Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Max et les maximonstres
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Max et les maximonstres" et de son tournage !

Le côté obscur d'un conte de fée

Max et les maximonstres est l'adaptation du livre pour enfant de Maurice Sendak. Extrêmement populaire, cet ouvrage publié en 1964 n'est pas célèbre pour son côté "conte de fée" mais plutôt pour son exploitation du versant noir des rêves enfantins.

Une première adaptation inédite

Le livre de Maurice Sendak a déjà fait l'objet d'une tentative d'adaptation en dessin animé par les studios Disney en 1983. Les quelques images sont visibles sur internet et ont été réalisées par nul autre que John Lasseter, alias monsieur Pixar.

Tom Hanks : Un producteur enfantin

La production du film est notamment assurée par Tom Hanks qui a collaboré sur plusieurs films pour enfants comme Le Pôle Express ou la série Toy Story.

Sendak veille au grain

L'auteur du livre, Maurice Sendak, est également producteur du film.

Un film sur l'enfance

"Je n'ai pas cherché à faire un film pour les enfants ; j'ai voulu faire un film sur l'enfance", explique le réalisateur Spike Jonze. "Dans cette histoire, un garçon de huit ou neuf ans essaie de mieux comprendre son entourage et son monde, ainsi que certaines de ses émotions, troublantes et incontrôlables. Nouer des relations avec autrui, négocier son rapport aux autres, tel est le challenge auquel Max est confronté. Nous sommes tous passés par-là, et nous consacrerons toute notre vie à relever ce défi."

A propos du livre

Spike Jonze explique pourquoi il est tant attaché au livre de Maurice Sendak : "Ce livre se nourrit de sentiments juvéniles authentiques, et il les prend au sérieux. On refile aux enfants tant d'histoires fabriquées et malhonnêtes qu'ils s'attachent forcément à celles qui parlent vrai. À cet âge-là, j'étais heureux d'apprendre que d'autres gamins vivaient les mêmes expériences que moi et se faisaient les mêmes réflexions." Le scénariste Dave Eggers a tenu à conserver tous ces aspects dans son adaptation. Dave Eggers : "Nous voulions entraîner le spectateur dans le monde intérieur d'un enfant. Le cinéma donne souvent une vision édulcorée de l'enfant. Il lui dénie sa folie, il l'assagit à l'excès. Nous trois nous souvenions fort bien de ce que nous étions à l'âge de Max, de nos élans impulsifs et des ennuis qu'ils nous avaient causés. Nous comprenions Max, nous n'avions pas besoin d'un pédopsychiatre pour connaître les pensées et les croyances d'un enfant. Nous les vivions dans nos tripes."

Un vieux projet qui a bien évolué

Les producteurs ont commencé à travailler sur l'adaptation de Max et les maximonstres dès 1997. A l'époque, bien avant que Spike Jonze ne soit impliqué dans le projet, il devait être un film d'animation.

Des monstres de technique

Les monstres sont composés d'un habile mélange de marionnettes et d'animation numérique. Les prises de vues ont été réalisées grâce à de véritables costumes et d' animatroniques avant que les mouvements des visages soient complétés et affinés numériquement par la suite.

La touche "Jim Henson"

Les monstres sont tous nés dans les ateliers de la célèbre Jim Henson Company (Les Muppets, Labyrinthe...). En tout, leur fabrication a pris près de 8 mois !

Les voix et les mouvements

Pour donner plus de vie aux dialogues, Spike Jonze a enregistré toutes les voix des monstres en même temps, avant le tournage du film. Ces séances étant filmées, elles ont permis de donner de repères aux comédiens costumés sur les plateaux, qui pouvaient plus facilement adapter leurs mouvements. "Tout est parti du travail vocal du premier groupe, explique Spike Jonze, mais le résultat final est une combinaison de trois éléments distincts : les voix, les costumes et l'animation numérique des expressions des Maximonstres."

Garde-robe

56 exemplaires du costume de loup de Max ont été confectionnés en tout.

Tour du monde

Le tournage s'est déroulé en Australie, près de Melbourne. "Du haut de cette falaise, on avait l'impression d'être au bout du monde", dit Spike Jonze. Avant de se décider, l'équipe du film est aussi allée en Argentine, à Hawaii, en Nouvelle-Zélande, en Californie, et dans le Sud des Etats-Unis.

Le point de vue de l'enfant

La majeure partie du film a été tournée caméra à l'épaule pour restituer le point de vue subjectif de l'enfant.

Le fort de brindilles

La construction du grand fort était l'un des plus grands défis du tournage. Mesurant près de quinze mètres de haut, il était composé de mousse synthétique puis peint d'un revêtement en trompe-l'oeil imitant des brindilles. Il a demandé la participation de près de 400 personnes.

Quand t'es dans le désert...

Le tournage dans le désert a posé plusieurs problèmes techniques... Pour préserver l'aspect "vierge" de l'environnement, il fallait effacer les traces de toute l'équipe soit près de 250 personnes, ce qui demandait plusieurs heures de travail.

Karen O and the Kids

Les chansons du film ont été écrites par Karen Orzolek connue comme étant la chanteuse du groupe "The Yeah Yeah Yeahs".

Persévérance

Particulièrement compliqué et exigeant, le tournage a duré plusieurs années. Les premiers coups de manivelles datent en effet de 2005.

Adouci

A la projection test du film, plusieurs enfants se sont mis à pleurer, certains sont même sortis de la salle. Devant ces réactions, la Warner a demandé à Spike Jonze de retourner certaines scènes de son film, puis de le remonter totalement. Décision contre laquelle le réalisateur n'a rien pu faire.

Max (Records)

Avant d'incarner Max, le jeune Max Records avait déjà joué dans des clips pour les groupes "Cake" et "Death Cab for Cutie". Il a été choisi parmi près de 1000 prétendants

Maxifidèle

Catherine Keener, qui interprète la mère de Max, est une habituée de l'univers de Spike Jonze puisqu'elle a tourné dans Adaptation et Dans la peau de John Malkovich.

Charlie Kaufman absent

Max et les maximonstres est le premier long-métrage de Spike Jonze qui n'est pas écrit par Charlie Kaufman. Alors que les destins des deux hommes semblaient liés, Spike Jonze a préféré s'adjoindre les talents du romancier Dave Eggers (Une oeuvre déchirante d'un génie renversant) pour écrire le script.

Pour finir...

La parole est à l'auteur Maurice Sendak qui évoque le travail de Spike Jonze sur le film : "Spike est un jeune homme incroyablement doué et courageux. Il n'a pas voulu faire de Max et les maximonstres un pieux hommage au livre ; il en a tiré un film qui lui appartient en propre, ce qui fait de lui un vrai cinéaste et un authentique artiste. J'aime ce film. Il est original. Les émotions qu'il exprime, ses valeurs, ses images sont aussi pertinentes que celles du livre. Spike non propose son Max, qui n'occulte pas le mien, et il le fait d'une façon brillante, moderne, qui enrichit et embellit le livre. Le film et les livres sont deux oeuvres très différentes. Je les aime toutes les deux."
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Anna (2019)
  • Parasite (2019)
  • Alibi.com (2017)
  • Men in Black: International (2019)
  • X-Men : Dark Phoenix (2019)
  • Roxane (2018)
  • Aladdin (2019)
  • Greta (2018)
  • Rocketman (2019)
  • Beaux-parents (2019)
  • Tolkien (2019)
  • Child's Play : La poupée du mal (2019)
  • Venise n'est pas en Italie (2017)
  • John Wick Parabellum (2019)
  • Le Daim (2019)
  • Ma (2019)
  • Douleur et gloire (2019)
  • Sibyl (2019)
  • Spider-Man: Far From Home (2019)
  • Toy Story 4 (2019)
Back to Top