Notez des films
Mon AlloCiné
    Z
    note moyenne
    3,9
    1086 notes dont 86 critiques
    répartition des 86 critiques par note
    30 critiques
    34 critiques
    13 critiques
    9 critiques
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Z ?

    86 critiques spectateurs

    ffred
    ffred

    Suivre son activité 355 abonnés Lire ses 2 125 critiques

    5,0
    Publiée le 7 juin 2007
    Un thriller politique passionnant porté par une formidable équipe d'acteurs tous aujourd'hui presque disparus. Condamnation implaccable de la dictature et de toutes sortes de totalitarisme. Un film puissant et essentiel. Oscar du meilleur film étranger et du meilleur montage en 1969.
    Sergio-Leone
    Sergio-Leone

    Suivre son activité 120 abonnés Lire ses 1 064 critiques

    5,0
    Publiée le 30 avril 2009
    Dire que j'adore Costa Gavras est un euphémisme surtout quand je vois de telles œuvres au service de l'engagement politique. Tout simplement magistral, de la mise en scène à la direction d'acteurs, tout est réuni pour en faire un grand film qui mérite entièrement son OSCAR de meilleur film étranger. Donner des mentions spéciales ici n'a pas de sens tant tous les acteurs sont formidables mais Jean-Louis Trintignant crève l'écran avec une classe extraordinaire. Chef d'œuvre du maître des films incisifs, un véritable pamphlet contre le fascisme et le nationalisme.
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 119 abonnés Lire ses 2 086 critiques

    4,0
    Publiée le 13 mai 2018
    "Z" évoque de manière détournée la mort de Grigóris Lambrákis, député grec dont l'assassinat en 1963 sera l'un des prémices de la mise en place de la Dictature des Colonels. Naturellement, tous les noms sont changés, et la Grèce n'est jamais explicitement mentionnée. Mais la charge du film de Costa-Gavras n'en est pas moins féroce, d'autant plus que le film est sorti en 1969, date à laquelle les Colonels étaient toujours au pouvoir ! "Z" propose en outre une distribution de grande qualité : Yves Montand, Jean-Louis Trintignant, Charles Denner, Julien Guiomar, Marcel Bozzuffi... En bref, un grand nombre de "gueules" du cinéma français d'antan, qui apportent prestance et charisme. Et malgré la multitude des personnages, et la complexité de leurs rapports (manipulations à tous les étages, nombreux petits rôle à avoir de l'importance dans l'intrigue, révélations par petits bouts...), Costa-Gavras livre un thriller politique solide et efficace. Il détaille avec une certaine froideur l'enquête d'un juge qui tente de faire éclater la vérité en fouillant moult éléments, à l'image d'un montage qui dévoile régulièrement flashbacks et interprétations diverses. En résulte un film de politique fiction profondément engagé et réussi.
    oranous
    oranous

    Suivre son activité 93 abonnés Lire ses 1 097 critiques

    5,0
    Publiée le 15 mars 2009
    Un film politique comme je les aime sur un événement dont on ne fait plus forcément référence a savoir la dictature des colonels en Grèce. Mais si l’on ne sait pas cela, l’histoire peut se passer a n’importe quel moment et rappeler les dictatures décrites notamment par Orwell car Costa-Gavras nous parle ici de démocratie, ou d’un éventuel passage vers la dictature et le fascisme sans aucune quelconque borne temporelle ou spatiale. Au-delà des thèmes très intéressant abordés, Costa-Gavras, nous montre son talent de réalisateur. Il filme certaines scènes de telles sortes que l’on est captivés comme la scène des agressions, ou celle des accusations. Le film ne manque jamais de rythme. Très bien filmé, Costa-Gavras n’oublie pas, malgré cela, son message politique. Une réussite qui n’a pas vieillie.
    Ti Nou
    Ti Nou

    Suivre son activité 93 abonnés Lire ses 1 755 critiques

    4,0
    Publiée le 15 novembre 2018
    Premier film de Costa-Gavras où le cinéaste va exprimer son engagement politique. Certes ce pamphlet visant les dictatures militaires est plutôt manichéen mais il nous rappelle que la démocratie peut être fragile.
    BlindTheseus
    BlindTheseus

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 2 564 critiques

    4,0
    Publiée le 22 juin 2008
    Une bonne idée de la toute-puissance des lobbyes & du communautarisme " obligatoire " ( Ici en l'occurence ; des apprentis-nazillons ) à l'intérieur des grandes villes et dans un régime de dictature : Le passage sur le conditionnement larvé, et la redondance absolue de la propagande est - par exemple - admirable entre autres qualités de ce film et nous fait évidemment oublier très facilement qu'il s'agit d'une fiction; quand on exepte une durée un peu longue, et un coté n'évitant pas certains clichés faisant dater l'histoire...
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 21 mai 2008
    Costa gavras arrive toujours à marier avec bonheur l'engagement et le spectacle. Le film a tout de même un peu vieilli.
    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 1 072 critiques

    4,5
    Publiée le 8 mars 2018
    Certainement le meilleur thriller politique que j'ai pu voir jusqu'à aujourd'hui. En traitant de l'assassinat d'un député représentant de l'opposition dans un pays dirigé par un régime totalitariste, le réalisateur Costa-Gavras livre un film viscéral, un récit puissant à la mise en scène énergique et incisive, sans excès démonstratif. Un imposant casting français de Jean-Louis Trintignant à Yves Montand. Sur un sujet complexe mais intelligemment abordable, un long-métrage véritablement marquant qui dresse une peinture grinçante de forces réactionnaires mises en difficulté et instaurant une dictature militaire face à l'intégrité d'un juge d'instruction. Une oeuvre impressionnante.
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    4,5
    Publiée le 3 septembre 2012
    Un excellent film politique mais aussi de prétoire. Dans le style typique de Costa-Gavras on suit les différentes histoires liées à l'assassinat d'un député (plus qu'inspirées de la réalité) et c'est franchement passionnant. Un film intelligent et utile et qui résonne toujours dans l'actualité.
    Max Rss
    Max Rss

    Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 965 critiques

    5,0
    Publiée le 9 avril 2019
    Après deux films ayant servi d'échauffement, mais laissant déjà apparaître une réelle maîtrise, ça y est, Costa-Gavras monte le curseur et signe le premier film de sa célèbre trilogie politique. "Z" est un film extrêmement courageux. En effet, Costa-Gavras critique férocement un régime qui n'est alors en place que depuis deux ans : le régime des Colonels qui, pendant sept ans, de 1967 à 1974, en plus d'exercer une dictature de tous les instants, a mis la Grèce en poussière sur le plan social et économique. Une sombre période dont les Grecs ne se sont jamais réellement relevés. En plus de cette junte militaire (Costa-Gavras s'emparera à nouveau du sujet quatre ans plus tard, mais en situant son histoire en Amérique du Sud), ce sont aussi les privilèges de la police qui sont montrés du doigts. Sur le fond, "Z" est un film extrêmement riche. Et son titre, d'ailleurs très énigmatique trouve sa signification tout à la fin. Quant aux acteurs, en réalité, Yves Montand n'apparaît que très peu de temps. Tout repose sur les épaules de Jean-Louis Trintignant. Lequel est tout bonnement excellent dans ce rôle de juge d'instruction acharné. Pour son meilleur rôle. A forte portée politique, deux autres films suivront: "L'Aveu", dénonçant les procès Staliniens et "Etat de siège", dénonciation des dictatures militaires d'Amérique du Sud qui avaient pour mécène, et ça n'étonnera personne, les Etats-Unis. Tous deux sont très bons, mais "Z" reste le meilleur des trois.
    Ricco92
    Ricco92

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 334 critiques

    4,5
    Publiée le 31 août 2016
    Premier film politique de Costa-Gavras, Z est adapté du roman éponyme signé Vassilis Vassilikos qui décrit l’assassinat du député Grigóris Lambrákis, meurtre commandité et maquillé en accident par l’Armée. Ce roman, publié en 1966, est d’autant plus d’actualité lorsque Costa-Gavras le porte à l’écran, en 1969, car entretemps la Grèce est entrée dans la dictature des colonels. Même si Costa-Gavras ne cite jamais ni les noms de personnalités contemporaines ni le pays dont il s’agit, il s’inspire clairement (même si on ne connait pas le livre) des évènements que traverse à cette époque la Grèce (pays dont il est lui-même originaire et qu’il dut quitter à cause des positions politiques de son père). Toutefois, ce choix de ne jamais véritablement situer l’action de son film permet au cinéaste de rendre plus universel sa description du passage d’un régime démocratique vers un régime totalitaire et le transforme ainsi en thriller politique particulièrement efficace. Il se permet donc de multiplier de rapides flashbacks permettant parfois de faire ressentir les sentiments des personnages spoiler: (ceux concernant la femme du député) parfois de montrer les différentes versions des témoignages. Costa-Gavras a aussi l’intelligence de distribuer les différents rôles à des acteurs bien connus du public français (Jean-Louis Trintignant, Yves Montand, Irène Papas, Charles Denner, Bernard Fresson, Jean Bouise, Jacques Perrin…) ce qui permet d’identifier rapidement les protagonistes alors que la prolifération de personnages est souvent un élément qui peut perdre le public dans les films politiques. Malgré, par moments, un traitement du son pouvant déconcentrer le spectateur de notre époque (on ressent l’utilisation de la postsynchronisation sur la piste sonore de certaines séquences), Costa-Gavras réussit à captiver le spectateur par son enquête policière (surtout à partir de l’arrivée du juge d’instruction joué par Jean-Louis Trintignant) tout en le faisant réfléchir à la facilité avec laquelle un régime démocratique peut dériver vers un régime dictatorial.
    Xavi_de_Paris
    Xavi_de_Paris

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 1 685 critiques

    3,5
    Publiée le 1 septembre 2016
    Un film très sobre, dans le plus pur style Costa-Gavras, 100% politique évidemment, et brillamment interprété par les divers acteurs. Le réalisateur franco-grec livre ici une dénonciation cinglante de la dictature grecque dite des colonels, qui ne voulait pas dire son nom. Le système judiciaire, encore debout et intègre, semble être au final le dernier rempart de la democratie, afin de se faire bien voir des autres pays européens. Quelques moments forts soulignent un peu plus l'aspect dramatique du récit.
    tuco-ramirez
    tuco-ramirez

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 620 critiques

    3,5
    Publiée le 7 février 2017
    Costa-Gavras fait ses armes ici avec son sujet de prédilection : montrer les mécanismes des régimes totalitaires tout en les dénonçant. Il situe l’action du film dans un pays méditerranéen qu’il ne nomme pas ; mais on comprend très vite qu’il s’agit de la Grèce et de la dénonciation du régime des Colonels. Un sujet chaud bouillant en ’69 et pour être clair il introduit son film par ce préambule : "Toute ressemblance avec des évènements réels, des personnages morts ou vivants n’est pas le fait du hasard, elle est volontaire". Témoins à charge, pièces à conviction, juge courageux appelé en renfort : un vrai dossier politique dont a le secret Costa-Gavras. Sa marque de fabrique est aussi d’éviter le travers de faire un docufiction didactique. Il use des ficelles du polar afin de rendre le tout divertissant. Peut être parfois trop en abusant d’effets de manche comiques déplacés… comme dans le final avec le défilé des accusés dans le bureau du juge. Pour ce premier opus de sa trilogie, suivront « L’aveu » et « Etat de siège », il convoque tout le gratin du cinéma français de l’époque… Quelle joie de revoir Charles Denner par exemple ! Couronné de nombreux prix à sa sortie aussi bien à Cannes (Prix du Jury et Prix d’interprétation pour Trintignant) et aux Oscars (Meilleur film étranger et Oscar du montage) ; malgré cela, le film a un peu mal vieilli. Heureusement reste la mécanique précise du scénario.
    mazou31
    mazou31

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 476 critiques

    4,0
    Publiée le 24 février 2016
    Excellent thriller politique qui n’a guère vieilli, peu dans la forme, et sûrement pas sur le fond ! Il annonce dès le début que toute ressemblance avec la réalité – affaire Lambrakis, Grèce, 1963 –… est avérée ! Dans une mise en scène nerveuse qui convient parfaitement au style, une brochette d’acteurs inoubliables prennent leur rôle à cœur et avec brio. Ce n’est pas un film d’analyse politique mais un film d’action basé sur des faits réels, un film courageux (les ignobles colonels étaient toujours au pouvoir en Grèce) qui a d’ailleurs touché le public, au moins le français, qui lui a fait un triomphe.
    platinoch
    platinoch

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 108 critiques

    5,0
    Publiée le 15 octobre 2010
    Peut-être le plus grand film de Costa-Gavras. Un film haletant, avec une pleiade d'acteurs, dont les destins sont liés tout au long de cette enquête et de ce combat pour la démocratie et la vérité perdue d'avance, qui débouchera sur un coup d'état proche de celui des colonels grecs. Le plus grand film politique qui soit.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top