Mon AlloCiné
Sweetie
Séances
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Sweetie" et de son tournage !

Sweetie, personnage proche de chacun

Pour Jane Campion, ce qui arrive au personnage de Sweetie pourrait arriver à chacun d'entre nous. Lors d'un entretien accordé à la revue Positif, la cinéaste déclarait : "Ce que j'aime dans Sweetie, c'est tout le potentiel qu'il y a en elle et la façon dont tout s'écroule soudain. Cela nous arrive à tous. Un jour, nous explorons ce que nous pourrons être, ce jour s'enfuit et c'est trop tard. C'est un personnage poignant et sans espoir."

Coup d'essai pour Jane Campion...

Sweetie est le premier long métrage de Jane Campion. D'abord prédestinée à la peinture et la sculpture, l'Australienne devient après ce long métrage l'une des femmes cinéastes les plus estimées et influentes du septième art. La Leçon de piano (grâce auquel elle est devenue la première réalisatrice à remporter la Palme d'Or) et Holy Smoke sont parmi ses films les plus marquants.

...et coup de maître à Cannes

Sweetie a été présenté en compétition officielle lors du Festival de Cannes 1989. La cinéaste Jane Campion possède un rapport très privilégié avec la manifestation cannoise. Son court métrage Peau a en effet remporté la Palme d'Or de la catégorie en 1986, avant que La Leçon de piano ne décroche la Palme d'Or de la compétition officielle en 1993.

"Pour ma sœur"

Jane Campion a dédié son film à sa sœur. Dans le générique, la dédicace est mise en avant puisqu’elle vient directement après le nom de la réalisatrice.

Un style singulier

Jane Campion a cherché à rendre ce drame esthétiquement différent. Les objets les plus ordinaires deviennent étranges, comme le tapis à fleurs ou la statuette de cheval en porcelaine cassée. Les acteurs ont été incités à adopter un débit de parole plus lent que la normale, pour avoir l'air presque engourdi.

L'ancrage d'un thème récurrent

Sweetie inaugure la présence d’un thème omniprésent dans l’œuvre de Jane Campion, celui de la psychologie féminine. Ses différents travaux se centrent souvent sur une femme qui voit sa vie bouleversée, le plus souvent par un homme fort. Ici, Kay rencontre Louis, qui change sa vie pour le mieux, avant d'être confrontée au retour de Dawn, surnommée Sweetie. S'ensuit une confusion émotionnelle pour Kay, qui est partagée entre l'amour et la haine envers sa soeur.

Collaboration avec Sally Bongers

Le style de Jane Campion est influencé par sa directrice de la photographie, Sally Bongers, avec laquelle elle a travaillé sur de nombreux courts-métrages. Bongers a pour habitude de créer des différences d’échelle entre les personnages. Cela s’illustre par exemple dans la scène de la baignade où Kay, Louis et la mère se baignent tous dans le lac, mais chacun à une distance différente de la caméra. Les deux femmes avaient déjà travaillé ensemble sur les courts-métrages Peel et Histoire de jeune fille.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Gardiens de la Galaxie 2 (2017)
  • Life - Origine Inconnue (2017)
  • Jour J (2017)
  • Braquage à l'ancienne (2017)
  • Fast & Furious 8 (2017)
  • Sous le même toit (2016)
  • Aurore (2016)
  • Baby Boss (2017)
  • La Double vie de Véronique (1991)
  • Django (2016)
  • Cessez-le-feu (2016)
  • Gold (2016)
  • Le Procès du siècle (2016)
  • La Belle et la Bête (2017)
  • Mes vies de chien (2017)
  • À bras ouverts (2016)
  • Split (2017)
  • La 9ème vie de Louis Drax (2015)
  • Ghost In The Shell (2017)
  • Lion (2016)
Back to Top