Mon AlloCiné
    Quand tu liras cette lettre
    note moyenne
    3,0
    27 notes dont 8 critiques
    13% (1 critique)
    0% (0 critique)
    13% (1 critique)
    38% (3 critiques)
    13% (1 critique)
    25% (2 critiques)
    Votre avis sur Quand tu liras cette lettre ?

    8 critiques spectateurs

    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 335 abonnés Lire ses 1 055 critiques

    1,5
    Publiée le 15 avril 2016
    Unique commande de la carrière de Jean-Pierre Melville, son troisième long-métrage Quand tu liras cette lettre nous emmène sur la Côte d'Azur suivre le destin de deux soeurs alors que leurs parents viennent de décéder. Décidément cette plongée dans les débuts de Melville me réserve quelques mauvaises surprises et, après un mauvais Les Enfants Terribles, il se montre à nouveau très maladroit et guère inspiré avec Quand tu liras cette lettre. Il oscille entre mélodrame et film noir pour un résultat qui se rapproche plus du grotesque qu'autres choses, avec des péripéties à cette image (et attendues), qui sont en plus mal interprétées et mises en scène. Il ne fait jamais ressortir l'émotion et la potentielle richesse des enjeux et personnages, tandis qu'aucune atmosphère ne domine le récit, c'est souvent plat, voire même ennuyant. Pourtant il y avait bien un minimum de potentiel, notamment autour du trio principal où jalousie, chantage, manipulation, religion, amour ou encore violence sont mis en avant. Malheureusement les personnages ne sont jamais vraiment bien exploités, à l'image de celui de Max dont Melville ne retranscrit pas vraiment l'ambiguïté et la violence. C'est dommage car on ressent déjà quelques thématiques que Melville reprendra avec brio dans la suite de sa carrière. Finalement il est bien difficile de s'immerger au coeur de cette histoire tant elle sonne faux malgré le souci du détail et de réalisme par Melville. Bref, Melville lui-même n'aimait pas ce film et ce n'est pas difficile à comprendre tant il ne se montre guère inspiré, ne faisant ressortir aucune émotion, ni atmosphère des enjeux et protagonistes, dommage.
    kinophil
    kinophil

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 243 critiques

    2,5
    Publiée le 23 janvier 2013
    Film disparate qui alterne les genres, du film noir au mélo, sans en choisir vraiment un. Melville est plus convaincant dans les scènes qui se rapprochent du film noir avec voitures américaines, garages, palace de la Croisette, boites de nuit mi-salles de boxe, mi-dancing à stripteaseuse. La mise en scène et l’interprétation y annoncent ce qui fera la qualité des grands Melville. Le film n’est par contre pas du tout crédible dans les scènes de mélo et de déclarations amoureuses sur fond de coucher de soleil sur la plage: interprétation ridicule qui sonne faux, mise en scène plate. Ce film de commande alterne donc du bon et du médiocre et se regarde comme une curiosité pour cinéphile melvilien. (A noter, en remarque à une précédente critique qui regrette que ce film soit introuvable dans le commerce, qu'il a été édité en DVD)
    chrbret
    chrbret

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 61 critiques

    0,5
    Publiée le 3 septembre 2008
    Je souhaiterai apporter une petite correction à la critique du 18.06.2005 de Karenine : Il s'agit d'un film réalisé par JP Melville (et non par Michel Deville)...
    NomdeZeus
    NomdeZeus

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 922 critiques

    2,5
    Publiée le 15 décembre 2014
    Quand Tu Liras Cette Lettre est un film de commande tout à fait mineur dans l'œuvre de Melville qui n'intéressera, à première vue, que les admirateurs de ce grand réalisateur. Néanmoins, à y regarder de plus près, ce long-métrage est aussi une sorte de brouillon des futurs films noirs melvilliens où ce jeune cinéaste ébauche pour la première fois un univers visuel qui sera par la suite sa signature: milieux crapuleux, voitures américaines, boites de nuits insolites... Cela dit, en terme de mise en scène, de dramaturgie et de direction artistique on est encore très loin du véritable potentiel de cet immense réalisateur.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 17 mars 2012
    un film a deux facettes, efficace quand on suit l 'anti héros max dans ses manoeuvres mais on ne croit pas vraiment à l'histoire d'amour. Dommage la réalisation est bonne et Melville manie parfaitement l'ironie.
    Teresa L.
    Teresa L.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 140 critiques

    0,5
    Publiée le 18 mars 2013
    Juliette Gréco en religieuse! On a tout dit, non? Jamais à la hauteur de ses ambitions, Melville tente de faire du "normal" et débouche sur du choral qui ne sera jamais ok. Niveau règlement de comptes on y est par contre. Film décevant sans être déceptif ni même ambigu.
    Jrk N
    Jrk N

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 8 critiques

    5,0
    Publiée le 5 juin 2018
    Dans "Quand tu liras cette lettre" (Melville 1953), Juliette Gréco explose ... dans une extraordinaire sobriété : elle nous fait sentir sous la glace la passion la plus brûlante. La glace c'est Thérèse, une novice de 25 ans, qui choisit de ne pas prendre le voile pour élever sa petite sœur Denise devenue orpheline. Un mauvais garçon (le superbe Philippe Lemaire que Gréco épousera) séduit (ou viole on ne sait pas) Denise. Thérèse le force à épouser Denise mais, portant toujours son masque hautain de religieuse, tombe amoureuse du mauvais garçon (il faut le deviner). Gréco se coule dans se rôle comme dans la tunique des nonnes, elle emporte le film. On y rencontre aussi la merveilleuse Yvonne Sanson et le toujours formidable Robert Dalban. C'est filmé avec art et tranchant : on reconnaît déjà les mouvement de caméras nets et les plan de coupe qui feront le style brutal de Melville. Il y a aussi les défauts de la "production Melville" (trop de musique, trop de digressions) mais on ne se plaindra pas : c'est déjà un chef d'oeuvre, 16 ans avant L'Armée des Ombres.
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 2 420 critiques

    3,0
    Publiée le 17 juillet 2013
    Il est dommage que le déroulement de l'intrigue soit beaucoup trop tordu (surtout en ce qui concerne la dernière demi-heure), car la mise en scène de Jean-Pierre Melville est vraiment de très grande qualité et la photographie en noir et blanc et bien jolie. Au niveau de l'interprétation du casting, je retiendrais surtout la performance de la très mignonne Irène Galter, par contre Juliette Gréco ne s'avère pas vraiment crédible dans le rôle de la religieuse. On est donc en présence d'une oeuvre qui possède d'évidents défauts, mais qui a aussi de nombreuses qualités et par conséquent je pense qu'elle mérite d'être découverte par un large public.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top