelle sensation. On déguste les gags à gogo, accompagnés d’un panel de clichés qui définissent le cinéma français de l’époque. Le duo a beau fonctionner par le contraste entre rationalité et stupidité, mais par intermittence. Ces deux grosses têtes portent ainsi en eux le film au scénario déjà bancal. L’excès dans le jeu de chaque est un noble et modeste choix, mais à double tranchant. Concrètement, le récit est assez vide. L’ambiance fait que les scènes se succèdent sans fluidité. On ne cherchera pas à comprendre le pourquoi du comment. Et c’est là que se trouve les situations comiques qui font le bonheur de certains. Le style décalé de l’auteur original ne parviendra pas à s’échapper du papier pour l’écran. Il ne reste pas totalement sur une défaite et le réalisateur impose le ton pour étouffer les difficultés, qui se répercutent directement et explicitement dans la compréhension. La bande-annonce, désamorce grandement le concept mais tient ses promesses vis-à-vis du montage un peu farfelu. « Les Vécés Étaient Fermés De l'Intérieur » reste une adaptation peu convaincante du style de Gotlib. Cependant, il s’attire quelques faveurs où Coluche emporte tout sur son passage. Le burlesque subsiste au détriment de la stabilité. Inégal de bout en bout, on jongle entre le sérieux de l’enquête et sa démarche clownesque à sa résolution. A apprécier à sa juste valeur !
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top