Mon AlloCiné
L'Empire des loups
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "L'Empire des loups" et de son tournage !

La genèse du roman

S'inspirant de reportages datant de ses années de journaliste, Jean-Christophe Grangé eut l'idée de mixer deux sujets. L'un sur les nouvelles machines permettant de manipuler le cerveau - ou du moins de localiser les fonctions cérébrales en vue d'en établir une géographie -, celui-ci devenant la carte d'un pays à bombarder, avec la possibilité de viser la partie que l'on souhaite toucher. Dans ce cas précis, la mémoire.
Parallèlement, il avait écrit une série de sujets sur les mafias : sicilienne, chinoise, turque. A propos de cette dernière, il se souvenait d'une branche qui le fascinait et qui s'appelait les Loups gris. Beaucoup plus que de simples criminels, ils sont davantage une secte politisée, avec pour credo le retour vers la Turquie ancestrale. Aimant l'idée de ces types se considérant comme les fils de la louve blanche et débarquant à Paris, il se basa sur ces deux sujets pour écrire le livre en 2001, 2002.

Jean Reno à nouveau chez Grangé

En acceptant de camper le flic Jean-Louis Schiffer dans L'Empire des loups, Jean Reno, alias le commissaire Niemans dans Les Rivières pourpres et Les Rivières pourpres 2 - les anges de l'apocalypse, renoue avec l'univers de Jean-Christophe Grangé. Concernant le rôle de Schiffer, l'acteur déclare : "C'est une tête brûlée, un personnage fantasque, intéressant. Par rapport à Niemans dans Les Rivières pourpres, c'est un mec plus bourru, qui porte davantage de misère sur ses épaules. Schiffer, lui, a le ventre en avant, le cheveu graisseux, la transpiration excessive..."

Le début d'une aventure pour Chris Nahon

Après Le Baiser mortel du dragon, il a fallu un certain temps à Chris Nahon pour retrouver un projet à la hauteur de ses ambitions. De nombreuses choses lui avaient été proposées par des producteurs américains ou français, ainsi que par la maison d'édition Albin Michel, avec laquelle il avait un projet d'adaptation. C'est ainsi qu'il reçut L'Empire des loups. "Je ne connaissais pas grand-chose de Jean-Christophe Grangé, si ce n'est "Les Rivières pourpres", avoue le réalisateur. "Sur l'insistance de mon agent, j'ai lu le roman, et je l'ai avalé en deux jours ! J'ai été absorbé comme jamais je ne l'avais été." Chris Nahon proposa alors le film à Gaumont, qui l'accepta immédiatement.

Le travail d'écriture

Une fois mise en route l'idée d'adapter L'Empire des loups à l'écran, Jean-Christophe Grangé proposa à la société Gaumont de ne pas écrire un scénario, mais de lui fournir un séquencier. L'idée a intéressé le producteur Patrice Ledoux. Mais arrivé en juin 2004, le script n'était pas terminé, et en vue de tenir les délais promis, il devait absolument être bouclé. L'écrivain a donc décidé de s'y investir pleinement pendant un mois et demi, puis a ensuite pris du recul tout en suivant l'évolution du film et en apportant des remarques et modifications.

Olivier Martinez pressenti

Olivier Martinez fut un temps pressenti pour camper le personnage de Paul Nerteaux, mais pris par ses occupations outre-Atlantique, il ne put endosser ce rôle et fut remplacé par Jocelyn Quivrin.

Arly Jover et le personnage d'Anna

Arly Jover avoue avoir un point commun avec le personnage d'Anna qu'elle incarne dans le film : la solitude. Celle-ci s'explique sur son passé : "Je suis partie de chez moi à l'âge de 14 ans. Je suis la cadette d'une fratrie de sept enfants, mais j'ai vécu plus de la moitié de ma vie en apprenant à faire les choses par moi-même (...) Anna, comme moi, s'est faite toute seule. Elle s'en est sortie parce qu'elle a pris des décisions, parce qu'elle a travaillé seule."

Tournage éprouvant en Turquie

Trois mois s'étant écoulés entre le tournage en France et celui en Turquie, beaucoup de membres de l'équipe technique avaient trouvé d'autres projets. Chris Nahon parvint tant bien que mal à assurer la continuité. L'autre difficulté résidait dans la configuration des structures de production turques, très différentes des françaises. Sans compter les pressions politico-mafieuses de ce pays. Le cinéaste confie : "Il a souvent fallu réécrire, s'adapter en fonction des événements, voire enregistrer des séquences que l'on savait inutiles, pour pouvoir avancer dans les autorisations de tournage. J'ai moi-même reçu des menaces... Les Loups gris sont très puissants, et liés de près à l'histoire du génocide arménien et à l'attentat du Pape. Rien ne les arrête. Surtout pas la police, dont beaucoup de membres appartiennent au mouvement !"
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Mortal Engines (2018)
  • Spider-Man : New Generation (2018)
  • L'Empereur de Paris (2018)
  • Rémi sans famille (2018)
  • Une Affaire de famille (2018)
  • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
  • Pupille (2018)
  • Hunter Killer (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Le Retour de Mary Poppins (2018)
  • Le Grinch (2018)
  • Aquaman (2018)
  • Pachamama (2018)
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Casse-noisette et les quatre royaumes (2018)
  • Les Veuves (2018)
  • Oscar et le monde des chats (2018)
  • Edmond (2018)
  • Leto (2018)
Back to Top