Mon AlloCiné
    Fripouillards et cie
    note moyenne
    2,8
    34 notes dont 8 critiques
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    13% (1 critique)
    75% (6 critiques)
    13% (1 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Fripouillards et cie ?

    8 critiques spectateurs

    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 573 abonnés Lire ses 4 143 critiques

    2,0
    Publiée le 7 juillet 2012
    Ca savait longtemps que j'avais pas regardé un film avec Louis de Funès dont je suis pourtant très fan, et voila c'est fait et ça fait d'autant plus plaisir qu'il est totalement à son affaire dans un rôle de conseiller fiscal pas très honnête. Mais le scénario, plutôt prévisible mais bon on s'attend pas à un chef d'oeuvre, laisse plus la part belle aux comédiens Toto et Aldo Fabrizi. Le film se suit sans déplaisir mais par contre on peut trouver que Toto cabotine trop dans certaines scènes ce qui a tendance parfois à énerver mais si on arrive à faire abstraction de cela on passe un bon moment sans prétention.
    Prad12
    Prad12

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 210 critiques

    3,5
    Publiée le 14 septembre 2015
    Un étonnant film méconnu où pourtant De Funès livre une très belle prestation et aussi bien sûr Totò et Fabrizi. Une histoire de contrôle fiscal avec un conseiller bancal qui n'est pas sans rappeler l'excellent "Signes extérieurs de richesse".... pas inoubliable mais de très bons moments de plaisir à voir ces trois immenses comédiens.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 205 abonnés Lire ses 2 111 critiques

    2,5
    Publiée le 16 août 2012
    Quand il franchit les Alpes en 1959 pour aller donner la réplique à Toto et à Aldo Fabrizi, De Funès n’a plus que quelques années à attendre avant d’accéder au vedettariat. Cela fait plus de 14 ans qu’il enchaîne les seconds rôles où, bien que sa présence soit remarquée et appréciée il n’arrive pas à franchir la marche qui le mènerait au premier plan. Sa prestation aux côtés de Gabin et Bourvil dans « La Traversée de Paris » a certes donné un coup de pouce à sa carrière mais son génie comique n’a pas encore rencontré le réalisateur qui saura le mettre en évidence. Nous sommes à l’époque des coproductions franco-italiennes et comme d’autres , de Funès accepte d’aller servir de faire valoir dans une bouffonnerie sauce spaghetti. Il s’agit pour lui de s’immiscer au sein du duo de comiques qui a ravi les années 50. Steno est un habitué du genre mais Toto s’il demeure une grosse vedette commence à être bousculé par la génération des Gassman, Sordi et Manfredi qui va tout renverser sur son passage. Force est de constater que notre Louis national a bien du mal à exister auprès de Toto qui gesticule autant que lui dans une comédie certes sympathique mais un peu poussive qui surexploite une situation de départ basée sur l’éternelle crainte du percepteur dont on sait qu’elle est grande dans un pays où l’économie souterraine est quasiment officielle. Fufu a besoin d’occuper tout l’espace pour donner la pleine mesure de son talent qui nécessite en outre moult gros plans sur son visage tordu par les tics pour apparaître au grand jour. Hors face aux deux monstres sacrés que sont Toto et Fabrizzi il ne faut pas s’attendre à ce que Steno leur complice habituel prenne un soin particulier pour faire briller l’acteur français qui est là comme valeur d’appoint et non comme vedette à titrer. La sauce entre les trois acteurs a donc un peu de mal à monter ce qui nuit à la fluidité du récit et à l’enchaînement des gags, ce qui est quand même dommage pour une comédie. Heureusement Toto et Fabrizi se connaissent bien et parviennent à donner le change dans les scènes plus intimistes où ils excellent. On sent clairement à plusieurs reprises que De Funés est mal à l’aise mais heureusement pour lui les années suivantes vont récompenser les quelques vingt ans de vache enragée passés à ronger son frein. On peut sans doute trouver là l’explication au mauvais caractère dont faisait preuve De Funès une fois devenu le numéro un du box-office. A le voir dans ce film on se dit que son talent si particulier demandait chaussure à son pied et que sans l’intuition d’un Jean Girault ou d’un Jacques Vilfrid le petit homme serait peut-être rester à quai. A noter enfin que le cinéaste français, Jacques Monnet s'est grandement inspiré en l'actualisant du film de Steno pour sa comédie "Signe extérieurs de richesse" ou Jean-Pierre Marielle jouait le comptable véreux en charge des affaires du vétérinaire interprété par Claude Brasseur.
    Serge Riaboukine
    Serge Riaboukine

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 943 critiques

    2,5
    Publiée le 24 juillet 2009
    Puisqu'il n'y a encore aucune critique... Vu en version française. Rien de bien exceptionnel, on a pourtant droit à Louis De Funès et Toto très en forme. Aldo Fabrizi est également très bien dans les bottes du contrôleur fiscal. Mais voilà, le soucis est bel et bien la "rencontre" de ces gaillards que sont L. De Funès et Toto. En français, on perd tout le comique de Toto (ou presque car la version française, le doublage, est bien réalisé) et inversement... De plus, entendre De Funès doubler De Funès, c'est assez cocasse ! Mais il n'en demeure pas moins un sympathique film, une comédie légère d'un autre temps que l'on finirait par regretter !
    Samuel  S.
    Samuel S.

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 499 critiques

    1,5
    Publiée le 23 novembre 2012
    Une comédie qui se laisse regarder mais qui a vachement vieilli....
    caro18
    caro18

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 2 022 critiques

    2,0
    Publiée le 22 septembre 2015
    Quelques sourires mais sans plus, De Funès n'est pas encore au sommet de son art.
    Alexia V.
    Alexia V.

    Suivre son activité 4 abonnés

    2,5
    Publiée le 26 janvier 2018
    Une comédie sympathique dans l’ensemble, à quelques points près. Le scénario est plutôt bien cependant certaines scènes qui auraient pu être amusantes sont, je trouve,mal exploitées( premier exemple me venant en tête : la scène de l’hôpital dans Laquelle Totò tente d’amadouer l’inspecteur en essayant de lui positionner sa jambe le mieux possible). De plus, je n’ai pas vraiment ris mis à part au moment de la chasse lorsque de Funès secoue les lapins dans tout les sens pour faire signe à son client ou encore lorsque la télévision et le réfrigérateur sont livrés à la mauvaise adresse suite à une erreur du conseiller financier. Une histoire d’amour prévisible entre la fille de l’inspecteur des impôts et le fils du gérant du magasin qui apporte un petit plus à l’histoire .Bref, un film qui se laisse regarder .
    NeoLain
    NeoLain

    Suivre son activité 183 abonnés Lire ses 4 365 critiques

    2,0
    Publiée le 24 mars 2011
    Très bonne comédie ou Fufu joue un conseiller comptable, Fripouillards et compagnie ne manque pas de bonne tranche de rigolade accompagner d'un casting avec Toto qui me rapelle quelque peu Peter Sellers mais à l'italienne, puis l'acteur Aldo Fabrizi en contrôleur fiscal. Un film dont je trouve qu'on en parle très peu et il serait bon de ne pas trop le dénigrer.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top