Mon Allociné
Les Anges aux figures sales
Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD Blu-Ray, DVD
Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
3,9
107 notes dont 24 critiques
29% 7 critiques
33% 8 critiques
21% 5 critiques
8% 2 critiques
0% 0 critique
8% 2 critiques

24 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
Sinefil44

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 983 critiques

4,5Excellent
• Publiée le 02/08/2012

Film manichéen par excellence, "Angels with Dirty Faces" nous fait rentrer dans l'ambiance de la violence sans attendre. Le rythme ne baisse jamais d'intensité, les séquences s'enchaînent avec une fluidité parfaitement maîtrisée par le grand Michael Curtiz. Le film est dominé par l'excellent James Cagney, dans la peau d'un gangster malin et expérimenté, mais qui trouvera sur sa route un prêtre, le père Jerry Connolly, joué par un Pat O'Brien époustouflant de conviction et de sincérité, et qui n'est autre que son copain d'enfance. Jerry Connolly s'allie à un éditeur de presse pour faire tomber le syndicat du crime dans lequel on retrouve Humphrey Bogart dans un rôle secondaire. La séduisante Ann Sheridan n'apparaît que dans un petit rôle. L'amitié entre le prêtre et le gangster tiendra toutefois jusqu'à la fin, où ce dernier, condamné à mort, exaucera le vœu du prêtre. La moralité sera sauve. Le film est transposable dans notre société moderne, tant la violence fait malheureusement de plus en plus partie de notre quotidien. Michael Curtiz, qui a signé ce chef-d'œuvre, fut un metteur en scène éclectique hors pair, réalisant d'autres films qui ont marqué leur époque, dans des genres différents, avec le même souci, celui de la réussite.

TTNOUGAT

Suivre son activité 130 abonnés Lire ses 2 024 critiques

3,0Pas mal
• Publiée le 08/05/2012

Avec Curtiz et Gagney on joue gagnant à tout coup mais ici ce n'est pas exceptionnel. La faute en revient au scénario qui nage dans le pathos avec une fin non recevable. Il semble même en regardant bien que Gagney ne la tourne pas. Autrement la mise en scène est vive et les plans serrés ne laissent pas la place à l'ennui. Les jeunes ados sont épatants, ils jouent plus nature que des voyous; la séquence sur la partie de Basket Ball qui n'a pourtant guère de place dans un tel film est vraiment originale. Elle est franchement comique. Ce film est l'occasion de réfléchir sur l'évolution de la mentalité humaine au fil des décennie qui passent, car il a connu un grand succès. A sa sortie, la fin n'a choqué personne en dehors de quelques intellectuels cultivés. Aujourd'hui on se demande comment c'est possible d'en arriver là. C'est aussi l'occasion de comparer Curtiz et Wash si semblables dans l'action et si différents dans leurs sensibilités. Cela donne donne aussi l'occasion de regretter que Ann Sheridan ne se soit pas vue mettre un peu plus en valeur.Cette” fille qui a du peps” chantait à ravir.” Il faut la voir se trémousser en robe noire à la ‘’Gilda’’ et pousser la chansonnette devant un Bogart médusé dans ‘’It all game true’’de Seiler (1940)

benoitparis

Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 1 270 critiques

3,5Bien
• Publiée le 24/04/2012

Une histoire classiquement édifiante mais qui parvient à éviter la niaiserie moralisante. D’abord parce que le décor social, celui des ghettos urbains, de la délinquance juvénile, des gangs, de la corruption… est très bien campé, et du même coup fait oublier ce que certains personnages peuvent avoir de conventionnels (le curé éducateur, l’assistante sociale…). Ensuite parce que la fin, avec son exemplarité négative, offre un thème moral original. James Cagney est un gangster très impressionnant. Humphrey Bogart est dans sa période de seconds rôles d’ordures gluantes (avant de devenir plus tard un héros positif). Le gang de gamins est interprété avec autant de pittoresque que de vérité. A défaut d’être génial, un très solide film de gangster des années 30.

halou

Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 1 438 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 06/02/2012

Grand réalisateur, grands acteurs et grand film sur un thème traité avec justesse et discernement.

Yohan Marques

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 66 critiques

4,5Excellent
• Publiée le 02/02/2012

Michael Curtiz a été durant toute la période de l'age d'or Hollywoodien l'incarnation du cinéaste "salary man", dévoué à son studio, au demeurant la Warner, enchaînant les réalisations commandées, rendant difficile à l'historien du cinéma une analyse globale de ses thématiques et de son univers, sans que cette dernière paraisse tirée par les cheveux... Curtiz n'a pas été un auteur, il a été un artisan du système, un grand faiseur de films au professionnalisme sans failles... Dans sa filmographie pléthorique, on trouve très peu de mauvais films et quelques perles : "Captain Blood", "Robin des Bois", le mythique "Casablanca", ainsi que cet avatar tardif du film de gangsters des années 30, "Les anges aux figures sales" qui constitue un modèle du genre. En opposant la figure du gangster, révolté charismatique à celle de l'ancien ami d'enfance devenu prêtre et monomaniaque pontifiant, Curtiz brouille avec talent les cartes du bien et du mal, imprime sur pellicule des questionnements qui deviendront plus tard obsessionnels dans l'oeuvre des Scorcese et autres Michael Mann...Spoiler: La scène finale dans laquelle le personnage incarné par James Cagney est sur le point d'être éxécuté sur la chaise éléctrique, demeure l'une des plus fortes et des plus cauchemardesques du genre.

El-Zaf

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 143 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 29/05/2011

Cagney signe ici une de ses meilleures performances. La morale est un peu exagérée mais était obligatoire à l'époque aux USA. Un très bon film qui dénonce la montée du "gangsterisme" dans les années 30. A voir!

MIRABELLE36

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 03/03/2011

un des meilleurs films noirs où le héros n'est plus un mais deux, où le bien et le mal créent un vrai duel. James Cagney est encore et toujours incroyable. Il a la gueule de l'emploi

fuck-les-modérateurs-allociné

Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 3 925 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 01/10/2010

Film béton à tous les niveaux, un grand James Cagney imité depuis par un certain président qui a adopté son petit mouvement d'épaule nerveux...

loulou451

Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 1 492 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 15/10/2009

Encore un grand film signé Michael Curtiz. Cette fois-ci, le maître s'attaque au gangstérisme avec un succès incroyable. Le film, signé en 1938, est d'une modernité ahurrissante, porté par un duo d'acteurs exceptionnels, Humphrey Bogart et James Cagney.Trois étoiles néanmoins à cause de cette fin stupide très certainement imposée par les studios. Pour le reste, rien à redire !!

BlindTheseus

Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 2 563 critiques

2,5Moyen
• Publiée le 22/09/2009

classique.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top