Mon Allociné
Un mari de trop
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Note moyenne 2,3 17 titres de presse
  • Le Parisien
  • Ouest France
  • Elle
  • Télé 7 Jours
  • aVoir-aLire.com
  • Chronic'art.com
  • Première
  • Le Monde
  • Ciné Live
  • Paris Match
  • Les Inrockuptibles
  • MCinéma.com
  • Studio Magazine
  • Positif
  • Télérama
  • TéléCinéObs
  • Brazil

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de Allociné, de 1 à 5 étoiles.

17 critiques presse

Le Parisien

par Hubert Lizé

Cette bluette contemporaine se déguste agréablement. Les ficelles du scénario se révèlent assez rigolotes. Le charme des héros fait oublier le caractère stéréotypé des situations.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Ouest France

par La Rédaction

Une comédie romantique à l'envers sur un canevas déjà utilisé. Mais qui ne voudrait pas passer la bague au doigt d'Uma Thurman?

Elle

par Héléna Villotvitch

Comme il y a du glamour, de jolies robes et des gags pas très finauds mais efficaces, on a tendance à marcher.

La critique complète est disponible sur le site Elle

Télé 7 Jours

par Julien Barcilon

Beau casting, scénario sympa, la Grosse Pomme pour décor... Que demander de plus ? De l'humour et un soupçon d'imprévu.

La critique complète est disponible sur le site Télé 7 Jours

aVoir-aLire.com

par Frédéric Mignard

Le rêve romantique tout-en-boîte, destiné à ces dames en mal d'amouuuurrrr, nous est recraché de A à Z, mais tout est tellement charmant qu'on se prête encore au jeu.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Chronic'art.com

par Pascale Bodet

Un Mari de trop est une comédie romantique américaine de série, bien écrite, bien jouée, bien réalisée, une eau de rose nommée " Rêve d'équilibre " mais qui ne fait pas tellement rêver.

La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

Première

par Eve Gimenez

Griffin Dunne, l'acteur de "After Hours", signe une comédie romantique à l'eau de rose niaise et acidulée porté par le couple Uma Thurman / Jeffrey Dean Morgan.

La critique complète est disponible sur le site Première

Le Monde

par Jean-Luc Douin

Cette [comédie] se laisse déguster avec le sourire en dépit d'un démarrage catastrophique et des limites d'une Uma Thurman plus à l'aise chez Quentin Tarantino que dans la fantaisie.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Ciné Live

par Véronique Trouillet

Voir sur le site www.cinelive.com

La critique complète est disponible sur le site Ciné Live

Paris Match

par Christine Haas

Desservis par un scénario aux rebondissements stéréotypés, les comédiens s'enfoncent dans une performance forcée.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Les Inrockuptibles

par Vincent Ostria

Une oeuvre presque rétro, largement dépassée à la télévision (...) et au cinéma.

MCinéma.com

par Olivier Pélisson

La joliesse où rien ne dépasse gagne la partie, et les bulles du champagne ont disparu en route.

Studio Magazine

par Thierry Cheze

Voir le site www.studiomag.com

La critique complète est disponible sur le site Studio Magazine

Positif

par Eithne O'neill

Uma Thurman paraît stupide et hystérique.

La critique complète est disponible sur le site Positif

Télérama

par Jérémie Couston

La dernière meringue de Griffin Dunne, plus lisse et plus prévisible que jamais, aurait tendance à nous filer des boutons.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

TéléCinéObs

par Xavier Leherpeur

Uma Thurman déploie des tonnes de grimaces et de cabotinage (...) face à laquelle résiste seule la prestation virile et charismatique de Jeffrey Dean Morgan. Insuffisant pour sauver l'entreprise du naufrage.

Brazil

par Véronique Kientzy

[le film] n'apporte aucune nouveauté. Un film de trop ?

La critique complète est disponible sur le site Brazil
Les meilleurs films de tous les temps