Mon AlloCiné
En quatrième vitesse
note moyenne
3,8
309 notes dont 46 critiques
22% (10 critiques)
30% (14 critiques)
20% (9 critiques)
15% (7 critiques)
11% (5 critiques)
2% (1 critique)
Votre avis sur En quatrième vitesse ?

46 critiques spectateurs

florentbalme

Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 516 critiques

2,0
Publiée le 03/03/2011
Un film qui a les défauts de ses qualités. Aldrich voulait rendre l'intrigue labyrinthique pour dérouter le spectateur, et il n'y arrive que trop bien : ce méli-mélo policier sans queue ni tête est tellement incompréhensible qu'il en devient vite lassant et inintéressant. Il en est de même de Mike Hammer, qui diffère du héros classique des films noirs ; le réalisateur américain en a fait un détective privé pathétique, antipathique, et même sadique sur les bords. Et au lieu de femmes fatales, les personnages féminins de l'intrigue tiennent plutôt de faire-valoir plats et inutiles. Impossible alors de s'identifier ou de s'attacher à quelque chose de concret, ce qui fait qu'on attend impatiemment la fin qui réserve pourtant la seule véritable bonne idée du script avec cette mystérieuse boîte. Entretemps, de nombreux "rebondissements" auront rendu le tout encore plus bordélique, d'autant plus qu'Aldrich ne s'embarrasse pas une seconde d'explications visant à éclaircir le spectateur ; de ce fait, les multiples protagonistes sont tous plus inutiles les uns que les autres, comme Christina Bailey, dont la présence demeure singulièrement inconnue. A oublier.
Espace-Critique.fr

Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 244 critiques

3,5
Publiée le 29/07/2018
J’ai du mal avec le film noir et ses intrigues obscures qui me laissent à la traîne, mais je comprends tout à fait que celui-ci puisse être considéré comme un chef-d’œuvre. Pour moi, il ne va pas jusqu’à transcender le genre, mais il esquisse dans sa dernière partie un virage quasi-fantastique qui m’a fasciné, surtout pour un film de cette époque. La mise en scène est magnifique et on voit passer ici et là une bonne partie des ingrédients dont se servira David Lynch dans ses films et séries. Je reste donc un peu réservé à cause des codes du film noir, mais c’est clairement une oeuvre majeure et influente.
vinetodelveccio

Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 797 critiques

3,5
Publiée le 25/04/2014
Un film élégant et assez bluffant sur le plan de la mise en scène mais qui pêche par une écriture confuse et un scénario bancal. Aldrich réalise ici un film d'une grande audace qui multiplie les plans vertigineux, les coupes malines et un montage énergique. Le cinéaste fournit des plans sublimes et utilise l'espace comme personne, en jouant notamment avec les escaliers. Le hors-champ est omniprésent et superbement utilisé pour maintenir une tension et un suspense assez délicieux. Malheureusement, l'histoire n'est pas au rendez-vous. Les personnages secondaires sont assez insignifiants, l'intrigue n'avance pas et reste assez floue et le tout reste donc assez confus et vain. Dommage.
Estonius

Suivre son activité 190 abonnés Lire ses 3 017 critiques

1,5
Publiée le 21/05/2014
Ça commence très bien et puis plus ça avance plus ça pédale dans la semoule. Non seulement le scénario est tellement déroutant qu'il en devient incompréhensible, et inintéressant, mais l'acteur principal ne provoque aucune empathie, certains personnages secondaires sont débiles (à tel point qu'on se demande parfois si on n'est pas en pleine parodie) et le final est grotesque. Oui, mais diront les formalistes, la beauté du style, les cadrages et blablabla…. Certes, on ne va pas dire le contraire la réalisation est innovante, mais depuis quand la forme serait-elle une fin en soi ? Depuis quand la beauté formelle serait capable de masquer l'indigence du propos ? De ce pétard mouillé on ne retiendra que l'introduction, une scène de filature amusante (à défaut d'être angoissante) et la beauté sulfureuse de Maxine Cooper dans le rôle de Velda
bellini

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 97 critiques

1,0
Publiée le 25/03/2009
très beau début, belle image noir et blanc, beau suspens...mais un acteur principal qui a abusé du dopage, un scénario totalement incompréhensible et une fin type "grand guignol": un secret, dans la boite de Pandore....il y a la bombe atomique....Chuuuut...
Bardon de Kater

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 67 critiques

0,5
Publiée le 22/05/2014
Si Aldrich eut été cuisinier, nous aurions eu un plat magistralement présenté avant de s'apercevoir en le goûtant qu'il était insipide et indigeste.
mazou31

Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 833 critiques

1,5
Publiée le 11/03/2017
Film noir à l’intrigue compliquée et surtout sans cohérence ni grand suspense. Quoi qu’en disent les exégètes, je ne reconnais rien d’un film d’Aldrich. Si les cadrages et le travail sur les noirs et blancs sont remarquables, on ne trouve rien de plus à part une action trépidante mais qui ne captive pas. Les acteurs sont désespérément mauvais et les actrices ne sont que des faire-valoir bien fades. Mike Hammer n’a rien du héros des romans éponymes et a même en l’occurrence la même présence qu’un frigo américain. Michel Galabru ou Jean Lefèvre auraient aussi bien fait l’affaire ! Un mauvais voire le pire des films du réalisateur. Heureusement qu’il s’est rattrapé dans quelques très bons westerns et d’autres polars.
Tumtumtree

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 340 critiques

2,5
Publiée le 25/09/2016
Quel ennui ! On m'avait annoncé un chef-d’œuvre du film noir, c'est juste un nanars de série B, dont le mauvais scénario est effroyablement mal joué par des comédiens de seconde zone. L'histoire est idiote, tout comme les dialogues. Quelques petits effets de mise en scène, mais ça ne sauve rien...
dixieland75

Suivre son activité Lire ses 5 critiques

2,5
Publiée le 26/06/2014
J'ai été très déçu par ce film qui s'il débute sur un vrai suspens, s'achève de la manière la plus ridicule qui soit (même en le replaçant dans son époque). Ajouter à cela un scénario totalement incompréhensible et un acteur, Ralph Meeker vraiment pas à la hauteur du personnage crée par Mickey Spillane.
Maitre Kurosawa

Suivre son activité 177 abonnés Lire ses 1 243 critiques

3,0
Publiée le 27/05/2014
Après une première demi-heure proche de la banalité, le suspense très énigmatique de Robert Aldrich démarre véritablement. Avec ces plongées étouffantes sur les personnages, la révélation progressive du méchant et la réflexion sur le caractère ambigu du personnage principal, anti-héros sadique et immortel, "Kiss me deadly" se démarque ainsi de la plupart des films noirs de l'époque. Il est cependant dommage que le film hésite sans cesse entre une focalisation pleine sur l'enquête et un portrait détaillé de Mike Hammer (joué par un excellent Ralph Meeker). Aussi, le final, aussi surprenant et impressionnant qu'il puisse être laisse quelque peu perplexe. Aldrich s'enflamme (jeu de mots facile) avec une dimension quasi mythologique apportée au récit, pas très convaincante car en totale rupture avec ce qui précède et fait ressortir la prétention mal placée du cinéaste. Un film dont l'ambition montre ses limites mais qui reste intéressant grâce à ses idées de mise en scène novatrices et souvent bien exécutées.
Aaronson

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 24 critiques

2,5
Publiée le 04/11/2009
Robert Aldrich fait partie de ces cinéastes qui en leur temps ont, citons maintes critiques, « fait voler en éclats » des genres rois de Hollywood (thriller, western, film de guerre) par des œuvres audacieuses sinon révolutionnaires. Fortement emprunt de ce ton sarcastique si cher à l'auteur des Douze Salopards, En Quatrième Vitesse est considéré comme l'un des sommets du film noir... mais n'aurait-il pas moins bien vieilli que nombre de ses légendaires prédécesseurs ? Ses excès et son baroquisme en font tout du moins un métrage aussi décousu que magistral, aussi irritant que fascinant. On pourra au bout du compte lui préférer Attaque, Vera Cruz ou même Le Grand Couteau, trois indéniables réussites qui semblent mieux supporter le poids des ans.
zada231

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 10 critiques

1,0
Publiée le 08/09/2007
Bien que la mise en scène soit excellente, les effets spéciaux sont mal faits et le scénario est un peu trop raccourci. Dommage car le reste du film est soigné.
rogerwaters

Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 1 016 critiques

5,0
Publiée le 06/12/2015
Chef d’œuvre incontestable de Robert Aldrich, En quatrième vitesse n’a pourtant eu qu’un écho limité à sa sortie, sauf en France où la critique a mis en évidence les qualités plastiques du film. En écho au style d’Orson Welles, Aldrich sublime chaque plan grâce à une photographie en noir et blanc absolument magnifique de précision. On peut regretter que la mise en route du long-métrage soit un peu lente, avec une intrigue qui traîne un peu des pieds durant la première demi-heure. Mais peu à peu, le script se fait plus mystérieux et intrigant, nous entraînant dans une histoire qui flirte de plus en plus avec le fantastique jusqu’à la révélation ultime qui glace littéralement les sangs. Toujours aussi efficace, le cinéaste signe quelques scènes vraiment marquantes, parfois encore très violentes de nos jours. Quant à son finale apocalyptique et terriblement pessimiste, cela restera comme l’une des meilleures idées de scénario de tous les temps (ce n’était pas présent dans le roman d’origine, beaucoup plus classique). Les acteurs, bien que de série B, parviennent à interpréter avec suffisamment de talent leur partition. Un bijou à ne rater sous aucun prétexte.
bobmorane63

Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 1 338 critiques

5,0
Publiée le 24/06/2014
Je connaissais Robert Aldrich le cinéaste comme celui qui a inspiré le Western spaghetti avec "Vera Cruz", "Bronco Apache" et "El Perdido" puis le metteur en scène qui réalisa "Les douze salopards", pilier du genre film de guerre, avec "En quatrième vitesse", le nom du héros doit surement dire quelque chose pour ceux qui regardaient les séries télévisées dans les années 90, il s'appelle Mick Hammer !! Le héros, détective privé, prend une auto-stoppeuse dans sa décapotable, celle-ci s'est échappé d'un asile de fous par la police et révèle des informations personnelles sur un complot contre elle avant de mourir dans un accident, Hammer sort indemne mais il mène l'enquète qui lui amènera sur plusieurs pistes et ou il aura des tueurs à sa poursuite. J'avoue m'ètre un peu perdu dans l'intrigue (la fin est une surprise) mais je me suis régalé. Ca commence par un style Alfred Hitchcock et après il y a tout les ingrédients du film noir, des pistes, des assassins qu'on ne voit que par reflets (bien souvent filmé sur les pas de talons de chaussures) et puis un héros décomplexé qui boit beaucoup mais très futé. Il y a de jolies femmes et voitures dans ce film (rire). Robert Aldrich confirmait ses grands talents de metteur en scène dans plusieurs genres. Ralph Meeker est excellent en Mick Hammer. Un long métrage à ne pas manquer.
Raw Moon Show

Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 800 critiques

4,5
Publiée le 07/05/2014
Un film resté célèbre pour la façon radicale qu'il a de faire exploser, mine de rien, tous les codes du film noir. Tout y commence comme dans un vrai polar avant de s'achever dans la forme la plus libre et subjective d'un cinéma quasi impressionniste.... Kiss Me Deadly est d'ailleurs à juste titre décrit comme un long cauchemar ponctué de fulgurances, dans lequel Mike Hammer prend en stop une jeune femme qui, avant de mourir, lui confie le début d'un secret... Au terme de nombreuses péripéties, Mike Hammer retrouve une clé avalée par l'auto-stoppeuse, clé qui s'avère ouvrir un coffre dont l'ouverture provoque une explosion. Ainsi l'on revisite le mythe de la boîte de Pandore que David Lynch exploitera dans Mulholland Drive sous la forme d'une boîte bleue. Kiss me deadly est une référence centrale de son cinéma à n'en point douter à la façon qu'Aldrich a de faire évoluer sa narration comme le solo d'un musicien de jazz tutoyant les étoiles.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top