Notez des films
Mon AlloCiné
    Lenny
    note moyenne
    3,9
    233 notes dont 29 critiques
    répartition des 29 critiques par note
    6 critiques
    16 critiques
    5 critiques
    2 critiques
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Lenny ?

    29 critiques spectateurs

    JimBo Lebowski
    JimBo Lebowski

    Suivre son activité 236 abonnés Lire ses 295 critiques

    4,5
    Publiée le 24 mars 2014
    "Lenny" est un film de Bob Fosse sorti en 1974 racontant le parcours de l'humoriste satyrique Lenny Bruce dans les années 50-60, son combat pour défendre la liberté de parole face à la justice américaine. Le film est monté en partie comme un documentaire fait de témoignages fictifs ainsi que des passages de sa vie faite d'excès, de complication d'ordre sentimental et familial, et surtout de ses spectacles ayant un regard vivement critique sur l'existentialisme et la société de l'époque. Dustin Hoffman interprète le rôle de Lenny et il est juste exceptionnel, ce qui lui vaudra une nomination aux Oscars en 1975, une vraie composition qui prouve une fois de plus son immense talent. Valerie Perrine est également excellente dans le rôle de la compagne de Bruce avec un jeu tout en nuance avec beaucoup de subtilité. La réalisation de Bob Fosse est vraiment excellente, filmant les cabarets fumants avec un côté intimiste très intéressant, je garde aussi en mémoire le passage du trip de drogue, sans aucun son pendant plusieurs minutes, très original et scotchant. Le parcours du comique est assez atypique et attachant, ça m'a donné envie de me documenter après avoir vu le film pour en savoir plus sur le vrai Lenny Bruce. Ce long métrage est vraiment a voir pour découvrir son histoire, l'interprétation fantastique de Hoffman et son ambiance particulière. Brillant !
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 348 abonnés Lire ses 1 055 critiques

    4,5
    Publiée le 17 mars 2014
    Lenny Bruce, grand comique Américains mais méconnu en France, il improvisait comme personne et ses stand-up étaient méchamment drôle. Il était cynique, provocateur, n'hésitait pas à rentrer dans le lard de l’Amérique et opta pour une liberté de parole quitte à déranger les bien-pensant et à se retrouver condamné. C'est sa vie que nous raconte Bob Fosse, entre vie public, privée, ses débuts un peu minable, les femmes, la drogue, sa déchéance ou encore ses provocations et le tout à travers un portrait social et politique des États-Unis. La véritable tour de force de Bob Fosse est de rendre se personnage passionnant et attachant, à travers une excellente écriture (scénario, personnage...) et surtout son style, mêlant faux-documentaire avec avec extrait de spectacles, intervention d'acteurs de sa vie... avec une atmosphère mélangeant les vapeurs d'alcool des boites/cabaret, du jazz et fumée de cigarettes. Les scènes de cabarets sont inoubliable tout comme les moments comiques, jamais lourd et toujours piquant et même hilarant, tout comme les moments dramatiques qu'il arrive à rendre poignant. La photographie en noir et blanc est sublime, tout comme la caméra de Bob Fosse oscillant entre plan serré, large et la braquant sur son personnage principal en nous livrant un portrait passionnant entre montée vers la gloire et déchéance et captant toujours ce qu'il faut. Les interprétations sont excellentes, tous les seconds rôles sont épatants que ce soit les simples intervenant ou Valerie Perrine dans le rôle de la femme de Lenny Bruce mais c'est bien évidemment Dustin Hoffman qui crève l'écran. Son talent n'est plus à démontrer, ses rôles dans "Rain Man", "Le Lauréat" ou "Little Big Man" ont été à juste titre plébiscité par les critiques, le public et les récompenses mas il livre dans "Lenny" une époustouflante prestation, l'une de ses plus belle, il rentre dans la peau de ce comique Américain d'une manière tellement vraie et magistrale que l'on oublie l'acteur qui se cache derrière le personnage. Un très grand film que nous livre Bob Fosse pourtant connu pour ses comédies musicales tels que le très bon et inoubliable "Cabaret", "Lenny" lui est provoquant, sensuel, fascinant avec un fond et une forme exceptionnel, injustement oublié et méconnu.
    ghyom
    ghyom

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 149 critiques

    4,0
    Publiée le 6 mai 2014
    "Lenny" c'est le portrait d'un homme. Un homme jusqu'au-boutiste, qui se battit de toutes ses forces pour la liberté d'expression et contre l'hypocrisie de l’Amérique bien-pensante des années 60. Un homme dont l'arme fut le rire et qui posa son regard acéré sur ses contemporains. Tout d'abord comique médiocre, il s'affirme peu à peu comme un satiriste et un improvisateur génial. Sa première arrestation pour obscénité le poussera à se battre contre cette censure. C'est dès lors, les minutes de ses procès qu'il tourne en dérision. La persécution subit, la présence permanente des autorités, les procès à répétition, l'injustice des tribunaux, tout concourt à le rendre de plus en plus amer, écorché, vindicatif, cynique et révolté. Obsessif au point de compulser tout les documents juridiques à sa disposition, il ne trouve le repos de l'esprit que sous les effets anesthésiant d'une drogue qui aura finalement raison de lui. Cet humoriste, c'est Dustin Hoffman qui l'interprète dans ce qui est l'une de ses plus belles prestations. Il ne ressemble pas physiquement à Lenny Bruce, sa voix ou sa façon de parler n'est pas une tentative d'imitation, mais pourtant il incarne férocement l'énergie, la passion, la révolte qui animait certainement cet homme. Bob Fosse nous offre ici un portrait qui évite de tourner au panégyrique. Entrecoupé de témoignages (faux documentaire) de la femme, la mère et l'agent de Lenny Bruce, et de quelques moments de vie, c'est dans la fumée des cabarets et sous les lumières d'un spot (superbe travaille de photographie en noir et blanc) que Bob Fosse nous révèle totalement à la fois le côté héroïque et les faiblesses de cet homme. Lenny Bruce n'était ni un saint, ni un martyr plutôt un Don Quichotte des temps moderne, idéaliste, égoïste et parfois irraisonné dont l'excès en tout fit sa gloire et sa déchéance.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 579 abonnés Lire ses 4 143 critiques

    3,0
    Publiée le 29 décembre 2012
    Évocation de la vie du comique férocement provocateur et satiriste, Lenny Bruce qui a combattu l'hypocrisie, le racisme, l'homophobie, bref la connerie humaine dans toute sa splendeur ; ce n'est guère étonnant qu'il ait mal fini... Bob Fosse sait très bien filmer les salles de cabaret enfumées mais c'est quand même plus un film avec Dustin Hoffman qu'un film de Bob Fosse du fait qu'on est plus obnubilé par l'acteur que par le style du réalisateur qui peine parfois à se montrer efficacement. Mais cette lacune est très largement compensée par le fait qu'Hoffman fait le show à lui seul et qu'il le fait d'une manière phénoménale ; c'est certainement une des plus grandes performances de sa carrière jouant avec énormément d'intensité et dégageant tout aussi énormément de magnétisme. Absolument indispensable pour les fans de cet immense comédien.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 365 abonnés Lire ses 3 097 critiques

    4,0
    Publiée le 14 février 2013
    Le retour sur le parcours du plus controversé des comiques américains des années 60 est fait travers une série d’entretiens avec ses proches, preuve d’un travail de documentation colossal, et une interprétation sidérante de Dustin Hoffman. Mais toute la beauté de ce biopic se trouve surtout dans la qualité esthétique du noir et blanc qui nous plonge dans l’ambiance intemporelle des cabarets et la mise en scène, faite de courts plans fixes, qui fait de son personnage un homme seul et isolé. Un grand moment de cinéma et un magnifique prétexte pour voir réapparaitre les discours chocs de cet artiste maudit qui su, à sa façon, ébranler la bien-pensence américaine.
    Kiwi98
    Kiwi98

    Suivre son activité 198 abonnés Lire ses 92 critiques

    4,5
    Publiée le 12 mai 2015
    Connu notamment pour son génialissime "Que le Spectacle Commence", Bob Fosse aura pourtant bien fait un tour à Cannes cinq ans plus tôt avec "Lenny", biopic de Lenny Bruce, humoriste peu connu en France qui se battit corps et âmes contre l'injustice et l'hypocrisie et pour la liberté d'expression dans les années 60, provocateur de génie qui aura subit tous les excès. Aussi peu connu que que son héros, "Lenny" est donc un biopic qui traverse une Amérique désenchantée dans l'atmosphère agréable, humide et contagieuse des cabarets, du jazz, des femmes, de la drogue, tout en suivant un personnage attachant et majestueusement reflété à l'écran par un Dustin Hoffman absolument sidérant, maitrisant à la quasi perfection ses regards, les tics du personnage, le tout pour voler dans l'ombre. Et loin d'être classique, la film se place dans une structure narrative quasi documentaire, loin d'être incongrue, le procédé du flash back trouve sa place pour assister à ce show sans couleurs, si ce n'est celle de la lumière. Interviews des proches de Lenny, réflexion sur son passé déconstruite, magistrale satire de la bien pensance, de l'injustice, de la guerre du viet-nam et de la fermeture d'esprit, du mode de vie américain. Filmant dans une grande mélancolie la fumée et cette semi descente aux enfers d'un réalisme absurde, filmant pratiquement la vie derrière un masque totalement ironique. Finalement boudé par le jury de Cannes qui lui accordera uniquement le prix de la meilleure interprétation féminine, "Lenny" figure déjà parmi ses biopics marquants qui ne se limitent pas qu'à résumer le destin tragique de leur protagoniste. Une véritable science du cinéma totalement sublime... Un sketch chaud, hypnotique, et un Hoffman qui aurait bien mérité un Lenny.
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 80 abonnés Lire ses 231 critiques

    4,0
    Publiée le 19 avril 2016
    Un film assez formidable sur un personnage provocateur et presque sans limite. Il me fait penser un peu à Gainsbourg en version comique. L'humour n'est certes pas grand public et plutôt corrosif et agressif mais le film en lui-même est franchement incroyable. Hoffmann excellent et la narration prenante.
    Flying_Dutch
    Flying_Dutch

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 770 critiques

    4,0
    Publiée le 13 mars 2012
    Un excellent biopic sur un homme extraordinaire: la photographie en noir et blanc et la prestation immense de Dustin Hoffman font de ce film un vrai récit envoûtant qui nous permet de découvrir l'homme qu'était Lenny Bruce. On vit avec lui et on est transporté par l'oeuvre tant ce personnage est fascinant et Dustin Hoffman en fait quelque chose d'encore plus fort. Un film bouleversant et grandiose.
    ClashDoherty
    ClashDoherty

    Suivre son activité 162 abonnés Lire ses 715 critiques

    5,0
    Publiée le 10 mars 2009
    Lenny Bruce, artiste bien connu aux USA, comique et poète, n'est que peu connu chez nous. Ce film de Bob Fosse, avec un Dustin Hoffmann magistral, est à voir à tout prix.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 3 août 2014
    Un biopic qui propose quelques très belles scènes mais l'ensemble manque de consistance. il ne rencontrait personne à part sa femme, sa tante et son producteur?
    Ywan Cwper
    Ywan Cwper

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 25 critiques

    2,5
    Publiée le 28 juin 2017
    Un film en hommage à un autre de ces comiques dont le public se partageait entre les admirateurs et les détracteurs, à la manière d'Andy Kaufman, sauf que Lenny Bruce n'était pas adepte des canulars mais plutôt de l'obscenité. Mais qu'est-ce que l'obscenité ? Le film en noir et blanc de Bob Fosse amène parfaitement cette réflexion, ou plutôt la ramène de l'époque de "Lenny" qui l'a initialement formulée avec une subtilité provocante, à tel point qu'il fut souvent emprisonné. Malheureusement, l'humour est très mal transmis, et le choix d'entrecouper l'histoire de fausses interviews non seulement casse le rythme, mais fait passer l'oeuvre plus pour un documentaire que pour un biopic romancé. Résultat : une heure quarante minutes d'une soupe inintéressante qui se balade entre les deux, une durée qu'on aurait pu amputer des deux tiers si cela ne signifiait pas couper le sifflet à Dustin Hoffman dans son interprétation malgré tout convaincante d'un comique philosophe. Un film en hommage à un autre de ces comiques dont le public se partageait entre les admirateurs et les détracteurs, à la manière d'Andy Kaufman, sauf que Lenny Bruce n'était pas adepte des canulars mais plutôt de l'obscenité. Mais qu'est-ce que l'obscenité ? Le film en noir et blanc de Bob Fosse amène parfaitement cette réflexion, ou plutôt la ramène de l'époque de "Lenny" qui l'a initialement formulée avec une subtilité provocante, à tel point qu'il fut souvent emprisonné. Malheureusement, l'humour est très mal transmis, et le choix d'entrecouper l'histoire de fausses interviews non seulement casse le rythme, mais fait passer l'oeuvre plus pour un documentaire que pour un biopic romancé. Résultat : une heure quarante minutes d'une soupe inintéressante qui se balade entre les deux, une durée qu'on aurait pu amputer des deux tiers si cela ne signifiait pas couper le sifflet à Dustin Hoffman dans son interprétation malgré tout convaincante d'un comique philosophe.
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 12 janvier 2018
    A part quelques scènes inutiles à passer en accéléré, ce film retient l'attention grâce aux dialogues anti-puritain.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1571 abonnés Lire ses 8 738 critiques

    5,0
    Publiée le 1 juin 2011
    Aux Etats-Unis, alors que le maccarthysme sèvit encore, Lenny Bruce, comique de cabaret le plus cèlèbre et le plus controversè dans les années 60, dènonce avec violence l'hypocrisie des moeurs de la sociètè amèricaine! Son franc parler le rend cèlèbre mais son humour agressif et obscène dèplaît aux autoritès! De procès en procès, Lenny sombre dans la drogue, la dèchèance... Disques, livres, tèmoignages ont ètè très minutieusement ètudiès par Bob Fosse et Dustin Hoffman! Ceux qui connurent Lenny Bruce ont d'ailleurs ètè frappès par la façon dont il le rèincarne! Pour le rôle de Honey, Valèrie Perrine a même obtenu le Prix d'interprètation fèminine à Cannes en 1975 et le mètrage reçut même six nominations à l'Oscar, dont celui du meilleur film, du meilleur rèalisateur et du meilleur acteur! Avec son humour corrosif, sa gloire et ses dèboires, "Lenny" est une oeuvre d'une intelligence et d'une originalitè exceptionnelles interprètè par un Dustin Hoffmann pathètique! Un petit bijou qu'il faut absolument voir en version originale...
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 795 abonnés Lire ses 5 023 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un film étonnant et passionnant. Cette biographie sur cet étonnant showman est vraiment attachante, avec des moments très forts, pouvant être aussi droles que dramatique parfois. Dustin Hoffman prouve a nouveau a qual point il est un brillant acteur. Vraiment très intéréssant.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 563 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    3,0
    Publiée le 13 mars 2011
    Biopic au montage renversant et au contenu politique très riche,"Lenny"retrace la vie de celui que l'on peut estimer comme l'inventeur du stand-up aux Etats-Unis dans les années 50:Lenny Bruce.Artiste très controversé qui osait aborder les sujets les plus tabous de l'époque avec une sincérité frontale dérangeante pour les conservateurs.Dustin Hoffman,avec son agitation perpétuelle et son débit de mitraillette lui donne un caractère versatile.Il est phénoménal.Bruce dénonçait l'hypocrisie,le racisme,la politique de son pays et les faux-semblants.Son génie se perdit à force de condamnations pour obscénités et de plongée dans la drogue.Sa mort par overdose finit d'en faire une légende.Bob Fosse n'a pas son pareil pour filmer les salles enfumées des cabarets de seconde zone.Il a le sens du spectacle,et de sa mise en abîme avec la vie réelle,et ce personnage lui donne d'exorciser ses démons d'auto-destruction.Il choisit de filmer dans un superbe noir et blanc,contribuant à figer ce destin fulgurant dans le temps.Enfin,la narration est particulièrement bien charpentée,entre numéros scéniques,vie privée de Bruce et entretiens post-mortem d'un entourage peu scrupuleux.C'est du vrai cinéma d'auteur,et un exemple de biopic artistique.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top