Notez des films
Mon AlloCiné
    Japanese Story
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Japanese Story" et de son tournage !

    Présenté à Cannes

    Japanese story a été présenté en Sélection Officielle au Festival de Cannes, dans la section Un Certain Regard, en 2003.

    Australian story

    Japanese story est le deuxième long-métrage de l'australienne Sue Brooks, qui avait déjà réalisé Road to Nhill en 1997. Pour son second long-métrage, elle s'est entourée de la même équipe, la productrice Sue Maslin et la scénariste Alison Tilson. Toutes trois ont créé la maison de production Gecko films. L'actrice Lynette Curran est au générique des deux films.

    La genèse du projet

    Dans un café de Melbourne, Sharon Connolly, de la maison de production Film Australia, tente de convaincre la scénariste Alison Tilson de s'intéresser au projet. Tilson, qui, au départ, n'était pas enthousiaste, se souvient : "Alors qu'on allait se séparer, Sharon me dit : "C'est dommage que tu ne veuilles pas l'écrire parce que je viens d'avoir le flash d'un Japonais qui conduit tout seul à travers le désert. Imagine un peu - on se demanderait pourquoi il est là, et ce qu'il fait." J'ai été tellement frappée par cette image formidable que j'ai immédiatement changé d'avis !"

    En surface

    La productrice évoque un thème central du film : "Pour moi, les surfaces étaient une idée-clef. La profession de Sandy, géologue, est étroitement liée à son histoire personnelle. Sa vie tout en "surfaces" apparentes. Lors de cette aventure dans ce paysage extrême, elle ne se contente plus de voir les choses mais commence à les regarder vraiment. Et c'est intéressant que cela lui arrive au milieu du Pilbara, réputé pour la richesse de ses profondeurs".

    Récompensé en Australie

    Japanese story a reçu pas moins de 8 récompenses lors de la remise annuelle des Australian Film Institute Awards en 2003, entre autres dans les catégories Meilleur film, Meilleure actrice et Meilleur scénario.

    Sandy vue par Toni Collette

    L'actrice donne son point de vue sur le comportement du personnage qu'elle interprète : "Au début Sandy trouve Hiromitsu très antipathique. Mais je crois que c'est une histoire de "miroir" : on rencontre une personne et quelque chose en elle nous déplaît, sans que l'on se rende compte que ce "quelque chose "renvoie à soi. Ce serait trop bouleversant, alors ça reste niché dans l'inconscient."

    Destination Pilbara

    Le film a été tourné dans le Pilbara, région australienne très isolée, dont certaines zones sont parmi les plus chaudes de la Terre. C'est également l'une des plus anciennes régions du monde, puisqu'elle est apparue il y a 2,5 milliards d'années. On a conduit des milliers de kilomètres", explique la productrice Sue Maslin. " En effet, on ne pouvait tourner qu'à des endroits disposant d'une infrastructure capable de soutenir notre cirque ambulant de soixante acteurs et membres d'équipe. L'obtention des permis a aussi été complexe (...) Comme nous travaillions avec la communauté aborigène, (nous) considérions que cette terre leur appartenait et que leur autorisation était donc primordiale."

    Mère et fille

    La mère de Sandy est interprétée par Lynette Curran, qui jouait déjà aux côtés de Toni Collette dans The Boys de Rowan Woods en 1998.

    Bonne mine

    L'héroïne de Japanese story est géologue, et une partie du tournage s'est déroulée dans une des grandes mines de minerai de fer, de la société BHP. "(...) je crois qu'ils étaient plutôt stupéfaits quand trois femmes d'âge moyen sont arrivées un jour et ont dt : on voudrait tourner un long-métrage dans votre mine (...) La sûreté a été une des questions primordiales, parce que c'est une mine en exploitation. Des millions de dollars sont traités toutes les heures, et il n'était pas question qu'on entrave cette production. Mais on a fini par y entrer avec notre équipe et BHP a même organisé une explosion spectaculaire pendant notre séjour", souligne Sue Maslin.

    4X4 X3

    Trois véhicules ont été nécesaires pour représenter à l'écran le 4X4 dans lequel se déroule une grande partie du film.

    Montage

    Le montage du film a été fait par Jill Bilcock, monteuse des films d'un autre célèbre réalisateur australien, Baz Luhrmann, notamment Moulin Rouge en 2001.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Tenet (2020)
    • Les Nouveaux mutants (2020)
    • Effacer l’historique (2020)
    • Antoinette dans les Cévennes (2020)
    • Police (2020)
    • Petit Pays (2019)
    • Le Bonheur des uns... (2020)
    • La Daronne (2020)
    • Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait (2020)
    • Enorme (2019)
    • Antebellum (2020)
    • Les Apparences (2019)
    • Mignonnes (2019)
    • Belle-Fille (2020)
    • Enragé (2020)
    • Dans un jardin qu'on dirait éternel (2018)
    • Éléonore (2020)
    • J’irai mourir dans les Carpates (2020)
    • Boutchou (2019)
    • Greenland - Le dernier refuge (2020)
    Back to Top