Mon AlloCiné
    Old Boy
    note moyenne
    4,2
    18623 notes dont 1184 critiques
    53% (630 critiques)
    28% (331 critiques)
    7% (77 critiques)
    6% (73 critiques)
    3% (38 critiques)
    3% (35 critiques)
    Votre avis sur Old Boy ?

    1184 critiques spectateurs

    sword-man
    sword-man

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 970 critiques

    4,5
    Publiée le 6 décembre 2011
    On retrouve tout ce qui fait le succès du cinéma asiatique depuis une dizaine d'années dans "Old boy". Une narration et une mise en scène complètement libre dans le ton très noir et dans les sujets tabou, des personnages sombres et complexes . "Old boy" m'a bien bien plus séduit que "Thirst" du même réalisateur, malgré quelques longueurs. Par contre la fin... un coup de poing.
    vivien-b
    vivien-b

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 183 critiques

    5,0
    Publiée le 28 janvier 2014
    Si aujourd'hui le thriller coréen s'est imposé comme le rival principal déjà en terme de succès critique, mais maintenant en terme de notoriété, et ce malgré le fait que ceux-ci (les thrillers coréens) ne sont pas souvent réservé au grand public (et pour une raison bien différente que pour tous les films gores américain (ou espagnol (ou autrichien (enfin vous aurez compris...))), à rajouter au fait que la production américaine, qui même si elle peine à redorer aux thrillers l'ardeur qu'on pouvait voir dans certains des plus grands classiques des années 90 (qui fut de toute façon et officiellement (du moins, selon moi) l'âge d'or des thrillers), bénificiaient pourtant d'une protection de ce niveau-là, c'est en partie, que dis-je ? c'est tout simplement grâce à Park-Chan Wook avec son éléctro-choc Old Boy. En effet, même avant de voir le film, on pouvait déjà fixer dans la fin de la première moitié des années 2000 (Old Boy est sorti en 2004 (d'ailleurs dans la même année sorti l'excellentissime, l'énorme Memories Of Murder, dont l'enquête balançant une certaine critique des premiers pas de l'"étude" des serials-killers est aussi à placer dans le mécanisme)) le moment où un déclencheur, entre-parenthèse Old Boy, a fait que de plus en plus de films coréens sont sortis sur le marché (A Bitter sweet life, The Chaser, ou encore les récents et très remarqué The Murderer et I saw the Devil...etc.). Le film, pour enfin vraiment en parler, est le deuxième volet de la trilogie de la vengeance réalisé par Park Chan-Wook, génie coréen qui avait donné avec cette trilogie de la vengeance au film de... Vengeance ce que Peter Jackson avait donné au nanard gore avec sa trilogie du mauvais goût (avant de continuer autant vous rassurer que les deux trilogies n'ont absolument rien à voir entre elles...) suit l'histoire de Oh-Dae-Soo, jeune homme séquestré pendant 15 ans avant d'être subitement relâché dans la nature, qui sera mis au défi par son agresseur de deviner la raison de son emprisonnement avant 3 jours, la force du scénario et la force du film en général provient de son twist final littéralement boulversant, malgré le fait qu'il soit quelque peu prévisible à certains moments du film, mais aussi et surtout au niveau de la réalisation : moments de bravoure cinématographique très nombreux (le plan-séquence sur le combat au marteau à 1 contre 30 dans un long couloir étant l'un des plus beaux exemple (et qui le sera aussi au niveau de l'intensité, un point sur lequel je reviendrait plus tard), ainsi qu'une utilisation excellente des flashback renforçant une mise en scène excellente... Bref, tout ce qui touche le scénario a été tellement soigné qu'il est impossible de lâcher une seconde le film, et ce malgré le portrait peu reluisant et violent de la nature humaine qu'il dresse. En effet, Old Boy, traite d'une vengeance totalement amoral, tellement, que, pour ne pas trop en dévoiler, même la vengeance ayant été accomplie, le vengeur ne sera... Pas totalement satisfait (pour encore une fois ne pas trop en dévoiler...). Ainsi, le côté le plus violent qu'on peut trouver à Old Boy, qui s'affiche alors après ce twist qui le fait entrer dans la tragédie quasi-Shakespearienne, ce n'est ni visuellement, ni verbalement, mais psychologiquement. Mais si Old Boy se différencie de la plupart des tragédies, à part pour son affiche de Thriller, c'est bien pour l'intensité souvent incroyable de certaines scènes, surtout vers la fin, tout de même adoucie par une bande-son absolument grandiose dans tout les sens du terme. Pour en venir finalement aux acteurs, on ne peut qu'encore plus les apprécier leurs impressionnante prestations, surtout pour le compte de Choi Min-Sik (jouant Oh Dae-Soo (et qui fut d'ailleurs repris par Park Chan-Wook dans l'ultime épisode de la trilogie (le troisième (je suis une vraie mine d'informations utiles)) quand on connaît la vigueur psychologique du drame. Reste un humour, un petit humour quelques fois, mais qui ne ternit en rien la baffe spectaculaire que l'on se prend en regardant le film. Finalement l'apogée de Old Boy se trouve dans un deuxième visionnage, dans lequel les émotions sont encore plus uniques, les sensations encore plus fortes, le drame encore plus insondable, le scénario encore meilleur, mais surtout la claque encore plus grande... Conclusion : veritable choc cinématographique, se faisant il est à déconseiller à toutes âmes sensibles, comme toutes les autres et nombreux chefs d'oeuvre coréens qui suivirent mais qui n'acquirent jamais un tel degré d'intensité que Old Boy, qui mérite alors tous les bons qualicatifs, et ce grâce à un soin méticuleux apporté au scénario comme aux personnage, à la distribution excellente du film autant qu'à la tragédie du film, Park Chan-Wook ayant évoqué dans ce deuxième chef d'oeuvre de la trilogie de la vengeance le côté amoral de celle-ci. Un grand moment à ne pas mettre entre toutes les mains (encore une fois....)...
    boscopax
    boscopax

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    5,0
    Publiée le 29 octobre 2007
    Dernier volet de la trilogie de la vengeance vue par Park Chan-Wook, Old Boy représente l'absolue perfection du cinéma asiatique avec des films comme Memories of Murder ou The Host. Une interprétation au millimètre, un scenar qui tioent la route et une bande son digne d'un très gros budget hollywoodien. Du bonheur, des moments insoutenables et un souvenir intarissable. Le cinéma asiatique mérite toujours autant d'être découvert ou redécouvert.
    Mephiless s.
    Mephiless s.

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 14 critiques

    5,0
    Publiée le 10 avril 2015
    Old Boy est un grand film qui a marqué le monde entier, tellement il est marquant et maîtrisée. l'idée de vengeance est certes classique et banale, mais le film est riche en rebondissements et le twist final est magistral. Choi Min-sik est hypnotisant tellement son jeu crève l'écran, on ne peut que saluer sa prestation vraiment remarquable. Chan-wook Park crée une mise en scène originale et époustouflante, avec des scènes mémorables et magnifiques, le travelling avec Oh Dae-Soo qui se bat avec son marteau est impressionnant. Soulignons aussi la bo magnifique qui est aussi un des nombreux points forts du film. Du grand art
    Travis-Black
    Travis-Black

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 122 critiques

    4,0
    Publiée le 8 avril 2012
    Un superbe Ovni venu de la Corée du Sud,avec Min-sik Choi qui est super dans ce film,il égale la prestation de grands acteur américain,une histoire incroyable dans un univers fantastique dirigé de main mettre par Park Chan-Wook qui a un style barré et magnifique avec des décors qui renvoie presque toujours à la cellule de Dae-Soo.Dans ce film,la vengeance est abordé philosophiquement avec génie,la B.O est magnifique même si des fois elle est à coté de la plaque.On voit que les coréens sont très fort dans le sujet de la vengeance.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 16 septembre 2017
    Un film original, brutal et inventif avec une mise en scène époustouflante, un très brillant scénario, des acteurs excellents, une réalisation maîtrisée, des plans superbement composés, une histoire tragique et bouleversante, une intrigue aussi géniale que déroutante, un montage nerveux et des décors parfois surréalistes.
    NiERONiMO
    NiERONiMO

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 317 critiques

    5,0
    Publiée le 21 décembre 2011
    Old Boy est le second volet d’une trilogie basée sur la vengeance, orchestrée par le cinéaste sud-coréen Park Chan-wook. Ce titre jouissant d’une certaine réputation, auréolé de critiques élogieuses, j’ai ainsi fini par mettre la main dessus … après visionnage, il parait fondamental de souligner que le Grand Prix obtenu à Cannes en 2004 est amplement justifié : ce long-métrage est une perle comme les (sud) coréens savent seuls nous les pondre ; naturellement, ce genre de réalisation diffère en de nombreux points des productions occidentales, conduisant le spectateur à être immergé dans un récit arborant certaines bizarreries au premier regard. Pourtant dans la forme cet Old Boy est d’une grande qualité, la réalisation soulignant avec brio son ambiance sombre et malsaine au possible, tandis que son grand point fort, j’ai nommé l’intrigue, captive tout du long le spectateur. De ce fait l’histoire au préalable jugée simple accroche aisément, bien qu’au final les interrogations inhérentes au déroulement du récit, et les pistes concernées, nous conduisent à être aussi perdu que ne l’est Oh Dae-Soo. En ce sens alors que l’on pense avoir d’abord affaire à une simple vengeance "brute" (dirons-nous) , le film s’attache pourtant à éconduire petit à petit le spectateur, manipulé comme l’est notre protagoniste principal ; la tension ambiante ne décroit donc aucunement, tandis que la violence visuelle affiché par ce long-métrage sans concession nous happe encore plus dans cette histoire bouleversante … Car si le fait d’être quelque peu perdu face aux mystérieuses motivations de Lee Woo-Jin, entrainant par moment une sorte de lassitude, le twist final lui fait plus que tenir ses promesses : les rebondissements savamment distillés, surtout à travers des révélations en tout points choquantes, parachève magistralement le véritable fond de Old Boy : la vengeance surprenante au-delà cette vengeance brute. Cette même scène est d’autant plus incroyable de par le drame sans nom qui se joue … touchant profondément le spectateur. Le résultat laisse donc pantois, tandis que la conclusion de ce film au combien peu conventionnel laisse subsister ce fort sentiment de malaise. En conclusion Old Boy est une œuvre à part, mais en tout point louable, bien que son aspect atypique et sa violence physique comme psychologique pourront peut-être rebuter … mais à défaut d’être un film "dérangeant", son intrigue, sa réalisation visuelle comme sonore et la qualité des interprétations font en tout point de lui un chef d’œuvre du cinéma sud-coréen.
    blacktide
    blacktide

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 714 critiques

    3,5
    Publiée le 27 août 2013
    Je suis tomber sur ce film par hasard mais j'ai été agréablement surpris. L'acteur principal est fantastique dans cette histoire très intéressante et prenante de bout en bout. La mise en scène est superbe, de même que la réalisation qui est assez "spécial". Je ne suis pas souvent friand des films coréens ou japonais, j'ai souvent du mal à accrocher avec ce genre de film mais Old Boy ne m'a pas fait du tout cet effet là car j'ai vraiment bien accroché à mon avis grâce à l'histoire prenante: un homme enfermé pendant 15 ans dans une chambre pour aucunes raisons et qui sort de celle-ci 15 ans plus tard... Park Chan Wook est vraiment un bon réalisateur mais surtout un bon auteur, ce film a permis de le faire connaître au monde entier notamment au festival de cannes où il a remporté le grand prix. Au final, Old Boy a une idée de base bien exploitée, une excellente histoire et un excellent acteur mais quelques scènes quand même dérangent ce qui ne gênent pas trop le bon déroulement de ce film qui m'a quand même séduit. Vivement le remake signé Spike Lee!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Nick La Main Chaude !
    Nick La Main Chaude !

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 281 critiques

    4,0
    Publiée le 12 avril 2012
    Film adoubé par Quentin Tarantino à l’époque où il était président du jury du Festival de Cannes, ayant même reçu le Grand Prix du Jury, ce long-métrage, second opus d’un tryptique sur la vengeance précédant " Sympathy for Mr. Vengeance " et suivant " Lady Vengeance " (tous deux signés par le même réalisateur), reste un véritable coup de poing à la fois dans les rétines et dans les esprits. Tout commence lorsqu’un homme appelé Oh Dae-Su se retrouve enfermé seul et sans explication dans ce qui s’apparente à une chambre d’hôtel, avec pour seule distraction une télévision. Et c’est au cours de son enfermement, que le réalisateur prend le temps de nous montrer par son soin apporté à la mise en scène, que le spectateur découvre le cheminement psychologique du personnage principal et sa motivation première. C’est par la télévision qu’il apprendra qu’il se retrouve accusé du meurtre de sa femme. Pendant de longues années, il va peu à peu subir une profonde métamorphose psychologique. Libéré au bout de quinze ans (le temps étant une notion importante pour le récit), il va chercher à se venger du responsable de son incarcération et à trouver une explication, à comprendre le pourquoi du comment, tout comme le spectateur qui n’a que le point de vue de ce personnage pour seul point de repère. Désormais, il est voué à ne plus jamais être le même homme, à être un « monstre » vivant et ressentant les choses davantage comme une bête que comme un homme. Tout en colère contenue, renfermé et bouffé par la frustration (sexuelle notamment) qui l’aide à subir les coups de ses adversaires tout comme elle lui permet de les renvoyer, la poursuite de sa quête l’amène à rencontrer une jeune femme avec qui il noue une relation amoureuse. L’une des scènes en rapport avec cette idylle apporte un peu de légèreté à l’oeuvre, notamment le passage où tous les deux se retrouvent dans une chambre d’hôtel (qui sert cette fois-ci de « lieu de bonheur »). Cette légèreté apparaît de temps à autres mais le film reste globalement centré sur une histoire sombre, où la violence et le sadisme sont inévitables car présents dans le cœur du personnage principal qui les a subit, les fait subir en retour et restent présents dans les actes de ses ennemis. Les coups font mal car ils sont projetés avec la rage, mais reste dérisoire face à ce qui semble une gigantesque machination dans laquelle Oh Dae-Su reste piégé, cherchant à prendre les rênes. Et lorsqu’il pense les avoir pris, il se retrouve désarçonné par un adversaire ayant prévu plusieurs coups d’avance. Finalement, la liberté d’action ne veut pas forcément dire être réellement libre. La cruauté et le sadisme sont liés à une émotion qui en temps normal serait peut-être censée être quelque chose de plus positif, à savoir l’amour, mais qui reste tout aussi destructrice si ce n’est plus. La scène finale montrant un Oh Dae-Su pathétique soumis à un adversaire mélancolique mais restant le maître peut résumer ce qui s’est joué entre eux deux durant le film. On remarque un travail révélant une puissance visuelle indéniable, tant dans la photo que dans la façon de cadrer certaines scènes. Les exemples sont nombreux, comme le moment où Oh-Dae Su affronte seul et avec une hargne incroyable une horde d’ennemis à l’aide de son marteau. Le lyrisme et l’onirisme qui agrémente parfois le récit et les personnages rajoutent à la fois une ambiance poétique ou aggrave les enjeux dramatiques mis en exergue, lors de twists qui se révèlent redoutables, aussi bien en tant que piliers de l’histoire que comme conséquences pour les personnages. D’une cruauté et paradoxalement d’une humanité car nous rappelant à quel point les émotions peuvent être brutales, que cela soit par les images ou le propos, " Old Boy " reste un moment de cinéma à la fois magnifique, brutal et viscéral.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 9 janvier 2018
    Un excellent drame original, brutal et inventif avec une mise en scène époustouflante, un très brillant scénario, des acteurs excellents, une réalisation maîtrisée, des plans superbement composés, une histoire tragique et bouleversante, une intrigue aussi géniale que déroutante, un montage nerveux et des décors parfois surréalistes.
    goldfish
    goldfish

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 79 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Deuxième volet de la trilogie sur la vengeance de Park Chan Wook, Old Boy est certainement son film le plus démesuré, le plus prenant, le plus violent dans ses propos. Un homme, qui certes, n'est pas parfait, est enfermé sans raisons apparentes, pendant 15 ans par un malfrat dont il ne sait rien. S'ensuit un un jeu du chat et de la souris machiavélique entre la victime et son bourreau. On le saura plus tard, ils ont beaucoup de choses de commun, dont notamment le thème complexe et fort intéressant de la vengeance, désir humain violent qui passe outre la justice harmonieuse. Tel un personnage de tragédie grecque, l'acteur Choi Min sink interprète un homme en perdition, tel un fauve avide de pulsion meurtrière, qui tout au long du film mène l'enquête jusqu'à l'odieuse vérité qui le mènera vainement à la reconnaissance tant espérée. Comme Oedipe, il inflige et s'inflige de nombreux sévices pour retrouver sa dignité d'humain. Mais y arrivera-t'il? Face à un cruel dénouement qui peut en choquer certains, le personnage s'exprime dans toute sa démesure et appelle le spectateur à l'horreur puis à la pitié. Comme pour une tragédie. Dotés d'une mise en scène influencée par Fincher et d'un découpage technique proche de la bd, Old Boy est une tragédie moderne, sombre et poisseuse, avec des scènes d'anthologie (formidable plan séquence d'un combat d'un homme invincible!) et parfois très violentes (la scène du poulpe ou de l'arrachage de dent). Pourtant, ce ne sont pas les images qui choquent le plus, mais son propos et sa morale très pessimiste. Un film qui aurait mérité la palme d'or en 2004.
    clac
    clac

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 71 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    old boy, ou comment s'en prendre plein les yeux. réalisation, acteurs, musique, tout est nikel. Park Chan-wook nous livre un film magnifique, avec quelques effets "tarantinesques" dans sa réalisation; la musique nous reste dans la tête un moment après la fin du film; et choi min sik... il ne joue pas Oh dae-su, il est. à voir, re-voir, et re-re-voir.
    Attigus R. Rosh
    Attigus R. Rosh

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 78 critiques

    4,5
    Publiée le 27 avril 2019
    Oldboy est un film pour le moins marquant. La principale force du film réside dans son intrigue. Et quelle bonne idée ! Un pauvre hère se retrouve kidnappé et enfermé pendant 15 ans sans savoir pourquoi et à sa libération doit savoir qui l'a enlevé et pour quelle raison. Dès le début, on est en empathie complète avec ce personnage complètement dépourvu face à la situation qu'il vit. Sa transformation, morale comme physique, de businessman un peu lourdeau en puissance vengeresse, est très réussie. Et le moins qu'on puisse dire c'est que la révélation finale et à la hauteur des attentes que l'on se fait tout au long du film. Les thématiques de ce film sont très glauques spoiler: (inceste, meurtre, suicide) . spoiler: La fin est assez perturbante sur le plan moral (on ne sait pas trop penser à la place du personnage principal). Seul petit bémol, certains éléments comme le trip avec les fourmis ou l'ingestion d'un poulpe sont un peu trop psychédéliques pour moi. La bande originale est plutôt cool, sa nervosité colle bien avec l'esprit de vengeance qui habite le personnage principal tout le long du film. Les scènes d'action sont très réussis et ne nuisent pas au caractère thriller du film. Les scènes de torture et de violence très explicites et assez dérangeante spoiler: (j'ai eu beaucoup de mal à regarder certaines d'entre elles, notamment celle où le héros se coupe la langue) . Les acteurs sont extrêmement convaincants. Une sacrée claque.
    Anthony Raucy
    Anthony Raucy

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 13 critiques

    5,0
    Publiée le 17 février 2011
    Ce noumène de grâce et de puissance est le plus grand chef d'oeuvre asiatique jamais vu de mes yeux. Park Chan Wook n'est pas un Boy Scoot des séries B !!! Mourir sans avoir vu ce film ce n'est pas mourir la tête haute.
    titiro
    titiro

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 1 001 critiques

    5,0
    Publiée le 9 octobre 2006
    Quel choc!!!!! Voilà un film dont on ne ressort pas indemne. Plusieurs jours après l'avoir vu (et même plusieurs mois) Old Boy nous hante encore. Choi Min Sik est incroyable. Son énorme charisme donne une profondeur a son personnage qui n'est pas étranger à l'impact du film. La mise en scène brillante et le scénario diabolique superbement ficelé nous plonge dans un univers sombre et terriblement captivant. On reste scotché au siège de bout en bout. Un film mémorable qui ne laisse pas indifférent, où les scènes d'anthologies s'enchaînent à un rythme soutenu. Parler de chef-d'oeuvre pour ce film? ça n'est sûrement pas exagérer.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top