Mon AlloCiné
    La Mauvaise éducation
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "La Mauvaise éducation" et de son tournage !

    Ouverture du Festival de Cannes!

    La Mauvaise éducation est présenté hors compétition, en ouverture du Festival de Cannes de 2004, premier film espagnol à avoir cet honneur.

    Genèse d'un projet

    La parole à Pedro Almodovar:"Je devais faire "La Mauvaise éducation", je devais me l'enlever de la tête avant que ça tourne à l'obsession. J'avais remanié le scénario pendant plus de dix ans, et ça pouvait continuer comme ça dix ans de plus. Vu la quantité de combinaisons possibles, la trame de "La Mauvaise éducation" ne pouvait finir de s'écrire qu'une fois le film tourné, monté et mixé.

    Souvenirs de jeunesse

    "La Mauvaise éducation est un film très intime" précise Almodovar; "mais pas exactement autobiographique, je veux dire que je ne raconte pas ma vie au collège ni ce que j'ai appris pendant les premières années de la "movida", bien que ce soit les deux périodes durant lesquelles se déroule l'intrigue (en 1964 et en 1980, avec une incursion en 1977). Il est certain que mes souvenirs ont été importants au moment de l'écriture du scénario, puisque j'ai vécu dans les lieux et les époques où se passe l'intrigue."

    Une rupture avec le passé

    Le Franquisme a marqué l'Espagne de son empreinte pendant près de quarante années (1939-1975). A sa chute, à la mort de Franco, un formidable élan de liberté a alors balayé le pays tout entier. Almodovar se souvient: "Le film ne prétend pas (...) être une réflexion sur la "movida" madrilène du début des années 80, bien qu'une grande partie se passe dans le Madrid de cette époque. Ce qui m'intéresse dans ce moment historique est l'ivresse de liberté que vivait l'Espagne, en opposition à l'obscurantisme et à la répression des années 60. Le début des années 80 est, pour cette raison, le cadre idéal pour que les protagonistes, devenus adultes, soient maîtres de leur destin, de leur corps et de leurs désirs."

    Une collaboration fructueuse

    13 ans après Attache-moi !, Almodovar à de nouveau fait appel au directeur de la photographie José Luis Alcaine, tandis qu' Alberto Iglesias collabore pour la cinquième fois avec le réalisateur.

    Le casting

    Pour le personnage d'Enrique Goded, Almodovar a demandé à l'acteur Fele Martinez de maigrir et s'entraîner pendant cinq mois, et modifier le registre de sa voix, en baissant sa tessiture. L'acteur Javier Camara, alias Paquito, lui donne la réplique. Les deux acteurs ont déjà tourné ensemble, sous la direction d'Almodovar dans Parle avec elle.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Once Upon a Time… in Hollywood (2019)
    • La Vie scolaire (2018)
    • Deux moi (2018)
    • Ça : Chapitre 2 (2019)
    • C'est quoi cette mamie?! (2019)
    • Wedding Nightmare (2019)
    • Inséparables (2018)
    • Le Roi Lion (2019)
    • Roubaix, une lumière (2019)
    • La Chute du président (2019)
    • Une fille facile (2019)
    • Ad Astra (2019)
    • Good Boys (2019)
    • Fast & Furious : Hobbs & Shaw (2019)
    • Scary Stories (2019)
    • Fête de famille (2019)
    • Fourmi (2018)
    • Les Hirondelles de Kaboul (2019)
    • Parasite (2019)
    • Frankie (2019)
    Back to Top