Mon AlloCiné
La Nuit du chasseur
Séances
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "La Nuit du chasseur" et de son tournage !

Un unique film

Charles Laughton projetait de réaliser un script intitulé Les Nus et les morts. Le producteur et le directeur de la photographie devaient être les mêmes et Spencer Tracy, Montgomery Clift et Burt Lancaster devaient y jouer. Mais l'échec commercial de La Nuit du chasseur marqua irrémédiablement l'abandon de ce projet, et ce fut Raoul Walsh qui s'en empara.

Un mauvais remake pour un grand chef-d'oeuvre

Ce film fit l'objet d'un remake en 1991 pour la télévision. Contrairement au film qui épousait le point de vue des enfants, le téléfilm se concentre sur le personnage du précheur incarné par Richard Chamberlain. Tout le monde s'accorde à dire que cette nouvelle mouture dirigée par David Greene ne parvient aucunement à égaler l'original.

Un glorieux patronage

La Nuit du chasseur dépeint une Amérique rurale hors du temps (alors que l'histoire est sensée se dérouler lors de la dépression des années 30), proche de celle de David Wark Griffith. Le film est un hommage évident à son cinéma, en partie à travers l'actrice Lilian Gish, qui fut son égérie et une des plus grandes actrices américaines du muet.

Cette mission, si vous l'acceptez...

Peter Graves, qui joue ici le petit rôle du père truand des enfants, deviendra autrement plus célèbre une décennie plus tard, en incarnant Jim dans la série télévisée Mission : impossible.

Un soin tout particulier pour la photographie

Le traitement du noir et blanc oscille entre expressionnisme (l'ombre de Robert Mitchum envahissant la chambre des enfants) et réalisme (les scènes de Shelley Winters avec ses enfants). La photo est l'oeuvre de Stanley Cortez qui travailla aussi avec Orson Welles sur La Splendeur des Amberson.

Seconde réalisation

La Nuit du chasseur est certes le seul film de Charles Laughton, mais pas son unique expérience de la réalisation. Six ans auparavant, alors qu'il jouait l'inspecteur Jules Maigret dans L' Homme de la tour Eiffel, l'acteur en réalisa une partie sans être crédité. Le producteur Irving Allen était le réalisateur originellement prévu pour ce film franco-américain. Mais après seulement trois jours de tournage, Charles Laughton menaça de quitter le projet si Burgess Meredith n'en prenait pas les commandes. Laughton dirigea quant à lui les scènes où Meredith jouait.

Le mythe Mitchum

Robert Mitchum a 35 ans au moment du tournage. Il consolide ici sa statuaire : solitaire, paupières lourdes, sourire ambigu, poitrine massive et timbre de voix mémorable. L'année suivante, en 1956, son arrestation et son emprisonnement pour détention de marijuana, loin de briser son aura, va au contraire asseoir un peu plus sa légende.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Dunkerque (2017)
  • Baby Driver (2017)
  • Valérian et la Cité des mille planètes (2017)
  • Spider-Man: Homecoming (2017)
  • Les Proies (2017)
  • The Circle (2017)
  • Sales Gosses (2016)
  • Moi, Moche et Méchant 3 (2017)
  • La Colle (2017)
  • Le Caire Confidentiel (2017)
  • La Planète des Singes - Suprématie (2017)
  • Mission Pays Basque (2017)
  • I Wish - Faites un vœu (2017)
  • Baywatch - Alerte à Malibu (2017)
  • Song To Song (2017)
  • Transformers: The Last Knight (2017)
  • Black Panther (2018)
  • Wonder Woman (2017)
  • Ce qui nous lie (2017)
  • Cars 3 (2017)
Back to Top