Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Né un 4 juillet
note moyenne
3,5
3194 notes dont 174 critiques
29% (51 critiques)
39% (68 critiques)
15% (26 critiques)
11% (19 critiques)
5% (8 critiques)
1% (2 critiques)
Votre avis sur Né un 4 juillet ?

174 critiques spectateurs

chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1036 abonnés Lire ses 10 088 critiques

5,0
Oscar de la mise en scène pour Oliver Stone qui a lui même servi au Vietnam et qui porte ici à l'ècran l'autobiographie de Ron Kovic! Le cinèaste retrace la prise de conscience d'un jeune amèricain et son engagement pacifiste à la suite d'une grave blessure reçue au combat! C'est donc du vècu, mais surmultipliè par la camèra d'un Stone au sommet! Ce n'est pas seulement un film sur le Vietnam, il s'agit davantage d'une histoire personnelle, d'un kalèidoscope des annèes 50, 60, 70, et du combat solitaire d'un homme à la recherche de sa place dans la sociètè après la guerre! De l'innocence perdue au courage retrouvè, l'èpoustouflant Tom Cruise, dans sa meilleure prestation, accepte, pour un salaire minimal, ce rôle à l'opposè de sa crèation dans "Top Gun" et modifie complètement son apparence physique! Le cheveu long et clairsemè, la barbe sauvage, le visage èmaciè, il incarne un homme dètruit, clouè à vie dans un fauteuil roulant! Ron Kovic, très impressionnè par sa performance, ira même jusqu'à lui offrir une de ses mèdailles! Stone,qui avait dèja dènoncè la violence et l'absurditè de la guerre du Vietnam dans le terrible "Platoon", retrouve ici deux de ses interprètes, Tom Berenger, l'officier brutal et meurtrier, qui compose cette fois un personnage de sergent recruteur zèlè! Willem Dafoe, le gradè idèaliste, qui s'opposait à ses mèthodes, incarne quant à lui, un mutilè de guerre rèvoltè contre un conflit qu'il considère inutile! Un chef d'oeuvre ou plutôt un cri contre la guerre avec en prime la superbe musique de John Williams! On peut même y entendre dans une belle sèquence le très romantique "Moon River" d'un Cruise sous la pluie amoureux d'une Kyra Sedgwick jolie à croquer...
Benjamin A
Benjamin A

Suivre son activité 317 abonnés Lire ses 1 899 critiques

4,0
Et Oliver Stone continua sur la guerre de Vietnam, après l'excellent Platoon et avant Entre Terre Et Ciel. Né un 4 juillet n'est pas un film de guerre mais sur la guerre, il y a une scène de guerre (celle où le personnage incarné par Tom Cruise se blesse) et le reste c'est l'étude de la psychologie d'un homme. Oliver Stone va plus loin que de le questionner sur l'utilité de la guerre, mais il va remettre en cause tout le patriotisme Américain de l'époque, inculqué dès le plus jeune âge, et sur les mensonges de son gouvernement. L'évolution de cette homme, ces remises en causes sont tout simplement bouleversante, et Oliver Stone arrive à capter le drame, toutes ces années perdu, à croire simplement ce que son gouvernement lui disait. C'est un bon gros coup de pied au cul au patriotisme débile et ce film nous le livre de manière émouvante mais sans jamais tombé dans le mièvre, le pathos ou la caricature. Tom Cruise dans pour moi l'un de ses tout meilleurs rôle. Une grande réussite !
Mosse.
Mosse.

Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 445 critiques

4,0
Deuxième film de la 'Trilogie du Vietnam' d'Oliver Stone, après l'émouvant "Platoon" et avant le moins connu "Entre Ciel et Terre" avec Tommy Lee Jones. On pourrait dire que c'est la suite de "Platoon" en quelque sorte, puisque la majeure partie du film se déroule après la guerre, et que "Platoon" se termine lorsque son héros quitte l'Asie. Nous avons d'abord droit à une première partie retraçant l'enfance et l'adolescence de Ron Kovic, partie servant surtout à planter le décor, à montrer ses rapports avec sa famille et ses amis, et expliquant pourquoi il décide de s'enrôler dans les Marines. Après quelques minutes décisives en pleine guerre, Ron est renvoyé en Amérique, devenu paraplégique, il s'insurge devant la télé en voyant manifester contre la guerre. Mais, quelques prises de conscience plus tard, il va presque devenir le leader du mouvement anti-guerre. Et c'est cette partie qui est la plus réussie, celle où il se rend compte que tout ce qu'il pense est faux, cette prise de conscience douloureuse. La scène où il rentre chez lui ivre et qu'il commence à insulter sa mère et à crier sur son père est juste magnifique. Plus que bien jouée! Dans le même genre, la dispute dans le désert Mexicain entre Cruise et Dafoe est excellente aussi. Dafoe... ma grande déception de ce film. Non pas parce qu'il n'est pas bon, loin de là, mais parce qu'il n'est que trop peu présent! Dommage. Quand à Tom Cruise, alors à l'apogée de son talent, il est parfait. C'est pour moi un de ses meilleurs rôles! Il faut aussi savoir que le scénario est l'évocation de la vraie vie de Ron Kovic, et que ce dernier a écrit le scénario avec Oliver Stone. Deux vétérans du Vietnam donc. L'histoire ne pouvait être que réaliste et forte, c'est le cas. Et puis de nouveau, c'est splendidement filmé, beaucoup de plans sont incomparables, la narration est grandiose, et bien que le film soit long, on ne s'ennuie jamais et on ne voit pas le temps passer! Du grand Oliver Stone.
MaCultureGeek
MaCultureGeek

Suivre son activité 753 abonnés Lire ses 1 098 critiques

4,5
Je tiens sérieusement à le dire, je n'attendais clairement rien du tout de ce "Born on the Fourth of July" : un film sur la guerre du Vietnam avec Tom Cruise ( jeune, qui plus est ), y'avait clairement pas de quoi me faire rentrer dans le tripe; surtout quand tu vois l'affiche, avec le drapeau ricain imprimé sur la face du bonhomme. Là, j'avais vraiment peur de tomber sur une oeuvre propagandiste et stupidement reaganienne. Sauf que dans cette analyse préliminaire, j'avais omis de considérer un facteur : c'est Oliver Stone qui se trouve à la mise en scène, ainsi qu'à l'écriture du film, aux côtés d'un certain Ron Kovic. Si le nom vous dit quelque chose, c'est que vous êtes plutôt du genre pointu; mais nous y reviendrons plus bas. Le soucis avec ce métrage ci, c'est qu'il est foutrement mal conçu; la première partie, bourrine et farcie d'une hideuse propagande américaine, lassera au point que viendra l'instant où l'on pensera irrémédiablement : "bon, j'arrête ou je continue?". Bien sûr, il sera bien plus prolifique de persévérer dans l'expérience, plutôt que de rater la suite, d'une incroyable puissance émotionnelle. Y'a pas à dire, le niveau est différent; l'écriture sème des incohérences sur le sillage du champ de bataille, perdant toute maîtrise lorsqu'il s'agit de montrer des combats. De même pour la mise en scène de Stone : c'est comme s'il en avait marre de montrer des scènes de fusillades et de mort ( expérience qu'il avait déjà éprouvée avec son chef-d'oeuvre, "Platoon" ), préférant se concentrer sur des histoires plus intimes, plus personnels, plus proches de nous, quoi. Le résultat est déchirant; contrairement à ses habitudes, Cruise n'écope pas du rôle d'un dragueur invétéré, non; le fait est que justement, le type est à contre-emploi, rendant sa prestation encore plus intéressante, unique et désespérée. Le jeune homme se montre alors sous son meilleur jour, ainsi que terriblement impressionnant, comprenant alors que sa prestation cèlera le fil de sa carrière. A vie. A en voir son succès actuel, je vous laisse vous interroger sur la qualité de sa prestation. Évidemment, l'homme est prodigieux; touchant, humain, proche du spectateur de par son humanité, il impressionne autant qu'il émeut; c'est surtout grâce à son jeu que j'ai, par maintes fois, senti les larmes monter jusque vers mes yeux. Bien sûr, ses efforts sont appuyés par l'écriture de qualité ( seulement en deuxième partie de film, après la période guerrière; pas trop longue, d'ailleurs ). Si les dialogues sont finement ciselés, la qualité viendra surtout des évènements qui se déroulent sous nos yeux. Tout est réaliste, dès lors que Tom revient à la vie "normale", à la vie civile. Original à t'en arracher des larmes de douleur, à t'en refiler des hauts le coeur, le film avancera une réelle profondeur psychologique, ainsi qu'un réalisme sidérant. Car "Né un 4 juillet" n'est pas un film de guerre; non, lui, il est plus que cela; bien plus. "Né un 4 juillet", c'est un conte sur la décadence de l'homme, sur son manque de compassion à l'égard de son voisin qui, l'ayant protégé dans une guerre, et revenant défaitiste, en a perdu jusqu'à l'usage de ses membres. Reste à Tom Cruise d'ajouter, le pensant si fort qu'il semble même le dire : "pourquoi, juste, pourquoi ai-je détruit ma vie?" "Né un 4 juillet", c'est l'histoire de toute une génération de jeunes envoyés au casse-pipe, d'une génération de pauvres types embrigadés dans un engrenage de la violence, dans une peur du rouge sang; l'homme devient requin, et s'y déchire les nageoires, jusqu'à repeindre le drapeau ricain de son propre sang. Car "Né un 4 juillet", c'est un constat désillusionné sur l'histoire toute récente d'une société qui a déçu et abandonné ses enfants, les a manipulés pour ses intérêts personnels, et a recouvert le sol vietnamien des cadavres décharnés de ses gosses apeurés. Je n'invente rien, tout est dans les livres d'histoire, les photographies historiques ou ce film, même. "Né un 4 juillet", c'est aussi et surtout la lettre désopilante d'un homme blessé à la guerre, de Ron Kovic, le vrai, auquel je faisais précédemment référence, et qui signe ce film de son passé sanglant, de ses rêves humides de trop de larmes. Le film, magnifique, plonge une partie de cette société "idéale" dans la terreur; car ces pauvres gars, ces G.I.'s sacrifiés, une fois revenus, n'ont trouvé que la méfiance, le mépris et la nostalgie de leur vie d'avant. Entre psychose et autres névroses, voilà un tableau défaitiste de dépeint; l'Amérique n'est en rien le pays des droits de l'homme, en témoigne cette conclusion ironique sur la réelle personnalité de cette nation nourrie d'apparences et de rêves avortés, de vies espérées et d'existences détruites. Au grand dam de Ron, la vie de Kovic a fait de Tom une star.
Lucky.Strike
Lucky.Strike

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 16 critiques

4,0
Né un 4 Juillet est le deuxième long métrage de la saga d'Oliver Stone consacrée à la guerre du Vietnam (Platoon et Entre Ciel et Terre). Ce film raconte l'histoire vraie de Ron Kovic, un fervent patriote qui fut profondément touché par les mots de J.F Kennedy: "Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez vous ce que vous pouvez faire pour votre pays". Fervent patriote, il sera alors volontaire pour partir se battre au Vietnam. Blessé au combat, il retrouve les siens, paraplégique à Massapequa, ville ou il grandit. De retour dans un pays qui se déchire à petit feu, Ron va remettre ses propres valeurs en question. Sorti en 1989, Born on the fourth of july marque les débuts remarqués de Tom Cruise. c'est bien pour sa prestation en tant que soldat américain que se film mérite d'être vu. Sans prétention aucune, Cruise interprète ce rôle avec l'âme et la combativité d'un Marines. Ses répliques sont extrêmement percutantes et Stone nous montre bien que Ron Kovic a non seulement été blessé physiquement mais aussi moralement. La guerre c'est, soit un soldat et tais toi. Tire sur tous ce qui bouge, ne pose aucune question. Kovic, lui, était différent. Stone à réussi à nous faire comprendre que cet homme à su tiré profit de cet affrontement et en ressort grandi spirituellement mais très affaiblit physiquement. Un film bouleversant accompagné d'une bande son adaptée à la situation du film. Courageux, ardu, tenace, motivé, insolant, solide, Ron Kovic impressionne grâce à sa rage de vaincre et son patriotisme. Il va s'élevé contre une nation divisée et rongée par une politique injuste. L'après guerre de Kovic est une véritable leçon. Une leçon de vie profondément émouvante et incroyablement bouleversante d'un homme rongé par ces conflits. Un conflit entre une nation et un peuple qui, faut il le rappeler, partage une unité culturelle. Ron Kovic a voulu apaiser cette tension qui régnait durant cette guerre pacifique dans son pays natale. On applaudit donc ce petit bout d'homme né un 4 juillet qui a su nous transporter au coeur de ses propres convictions. Un long métrage réalisé d'une main de maître: 4/5.
Dead-for-Someone
Dead-for-Someone

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 690 critiques

4,5
Malgré une première demi-heure assez faible, ce film est d'une incroyable force et d'une beauté qui vous retournent et vous scotchent à votre fauteuil pendant 2 h. Un moment inoubliable. Ron Kovic est un jeune Américain très patriote qui a toujours été poussé à honorer son pays. Dès que la guerre du Viet-Nam éclate, il se porte volontaire. Son escouade tombe dans une embuscade et il reçoit une balle perdue dans la colonne vertébrale. Il est renvoyé en Amérique, paralysé à vie. Tout ce en quoi il croyait va s'effondrer... La réalisation est très bonne: la mise en scène est très efficace, le cadrage très beau, la profondeur de champ et les prises de vues sont réussies et les mouvements propres. Le scénario décrit les États-Unis avant, pendant et après la guerre du Viet-Nam, et ces hommes qui sont revenus détruits, physiquement et psychologiquement par les horreurs de la guerre. Il y a beaucoup de scènes touchantes et dures mais aussi d'une grande beauté, pas de longueurs, on suit le personnage principal sans décrocher. Il n'y a pas d'incohérences, les clichés ne sont pas nombreux et ne perturbent pas le récit. Les acteurs sont tous excellents, mais c'est Tom Cruise dans le rôle principal qui est le plus marquant; un Oscar qui aurait été cent fois mérité. Les personnages sont intéressants, leur psychologie est fouillée. Les dialogues sont bons, très bruts mais ils servent au récit. La photographie de Robert Richardson (JFK, Tueurs nés, Shutter Island, Les Huit Salopards) est très belle; la lumière est très bien construite et les couleurs sont magnifiques. Le montage utilise un peu trop les ralentis mais reste intéressant. Les décors sont très beaux, les costumes réussis et la musique est belle. "Né un 4 juillet" est un film dur, très dur même mais qui est aussi magnifique. (500e critique ! Merci à ceux qui me supportent et m'aident !)
fandecaoch
fandecaoch

Suivre son activité 418 abonnés Lire ses 2 229 critiques

3,5
Né un 4 juillet : Un film dramatique qui parle de beaucoup de chose et d’une manière assez marquante. Car, ce film nous montre la descende aux enfers d’un jeune homme qui a fait la guerre au Vietnam et qui se fait blessé et en sort invalide des membres inferieurs. Et la, commence son cauchemar : plus jamais il remarchera, n’aura d’enfants… et il se sent complètement vidé pour avoir fait des choses horribles : de la commence sa chute. Donc voila, scénario qui montre comme je vous disais beaucoup de chose qui malheureusement est arrivé a de nombreuse personne : le traumatisme après guerre, la différence, des militaire qui se sente trahis par leur nation… Et c’est sous l’écriture et la caméra d’Oliver Stone, réalisateur qui est très bien placé car il a fait lui-même la guerre du Vietnam. Et il d’hésite pas a montré les choses, les scènes dans l’hôpital rend fou le personnage et le spectateur… On a vraiment une compassion pour le personnage principal. Et c’est grâce aussi a Tom Cruise qui nous donne une performance d’acteur qui est juste excellente, il est méconnaissable et saisissant dans ce rôle a contre emploi. Et pour revenir a la mise en scène, elle est très bonne et franchement maitrisé, comme on a l’habitude avec Oliver Stone. Et pour finir, le thème de John Williams est un délice pour les oreilles, dommage qui soit trop présent, ce qui rend l’émotion trop téléphoné. Donc voila, un film percutant et crédible sur le traumatisme d’après guerre.
CeeSnipes
CeeSnipes

Suivre son activité 165 abonnés Lire ses 1 699 critiques

4,0
Oliver Stone continue sa croisade contre ce qu’il trouve être l’hypocrisie américaine avec ce Né un 4 Juillet, digne successeur de son Platoon qui lui avait valu une multitude de prix. Avec un Tom Cruise prodigieux dans le rôle principal, Oliver Stone réalise une œuvre étonnante, très forte (pas autant que Platoon) et surtout criante de vérité et de dénonciation. Dénonciation de la guerre, comme toute son œuvre, de la violence, du regard des gens sur les vétérans, de l’impérialisme américain qu’il combat sous toutes ses formes et surtout de l’idéalisme des jeunes américains, mal informés. Pour ce faire, il est étonnamment sobre, avec juste quelques filtres de couleurs bienvenus pour renforcer son histoire. Il se permet même une parenthèse très bienvenue au Mexique avec l’immense Willem Dafoe et une des premières apparitions à l’écran de Tom Sizemore en vétérans amers venu s’enivrer dans une villa qui leur est réservée. Le film n’est pourtant jamais aussi fort qu’après une heure, lors du retour de Tom Cruise chez lui, tout en retenue, avec deux fantastiques acteurs qui lui servent de parents, Caroline Kava et Raymond J. Barry. On retiendra la scène époustouflante où Tom Cruise craque chez lui, en sortant la sonde qui lui sert d’appareil génital, où il avoue qu’il l’a perdu avant même d’avoir pu s’en servir. Cette scène d’apparence grivoise est pourtant désespérante à en pleurer et atteint totalement son but. L’heure qui suit est beaucoup moins forte mais loin d’être mauvaise. Né un 4 Juillet est une expérience forte, émouvante, impressionnante de sobriété et d’émotion retenue, mais aussi un très bon film de guerre avec l’envers du décor. Un grand film un peu trop long.
Benoit R
Benoit R

Suivre son activité 321 abonnés Lire ses 5 438 critiques

4,0
Second volet de sa trilogie vietnamienne pour Oliver Stone, après Platoon (1987) et juste avant Entre ciel et terre (1994), c’est avec Né un 4 juillet (1990) qu’il dépeint une amérique comme on l’a rarement vue et notamment en évoquant la vie (adaptée de faits réels) de Ron Kovic, né un 4 juillet (jour de la fête nationale américaine) qui fut envoyé au front pendant la guerre du Viet-nam, bléssé et paralysé à vie, abandonné de tous, sans aucun soutien de la part de l’Etat, ni de sa famille, ce film raconte son calvaire enduré à la suite de cette fichue guerre, entouré de plusieurs laissés pour compte, son combat, sa vie mais surtout sa déchéance, nous sont racontés ici dans ce terrible drame historique que nous dresse Oliver Stone. Il offre son premier rôle à Tom Cruise (après sa consécration avec Top Gun - 1986, cette fois-ci, il atteindra le summum avec ce rôle si complexe et torturé qui lui vaudra par la suite sa première nomination aux Oscars !). Comme toujours, Stone nous impressionne et ne laisse pas idiférent, Cruise excelle dans son rôle au côté de Willem Dafoe, magnifiques interprétations, mise en scène parfaite, émouvant et dénonciateur !
brunodinah
brunodinah

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 914 critiques

5,0
Oliver Stone nous convie à une épopée tragique mais réaliste de la guerre du Viet Nam vue par les américains. On ressort tétanisé de cette guerre, mais Tom Cruise renforce le côté obscur du "non à la guerre". Tom est d'ailleurs assez méconnaissable dans ce rôle, car il est habitué à endosser un personnage "type américain". Ce duo (Stone-Cruise) sonne à merveille et la musique de John Williams fait des ravages. La présence de seconds rôles inhabituels (Defoe, Berenger, les frères Baldwin...) renforce l'aspect typique des films d'Oliver. Un pur régal pour les amateurs de films politiques.
Carne
Carne

Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 1 116 critiques

4,0
Un film à la puissance émotive monstrueuse. A chaque scène, l'on ressent les émotions de ce pauvre personnage revenu handicapé de la guerre. Oliver Stone est un génie et c'est sans doute son experience du Viet-Nam qui l'aide à faire des films aussi forts, aussi beaux. Un chef d'oeuvre à voir et à revoir absolument !!!
ferdinand75
ferdinand75

Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 2 697 critiques

3,0
Un film important , sur la guerre du Vietnam, où comment un blessé de guerre, nationaliste et va- t- en guerre se retourne et commence à adhérer à la cause pacifiste.Beaucoup de bonnes intentions et un biopic mérité. Mais le cinéma de Stone , n'est pas emprunt de subtilité. On est pas dans Cimino , Coppola ou Kubrick.La mise en scène est moyenne, un montage aléatoire, mais une très belle performance de Tom Cruise, à qui ce film donna une belle opportunité pour un personnage avec plus de fonds et de caractère.
reymi586
reymi586

Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 2 443 critiques

5,0
Un film dur mais tellement réaliste sur la guerre du Vietnam et ses conséquences sur la société américaine. Oliver Stone réalisé une œuvre politique et excelle définitivement dans ce genre. Tom Cruise est bluffant dans cette interprétation de Ron Kovic
Pi3rp0ljako
Pi3rp0ljako

Suivre son activité Lire ses 9 critiques

4,5
Tres bon film, vieillit assez bien, prestation excellente de tom cruise, role émouvant ... Un chef d'oeuvre à voir absolument, qui se distingue beaucoup de la rimbambelle de (bons) films sur la guerre du vietnam.
sly-stallone88
sly-stallone88

Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 2 217 critiques

4,5
un film à l’américaine, l'honneur le mérite et le patriotisme à son paroxysme !!! Tom Cruise y excelle cependant
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top