Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Music Box
note moyenne
3,6
363 notes dont 43 critiques
37% (16 critiques)
40% (17 critiques)
14% (6 critiques)
7% (3 critiques)
2% (1 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Music Box ?

43 critiques spectateurs

Akamaru
Akamaru

Suivre son activité 528 abonnés Lire ses 4 333 critiques

3,0
Costa-Gavras a véritablement un talent pur pour conter des histoires politiques véridiques et incroyables."Music Box" fait incontestablement partie de ses meilleurs films.Il crée un excellent suspense psychologique dans ce film de procès rigoureux.Jessica Lange,avocate talentueuse,y défend son père,Armin Mueller-Stahl,accusé d'être un criminel de guerre.Sans en dévoiler trop sur ce récit passionnant,on le soupçonne d'avoir été nazi durant la 2ème guerre mondiale,d'avoir participé à l'exterminatiion des juifs et tziganes.Les témoins se bousculent à la barre,aux discours éloquents.A t-il réellement commis ces atrocités? La réponse n'est pas ce qu'il y a de plus important.Costa-Gavras s'attarde plutôt sur le devoir essentiel de mémoire,les conflits intérieurs et les doutes d'une fille.Connaît-on ses proches si bien que ça? Le mal intégral peut-il subvenir derrière un visage innocent? L'holocauste sera pour toujours un acte innomable.On y apprend aussi les liens de la CIA avec les ex-nazis pour combattre le communisme...Au gré de scènes révélatrices,"Music Box" suit les pas de Ann Talbot,qui ne peut croire à l'invraisemblable,qui défend son père avec conviction.Jessica Lange,écorchée vive,y trouve son meilleur rôle,et l'on regrette sa sous-explotation chez les cinéastes.Un témoignage essentiel.
TTNOUGAT
TTNOUGAT

Suivre son activité 167 abonnés Lire ses 2 470 critiques

4,0
Quand on me demande de citer un beau film qui doit tout à son héroîne;c'est celui-ci qui me vient à l'esprit. Jessica Lange ,femelle magnifiquement érotique dans "le facteur sonne toujours 2 fois" de Bob rafelson (1981)est ici d'une tendresse infinie.Elle donne toute sa profondeur à cette histoire ,indigne du genre humain, que heureusement chacun d'entre-nous connait aujourdh'hui. Elle magnifie son sublime personnage sans jamais en faire trop,elle ne tire jamais partie de son exceptionnelle plastique pour nous fixer le regard.Tout au contraire ,c'est uniquement son talent de commédienne qui s'exprime et quand presque à la fin du film elle serre son pére dans ses bras,on ne peut qu'admirer.
Caine78
Caine78

Suivre son activité 730 abonnés Lire ses 7 320 critiques

5,0
Un des grands films de Costa-Gavras. Cette histoire d'une avocate, défendant son père pour des crimes de guerre dont elle est sure qu'il est innocent est poignante de bout en bout, avec une enqu^ete aussi forte que passionnante. L'ambiguité et le doute nous prennent durant tout le film, jusqu'a la révélation finale, bouleversante. JessicaLange et Armin Mueller Stahl sont magnifiques. Un chef-d'oeuvre!
willydemon
willydemon

Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 1 524 critiques

3,5
Un sujet difficile, même pour le cinéaste "politique" qu'est Costa-Gavras. Il s'en tire très bien et Jessica Lange aussi, malheureusement la partie tribunal ralenti beaucoup l'histoire et nous sors un peu du film. Un beau film néanmoins.
lilybelle91
lilybelle91

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 912 critiques

4,0
Un superbe drame, fort et poignant, tourné sous la forme d'un suspense Hitchcockien ! Une grande réussite...
Laurent H
Laurent H

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 1 016 critiques

4,0
Il faut bien sur aimer les films de parloir. Le film est superbe, on découvre le père petit à petit . a voir
AMCHI
AMCHI

Suivre son activité 194 abonnés Lire ses 5 603 critiques

4,0
Une oeuvre magistrale et forte de Costa-Gavras sur un sujet brûlant, remarquable interprétation. On est comme Jessica Lange jusqu'au bout on doute sur la culpabilité de son père.
polofrfr
polofrfr

Suivre son activité Lire ses 11 critiques

5,0
Excellent film de bout en bout, sur tous les plans, revu 17 ans après : j'aime beaucoup ce genre de 'cas' et le déroulement de toute la chronique judiciaire, très bien creusé et progressif, avec de remarquables acteurs.
Frédéric  B.
Frédéric B.

Suivre son activité Lire ses 72 critiques

1,5
Bon thème, mais très décevant. La culpabilité de ce grand-père "ordinaire" ne fait plus aucun doute dès le début du film. Sa fille avocate elle-même a l'air de n'avoir pas plus de doute que ça vu la mollesse avec laquelle elle défend son père. Au final, ce n'est qu'une histoire de mauvais faux-semblants de personnages qui se mentent à eux-mêmes et qui d'ailleurs le dissimulent très mal (le mauvais jeu des acteurs n'aide pas). C'est lassant à suivre.
Ghighi19
Ghighi19

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 517 critiques

5,0
Un grand Costa Gavras !!!! Dans la lignée du magnifique Z ce réalisateur nous replonge dans les horreurs de seconde guerre Mondiale avec cette histoire de famille prise dans la tourmente d accusations atroces de crimes contre l Humanité. Porté par des comédiens investis avec une intense Jessica Lange . Un film important qui marquera ceux qui le verront .
Benjamin A
Benjamin A

Suivre son activité 317 abonnés Lire ses 1 899 critiques

4,0
Déjà ancré depuis quelque temps aux États-Unis, Costa-Gavras continue d'aborder le fascisme après La Main droit du Diable avec Music Box, où il met en scène le procès d'un bon père de famille réfugié hongrois aux USA accusé d'avoir été membre d'une section spéciale nazie durant la Seconde Guerre mondiale. Assez vite, Costa-Gavras rentre dans le contexte de l'oeuvre et dévoile l'accusation qui plane sur le père, réfutant d'avoir été un criminel de guerre et mettant en avant qu'il a toujours été un citoyen modèle américain, comme peut en témoigner sa fille, une brillante avocate qui va le défendre. Peu à peu, le metteur en scène de Missing jette un regard troublant sur cet homme, laissant planer un soupçon de doute sur son véritable passé, ce qui se ressent pleinement sur l'ambiance de l'oeuvre, où, plus le procès avance, plus il accentue cette ambiguïté. Costa-Gavras se montre assez sobre derrière la caméra, et surtout d'une grande justesse où il fait preuve d'intelligence dans le traitement de ces thématiques plutôt compliquées. Il met en avant un homme face à son passé, mais aussi sa famille et son entourage, où les doutes et la confiance vont plus ou moins se mêler. Il ne tombe jamais dans un quelconque excès ou manichéisme mais rend son oeuvre pertinente, en plus d'être passionnante, tout en jetant une petite pique envers la "terre d'accueil" qu'était les USA, prête à accepter l'aide de n'importe qui surtout pour lutter contre le communisme. Là où Music Box est aussi remarquable, c'est qu'il met en scène avant tout un portrait de femme, une avocate sûre d'elle malgré les accusations lourdes et difficiles, faisant ressortir toute la réflexion mais aussi l'émotion des protagonistes, et d'elle en particulier malgré quelques légères maladresses dans le final. Face à ce passé, dans tous les cas, difficile à assumer, Costa-Gavras trouve toujours le bon équilibre entre les différents thèmes et personnages abordés. Il rythme son film par des dialogues toujours justes et une ambiance qui tient sur toute la durée, tandis que plusieurs séquences sont remarquables, montrant tout le talent du cinéaste grec, que ce soit lors du procès ou du retour sur les terres de vérités. Jessica Lange livre une composition sensible et émouvante en femme forte voulant croire son père, tandis qu'Armin Mueller-Stahl laisse toujours planer un doute sur son personnage. Costa-Gavras trouve un sujet à la mesure de son talent, sachant retranscrire toute la difficulté, le trouble, la pertinence et l'émotion de son oeuvre alors qu'il met en scène un homme, et sa fille, face à un passé douloureux, que ce soit historique ou intimiste.
cylon86
cylon86

Suivre son activité 449 abonnés Lire ses 4 391 critiques

4,0
Ann Talbot, brillante avocate, décide de défendre son père quand celui-ci est accusé de crimes de guerre. Plusieurs témoins auraient reconnu en lui un soldat hongrois travaillant pour la section nazie de Budapest. D'abord sûre de l'innocence de son père, Ann se voit douter face aux éléments de l'accusation mais le défend malgré tout, persuadée que le monstre décrit par les témoins n'a rien à voir avec son père. Appuyant toujours là où ça fait mal, Costa-Gavras signe un film bouleversant qui a le mérite d'éviter tout manichéisme. Dénonçant au passage le fait que les États-Unis ont laissé venir sur leur territoire un tas de criminels nazis afin qu'ils puissent lutter contre le communisme, "Music Box" est avant tout le portrait d'une femme forte que rien n'arrête et qui croit fermement à la justice. Dans ce rôle, on retrouve une formidable Jessica Lange (qui n'a rarement été aussi bonne) face à un Armin Mueller-Stahl qui sème le doute quant à son passé.
Attila de Blois
Attila de Blois

Suivre son activité 117 abonnés Lire ses 2 870 critiques

3,5
Bon drame judiciaire tout en sobriété mais assez bien ficelé pour maintenir notre intérêt du début à la fin. Néanmoins, l'intrigue demeure classique, ne propose vraiment de surprises et ne véhicule que peu d'émotions malgré son sujet poignant. Les facilités scénaristiques se font ceendant presque oublier par la prestation sans faute de Jessica Lange.
Oriwa
Oriwa

Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 886 critiques

3,0
Il manque un petit quelque chose pour que ce soit vraiment prenant. Néanmoins la fin était presque inespérée et est parfaite comme elle est. Je l'ai vu en VF et l'accent du père/accusé est franchement pénible.
Gérard Delteil
Gérard Delteil

Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 1 413 critiques

2,5
La première partie du film manque beaucoup de rythme et est assez répétitive. La seconde est meilleure et la fin assez ingénieuse. Sur le fond, on entre ou on n'entre pas dans ce mélodrame politico-familial. Pour ma part, la prestation de Jessica Lange ne m'a pas convaincu. Sur le fond du sujet abordé : les anciens bourreaux fascistes et nazis recyclés aux Etats Unis (ou ailleurs) et devenus des "gens comme tout le monde", le film n'apporte pas grand chose. Certes Costa-Gravas prend soin d'égratigner les Etats Unis qui ont eux-mêmes largement fait appel aux anciens nazis dans leur combat contre l'URSS, mais ce n'est ici qu'un aspect très secondaire, qui peut même passer inaperçu de nombre de spectateurs. De plus, les Etats Unis emploient eux-mêmes dans d'innombrables régions du monde des méthodes barbares qui n'ont pas grand chose à envier à celles des Croix Fléchées hongroises de sinistre mémoire. Leurs leçons de morale démocratiques et humanistes à l'occasion du démasquage de quelques résidus de la seconde guerre mondiale ne sont donc que pure hypocrisie. Costa Gravas le sait bien entendu, mais insiste peu sur cet aspect pour se concentrer sur le drame de cette femme qui découvre le passé de son père. Plutôt que de se contenter d'une dénonciation convenue d'épouvantables bourreaux, il serait beaucoup plus intéressants de montrer comment des sociétés, des régimes politiques et des situations produisent de tels monstres.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top