Mon AlloCiné
Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street" et de son tournage !

Golden Globes 2008 : 2 récompenses

Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street a été récompensé de deux prix (Meilleure comédie ou comédie musicale / Meilleur acteur dans une comédie ou une comédie musicale pour Johnny Depp) lors de la conférence de presse (qui tenait lieu de cérémonie) des Golden Globes 2008.

Sixième collaboration !

Sweeney Todd marque la sixième collaboration entre Tim Burton et Johnny Depp. Edward aux mains d'argent fut, en 1990, la première. Burton et Depp ont ensuite travaillé ensemble à l'occasion de Ed Wood (1994), Sleepy Hollow (1999), Charlie et la chocolaterie (2005) et Les Noces funèbres (2005).

L'adaptation d'une comédie musicale

Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street est adapté de la comédie musicale éponyme créée par Stephen Sondheim en 1979, d'après la pièce originelle datant du milieu du 19e siècle et écrite par Harold Prince. Le spectacle, jamais monté en France, a remporté un succès triomphal sur les planches américaines et britanniques.

Histoire d'une légende...

La légende de Sweeney Todd appartient à la culture populaire. Personnage de fiction popularisé par le récit de Thomas Peckett Prest intitulé The string of pearls : A Romance, il est un barbier londonien du début du XIXe qui tranchait la gorge de ses clients et se débarrassait de leurs cadavres avec la complicité de sa maîtresse.

...souvent contée

L'histoire de ce barbier sanglant a inspiré l'écriture de nombreux romans. Charles Dickens lui-même a repris certains éléments pour ses Contes des deux villes. On compte, outre la comédie musicale de Stephen Sondheim, quelques transpositions au cinéma ou à la télévision. Pour le cinéma, un film réalisé en 1936 avec Tod Slaughter dans le rôle titre. Sweeney Todd a également eu l'honneur de quelques téléfilms : l'un a été réalisé par John Schlesinger en 1998 avec Ben Kingsley dans la peau du barbier; plus récemment, en 2006, un téléfilm a été diffusé par la BBC, mis en scène par David Moore. Sweeney Todd y est incarné par Ray Winstone.

En 2001, dans le Var...

Le premier contact de Johnny Depp avec l'histoire de Sweeney Todd date de 2001, lorsque Tim Burton fit irruption dans sa maison du Var, dans le Sud de la France, avec une cassette comprenant l'enregistrement original de Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street. Dès cette période, le cinéaste proposa à son fidèle complice de refléchir à une collaboration autour de cette histoire atypique. Le projet Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street était né...

Burton adoubé par l'auteur

Le personnage et l'histoire de Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street font partie de la culture populaire britannique. Stephen Sondheim en a tiré une comédie musicale au succès retentissant. Longtemps, l'auteur a refusé transposition de son oeuvre au cinéma. Satisfait par les intentions de Tim Burton, Sondheim a cédé, conservant malgré tout son droit de véto par rapport au choix de casting. Helena Bonham Carter a ainsi été personnellement auditionnée par Sondheim avant que celui-ci n'accorde définitivement à Burton la liberté de s'approprier l'univers de son oeuvre.

Les retrouvailles de Tim et Johnny

Tim Burton évoque ses retrouvailles avec Johnny Depp, fidèle parmi les fidèles, sur ce projet pour le moins atypique : "À chaque film, Johnny et moi tentons de nous renouveler. Un musical représentait pour nous deux une expérience inédite, une occasion de dépasser nos limites, de ne pas nous enfermer dans une quelconque routine."

Quand Johnny Depp se met à la chanson...

Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street marque la première expérience chantée de Johnny Depp à l'écran (il s'était fait doubler dans le Cry-Baby de John Waters). Même s'il s'agit d'une première sur grand écran, Johnny Depp n'est pas novice au niveau musical puisqu'il officia, dans les années 80, comme guitariste dans un groupe de punk, bien avant qu'il ne devienne une star de cinéma.

Sweeney selon Johnny...

Pour l'acteur Johnny Depp, le diabolique barbier Sweeney Todd est "un personnage très noir, mais c'est aussi un être hypersensible qui a vécu de terribles épreuves et subi un très lourd préjudice. Le sort s'est tellement acharné sur cet homme qu'il n'est plus tout à fait lui-même. Il vit au ralenti, dans un décalage permanent, il a toujours un train de retard. On l'a arraché à une vie parfaite, à un monde idéal, on l'a plongé en enfer pendant quinze ans, et il n'en est ressorti que pour pouvoir éliminer ses ennemis."

Quand Jack Sparrow s'entraîne à chanter !

Pour s'entraîner au chant en vue d'incarner le diabolique Sweeney Todd, Johnny Depp a du aménager son emploi du temps. C'est ainsi qu'il écoutait les partitions de Stephen Sondheim durant la fin du tournage de Pirates des Caraïbes, jusqu'au bout du monde, et plus précisément durant les deux heures de trajet qui le séparaient quotidiennement du plateau.

Un musical d'horreur ? Non : un film d'horreur en musique !

Le scénariste John Logan ose une définition de Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street : "Sweeney Todd était un musical d'horreur. Il est devenu un film d'horreur en musique, un drame psychologique fascinant, doublé d'une merveilleuse comédie d'humour noir, un hommage au Grand Guignol et surtout un pur divertissement où le génie de Stephen Sondheim et celui de Tim Burton se sont rejoints pour créer quelque chose d'unique : le monde de Sweeney Todd..."

Les contrastes de Sweeney : noirceur, intensité, amour...

Stephen Sondheim, créateur de la omédie musicale dont est inspiré Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street, évoque cette histoire pas comme les autres d'un barbier sanguinaire : "La légende de Sweeney Todd nous fascine depuis un siècle et demi par sa noirceur et son intensité. Cette histoire de revanche aux accents de tragédie classique nous montre un homme qui finit par se détruire lui-même en cherchant à se venger." Et le producteur Walter Parkes de poursuivre : "L'oeuvre de Stephen Sondheim possède l'une des plus belles partitions des cinquante dernières années, mais ce n'est pas son seul mérite. Elle s'est imposée comme un classique en ne parlant pas seulement de violences, mais aussi d'amour c'est-à-dire en mariant intimement les pulsions humaines les plus brutales et les plus tendres. C'est de ce contraste qu'elle tire sa force étonnante."

Conseils aux puristes

Tim Burton, le réalisateur de Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street et Stephen Sondheim, le créateur de la comédie musicale dont est inspiré le film, ne manquent pas de prévenir les fans de l'oeuvre d'origine. Le premier explique qu'"il y a toujours un souci du côté des puristes, qui pourraient nous blâmer d'avoir coupé certains numéros et de n'avoir pas simplement dupliqué le show. J'ai essayé d'être aussi pur que possible, mais j'ignore comment ils réagiront." Quant au second, il invite "les fans de l'original à oublier leurs souvenirs à l'entrée du cinéma, car, contrairement à bien des adaptations, ce film est une tentative radicale de transformation d'un show. Ce n'est pas le filmage d'un spectacle, c'est un film basé sur un show."

Un orchestre pour Sweeney

La musique de Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street fut enregistrée en quatre jours aux Air studios de Londres avec un orchestre de 64 musiciens – le plus important jamais réuni pour jouer la partition de Stephen Sondheim.

Un Tim Burton enthousiaste

Le réalisateur Tim Burton découvrit le spectacle de Stephen Sondheim à Londres, alors qu'il n'était qu'étudiant. Il raconte : "Je ne connaissais pas Stephen Sondheim, je ne suis pas un grand fan de comédies musicales, mais j'ai adoré ce show, avec sa musique somptueuse et son imagerie inspirée des vieux films d'horreur." Dès lors, Burton n'allait plus songer qu'à adapter cette pièce pour le grand écran. Et de raconter sa complicité avec Stephen Sondheim pour l'adaptation de sa pièce : "C'est un sacré personnage, supérieurement intelligent, passionné, génial... Mais ce que je respecte le plus en lui, c'est d'avoir compris que Sweeney Todd n'était plus un spectacle, mais un film et de nous avoir poussés à l'aborder comme tel."

Références

Pour Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street, Tim Burton cite de nombreuses références parmi lesquelles le cinéma d'horreur de la moitié du 20e siècle, celui de la Hammer, avec des comédiens comme Boris Karloff, Lon Chaney ou encore Peter Lorre. Autre référence citée par le cinéaste : une star du théâtre répondant au nom de... Guignol !

Une inconnue pour le rôle de Johanna

Pour le rôle de Johanna, Anne Hathaway (Le Diable s'habille en Prada) a été initialement choisie. Tim Burton souhaitait néanmoins une actrice inconnue pour tenir ce rôle et a finalement jeté son dévolu sur la jeune irlandaise Jayne Wisener. Il s'agit de sa première apparition au cinéma.

Burton / Bonham Carter : à la ville comme à l'écran

Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street voit à nouveau Tim Burton diriger sa compagne à la ville Helena Bonham Carter. Il s'agit de la cinquième collaboration du couple, qui a déjà travaillé sur La Planète des singes (2001), Big Fish (2003), Les Noces funèbres de Tim Burton (2005) et Charlie et la chocolaterie (id.).

Chansons et boulangerie

Helena Bonham Carter s'est préparée à son rôle non seulement par d'intensives leçons de chants mais aussi par des cours de... boulangerie !

Madame Lovett très courtisée

Le rôle de Madame Lovett, incarné dans le film par Helena Bonham Carter, était convoité notamment par Annette Bening et Toni Collette. Cyndi Lauper et Emma Thompson ont également été envisagées pour jouer le personnage.

Borat apprend à manier le rasoir

Pour se préparer au rôle d'Adolpho Pirelli, Sacha Baron Cohen (Borat) a engagé en tant que consultant son barbier personnel ! C'est donc ce dernier qui lui a apprit à manier le rasoir.

L'école buissonnière de Johnny Depp

Au cours du premier mois de tournage du film, Tim Burton a dû composer avec l'absence imprévue, pour quelques jours, de Johnny Depp : l'acteur a en effet du partir au chevet de sa fille Lily-Rose, malade et hospitalisée. Pendant ce temps, Burton s'est donc concentré sur le tournage des quelques scènes du film dans lesquelles Johnny Depp n'apparaît pas.

Christopher Lee se retire

Christopher Lee, l'un des fidèles de l'univers de Tim Burton (Sleepy Hollow, Charlie et la chocolaterie, Les Noces funèbres), devait initialement jouer l'un des fantômes du film. Finalement, après divers remaniements du scénario, l'acteur à décidé de se retirer du projet.

Tout le monde aime Sweeney Todd...

Avant d'être pris en main par Tim Burton, le projet d'une réadaptation de la comédie musicale de Stephen Sondheim fut un temps porté par Alan Parker (Evita) dans les années 80, mais aussi par Sam Mendes (American beauty) au début des années 90. Russell Crowe était alors pressenti pour incarner le sanguinaire barbier.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Casse-noisette et les quatre royaumes (2018)
  • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
  • Pupille (2018)
  • L'Empereur de Paris (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Les Veuves (2018)
  • Le Grinch (2018)
  • Leto (2018)
  • Robin des Bois (2018)
  • Spider-Man : New Generation (2018)
  • L'Exorcisme de Hannah Grace (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Mauvaises herbes (2017)
  • A Star Is Born (2018)
  • Lola et ses frères (2017)
  • Ma mère est folle (2018)
  • Under The Silver Lake (2018)
  • Rémi sans famille (2018)
Back to Top