Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Satreelex The Iron Ladies
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Satreelex The Iron Ladies" et de son tournage !

La véritable histoire

Le récit de The Iron ladies se fonde sur une histoire authentique et fort étonnante qui a pour cadre la Thaïlande des années 90. En 1996, une équipe très atypique s'inscrit dans les championnat national thaïlandais. La particularité de cette équipe est d'être composée majoritairement de gays, de travestis et de transexuels. Tout ceci pourrait n'être simplement qu'anecdotique. Mais voilà les résultats de cette formation hétéroclite vont s'avérer suffisamment impressionnants pour que tout le pays s'intéresse aux exploits de ces sportifs pas comme les autres.

Une séquelle et une préquelle dans un même film

Après le succès commercial et critique de Satreelex - the iron ladies, l'équipe du film ne pouvait pas s'arrêter en si bon chemin. Une suite a donc vu le jour. Elle relate à la fois l'histoire des personnages avant qu'ils se rencontrent et aussi après que l'équipe se soit scindée. Comme on pouvait s'y attendre, le succès ne s'est pas fait attendre. Sorti en mars 2003 sur plus de cent écrans thaïlandais (un record), ce deuxième opus a réussi un démarrage fulgurant avec 37 millions de bahts lors de son premier week-end d'exploitation soit presque 17 millions de plus que le premier numéro.

Un raz de marée en Thaïlande

Pour son premier film, Yongyooth Thongkonthun a réussi un bien joli coup puisque Satreelex - the iron ladies est devenu le plus gros succès du box office thaïlandais de l'année 2000 devant des blockbusters comme M: I - 2, X-Men ou bien Tigre et dragon. Un joli exploit qui arrive malheureusement très rarement en Asie du Sud Est. Il a totalisé au jour d'aujourd'hui plus de 100 millions de bahts (1.8 millions d'euros) ce qui en fait le quatrième plus grand succès de tous les temps pour un film thaïlandais.

Une reconnaissance internationale

La popularité de Satreelex - the iron ladies dépasse de loin les frontières de la Thaïlande. Présenté en 2000 et 2001 dans de nombreux festivals internationaux, le film a souvent reçu un accueil chaleureux de la part du public comme en témoigne les prix du public décernés au Festival International du Film Gay et Lesbien de San Francisco, au Festival International Gay et Lesbien de New York ou encore le prix des lecteurs du Siegessaüle, un magazine allemand gay, lors du Festival International du Film de Berlin 2001.

Les Femmes d'Acier à la conquête de l'Amérique

Satreelex - the iron ladies est le tout premier film thaïlandais à avoir eu les honneurs d'une sortie dans les salles américaines. Grâce à la société de distribution Strand Releasing qui s'est spécialisée essentiellement autour de la diffusion de films gays et lesbiens, The Satreelex Ladies a été projeté jusque dans 5 salles en même temps en septembre et en octobre 2001.
Afin de célébrer cet évènement et de mieux connaître les spécificités du marché américain, une délégation de 55 membres du Département de promotion des Exportations du TAT (Tourism Authority of Thailand) et du Bureau du Film Thaïlandais sous l'égide du gouvernement thaïlandais et en particulier de son vice-premier ministre Pongpol Adirekson se sont d'ailleurs rendus du 28 mai au 2 juin 2001 à Hollywood.

Le piratage en Thaïlande

Malgré son énorme succès au box-office, Satreelex - the iron ladies a souffert des ventes de VCD pirates. Les producteurs du film estime que le manque à gagner pour The Iron Ladies a été de 697 000 dollars.
Malheureusement, la campagne massive de lutte contre la diffusion de VCD ou CD pirates, qui est à l'origine de la bonne santé actuelle du cinéma thaïlandais, n'a été mise en place qu'en 2001, soit un an après la sortie du film dans le pays. Les recettes de Bangrajan, Ong-bak ou bien sûr The Iron Ladies 2 bien supérieures à celles du premier The Iron Ladies montrent que les efforts consentis par toute l'industrie cinématographique et vidéo thaïlandaise commencent à porter leurs fruits.

Un cinéma thaïlandais en plein boom

L'an 2000 avec notamment Satreelex - the iron ladies a marqué le début d'une période faste pour le cinéma thaïlandais. Outre les très remarqués Les Larmes du Tigre Noir Blissfully yours, des oeuvres de plus en plus nombreux et variés sont aujourd'hui produits en Thaïlande. En 2003, on annonce même un nombre record d'une soixantaine de films produits. Jusqu'à présent, mis à part le deuxième opus de The Satreelex Ladies c'est le film de muay thai survolté Ong-bak qui a su le plus tirer son épingle du jeu. Une sortie en France est d'ailleurs annoncée pour le deuxième semestre 2004.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Aladdin (2019)
  • John Wick Parabellum (2019)
  • Once Upon a Time… in Hollywood (2019)
  • Les Plus belles années d'une vie (2019)
  • Godzilla II Roi des Monstres (2019)
  • Sibyl (2018)
  • Douleur et gloire (2019)
  • Le Jeune Ahmed (2019)
  • Pokémon Détective Pikachu (2019)
  • Nous Finirons Ensemble (2018)
  • La Belle époque (2019)
  • The Dead Don't Die (2019)
  • Avengers: Endgame (2019)
  • X-Men : Dark Phoenix (2019)
  • Les Crevettes pailletées (2019)
  • Personal Shopper (2016)
  • La Voix du pardon (2018)
  • Séduis-moi si tu peux ! (2019)
  • Une part d'ombre (2018)
  • Rocketman (2019)
Back to Top